Qui sommes nous   |   Envoyez un programme   |   Diffusion   |   Recrutement   |   Coordonnées   |   Publicité   |   Archives

GRENOBLE
LE WEB DES SPECTACLES

GRENOBLE

SUIVEZ-NOUS


THEMATIQUE DATE
Film SALLE
Notre selection
Avant premiere
en V.O en 3D   
Mot-clé

RECHERCHER ►

CINEMA

Le festival du court sous les avalanches

La 38e édition du festival du film court en plein air de Grenoble confirme les tendances de l’an dernier, du moins concernant une compétition qui, malgré la profusion de l’offre (3000 films vus), manque clairement de diversité. On en a tiré une sélection de films intrigants, pertinents et percutants. Christophe Chabert
le Mardi 30 juin 2015 par

Le festival du court sous les avalanches

La 38e édition du festival du film court en plein air de Grenoble confirme les tendances de l’an dernier, du moins concernant une compétition qui, malgré la profusion de l’offre (3000 films vus), manque clairement de diversité. On en a tiré une sélection de films intrigants, pertinents et percutants. Christophe Chabert
le Mardi 30 juin 2015 par Christophe Chabert

Le festival du court sous les avalanches

À LIRE AUSSI

"Mademoiselle", délicieux thriller érotique signé Park Chan-wook"Mademoiselle", délicieux thriller érotique signé Park Chan-wook

1h30 de courts : merci Mon Ciné (et la Cinémathèque)1h30 de courts : merci Mon Ciné (et la Cinémathèque)

39e marche pour le Festival du film court en plein air39e marche pour le Festival du film court en plein air

Hôpital Sud dHôpital Sud d'Échirolles : hospitalité pour les courts

Festival du film court : le palmarèsFestival du film court : le palmarès

Ce fut la surprise de la 37e édition : le Grand prix du festival du film court en plein air de Grenoble a été remis au Skate moderne, pastiche drôle et bien vu de La Vie moderne de Depardon avec des skaters à la place des paysans, damant le pion à une multitude de films engagés et souvent trop sérieux. Derrière ce prix, un symbole : ses auteurs ne venaient pas d’une école de cinéma et leur film n’avait pas été produit dans les clous classiques du circuit court (métrage) ; c’était une vidéo commandée par Dailymotion, le genre de choses qui circulent longuement sur internet à la faveur des buzz et des partages viraux.

Cela dit quelque chose du challenge qu’affrontent les festivals de courts-métrages : une profusion de films inscrits, venus de partout dans le monde, où les productions les plus sauvages côtoient des montages financiers traditionnels (en France : CNC, régions, fonds nationaux d’aide…). Grenoble affiche cette année le chiffre record de 3000 films proposés au comité de sélection, et l’affaire est suffisamment grave pour que le festival lui consacre une table ronde le 8 juillet intitulée : "Avalanche de courts-métrages sur les festivals. L’enjeu ?" L’intégrité d’une programmation et d’une compétition face à une telle déferlante.

Inquiétudes

Que faire, comme disait Lénine ? Grenoble a choisi sa voie depuis deux éditions : d’un côté, un cinéma politique et social où le sujet et le message priment sur l’innovation esthétique ; de l’autre, une ouverture claire et nette vers le documentaire et l’animation. Soit à la fois un tour du monde des problèmes contemporains (au sommaire : crise économique, conflit israélo-palestinien, féminisme, racisme, banlieues, libéralisme tout puissant, problèmes identitaires, génocides, guerres civiles, exils…) et des respirations nécessaires oscillant entre l’anecdotique et l’exercice de style. Le recul de la forme classique du court (le film de fiction en prises de vues réelles) est notable ; mais, même quand des cinéastes s’y aventurent, la béquille du réalisme n’est jamais loin, et il est frappant de voir à quel point ils cherchent à en tirer des leçons rassurantes pour le spectateur…

Un film en provenance de Suisse parvient à éviter tout cela, alors qu’il semble au contraire charger méchamment la barque : Discipline (projection le jeudi) montre comment un banal incident dans une épicerie (un père gifle sa fille) va exacerber toutes les tensions ethniques, sociales et culturelles jusqu’à provoquer un grand chaos que le réalisateur, Christophe M. Saber, traite sur le ton de la farce grinçante. On rit, certes, mais plutôt jaune, tant le film suggère que ce microcosme-là figure la cocotte-minute sur laquelle l’Europe repose, prête à exploser pour un oui ou un non mal placé.

