Festiv'arts : la rue comme scène

Festival | Et voici, pour la seizième fois, Festiv’arts, fameux festival d’arts de rue grenoblois. Objectif : mêler, quatre jours durant, théâtre, jonglage, concert, humour, sport… Et surtout littéralement envahir le centre-ville !

Jean-Baptiste Auduc | Mardi 11 avril 2017

Festiv'arts, c'est quatre jours de festival dans les rues de Grenoble. Pour la première journée, sous le signe des enfants, les artistes proposeront des initiations de slackline au Jardin de Ville et un live d'homme-orchestre devant le Nouveau Théâtre Sainte-Marie-d'en-Bas. Les jours suivants, l'association étudiante à l'origine de la manifestation fera varier les propositions avec notamment un Festi'grimp, initiation (à l'escalade cette fois) en lien avec le spectacle d'Antoine Le Menestrel, virtuose de la grimpe qui désormais joue l'acteur au-dessus du sol.

Pour s'en mettre plein les oreilles, Festiv'arts a aussi programmé trois soirées, avec l'esplanade du Musée de Grenoble et son Calder en guise de scène. Au menu, les sanguinolents musiciens de Pur Bœuf, ou encore Deyosan, trio plus méditatif. « Notre tête d'affiche, c'est quand même Guerilla Poubelle » (groupe de punk rock parisien) assure-t-on du côté de l'organisation.

L'asso défend aussi ses valeurs locales d'une part (avec la bière grenobloise Maltobar et la nourriture du restaurant la Tête à l'Envers) et écolo de l'autre, puisque le festival propose des toilettes sèches éclairées par un vélo à l'entrée. Mieux vaudra donc venir accompagné !

Festiv'arts
Au centre-ville de Grenoble du jeudi 13 au dimanche 16 avril

entrez votre adresse mail pour vous abonner à la newsletter