Rayons de soleil et mise en rayon

ARTS | La galerie Tracanelli surprend en programmant deux artistes pour une exposition commune : Alp Peker et Lavandersteen y sont invités jusqu'au 28 décembre.

Benjamin Bardinet | Mardi 17 décembre 2019

Photo : 1 - Alp Peker2 - Lavanderteen


« Mais qu'est-ce que c'est que cette horreur ! » : c'est texto la réaction de votre serviteur lorsque la galeriste lui a dévoilé (en avant-première) une image du travail de Lavandersteen. En effet, alors que cette galerie, depuis son ouverture récente, avait su séduire le visiteur curieux avec des pratiques certes contemporaines, mais relativement séduisantes (de la peinture figurative et stylisée pour faire simple), elle ouvre ce coup-ci sa porte à des pratiques un poil plus dérangeantes, influencées par le Body Art. Si, chez l'artiste turc Alp Peker, cela donne lieu à des mises en scène chatoyantes à base de tout un tas d'accessoires colorés que la lumière du soleil vient réchauffer de ses rayons, c'est vers un univers plus froid et artificiel que nous embarque Lavandersteen.

Par la mise en scène photographique d'un personnage au corps accessoirisé, l'artiste brouille et questionne les notions d'identités – quel est cet être étrange à la bouche en cul de poule que l'on voit entreprendre le stockage de boîte à œufs ? L'univers fictionnel de Lavandersteen se concrétise plus loin par une vitrine qui propose une série de produits dérivés (stickers, badges, affiches) amplifiant l'idée d'un corps conçu comme une machine à produire des marchandises prêtes à être mises en rayon.

Inter-rejections (Alp Peker et Lavandersteen)
À la galerie Tracanelli jusqu'au 28 décembre


Lavandersteen, Alp Peker

Photographie, installation, performance
Galerie Tracanelli 13 rue Beyle Stendhal Grenoble
ce spectacle n'est pas à l'affiche actuellement


entrez votre adresse mail pour vous abonner à la newsletter

1ère édition

Ouvrage | Toujours sur tous les fronts, la galerie Tracanelli démarre un projet éditorial visant à soutenir et à diffuser le travail de jeunes artistes qu’elle (...)

Benjamin Bardinet | Mardi 6 octobre 2020

1ère édition

Toujours sur tous les fronts, la galerie Tracanelli démarre un projet éditorial visant à soutenir et à diffuser le travail de jeunes artistes qu’elle représente. La première édition est consacrée à l’œuvre photographique de l’artiste Alp Peker (qui avait été exposé à la galerie en décembre dernier). Dans ces photographies, les corps mis en scène par l’artiste turc sont comme d’infinis terrains de jeu avec lesquels interagissent tout un tas d’accessoires aussi triviaux que colorés. En bonus, en fin d’ouvrage, quelques photographies témoignent des coulisses des prises de vue et des dessins préparatoires réalisés par l’artiste. En vente 20€ à la galerie Tracanelli ou en ligne.

Continuer à lire