Une autre réussite de cette sélection, Samsung Galaxy de Romain Champalaune (le mardi), livre un constat glaçant : comment une entreprise, Samsung, peut devenir tentaculaire au point de décider de la vie, des loisirs et de l’intimité des citoyens d’un pays tout entier, la Corée du Sud, au prix d’un recul des libertés publiques. L’intelligence du film, c’est d’adopter une forme radicale (des photos et une voix-off) qui elle-même semble avoir été créée avec le Samsung Galaxy, comme une fausse pub subversive qui se retournerait contre son commanditaire.

Les derniers des Mohicans

Deux films parviennent quant à eux à se tenir à équidistance du cinéma sociétal et de la fiction stylisée : Don Miguel de l’Espagnol Kote Camacho (le samedi) qui, à partir d’un très poétique procédé de rotoscopie en noir et blanc, raconte la revanche des créditeurs sur les banquiers sans scrupule, et Mademoiselle (le samedi), premier court de l’acteur Guillaume Gouix qui, démarré sur des bases attendues (le machisme ordinaire d’une drague insistante en boîte de nuit) bascule peu à peu dans une réflexion mélancolique sur le moment où il faut assumer son âge et le fait d’être moins immédiatement désirable – un rôle borderline que la formidable Céline Sallette endosse à la perfection.

En fin de compte, les quelques œuvres qui optent clairement pour la fantaisie et l’imaginaire font figure de derniers des Mohicans dans la compétition, et c’est peut-être pour cela qu’ils tirent leur épingle du jeu. Ainsi, Bigpanic de Maurice Huvelin (le mercredi) est un film d’animation aussi bref qu’intensément inventif, dont le minimalisme (un seul plan, dans lequel s’ébroue quantité de petits personnages fortement teintés de retrogaming et d’esthétique 8Bit) fait du bien face à la sophistication confuse d’autres propositions animées.

Territoire de Vincent Paronnaud (le vendredi), lui aussi, fait du bien par où il passe. Paronnaud n’est pas un débutant : dessinateur de BD sous le nom de Winshluss, co-réalisateur de Persépolis et Poulet aux prunes et auteur d’un film d’une heure complètement barré (Villemolle 81), il fait rentrer ici de la rigueur dans sa folie – et pas l’inverse. En 1957 dans les Pyrénées, un berger solitaire pense que ses brebis sont victimes d’une attaque de loups. En fait, c’est à un tout autre genre de bêtes qu’il va se mesurer : des militaires drogués à une sorte de LSD les transformant en animaux enragés. Passant de l’angoisse au gore, de la menace sourde au survival violent, Territoire contourne systématiquement les écueils du genre à la française : peu de dialogues (le berger siffle pour se faire comprendre), un ancrage politique et historique jamais volontariste et un sens de l’efficacité qui fait mouche. Malgré son évident manque de moyens, le film a de la gueule et de la maîtrise, et prépare sans doute le passage au long en solo de son auteur – qu’on attend avec curiosité.

Festival du film court en plein air
Salle Juliet Berto et Place Saint-André, du 7 au 11 juillet

Retrouvez toute la programmation du festival :
Festival du Film Court en Plein Air de Grenoble

Tags  • Festival+du+film+court+en+plein+air • Territoire • Bigpanic • Mademoiselle • Don+Miguel • Samsung+galaxy • Discipline

Ce fut la surprise de la 37e édition : le Grand prix du festival du film court en plein air de Grenoble a été remis au Skate moderne, pastiche drôle et bien vu de La Vie moderne de Depardon avec des skaters à la place des paysans, damant le pion à une multitude de films engagés et souvent trop sérieux. Derrière ce prix, un symbole : ses auteurs ne venaient pas d’une école de cinéma et leur film n’avait pas été produit dans les clous classiques du circuit court (métrage) ; c’était une vidéo commandée par Dailymotion, le genre de choses qui circulent longuement sur internet à la faveur des buzz et des partages viraux.

