Rocktambule annulé

ACTUS | Mais une édition est envisagée l'an prochain

Aurélien Martinez | Mardi 8 octobre 2013

On vient de l'apprendre : la prochaine édition du festival Rocktambule, prévue du 16 au 19 octobre aux Papeteries du Pont-de-Claix, est annulée, pour des raisons économiques.

Une situation qui n'est pas nouvelle : nous titrions ainsi en 2010 "Il faut sauver le soldat Rocktambule".

Le communiqué publié par l'association: "C'est le cœur lourd et avec de profonds regrets que nous vous annonçons l'annulation de la 19e édition du festival Rocktambule. Cette décision fut très difficile à prendre pour toute l'équipe du Pôle Musical d'Innovation mais c'est malheureusement la seule qui nous permette d'envisager un avenir pour l'association.

Nous avons passé les derniers mois à nous battre durement pour garder le Rocktambule dans l'agenda. Malheureusement, les circonstances font que nous ne pourrions pas lancer le festival dans les conditions que les artistes et le public sont en droit d'attendre.

En effet, l'absence totale de soutien financier des sociétés civiles et la baisse de financement des collectivités territoriales nous amène à un équilibre financier situé quasi exclusivement sur la billetterie, et nécessitent la présence de plus de 11 000 spectateurs. Forts de nos 19 années d'expérience, au vu des réservations déjà effectuées et suite à l'annulation d'une des têtes d'affiche de cette édition, nous savons ce chiffre inatteignable.

Si nous prenons cette décision difficile, c'est également dans un souci de respect pour nos prestataires, nos partenaires, les professionnels et les bénévoles présents sur le festival. Le Pôle Musical d'Innovation, dont l'une des principales missions est de participer au développement du territoire, a depuis sa création fait le choix de travailler avec des acteurs locaux, dans une démarche équitable. De ce fait l'équipe du festival préfère annuler l'événement plutôt que de mettre en péril les personnes qui lui font confiance.

Pour se faire rembourser les places réservées, nous invitons les festivaliers à se rapprocher du point de vente dans lequel ils ont acheté leur billet sur présentation de celui-ci.

Toute l'équipe du Pôle Musical d'Innovation tient à remercier les bénévoles, les artistes, les partenaires, les mécènes et tous les prestataires qui nous ont soutenu jusqu'à ce jour et sur qui nous comptons pour la 20e édition du Festival Rocktambule.

D'ici là, nous allons unir nos forces pour mettre en place des actions de soutien tout au long de l'année.

En vous remerciant pour votre soutien et votre compréhension.

L'équipe du Pôle Musical d'Innovation
"

Plus d'info dans notre prochaine édition

entrez votre adresse mail pour vous abonner à la newsletter

Rocktambule : baroud d’honneur ce samedi à la Bifurk

ACTUS | L’équipe de Rocktambule ne pouvait pas partir sans ne rien faire. Après la liquidation judiciaire du 15 juillet dernier, le collectif PMI qui portait le (...)

Jean-Baptiste Auduc | Mercredi 12 octobre 2016

Rocktambule : baroud d’honneur ce samedi à la Bifurk

L’équipe de Rocktambule ne pouvait pas partir sans ne rien faire. Après la liquidation judiciaire du 15 juillet dernier, le collectif PMI qui portait le festival a décidé d’organiser une « mise en bière » symbolique, pour clore ces 22 ans d’activité à Grenoble. Dans un mail envoyé à tout son réseau, il annonce l’enterrement autour d'un « moment d’échange convivial, drôle et décalé ». « L’esprit de la fédération du PMI est encore là malgré la suppression du festival et la disparition de la structure » déclare le texte. Concrètement, ce samedi 15 octobre à partir de 20h à la Bifurk, on pourra manger un morceau en regardant les concerts de Mise en bière, KPDP, Pur Bœuf et Black Stars, des copains du festival. Environ 200 places gratuites sont disponibles. Il est néanmoins nécessaire de s’inscrire ici en amont. Le mail d’enterrement se conclut sur un « PMI et Rocktambule sont morts, vive les initiatives

Continuer à lire

Panorama de rentrée : quoi de neuf cette saison ?

ACTUS | Des changements côté salles... De la danse en rassemblement à la MC2 Depuis le début d’année, le Centre chorégraphique national de Grenoble est (...)

Aurélien Martinez | Mardi 13 septembre 2016

Panorama de rentrée : quoi de neuf cette saison ?

