Notre sélection de terrasses vertes

GUIDE URBAIN | « Voilà l’été » comme dirait la chanson, avec ses incontournables soirées en terrasse. Soucieux de vous accompagner même dans ces moments-là, nous avons sélectionné trois endroits atypiques en plein air pour passer du bon temps à la nuit tombée. Suivez-nous ! La rédaction

Aurélien Martinez | Mardi 29 avril 2014

Côté nature

Qui sait qu'il y a un mini golf à l'extrême sud du parc Paul-Mistral, qui fait aussi office de bar ? Ou plutôt de buvette, avec des chaises en plastique et un comptoir dans une cabane. C'est justement le dénuement qui donne du charme à ce lieu atypique, niché entre les arbres sur un parcours de golf défraichi de 18 pistes – mais qui va être refait par le gérant pour pouvoir de nouveau y jouer. Ouvert d'avril à octobre, 7j/7 (sauf en cas de pluie), c'est un spot familial en journée (on peut y grignoter quelques trucs), et plutôt festif le soir (jusqu'à minuit). Une sorte de guinguette où l'on ne sert que des alcools légers (vin et bière), qui semble posée là sans vraiment y croire – il y a des barrières qui l'entourent, même si elles n'ont aucune utilité. Comme quoi, parfois, il suffit de pas grand-chose pour faire une chouette réussite.

Mini golf du parc Paul-Mistral, rue colonel Driant, Grenoble. Rens : 06 52 94 55 82

Côté fleuve

Les quais de l'Isère côté Bastille ont été inaugurés en novembre dernier après avoir été réaménagés. Leur première saison estivale va être un succès espèrent les professionnels. « On attend plus de fréquentation » explique Kenny, le gérant du Café Cuba, situé quai Perrière. Un bar musical qui va donc proposer cette année une terrasse dans un cadre agréable. Imaginez un peu : s'asseoir à siroter des cocktails à base de rhums peu courants en France, que le propriétaire fait importer de Cuba. À noter que le jeudi et le vendredi, les mojitos sont à 4 euros de 19 à 22 heures. « Le soir, la circulation baisse et notre terrasse est idéale pour se poser tranquille. » Autour d'une table ou ailleurs... Une autre conséquence du lifting des quais : les Grenoblois les ont réinvestis pour pique-niquer ou simplement passer une soirée au bord de l'eau avec bière et chips (ou autres !). Comme quoi, parfois, il suffit de revoir l'eau pour faire une chouette réussite.

Café Cuba, 38 quai Perrière, Grenoble. Rens : 04 76 58 19 82

Côté aérien

Canberra… Canberra… Ce ne serait pas une capitale, ça ? Un petit tour sur Wikipedia et c'est confirmé : capitale australienne ! Mais à Grenoble (ou plutôt Saint-Martin-d'Hères), Le Canberra, c'est aussi le nom d'un bar situé au-dessus de la piscine universitaire (photo), ouvert en octobre 2011 par Cyril Soler, ancien directeur adjoint d'Eve (l'Espace vie étudiante du campus). « Du concept originel de brasserie australienne, il reste le nom et trois cactus, mais j'y tiens ! » Le lieu, avec une impressionnante terrasse de 250 personnes ouverte hiver comme été, fait aussi restauration. « Ici, on est tranquilles, au calme, en pleine verdure et il y a de la place ! » La nuit tombée, place aux soirées à thèmes comme l'impro les premiers jeudis du mois, ou encore les incontournables Mercredis pimentés (qui vont d'ailleurs fêter leur un an ce mercredi 30 avril). Comme quoi, parfois, il suffit d'un peu de hauteur pour faire une chouette réussite.

Le Canberra, 430 rue de la Passerelle, Saint-Martin-d'Hères. Rens : 04 76 82 44 39


Mercredis Pimentés


Le Canberra 430 avenue de la Passerelle Saint-Martin-d’Hères
ce spectacle n'est pas à l'affiche actuellement


entrez votre adresse mail pour vous abonner à la newsletter

Grenoble : cinq bars pour les étudiants (mais pas que)

Numéro étudiant | Étudiants, c’est une véritable chasse à la pinte (ou au mojito selon les affinités buccales) que nous vous proposons là ! Suivez le guide.