Cela dit quelque chose du challenge qu’affrontent les festivals de courts-métrages : une profusion de films inscrits, venus de partout dans le monde, où les productions les plus sauvages côtoient des montages financiers traditionnels (en France : CNC, régions, fonds nationaux d’aide…). Grenoble affiche cette année le chiffre record de 3000 films proposés au comité de sélection, et l’affaire est suffisamment grave pour que le festival lui consacre une table ronde le 8 juillet intitulée : "Avalanche de courts-métrages sur les festivals. L’enjeu ?" L’intégrité d’une programmation et d’une compétition face à une telle déferlante.

Inquiétudes

Que faire, comme disait Lénine ? Grenoble a choisi sa voie depuis deux éditions : d’un côté, un cinéma politique et social où le sujet et le message priment sur l’innovation esthétique ; de l’autre, une ouverture claire et nette vers le documentaire et l’animation. Soit à la fois un tour du monde des problèmes contemporains (au sommaire : crise économique, conflit israélo-palestinien, féminisme, racisme, banlieues, libéralisme tout puissant, problèmes identitaires, génocides, guerres civiles, exils…) et des respirations nécessaires oscillant entre l’anecdotique et l’exercice de style. Le recul de la forme classique du court (le film de fiction en prises de vues réelles) est notable ; mais, même quand des cinéastes s’y aventurent, la béquille du réalisme n’est jamais loin, et il est frappant de voir à quel point ils cherchent à en tirer des leçons rassurantes pour le spectateur…

Un film en provenance de Suisse parvient à éviter tout cela, alors qu’il semble au contraire charger méchamment la barque : Discipline (projection le jeudi) montre comment un banal incident dans une épicerie (un père gifle sa fille) va exacerber toutes les tensions ethniques, sociales et culturelles jusqu’à provoquer un grand chaos que le réalisateur, Christophe M. Saber, traite sur le ton de la farce grinçante. On rit, certes, mais plutôt jaune, tant le film suggère que ce microcosme-là figure la cocotte-minute sur laquelle l’Europe repose, prête à exploser pour un oui ou un non mal placé.

Une autre réussite de cette sélection, Samsung Galaxy de Romain Champalaune (le mardi), livre un constat glaçant : comment une entreprise, Samsung, peut devenir tentaculaire au point de décider de la vie, des loisirs et de l’intimité des citoyens d’un pays tout entier, la Corée du Sud, au prix d’un recul des libertés publiques. L’intelligence du film, c’est d’adopter une forme radicale (des photos et une voix-off) qui elle-même semble avoir été créée avec le Samsung Galaxy, comme une fausse pub subversive qui se retournerait contre son commanditaire.

Les derniers des Mohicans

Deux films parviennent quant à eux à se tenir à équidistance du cinéma sociétal et de la fiction stylisée : Don Miguel de l’Espagnol Kote Camacho (le samedi) qui, à partir d’un très poétique procédé de rotoscopie en noir et blanc, raconte la revanche des créditeurs sur les banquiers sans scrupule, et Mademoiselle (le samedi), premier court de l’acteur Guillaume Gouix qui, démarré sur des bases attendues (le machisme ordinaire d’une drague insistante en boîte de nuit) bascule peu à peu dans une réflexion mélancolique sur le moment où il faut assumer son âge et le fait d’être moins immédiatement désirable – un rôle borderline que la formidable Céline Sallette endosse à la perfection.

En fin de compte, les quelques œuvres qui optent clairement pour la fantaisie et l’imaginaire font figure de derniers des Mohicans dans la compétition, et c’est peut-être pour cela qu’ils tirent leur épingle du jeu. Ainsi, Bigpanic de Maurice Huvelin (le mercredi) est un film d’animation aussi bref qu’intensément inventif, dont le minimalisme (un seul plan, dans lequel s’ébroue quantité de petits personnages fortement teintés de retrogaming et d’esthétique 8Bit) fait du bien face à la sophistication confuse d’autres propositions animées.