Des changements côté salles... De la danse en rassemblement à la MC2 Depuis le début d’année, le Centre chorégraphique national de Grenoble est dirigé par Yoann Bourgeois et Rachid Ouramdane (photo), qui ont ainsi pris la suite de l’emblématique Jean-Claude Gallotta. Un CCNG deuxième génération qui proposera cette saison deux événements atypiques à la MC2, un fin décembre et un autre fin mai : Le Grand Rassemblement. Des temps forts autour de la danse (mais pas que) qui sont en train d’être dessinés, et qui donnent très envie au vu des infos que l’on a pu glaner ici et là – pas mal d’invités, des spectacles phares… Deux nouvelles têtes Deux équipements culturels de l’agglo ont récemment changé de direction. À la Faïencerie de La Tronche, Céline Sabatier, venue du Coléo de Pontcharra, a remplacé Élisabeth Mathieu partie à la retraite. Au Pa

Continuer à lire

Rocktambule : le festival s’arrête définitivement

ACTUS | « C’est avec une profonde tristesse que nous vous informons de la liquidation judiciaire et donc de la disparition du Pôle musical d’innovation et (...)

Aurélien Martinez | Mardi 19 juillet 2016

Rocktambule : le festival s’arrête définitivement

« C’est avec une profonde tristesse que nous vous informons de la liquidation judiciaire et donc de la disparition du Pôle musical d’innovation et du festival que portait ce collectif : Rocktambule ; prononcée par le tribunal de grande instance de Grenoble le 15 juillet 2016. » Voilà comment commence le long mail envoyé notamment à la presse ce mardi 19 juillet. Pourtant, dans notre article de mai dernier au sujet des difficultés que rencontre Rocktambule, plusieurs politiques assuraient vouloir sauver le festival, même si ça allait être « difficile ». En cause : un trou dans la trésorerie de 100 000 euros dû à une édition 2015 qui n’avait pas terminé à l’équilibre. D’où une demande d’"année blanche" faite aux différentes tutelles pour tenter de redresser la barre et repartir ainsi sur des bases plus saines. Sauf que certaines collectivités n’ont pas suivi, « malgré leurs engagements oraux de fin 2015 », ce qui ne « permet pas d’envisager un redressement de la structure ». « Se

Continuer à lire

Rocktambule : vers une annulation de l’édition 2016

ACTUS | Le Pôle Musical d’Innovation, association grenobloise organisatrice notamment du festival Rocktambule, l’assure : l’édition 2016 pourrait être annulée au (...)

Jean-Baptiste Auduc | Jeudi 5 mai 2016

Rocktambule : vers une annulation de l’édition 2016

Le Pôle Musical d’Innovation, association grenobloise organisatrice notamment du festival Rocktambule, l’assure : l’édition 2016 pourrait être annulée au vu de la situation financière. Pourtant, pendant 22 ans, Rocktambule a eu sa place surtout à Grenoble et, un peu, à Pont-de-Claix (en 2012). Il y a eu des hauts et des bas. Mais ces dernières semaines, le moral du panda (l’icône du festival) est au plus bas. Le problème du PMI, c’est le trou dans le budget, presque abyssal, dû à l’édition 2015. Il manque 100 000 euros suite au crash de fréquentation de l’année dernière. L’addition est lourde. D’où cette demande « d’année blanche » faite aux tutelles. « Dès le lendemain du festival, le Pôle Musical d’Innovation était en cessation de paiements. Maintenant, la situation est complexe. Une procédure de sauvegarde est en cours » explique Olivier Bertrand, adjoint à l’événementiel à la Ville de Grenoble. « Le festival a du mal à programmer pour 2016. Comme certains producteurs n’ont pas été payés sur l’édition 2015, ils ne veulent pas s’engager. » Une annulation de l’édition 2016 est donc envisagée, c

Continuer à lire

Rocktambule : nos trois coups de cœur

MUSIQUES | Seun Kuti & Egypt 80 Style musical cuivré, remuant et politiquement engagé créé à la fin des années 1960 par le légendaire Fela Kuti dans sa ville natale (...)

