Erna, Helena, Ania par Tomasz Laczny

Notre avis : Qui est-on lorsque l'on a perdu son nom, sa famille, son pays ? C’est sur cette idée de départ que Tomasz Laczny, artiste visuel et photographe polonais vivant à Londres, a construit cette évocation visuelle. Depuis l’histoire de sa grand-mère prise dans les tourments tragiques de la pologne en 1944, il tire le fil d’une histoire familiale plus évoquée et imaginée que vraiment racontée.