Territoire de Vincent Paronnaud (le vendredi), lui aussi, fait du bien par où il passe. Paronnaud n’est pas un débutant : dessinateur de BD sous le nom de Winshluss, co-réalisateur de Persépolis et Poulet aux prunes et auteur d’un film d’une heure complètement barré (Villemolle 81), il fait rentrer ici de la rigueur dans sa folie – et pas l’inverse. En 1957 dans les Pyrénées, un berger solitaire pense que ses brebis sont victimes d’une attaque de loups. En fait, c’est à un tout autre genre de bêtes qu’il va se mesurer : des militaires drogués à une sorte de LSD les transformant en animaux enragés. Passant de l’angoisse au gore, de la menace sourde au survival violent, Territoire contourne systématiquement les écueils du genre à la française : peu de dialogues (le berger siffle pour se faire comprendre), un ancrage politique et historique jamais volontariste et un sens de l’efficacité qui fait mouche. Malgré son évident manque de moyens, le film a de la gueule et de la maîtrise, et prépare sans doute le passage au long en solo de son auteur – qu’on attend avec curiosité.

Festival du film court en plein air
Salle Juliet Berto et Place Saint-André, du 7 au 11 juillet

Tags  • Festival+du+film+court+en+plein+air • Territoire • Bigpanic • Mademoiselle • Don+Miguel • Samsung+galaxy • Discipline

À LIRE AUSSI

"Mademoiselle", délicieux thriller érotique signé Park Chan-wook"Mademoiselle", délicieux thriller érotique signé Park Chan-wook

1h30 de courts : merci Mon Ciné (et la Cinémathèque)1h30 de courts : merci Mon Ciné (et la Cinémathèque)

39e marche pour le Festival du film court en plein air39e marche pour le Festival du film court en plein air

Hôpital Sud dHôpital Sud d'Échirolles : hospitalité pour les courts

Festival du film court : le palmarèsFestival du film court : le palmarès

Recherche
+ CINEMA
THEMATIQUE
DATE

Film
SALLE
Notre selection
Avant premiere
en V.O en 3D   
         Mot-clé

RECHERCHER ►
les choix de la rédaction


AL MANARA + MAWWÂL
Quand deux mondes se rencontrent, ils ne rentrent pas forcément en collision. Il arrive qu'ils fasse (...)

GEORGIO
Si les clashs sont légion dans le monde du rap, ce dernier abrite aussi parfois de belles histoires (...)

QUAI D'ORSAY
Excellent quatuor grenoblois qui a déjà eu droit à la "une" du PB, Quai d’Orsay propose un sympathiq (...)

PIERS FACCINI + FAIK
Né en Angleterre d'un père italien et d'une mère anglaise, éduqué entre la France et l'Italie et dev (...)

EMILY LOIZEAU
Plus les albums passent et plus Emily Loizeau nous fait penser à du Murat au féminin – ce qui, pour (...)

JOHN MAYALL + GABRIEL GORDON
À l'évocation du génie d'Eric Clapton, John Mayall est trop souvent oublié. Pourtant, sans lui, le p (...)

KATERINE + LES SœURS BOULAY
Est-ce encore utile de présenter Katerine ? Depuis ses débuts, il fait partie de ces artistes qui po (...)

LIVE IN THE CITY, TRIBUTE TO STEVIE WONDER
Un concert en hommage à Stevie Wonder créé l’an passé qui est d’une efficacité redoutable. Surtout q (...)

LAST TRAIN + STONE CAVALLI
La vérité du rock'n'roll sort de la bouche de ses enfants. Et les vérités des gamins de Last Train s (...)

CHINESE MAN
Les revoilà enfin ! Cinq ans après Racing with the sun (2011), les rois de l'électro-groove dévoiler (...)

PLANETS !
Jeff Mills ? Une véritable légende de la musique électronique, à la fois technicien hors pair, artis (...)

MICHEL JONASZ
Michel Jonasz ? L’homme qui a su habilement conjuguer jazz et variété, avec ses tubes qui n’ont (pre (...)

JULIEN DORÉ
À peine dix ans après sa victoire à la Nouvelle Star, Julien Doré est un des artistes français les p (...)