Damien Grimbert | Mardi 6 octobre 2015

Rocktambule : nos trois coups de cœur

Seun Kuti & Egypt 80 Style musical cuivré, remuant et politiquement engagé créé à la fin des années 1960 par le légendaire Fela Kuti dans sa ville natale de Lagos au Nigeria, l’afrobeat, qui tire son inspiration à part égale dans les sonorités afro-américaines de l’époque (jazz, soul, funk) et dans les rythmiques traditionnelles d’Afrique de l’Ouest, est sans doute l’un des styles musicaux africains les plus fédérateurs chez le public occidental. Alors que son grand frère Femi a préféré tracer très tôt sa propre voie en créant son groupe Positive Force dès la fin des années 1980, Seun Kuti entretient quant à lui de manière plus assumée le flambeau embrassé par son père, en se produisant depuis le début de sa carrière aux côtés du groupe de ce dernier, Egypt 80. Le concert immanquable du festival, vous l’aurez compris. Jeudi 8 octobre à 22h20 2manyDJs Si la pratique du "bootleg" ou "mash-up", qui consiste à fusionner les a cappella d’un premier tube aux instrumentaux d’un

Continuer à lire

Les festivals de la rentrée

MUSIQUES | Jour & Nuit Pour sa quatrième édition, le festival initié par l’association Mixlab (celle qui gère aujourd’hui la Belle électrique) se recentre autour du (...)

Damien Grimbert | Mardi 15 septembre 2015

Les festivals de la rentrée

Jour & Nuit Pour sa quatrième édition, le festival initié par l’association Mixlab (celle qui gère aujourd’hui la Belle électrique) se recentre autour du quartier Berriat, mais conserve le même système de fonctionnement : des concerts en début de soirée (le vendredi avec le groupe de hip-hop de Detroit D-Lights à l’Ampérage et le samedi avec la formation pop parisienne Radio Elvis au Ciel), et deux grosses soirées dédiées aux musiques électroniques à la Belle électrique toute la nuit durant (avec entre autres John Talabot, Pachanga Boys, Superpoze (photo), Ivan Smagghe, Mind Against, Octave One, Fort Romeau, François X…). Pour autant, c’est traditionnellement en journée que se dévoile le temps le plus convivial du festival, avec deux après-midis gratuits en plein air sur le parvi

Continuer à lire

Voici les premiers noms pour Rocktambule 2015

MUSIQUES | Alors qu’on en est au tout début de la saison estivale des festivals, voilà que Rocktambule, le festival de l’automne grenoblois, annonce déjà plusieurs (...)

Aurélien Martinez | Mercredi 17 juin 2015

Voici les premiers noms pour Rocktambule 2015

Alors qu’on en est au tout début de la saison estivale des festivals, voilà que Rocktambule, le festival de l’automne grenoblois, annonce déjà plusieurs noms histoire de ne pas se faire oublier avant les vacances. Pour le concert d'ouverture, excellente nouvelle, c’est le duo Mansfield.TYA (photo) qui investira la très chouette (et petite – les réservations sont donc déjà ouvertes) chapelle du Musée dauphinois. Une musique magnétique bourrée d’émotions, composée par deux musiciennes… dont la chanteuse de Sexy Sushi, qui délaisse ses apparats punk et foutraques. Grand moment en perspective.

Continuer à lire

Festivals musicaux : la déferlante

MUSIQUES | Première observation à chaud : en dehors de leur proximité temporelle (chacun se déroulant à une semaine d’intervalle), pas grand-chose à voir entre les trois (...)

Damien Grimbert | Mardi 9 septembre 2014

Festivals musicaux : la déferlante

Première observation à chaud : en dehors de leur proximité temporelle (chacun se déroulant à une semaine d’intervalle), pas grand-chose à voir entre les trois gros festivals de la rentrée, chacun s’appuyant sur une identité, une esthétique et des caractéristiques bien particulières. De loin le plus ancien des trois, Rocktambule, qui fête ces vingt ans cette année, se démarque ainsi par un site unique (retour à l’esplanade de Grenoble) et une programmation plus orientée grand public que ses confrères, regroupée autour de grands axes chacun des trois soirs (dubstep, hip-hop et électro le jeudi, chanson et reggae le vendredi, et électro et indie pop le samedi). Parmi les têtes d’affiche de cette nouvelle édition, l’Ivoirien Tiken Jah Fakoly et les Ogres de Barback. Et parmi les artistes qu’on guette avec le plus d’impatience, le doublé électro Kavinsky / Agoria et la pop influencée afro des Californiens de Fool’s Gold (en photo). [MAJ : deux nouveaux noms ont été rajoutés à la prog après la publication de cet article http://bit.ly/1rV5rLm] Réjouissances électroniques Créé

Continuer à lire

Rocktambule dévoile les premiers noms de sa prog des 20 ans

MUSIQUES | Après une dernière édition à Pont-de-Claix qui fut annulée au dernier moment, revoilà le festival Rocktambule, et en plus à Grenoble, sur cette fameuse (...)

