Une boutique de bon augure

GUIDE URBAIN | Le magasin Bon augure, 3 rue Auguste-Gaché, à Grenoble, ne sélectionne que des marques françaises à l’éthique affirmée. L’enseigne entend mettre la mode tricolore et éco-responsable à la portée de tous les portefeuilles.

Jérémy Tronc | Mercredi 24 février 2021

Photo : (c) Jérémy Tronc


« Dans notre boutique, tout n'est pas Made in France. » Alors que nous abordons les valeurs de l'enseigne Bon Augure, Léa Lacoste, co-gérante du magasin avec Antoine Marin, veut être transparente et se justifie : « Le marquage Made in France est autorisé quand seulement 45% de la valeur ajoutée a été réalisée en France. De notre côté, nous préférons privilégier la qualité des produits et des coupes, ainsi que l'engagement durable des marques. » La jeune femme cite en exemple la marque Faguo : « Sa collection est travaillée pour durer plus longtemps au long de l'année, avec des habits adaptés à plusieurs saisons. La marque produit en Asie dans des ateliers certifiés, mais elle est engagée dans une relocalisation française de sa production. Cependant, tout ne peut pas se faire d'un claquement de doigt ! »

Cosmétiques, jouets et vêtements enfants, bijoux, objets décoratifs, sacs à vélo, vêtements femme et homme : la sélection de produits et de marques suit le même fil rouge. Léa et Antoine s'assurent de leurs engagements éco-responsables, sociaux et humains : production transparente, matériaux recyclés, impacts environnementaux, qualité des produits, le tout sous bannière française. Alors que trois quarts des Français se disent prêts à acheter des produits français, Léa estime que « le prix et l'accessibilité des produits est un frein. » Le projet de la boutique est donc de favoriser la découverte des marques tricolores et d'offrir des options d'achats plus vertueuses, dont certaines accessibles aux petits budgets « pour permettre de faire un premier pas vers une consommation plus juste. »

Quand les conditions le permettront, Léa et Antoine aimeraient organiser dans leur boutique des rencontres et des temps d'échanges entre clients et marques, de même que des conférences et des ateliers autour des valeurs qu'ils défendent. L'idée : que Bon Augure soit un lieu de vie et pas seulement une boutique sans âme.

entrez votre adresse mail pour vous abonner à la newsletter