D'UNE RIVE À L'AUTRE... HOMMAGE À LA MÉDITERRANÉE
Dirigé par la cheffe Zahia Ziouani, l'orchestre symphonique Divertimento accueillera le violoniste e (...)

INTÉGRALE BRAHMS AVEC EMMANUEL KRIVINE #2
Tout récemment nommé à la direction musicale du prestigieux Orchestre National de France, le chef gr (...)

ON A DIT ON FAIT UN SPECTACLE
Un spectacle musical mêlant compositions originales et reprises de titres phares par divers artistes (...)

VINCENT DELERM
En 2014, nous terminions un article sur Vincent Delerm et son album Les Amants parallèles de la sort (...)

LIVE IN THE CITY, TRIBUTE TO STEVIE WONDER
Un concert en hommage à Stevie Wonder créé l’an passé qui est d’une efficacité redoutable. Surtout q (...)


Tous les concerts et soirées à l'affiche à GRENOBLE

LE CHAGRIN D'HÖLDERLIN
Pour sa dernière création dans les murs du Petit 38, Chantal Morel livre une pièce sur une figure qu (...)

LA RÉSISTIBLE ASCENSION D'ARTURO UI
Un classique de Bertolt Brecht que l’excellent metteur en scène Dominique Pitoiset nous transmet ave (...)

LE PAS DE BÊME
Un jour, un adolescent se met à ne rendre que des copies blanches à ses professeurs, sans explicatio (...)

LE PAS DE BÊME
Un jour, un adolescent se met à ne rendre que des copies blanches à ses professeurs, sans explicatio (...)

TRISTESSES
Une pièce centrée sur le présent, sur la montée de l’extrême droite dans différents pays européens. (...)

AMOUR, MENSONGE ET OBUS DE 75
Deux guerres, deux figures qui les ont incarnées : un Poilu de 14-18 et une résistante pendant la Se (...)

SUBLIME
La compagnie en résidence à la Rampe d’Échirolles depuis l’an passé a imaginé cette sympathique pièc (...)

SONNEURS DE SONNETS
Le comédien grenoblois Grégory Faive, à la nature comique finement développée, s’est associé au musi (...)

NID DE FRELONS
Dans cette nouvelle aventure de la famille Maudru, le père a la jambe qui flanche, ce qui le contrai (...)

ON N'EST PAS DES CHIENS
Un humour bien piquant, une galerie de personnages savoureux et, surtout, un sens du comique affûté (...)

TIRÉSIAS
Tirésias, devin aveugle dans la mythologie grecque, vit aujourd’hui reclus avec sa fille et délivre (...)

MY ROCK
Jean-Claude Gallotta reprend son spectacle créé en 2004 pour l’ouverture de la MC2. Une pièce énergi (...)

NICHT SCHLAFEB
Alain Platel, fondateur des Ballets C de la B, est un grand, très grand, de la scène internationale. (...)

RUE DES VOLEURS
Avec cette adaptation du roman de Mathias Énard, Bruno Thircuir de la Fabrique des petites utopies l (...)

GASPARD PROUST
Son dernier spectacle était une merveille d’humour noir, dans laquelle il faisait montre d’un sens d (...)

VENDS 2 PIÈCES À BEYROUTH
C’est l’un des one-man-shows les plus surprenants du moment, jusque dans son titre : Vends deux pièc (...)

EL CID !
Philippe Car est un metteur en scène qui sait transmettre les textes classiques de manière décalée m (...)

LUDWIG, UN ROI SUR LA LUNE
Un roi mythique (Louis II de Bavière) ancré dans la légende comme romantique, excessif et inadapté a (...)

MILADY EN SOUS-SOL
Un taulard s’évade et tombe sur la Belle au bois dormant... qui dort depuis plus de 500 ans ! Une sa (...)

SMASHED
Neuf jongleurs rendent hommage à Pina Bausch avec des pommes et mettent en compote les idées reçues (...)

LE GRAND RASSEMBLEMENT #2
Fin décembre 2016, le Centre chorégraphique national de Grenoble dirigé par Yoann Bourgeois et Rachi (...)