Aurélien Martinez | Mardi 24 juin 2014

Rocktambule dévoile les premiers noms de sa prog des 20 ans

Après une dernière édition à Pont-de-Claix qui fut annulée au dernier moment, revoilà le festival Rocktambule, et en plus à Grenoble, sur cette fameuse Esplanade. L’équipe vient de lâcher quelques-uns des noms qui seront présents les 9, 10 et 11 octobre pour les 20 ans de l’événement. Les voici ! Jeudi 9 Octobre BigFlo & Oli (Fr) – Hip Hop Tha Trickaz (Fr) – Electro Dubstep Vendredi 10 Octobre Pan (Fr) – Chanson

Continuer à lire

Grégory Signoret (Rocktambule) : « Ce format de festival ne fonctionne plus »

ACTUS | Quel a été l'élément déclencheur de la décision d'annuler Rocktambule, à une semaine du festival ? Grégory Signoret : Quand nous avons appris que le Centre (...)

Stéphane Duchêne | Dimanche 13 octobre 2013

Grégory Signoret (Rocktambule) : « Ce format de festival ne fonctionne plus »

Quel a été l'élément déclencheur de la décision d'annuler Rocktambule, à une semaine du festival ? Grégory Signoret : Quand nous avons appris que le Centre national de la chanson, des variétés et du jazz, qui nous aidait depuis des années, ne le ferait pas cette année. C'était l'un des derniers à nous répondre qu'il ne nous donnerait rien, puisqu'on s'est fait lâcher par toutes les sociétés civiles. Or, c'est mathématique, au fur et à mesure que nous recevions des réponses négatives des subventionneurs, la jauge de public à atteindre pour parvenir à l'équilibre financier augmentait. Avec un tarif aux alentours de 22 euros, le point d'équilibre était à 11 000 spectateurs ! À une semaine du festival, on était à moins de 1000 billets vendus, contre 5000 habituellement, sachant d'expérience que la dernière semaine on double les le chiffre des préventes. Mais même dans ce cas, il manquait toujours près de 9000 entrées... L'annulation de têtes d'affiche comme le Wu Tang vous a-t-elle beaucoup handicapés ? Complètement, parce que les remplacer par une tête d'affiche hip-hop internationale de même ran

Continuer à lire

Le Wu Tang et M.O.P. ne seront pas à Rocktambule...

MUSIQUES | Le festival Rocktambule vient de l'annoncer: « C'est avec un grand regret et une certaine amertume que nous vous annonçons que le Wu Tang ainsi que (...)

Aurélien Martinez | Vendredi 27 septembre 2013

Le Wu Tang et M.O.P. ne seront pas à Rocktambule...

Le festival Rocktambule vient de l'annoncer: « C'est avec un grand regret et une certaine amertume que nous vous annonçons que le Wu Tang ainsi que M.O.P. ne joueront pas le 17 octobre aux Papeteries du Pont-de-Claix lors du festival Rocktambule. En effet, la tournée française "WU TANG MEMBERS" vient d'être annulée au profit d'une autre en Asie qui leur paraissait plus juteuse... » Les personnes qui souhaiteraient se faire rembourser leurs places peuvent le faire en se rapprochant de leur point de vente. A noter que le groupe Assassin a été programmé en remplacement.

Continuer à lire

La rentrée des festivals

MUSIQUES | Première étape et non des moindres, le festival Jour & Nuit organisé du vendredi 20 au dimanche 22 septembre par l’association Mixlab. Après une première (...)

Damien Grimbert | Vendredi 6 septembre 2013

La rentrée des festivals

Première étape et non des moindres, le festival Jour & Nuit organisé du vendredi 20 au dimanche 22 septembre par l’association Mixlab. Après une première édition par moments frustrante, car obligeant à des choix cornéliens entre les différents artistes programmés en même temps dans des lieux différents, l'association Mixlab semble avoir retenu la leçon et propose cette fois une organisation bien plus simple. Un série de DJ-sets gratuits le vendredi et le samedi après-midi à la Bibliothèque du centre-ville, suivi de deux gros concerts en début de soirée (pop-rock avec Mesparrow et Rover le vendredi à la Source, et rap français avec La Caution le samedi à la Bobine) et enfin de deux soirées électro pour terminer (au Musée Dauphinois le vendredi avec Dinky, Steffi, et Virginia, et au Stade des Alpes le samedi avec Le Bateau Îvre, Sebo K, Anja Schneider, The Hacker, To Van Kao, Acid Washed et Daniel Avery). À ne pas oublier enfin, le concert de clôture reggae du dimanche sur le parvis du Magasin, avec Antocha, Prince Fatty  & MC Horseman. Des bulles et des basses Place ensuite au Festival Rocktambule, dont la 19eédition se déroulera du 16 a

Continuer à lire

C'est d'eux, t'sais

MUSIQUES | Don’t believe the hype. Et pourtant, elle est tenace. Le ramdam autour de C2C tient du délire collectif. Douce ironie lorsqu’on sait que les Nantais (...)

