Qui sommes nous   |   Envoyez un programme   |   Diffusion   |   Recrutement   |   Coordonnées   |   Publicité   |   Archives

GRENOBLE
LE WEB DES SPECTACLES

GRENOBLE

SUIVEZ-NOUS


THEMATIQUE DATE
Rubrique / Festival LIEU
Notre selection
gratuit
prix libre
billetterie en ligne
Mot-clé

RECHERCHER ►

Festival

« Réfléchir et voir autrement » avec le festival Migrant’scène

Alors que la question de l’accueil des migrants est plus que jamais au cœur de l’actualité, le festival Migrant’scène, organisé par la Cimade, association qui vient en aide aux étrangers en difficulté, se tiendra du 15 novembre au 4 décembre à Grenoble et partout en France. L’occasion de découvrir autrement, et à travers une démarche artistique pluridisciplinaire, ces migrants venus de loin.
le Mardi 8 novembre 2016 par

« Réfléchir et voir autrement » avec le festival Migrant’scène

Alors que la question de l’accueil des migrants est plus que jamais au cœur de l’actualité, le festival Migrant’scène, organisé par la Cimade, association qui vient en aide aux étrangers en difficulté, se tiendra du 15 novembre au 4 décembre à Grenoble et partout en France. L’occasion de découvrir autrement, et à travers une démarche artistique pluridisciplinaire, ces migrants venus de loin.
le Mardi 8 novembre 2016 par Sandy Plas

« Réfléchir et voir autrement » avec le festival Migrant’scène

Crédit Photo : Migrant'scène

À LIRE AUSSI

« Déconstruire les préjugés » avec Migrant« Déconstruire les préjugés » avec Migrant'scène

Si le festival Migrant’scène résonne aujourd’hui particulièrement, il existe depuis de nombreuses années : il a ainsi vu le jour au début des années 2000. Organisé au niveau national par la Cimade, une association créée en 1939 pour aider les étrangers en difficulté, notamment dans leur démarches administratives au quotidien, Migrant’scène se décline dans chaque région sous diverses formes. « Il y avait une nécessité d’agir sur les préjugés des gens vis-à-vis des étrangers » explique Daniel Delpeuch, coordinateur du festival au niveau grenoblois. « Nous voulions que les gens puissent voir les migrants non pas au travers des statistiques mais de l’art, pour réfléchir et voir autrement. »

Chaque année, théâtre, musique ou encore projections de films permettent d’aborder le sujet sous différentes facettes. « L’idée du festival est de présenter des pièces dans lesquelles jouent des demandeurs d’asile ou qui abordent la thématique des migrants. » Cette année, les Grenoblois pourront ainsi découvrir lors de l’inauguration du festival, le mardi 15 novembre à l’Hôtel de ville de Grenoble, un extrait de la pièce N. par les frontières, jouée par les Indisciplinés. Une troupe composée en partie de migrants et coordonnée par l’Association de parrainage républicain de demandeurs d’asile et de protection (APARDAP), qui met en relation des habitants volontaires et des réfugiés en quête de terre d’accueil.

Mais Migrant’scène c’est aussi des séances de cinéma, qui se tiendront dans les bibliothèques grenobloises, pour « favoriser la rencontre avec tous les gens que le problème des migrants intéresse ».

« On dédramatise »

Alors que l’édition 2015 s’était donnée comme thème « les réfugiés », Migrant’scène version 2016 explorera la thématique « D’ici et d’ailleurs, ensemble ». « Ensemble, car c’est un fait, les migrants sont là, c’est une réalité » poursuit Daniel Delpeuch. « Alors soit on cadenasse tout, soit on fait quelque chose avec eux, on dédramatise et on dit qu’il ne faut pas avoir peur. En rappelant que dans les années 1970 et 1980, nous avions accueilli des réfugiés venant d’Amérique latine ou du Viêt Nam et que ça n’a jamais posé de problème. » Un message porté depuis la création du festival et qui résonne cette année un peu plus que d’habitude.

Migrant’scène
Dans divers lieux du mardi 15 novembre au dimanche 4 décembre, www.festivalmigrantscene.org

Tags  • Migrants+scene • cimade • Daniel+Delpeuch

Si le festival Migrant’scène résonne aujourd’hui particulièrement, il existe depuis de nombreuses années : il a ainsi vu le jour au début des années 2000. Organisé au niveau national par la Cimade, une association créée en 1939 pour aider les étrangers en difficulté, notamment dans leur démarches administratives au quotidien, Migrant’scène se décline dans chaque région sous diverses formes. « Il y avait une nécessité d’agir sur les préjugés des gens vis-à-vis des étrangers » explique Daniel Delpeuch, coordinateur du festival au niveau grenoblois. « Nous voulions que les gens puissent voir les migrants non pas au travers des statistiques mais de l’art, pour réfléchir et voir autrement. »

Chaque année, théâtre, musique ou encore projections de films permettent d’aborder le sujet sous différentes facettes. « L’idée du festival est de présenter des pièces dans lesquelles jouent des demandeurs d’asile ou qui abordent la thématique des migrants. » Cette année, les Grenoblois pourront ainsi découvrir lors de l’inauguration du festival, le mardi 15 novembre à l’Hôtel de ville de Grenoble, un extrait de la pièce N. par les frontières, jouée par les Indisciplinés. Une troupe composée en partie de migrants et coordonnée par l’Association de parrainage républicain de demandeurs d’asile et de protection (APARDAP), qui met en relation des habitants volontaires et des réfugiés en quête de terre d’accueil.

Mais Migrant’scène c’est aussi des séances de cinéma, qui se tiendront dans les bibliothèques grenobloises, pour « favoriser la rencontre avec tous les gens que le problème des migrants intéresse ».

« On dédramatise »

Alors que l’édition 2015 s’était donnée comme thème « les réfugiés », Migrant’scène version 2016 explorera la thématique « D’ici et d’ailleurs, ensemble ». « Ensemble, car c’est un fait, les migrants sont là, c’est une réalité » poursuit Daniel Delpeuch. « Alors soit on cadenasse tout, soit on fait quelque chose avec eux, on dédramatise et on dit qu’il ne faut pas avoir peur. En rappelant que dans les années 1970 et 1980, nous avions accueilli des réfugiés venant d’Amérique latine ou du Viêt Nam et que ça n’a jamais posé de problème. » Un message porté depuis la création du festival et qui résonne cette année un peu plus que d’habitude.

Migrant’scène
Dans divers lieux du mardi 15 novembre au dimanche 4 décembre, www.festivalmigrantscene.org

Tags  • Migrants+scene • cimade • Daniel+Delpeuch

À LIRE AUSSI

« Déconstruire les préjugés » avec Migrant« Déconstruire les préjugés » avec Migrant'scène

'
Recherche
+ ANIMATIONS
THEMATIQUE
DATE

Rubrique / Festival
LIEU
Notre selection
gratuit
prix libre
billetterie en ligne
         Mot-clé

RECHERCHER ►
les choix de la rédaction


Au cinéma


les choix de la rédaction


Au cinéma