LIVE !
Il y a l’improvisation théâtrale, très courue à Grenoble comme ailleurs. Les Bandits manchots, eux, (...)


Tous les spectacles à l'affiche à GRENOBLE

le Film de la semaine

Chez nous

De Lucas Belvaux (Fr-Bel, 1h58) avec Emilie Dequenne, André Dussollier...
Pauline, infirmière à domicile, entre Lens et Lille, s’occupe seule de ses deux enfants et de son père ancien métallurgiste. Dévouée et généreuse, tous ses patients l'aiment et comptent sur elle. Profitant de sa popularité, les dirigeants d’un parti extrémiste vont lui proposer d’être leur candidate aux prochaines municipales.

Voir les salles et horaires du film

Au cinéma


ANASTASIA
De Don Bluth, Gary Goldman (1998, ÉU, 1h25) animation
Voir la fiche du film

CERTAINES FEMMES
De Kelly Reichardt (ÉU, 1h47) avec Kristen Stewart, Michelle Williams...
Voir la fiche du film

CHEZ NOUS
De Lucas Belvaux (Fr-Bel, 1h58) avec Emilie Dequenne, André Dussollier...
Voir la fiche du film

DE SAS EN SAS
De Rachida Brakni (Fr, 1h22) avec Samira Brahmia, Zita Hanrot...
Voir la fiche du film

FENCES
De Denzel Washington (ÉU, 2h19) avec Denzel Washington, Viola Davis...
Voir la fiche du film

JOHN WICK 2
De Chad Stahelski (ÉU, 2h03) avec Keanu Reeves, Common...
Voir la fiche du film

LA DORMEUSE DUVAL
De Manuel Sanchez (Fr, 1h50) avec Dominique Pinon, Marina Tomé...
Voir la fiche du film

LES DERNIERS PARISIENS
De Hamé Bourokba, Ekoué Labitey (Fr, 1h45) avec Reda Kateb, Slimane Dazi...
Voir la fiche du film

LES FLEURS BLEUES
De Andrzej Wajda (Pol, 1h38) avec Boguslaw Linda, Aleksandra Justa...
Voir la fiche du film

LION
De Garth Davis (EU-Aust-Angl, 1h59) avec Dev Patel, Rooney Mara...
Voir la fiche du film

MADAME B, HISTOIRE D'UNE NORD-CORÉENNE
De Jero Yun (Fr-Cor.sud, 1h11) documentaire
Voir la fiche du film

NOCES
De Stephan Streker (Bel-Lux-Pak-Fr, 1h38) avec Lina El Arabi, Sébastien Houbani...
Voir la fiche du film

SAM LE POMPIER : ALERTE EXTRATERRESTRE - LE FILM
(Angl, 1h) Animation
Voir la fiche du film

SI J'ÉTAIS UN HOMME
De Audrey Dana (Fr, 1h38) avec Audrey Dana, Christian Clavier...
Voir la fiche du film

SPLIT
De M. Night Shyamalan, Zack Roberts (ÉU, 1h57) avec James McAvoy, Anya Taylor-Joy...
Voir la fiche du film

les choix de la rédaction


AL MANARA + MAWWÂL
Quand deux mondes se rencontrent, ils ne rentrent pas forcément en collision. Il arrive qu'ils fasse (...)

GEORGIO
Si les clashs sont légion dans le monde du rap, ce dernier abrite aussi parfois de belles histoires (...)

QUAI D'ORSAY
Excellent quatuor grenoblois qui a déjà eu droit à la "une" du PB, Quai d’Orsay propose un sympathiq (...)

PIERS FACCINI + FAIK
Né en Angleterre d'un père italien et d'une mère anglaise, éduqué entre la France et l'Italie et dev (...)

EMILY LOIZEAU
Plus les albums passent et plus Emily Loizeau nous fait penser à du Murat au féminin – ce qui, pour (...)

JOHN MAYALL + GABRIEL GORDON
À l'évocation du génie d'Eric Clapton, John Mayall est trop souvent oublié. Pourtant, sans lui, le p (...)