Orlando Fernandes | Jeudi 4 octobre 2012

C'est d'eux, t'sais

Don’t believe the hype. Et pourtant, elle est tenace. Le ramdam autour de C2C tient du délire collectif. Douce ironie lorsqu’on sait que les Nantais roulent depuis… 1998. Mérité ou usurpé, leur statut de nouvelles étoiles électro de France interroge. TETRA, leur dernier bébé, semble ravir fans et critiques. Un accouchement tumultueux, à n’en pas douter. Mais pareille unanimité laisse songeur. Pourquoi eux, pourquoi maintenant ? Les lois de l’attraction, tout simplement. Avec la décrépitude qui touche Birdy Nam Nam – auteurs l’an dernier d’une calamiteuse sortie sur Facebook où ils ont insulté leurs fans – et la trop rare apparition de Daft Punk, la France se devait de trouver ses nouveaux chéris électroniques. C’est désormais chose faite. Sur album, les quatre compères proposent une multitude de boucles, scratchs et samples, lisibles et séduisants. Les petites pépites dansantes concoctées ici collent bien à l’époque fugace, déraisonnable que nous vivons. Mais cela mérite-t-il une telle hystérie ? Peut-être pas. Universal system Incroyablement malins, 20Syl, Greem, Atom et Pfel font du bon avec de l’ancien, se retrouvent parfois engonc

Continuer à lire

« Un one shot »

MUSIQUES | Qu’est-ce qui vous a amené à installer Rocktambule ici, dans les anciennes papeteries du Pont-de-Claix ?Grégory Signoret: Depuis deux ans, le festival se (...)

Aurélien Martinez | Vendredi 7 septembre 2012

« Un one shot »

Qu’est-ce qui vous a amené à installer Rocktambule ici, dans les anciennes papeteries du Pont-de-Claix ?Grégory Signoret: Depuis deux ans, le festival se déroulait sur l’Esplanade, mais cette dernière étant en travaux, il a fallu trouver un nouveau lieu où rapatrier Rocktambule. La mairie du Pont-de-Claix nous a proposé cette friche que nous avons trouvée très intéressante pour un événement comme le nôtre. Notre souhait, en tant que Pôle Musical d’Innovation (PMI), c’est de travailler sur toute l’agglomération grenobloise et pas qu’à Grenoble. Pourquoi ne pas imaginer un festival tournant ! Dans ces conditions, l’installation du festival au Pont-de-Claix ne se pense pas sur le long terme ?Non, c’est une édition unique, un one shot. Pour l’instant, la municipalité ne sait pas ce qu’elle va faire de ces bâtiments. Donc pour dire j’y étais, c’est cette année qu’il faut faire le déplacement. N’avez-vous pas peur que les festivaliers grenoblois hésitent à faire le déplacement jusqu’ici au Pont-de-Claix ?Je ne pense pas. Il y a des sorties de rocades facilement accessibles po

Continuer à lire

Sur la ligne de front

MUSIQUES | Phoebe Killdeer and the Short Straws Oui, on le sait, la volcanique demoiselle et son impeccable formation sont déjà passées à Grenoble. Mais franchement, (...)

François Cau | Samedi 8 octobre 2011

Sur la ligne de front

Phoebe Killdeer and the Short Straws Oui, on le sait, la volcanique demoiselle et son impeccable formation sont déjà passées à Grenoble. Mais franchement, qui êtes-vous pour cracher sur une promesse systématiquement tenue de live homérique, porté par une chanteuse avec plus de présence scénique, d’originalité et de force vocales que la gigantesque majorité de ses contemporaines ? Hein, non mais franchement, qui êtes-vous ? Pour vous bouffer les ongles, les doigts puis les bras jusqu’aux coudes de votre inexcusable fatuité, repentez-vous en écoutant son dernier album, Innerquake, sorti fin septembre à l’attention des justes qui achètent encore de la musique. En suivant l’enchaînement des tracks à grands renforts de spasmes corporels de plus en plus incontrôlables, on en vient à languir le concert encore plus, à se remémorer ses improbables mimiques faciales, annonciatrices de la saine violence rock à venir. Pour ne pas apaiser les esprits le moins du monde, la première partie sera assurée par Nadj, notre pasionaria rock grenobloise de circonstance. Vendredi 14 octobre à 20h30, à l’Ampérage. Amadou & Mariam Fr

Continuer à lire

La bataille continue

MUSIQUES | Le festival de l’an dernier vous a-t-il sorti la tête de l’eau ?Laurent Ageron : On a réussi à stabiliser la structure grâce à sa réussite. Je crois qu’on a (...)

François Cau | Samedi 8 octobre 2011

La bataille continue

Le festival de l’an dernier vous a-t-il sorti la tête de l’eau ?Laurent Ageron : On a réussi à stabiliser la structure grâce à sa réussite. Je crois qu’on a atteint 95% de taux de remplissage, ce qu’on ne fera probablement qu’une seule fois, mais c’était au moment où il le fallait. On est allés sur des choses qui nous paraissaient évidentes ou simples à faire en termes de programmation, notamment revenir sur le reggae, ce qu’on n’avait pas fait depuis des années. Pouvoir accueillir le public sous le chapiteau était une bonne formule, parce qu’en plus on a recréé notre identité, chose qu’on avait perdue à être disséminé dans toutes ces salles. Avec le village, le chapiteau, le travail des bénévoles, ça a aussi ramené une cohésion dans l’équipe organisatrice et dans le public. Tout le monde est resté soudé, a retroussé ses manches, on a accompli un boulot de fond entre 2010 et 2011 qui a été assez impressionnant. Diriez-vous que le travail de l’association était trop éclaté jusque-là ?Pas forcément… L’association a 17 ans, et passé un moment, t’en arrives à prendre des habitudes dans les collaborations, les mécanismes. Même si

Continuer à lire

Il faut sauver le soldat Rocktambule

MUSIQUES | Résumons la situation. Peu de temps avant le début du festival Rocktambule édition 2009, la team du Pôle Musical d’Innovation, à l’œuvre pour l’organisation de (...)

François Cau | Lundi 18 octobre 2010

Il faut sauver le soldat Rocktambule

Résumons la situation. Peu de temps avant le début du festival Rocktambule édition 2009, la team du Pôle Musical d’Innovation, à l’œuvre pour l’organisation de l’événement, reçoit des signes peu engageants : les aides publiques sont en diminution, et les frais logistiques des deux nuits électro prévues au Summum (demandés par le lieu) risquent de saborder violemment les recettes. Ce sera le cas : si le public répond toujours présent, Rocktambule affiche désormais un déficit de 100 000 euros. En dépit de cet état de fait hautement alarmant, décision est collégialement prise, au sein du PMI, de lancer une 16e édition du festival. Eu égard à ce qui précède et pour poursuivre la métaphore guerrière inaugurée par le titre de cet article, disons que, vu de l’extérieur et pour beaucoup, Rocktambule est un troufion qui s’est lancé dans le champ de bataille en hurlant, avec tout son courage, sans se rendre compte qu’il est parti en slip et avec une brosse à dent pour toute défense contre l’ennemi – juste au moment où celui-ci redouble d’intensité dans ses attaques. Alors oui. Au moment où tout le monde tente de tenir les rangs dans la tranchée, à recompter ses munitions p

Continuer à lire

District rap

MUSIQUES | «Je me décrirais comme un Musicien de l’Armée Robotique de 4e Densité, et un Ouvrier de la Lumière. Mon programme est d’aider à ouvrir la voie à l’Âge d’Or de (...)

François Cau | Lundi 18 octobre 2010

District rap

«Je me décrirais comme un Musicien de l’Armée Robotique de 4e Densité, et un Ouvrier de la Lumière. Mon programme est d’aider à ouvrir la voie à l’Âge d’Or de l’Humanité, c’est-à-dire l’Ascension Collective et l’Evolution Consciente de toute la Race Humaine». Si cette déclaration d’intention peut sembler (pour le moins) nébuleuse, elle n’en a pas moins le mérite de poser clairement l’univers du personnage. Ben Sharpa est un rappeur hors-norme, illuminé et passionné, dont les thématiques paradoxales (justice sociale et mystique avant-gardiste, science-fiction politisée et théories conspirationnistes…) ont peu à voir avec celles du commun des mortels. On aurait pourtant tort de le réduire au statut de simple “freak“ en roue libre. En premier lieu, parce que son flow souple, assuré, incandescent et charismatique, posé sur une gamme de beats futuristes et hybrides empruntant aussi bien à l’électronique qu’à la bass music, a de quoi renvoyer plus d’un apprenti rappeur au vestiaire. En second lieu, parce que son parcours, chaotique, surprenant et mondialisé, donne in fine à ses propos une assise peu commune. Électron libreNé en 1979 dans les bouillonnan

Continuer à lire

There will be rock

MUSIQUES | Pour quiconque se reconnaît un minimum dans le projet artistique proposé par l’association Rocktambule Grenoble et la fédération PMI, prendre conscience que (...)