KATERINE + LES SœURS BOULAY
Est-ce encore utile de présenter Katerine ? Depuis ses débuts, il fait partie de ces artistes qui po (...)

LIVE IN THE CITY, TRIBUTE TO STEVIE WONDER
Un concert en hommage à Stevie Wonder créé l’an passé qui est d’une efficacité redoutable. Surtout q (...)

LAST TRAIN + STONE CAVALLI
La vérité du rock'n'roll sort de la bouche de ses enfants. Et les vérités des gamins de Last Train s (...)

CHINESE MAN
Les revoilà enfin ! Cinq ans après Racing with the sun (2011), les rois de l'électro-groove dévoiler (...)

PLANETS !
Jeff Mills ? Une véritable légende de la musique électronique, à la fois technicien hors pair, artis (...)

MICHEL JONASZ
Michel Jonasz ? L’homme qui a su habilement conjuguer jazz et variété, avec ses tubes qui n’ont (pre (...)

JULIEN DORÉ
À peine dix ans après sa victoire à la Nouvelle Star, Julien Doré est un des artistes français les p (...)

D'UNE RIVE À L'AUTRE... HOMMAGE À LA MÉDITERRANÉE
Dirigé par la cheffe Zahia Ziouani, l'orchestre symphonique Divertimento accueillera le violoniste e (...)

INTÉGRALE BRAHMS AVEC EMMANUEL KRIVINE #2
Tout récemment nommé à la direction musicale du prestigieux Orchestre National de France, le chef gr (...)

ON A DIT ON FAIT UN SPECTACLE
Un spectacle musical mêlant compositions originales et reprises de titres phares par divers artistes (...)

VINCENT DELERM
En 2014, nous terminions un article sur Vincent Delerm et son album Les Amants parallèles de la sort (...)

LIVE IN THE CITY, TRIBUTE TO STEVIE WONDER
Un concert en hommage à Stevie Wonder créé l’an passé qui est d’une efficacité redoutable. Surtout q (...)


Tous les concerts et soirées à l'affiche à GRENOBLE

LE CHAGRIN D'HÖLDERLIN
Pour sa dernière création dans les murs du Petit 38, Chantal Morel livre une pièce sur une figure qu (...)

LA RÉSISTIBLE ASCENSION D'ARTURO UI
Un classique de Bertolt Brecht que l’excellent metteur en scène Dominique Pitoiset nous transmet ave (...)

LE PAS DE BÊME
Un jour, un adolescent se met à ne rendre que des copies blanches à ses professeurs, sans explicatio (...)

LE PAS DE BÊME
Un jour, un adolescent se met à ne rendre que des copies blanches à ses professeurs, sans explicatio (...)

TRISTESSES
Une pièce centrée sur le présent, sur la montée de l’extrême droite dans différents pays européens. (...)

AMOUR, MENSONGE ET OBUS DE 75
Deux guerres, deux figures qui les ont incarnées : un Poilu de 14-18 et une résistante pendant la Se (...)

SUBLIME
La compagnie en résidence à la Rampe d’Échirolles depuis l’an passé a imaginé cette sympathique pièc (...)

SONNEURS DE SONNETS
Le comédien grenoblois Grégory Faive, à la nature comique finement développée, s’est associé au musi (...)

NID DE FRELONS
Dans cette nouvelle aventure de la famille Maudru, le père a la jambe qui flanche, ce qui le contrai (...)

ON N'EST PAS DES CHIENS
Un humour bien piquant, une galerie de personnages savoureux et, surtout, un sens du comique affûté (...)

TIRÉSIAS
Tirésias, devin aveugle dans la mythologie grecque, vit aujourd’hui reclus avec sa fille et délivre (...)

MY ROCK
Jean-Claude Gallotta reprend son spectacle créé en 2004 pour l’ouverture de la MC2. Une pièce énergi (...)

NICHT SCHLAFEB
Alain Platel, fondateur des Ballets C de la B, est un grand, très grand, de la scène internationale. (...)

RUE DES VOLEURS
Avec cette adaptation du roman de Mathias Énard, Bruno Thircuir de la Fabrique des petites utopies l (...)

GASPARD PROUST
Son dernier spectacle était une merveille d’humour noir, dans laquelle il faisait montre d’un sens d (...)

VENDS 2 PIÈCES À BEYROUTH
C’est l’un des one-man-shows les plus surprenants du moment, jusque dans son titre : Vends deux pièc (...)

EL CID !
Philippe Car est un metteur en scène qui sait transmettre les textes classiques de manière décalée m (...)

LUDWIG, UN ROI SUR LA LUNE
Un roi mythique (Louis II de Bavière) ancré dans la légende comme romantique, excessif et inadapté a (...)

MILADY EN SOUS-SOL
Un taulard s’évade et tombe sur la Belle au bois dormant... qui dort depuis plus de 500 ans ! Une sa (...)

SMASHED
Neuf jongleurs rendent hommage à Pina Bausch avec des pommes et mettent en compote les idées reçues (...)

LE GRAND RASSEMBLEMENT #2
Fin décembre 2016, le Centre chorégraphique national de Grenoble dirigé par Yoann Bourgeois et Rachi (...)

LIVE !
Il y a l’improvisation théâtrale, très courue à Grenoble comme ailleurs. Les Bandits manchots, eux, (...)


Tous les spectacles à l'affiche à GRENOBLE

le Film de la semaine

Chez nous

De Lucas Belvaux (Fr-Bel, 1h58) avec Emilie Dequenne, André Dussollier...
Pauline, infirmière à domicile, entre Lens et Lille, s’occupe seule de ses deux enfants et de son père ancien métallurgiste. Dévouée et généreuse, tous ses patients l'aiment et comptent sur elle. Profitant de sa popularité, les dirigeants d’un parti extrémiste vont lui proposer d’être leur candidate aux prochaines municipales.

Voir les salles et horaires du film

Au cinéma


ANASTASIA
De Don Bluth, Gary Goldman (1998, ÉU, 1h25) animation
Voir la fiche du film

CERTAINES FEMMES
De Kelly Reichardt (ÉU, 1h47) avec Kristen Stewart, Michelle Williams...
Voir la fiche du film

CHEZ NOUS
De Lucas Belvaux (Fr-Bel, 1h58) avec Emilie Dequenne, André Dussollier...
Voir la fiche du film

DE SAS EN SAS
De Rachida Brakni (Fr, 1h22) avec Samira Brahmia, Zita Hanrot...
Voir la fiche du film

FENCES
De Denzel Washington (ÉU, 2h19) avec Denzel Washington, Viola Davis...
Voir la fiche du film

JOHN WICK 2
De Chad Stahelski (ÉU, 2h03) avec Keanu Reeves, Common...
Voir la fiche du film

LA DORMEUSE DUVAL
De Manuel Sanchez (Fr, 1h50) avec Dominique Pinon, Marina Tomé...
Voir la fiche du film

LES DERNIERS PARISIENS
De Hamé Bourokba, Ekoué Labitey (Fr, 1h45) avec Reda Kateb, Slimane Dazi...
Voir la fiche du film

LES FLEURS BLEUES
De Andrzej Wajda (Pol, 1h38) avec Boguslaw Linda, Aleksandra Justa...
Voir la fiche du film

LION
De Garth Davis (EU-Aust-Angl, 1h59) avec Dev Patel, Rooney Mara...
Voir la fiche du film

MADAME B, HISTOIRE D'UNE NORD-CORÉENNE
De Jero Yun (Fr-Cor.sud, 1h11) documentaire
Voir la fiche du film

NOCES
De Stephan Streker (Bel-Lux-Pak-Fr, 1h38) avec Lina El Arabi, Sébastien Houbani...
Voir la fiche du film

SAM LE POMPIER : ALERTE EXTRATERRESTRE - LE FILM
(Angl, 1h) Animation
Voir la fiche du film

SI J'ÉTAIS UN HOMME
De Audrey Dana (Fr, 1h38) avec Audrey Dana, Christian Clavier...
Voir la fiche du film

SPLIT
De M. Night Shyamalan, Zack Roberts (ÉU, 1h57) avec James McAvoy, Anya Taylor-Joy...
Voir la fiche du film