François Cau | Lundi 11 octobre 2010

There will be rock

Pour quiconque se reconnaît un minimum dans le projet artistique proposé par l’association Rocktambule Grenoble et la fédération PMI, prendre conscience que ce festival pourrait bien être le dernier ne relève pas de la prise d’otage affective, mais du simple bon sens. Sous le joug d’une situation financière pour le moins alarmante suite au déficit creusé par les résultats de l’édition 2009, l’asso joue le tout pour le tout avec cette 16e édition resserrée, à la programmation fédératrice. On vous fera un topo complet sur la situation de la structure au moment – crucial - des trois soirées sous chapiteau (du 21 au 23 octobre), en attendant, voici déjà quatre raisons d’apporter votre soutien à l’aventure Rocktambule. Le premier soir du festival (le 14 octobre) laissera trois formations exprimer leur singulière vision du spectre rock à l’Ampérage : Inspector Cluzo avec sa partouze fusionnelle entre groove et grattes qui claquent méchamment, Arpad Flynn avec son urgence agitée et fiévreuse qui pourrait bien faire son petit effet, et enfin No Shangsa avec son énergie instrumentale tous azimuts dopés à la noise et à l’électro. Le lendemain à l’Espace Paul Jargot de Crolles, deux indivi

Continuer à lire

Le grand écart

MUSIQUES | On a eu l’occasion de souligner dans notre Panorama de la rentrée culturelle la décharge électrique que nous avait délicieusement procurée la découverte de la (...)

François Cau | Samedi 10 octobre 2009

Le grand écart

On a eu l’occasion de souligner dans notre Panorama de la rentrée culturelle la décharge électrique que nous avait délicieusement procurée la découverte de la programmation du festival Rocktambule 2009. Imaginez : une soirée électro au Summum à tomber par terre, des jeunes pousses hiphopeuses parmi les plus talentueuses que comptent les Etats-Unis, l’apocalyptique Alec Empire en binôme avec les énervés de Doppler… Autant de stigmates d’une réorientation éditoriale conséquente pour l’association et le collectif dont elle fait partie, le PMI (Pôle Musical d’Innovation). Mais pour ce faire, il a fallu renoncer à certaines initiatives développées récemment par le festival, dont le dispendieux MuR du Son, dispositif visant à fédérer, via des retransmission vidéo, une dizaine de concerts simultanés dans toute la région. L’une des conditions sine qua non pour composer avec un contexte économique pas franchement galvanisant. Laurent Ageron, directeur du festival, nous précise en effet que « les collectivités territoriales ont des budgets en baisse et ça se répercute. Pour nous, on l’a surtout senti passer au niveau de la Metro, qui a divisé son enveloppe par deux (soit une perte de 20 0

Continuer à lire

Couleur rock

MUSIQUES | DIVINITÉS HELVÈTESDes Suisses qui font du rock, l’idée peut prêter à sourire pour ceux qui seraient restés sur certains stéréotypes (Stephan Eicher ?!). On n’est (...)

François Cau | Lundi 6 octobre 2008

Couleur rock

DIVINITÉS HELVÈTESDes Suisses qui font du rock, l’idée peut prêter à sourire pour ceux qui seraient restés sur certains stéréotypes (Stephan Eicher ?!). On n’est évidemment pas de ceux-là. Au cours de ces quelques modestes lignes, il sera ainsi question des Young Gods. Un nom presque prétentieux pour ce trio, formé il y a plus de 20 ans, à la carrière internationale. À les écouter, ça fleure bon du côté du blues et du folk, avec des sons indus par-ci par-là et du bon gros rock efficace sur certains titres plus anciens. Le concert dans le cadre de Rocktambule est prévu pour le samedi 18 octobre, à la Faïencerie. Et comme un bonheur ne vient jamais seul, en première partie, ce sera les SZ : deux frères mélangeant habilement post-rock minimaliste et electronica. GREG GILG RELOADEDC’est un joli mélange que Greg Gilg. Produit made in Grenoble rangé dans la casse fourre-tout “chanson française”, il n’en est pas moins influencé par une masse considérable d’autres courants pour un résultat très original. Celui qui a coutume de s’accompagner seul au violoncelle sera sur la scène de l’Hexagone avec sept musiciens invit

Continuer à lire

Meltin'Rock

MUSIQUES | Soyons honnêtes à 100%. Dans la sélection pléthorique de cette édition 2005 du Festival, non, on n'adhère pas forcément à la suprême totalité des événements annoncés. Mais on (...)

| Mercredi 12 octobre 2005

Meltin'Rock

Soyons honnêtes à 100%. Dans la sélection pléthorique de cette édition 2005 du Festival, non, on n'adhère pas forcément à la suprême totalité des événements annoncés. Mais on ne va pas pour autant se lancer dans un listing des formations et artistes "non cautionnés par la rédaction" pour se donner bonne conscience (bon allez, juste une interrogation : Luke à la MC2 ?!). Cette précision faite, il convient d'annoncer haut et fort que ce 11e cru de Rocktambule contient suffisamment de promesses de lives alléchants pour qu'on s'y penche plus que de raisons dans un gros plan détaillé. Outre nos petits chouchous largement abordés dans ces pages, on se fera une joie d'assister au concert de la fabuleuse Keren Ann à la Rampe d'Echirolles, on se mangera en pleine poire la monstrueuse puissance live du Mardi Gras Brass Band à l'Heure Bleue, on jettera une oreille curieuse au doublé "choc" Red Bong / La Phaze à la Faïencerie, on jubilera de découvrir les dernières trouvailles scéniques de Nadj à la MC2, ou enfin, on s'immiscera sournoisement dans la foule potentielle du public venu assister à la création Parlez-vous la pop ?, supervisée à la Bastille par le label grenoblois Un Dimanche.

Continuer à lire

Rock sans bulles

MUSIQUES | Au risque de passer une fois de plus pour les aigris de service jamais contents, force est de reconnaître qu’on ne se sent pas forcément d’affinités démesurées (...)

| Mercredi 18 octobre 2006

Rock sans bulles

Au risque de passer une fois de plus pour les aigris de service jamais contents, force est de reconnaître qu’on ne se sent pas forcément d’affinités démesurées avec la programmation de cette nouvelle édition. Rien de dramatique non plus, on vous rassure, cette dernière est suffisamment conséquente et variée pour satisfaire un large public, qui ne manquera pas d’affluer en masse aux différentes dates proposées pour revoir une énième fois son groupe fétiche, ou applaudir sans réserve les nombreuses formations locales ayant répondu à l’appel. Manque juste la petite étincelle, excitante et inédite, nécessaire à l’embrasement sans appel de notre enthousiasme d’amateurs (élitistes, sans doute, mais néanmoins sincères) de musiques novatrices et non formatées. Quelques griefs qui ne nous empêcheront pas pour autant d’ovationner sans détour la pièce Hamlet, Thème et variations à l’Hexagone (détaillée en une de la semaine dernière), mais également quelques dates a priori prometteuses. Autant en emporte le son À commencer par les trois grosses soirées programmées au Summum : si la chanson rock des Têtes Raides, Barbarins Fourchus, et autres Debout sur le Zinc n’e

Continuer à lire

Formule rock

MUSIQUES | Dans la lignée tentaculaire de son édition précédente, l’Association Rocktambule Grenoble multiplie les pistes sonores pour son événement annuel clé. Avec le (...)

| Mercredi 10 octobre 2007

Formule rock

Dans la lignée tentaculaire de son édition précédente, l’Association Rocktambule Grenoble multiplie les pistes sonores pour son événement annuel clé. Avec le renouvellement de son festival off pour une quatrième édition (qui entamait les hostilités le 27 septembre au LIA, site sommital de la Bastille avec une performance de Davide Balula et des concerts des attachants à l’extrême Duracell et Sly & The Gayz), et des sections “parallèles“ de la programmation, aux intitulés fleuris. Les Agglométric’s exportent leurs lives dans des salles plus ou moins éloignées du cœur de l’événement (l’Espace Paul Jargot à Crolles, la Salle des Fêtes de Méaudre, le Théâtre de la Mure ou enfin La Maison de la Musique de Meylan – on vous conseille tout particulièrement ce dernier concert featuring le précoce et talentueux DJ Mart One et le grand tromboniste Fred Wesley, ex-membre des géniaux JB’s) ; et le MuR du Son verra la région Rhônes-Alpes envahie par sept lives simultanés (à St-Etienne, Viviers, Bourg-en-Bresse, Bourgoin-Jallieu, à Fontaine avec les rappeurs primesautiers d’Hocus Pocus et à Annemasse avec les Fake Oddity, rockers lyonnais à suivre de très près). Rock aux s

Continuer à lire