Charline Corubolo | Lundi 10 octobre 2016

Grenoble : cinq bars pour les étudiants (mais pas que)

Le Subway 22 rue Lakanal, Grenoble Véritable institution grenobloise, le Subway est l’un des premiers points de chute des étudiants fraîchement débarqués ou confortablement installés. Tout juste rénové, le bar s’est ainsi offert un lifting bienvenu avec désormais une belle ouverture sur la grande terrasse, et une nouvelle déco. Avec des prix défiant toute concurrence, le Subway saura étancher les soifs. Mais au-delà de cet aspect pécuniaire, si l’étudiant est roi en ces lieux, c’est parce que « l’essayer, c’est l’adopter » nous assure le patron Jérôme, avec un sourire. « Il y a tout le temps des étudiants. Ça cartonne surtout le jeudi soir. La terrasse est agréable. On passe tous types de musique et on propose des prix raisonnables. Puis on est ouverts tous les jours, de 10h à 1h en semaine, et le week-end à partir de 14h. À n’importe quel moment, on est là pour rafraîchir ! » ________ Les Copains d’abord 35 rue Lesdiguières, Grenoble Chez Les Copains d’abord, c’est un petit peu la même recette. On n’est donc pas étonnés lorsque le patron Benoît nous conf

Continuer à lire

Soirées : les Mercredis Pimentés passent en mode mensuel

MUSIQUES | Après trois années intensives à raison d’une soirée par semaine, les Mercredis Pimentés passent désormais au format mensuel. Amateurs d’ambiances décontractées en (...)

Damien Grimbert | Jeudi 15 septembre 2016

Soirées : les Mercredis Pimentés passent en mode mensuel

Après trois années intensives à raison d’une soirée par semaine, les Mercredis Pimentés passent désormais au format mensuel. Amateurs d’ambiances décontractées en plein air, de rythmes électro tropicaux chaloupés et de sélections éclectiques, rendez-vous les mercredis 21 septembre, 12 octobre, 16 novembre et 14 décembre, au Canberra sur le campus.

Continuer à lire

Les soirées de l’été à Grenoble

MUSIQUES | Où danser cet été ? Plusieurs choix s’offrent à vous. Les voici.

Damien Grimbert | Mardi 5 juillet 2016

Les soirées de l’été à Grenoble

La Bobine maintient ses apéro-mixes du mardi tout l’été avec une programmation aussi riche que diversifiée. À ne pas manquer non plus, les deux barbecues-mixes en journée les dimanches 24 juillet (Dub on The Beach) et 28 août (Garden Boogie). Les Mercredis Pimentés restent actifs au Canberra (sur le campus) pendant tout le mois de juillet, avec notamment le crew strasbourgeois cosmopolite Caterva en renfort des Narco Polo le 13, et une soirée réunissant tous les crews résidents le 27. Le bar de la Belle électrique accueillera le collectif de turntablists Downtown Mayhem à deux reprises les vendredis 8 et 29 juillet, mais également les filles du Grenoble Mixing Girls Club le vendredi 22 juillet. Le Drak-Art propose encore quelques soirées les 8, 9, 13 et 16 juillet, avant de clôturer sa saison avec la fameuse Maliboule Pool Party d’Eddy Rumas le samedi 30 juillet. Au programme : barbecue, pétanque, piscine et sound-system en plein air de 15h à 22h, suivi d’une bass party en intérieur jusqu’au petit matin ! Le Mark XIII ne restera

Continuer à lire

La culture, c’est aussi la nuit !

ACTUS | Depuis quelques années, grâce à l’activisme passionné d’une pléiade de petites associations, Grenoble bénéficie enfin d’une offre musicale nocturne à la hauteur de ses ambitions culturelles. Qui se voit plébiscitée en retour par un public sans cesse plus nombreux, plus diversifié, et plus ouvert musicalement. Retour sur un petit miracle encore fragile, mais néanmoins bien réel. Damien Grimbert

Damien Grimbert | Lundi 6 janvier 2014

La culture, c’est aussi la nuit !

Longtemps restée l’apanage d’une petite poignée de villes, la club culture semble enfin avoir trouvé un point d’ancrage à Grenoble. La club culture ? Une vision des soirées dansantes qui ne se limite pas au défoulement, à l’ivresse, à la drague et à l’ostentatoire, mais propose également une véritable dimension artistique, des moments d’échanges humains et de découverte ainsi qu’une vraie mixité sociale, avec comme centre névralgique une passion commune et partagée pour les musiques émergentes. En d’autres termes, un projet de vie nocturne ambitieux, généreux et innovant qui repose sur une alchimie subtile et bien moins évidente qu’il n’y paraît entre différents éléments : une grande diversité dans l’offre musicale, des lieux nocturnes nombreux, variés et accessibles, un public réactif, diversifié et ouvert musicalement, des associations nombreuses, complémentaires et exigeantes musicalement, et enfin l’existence de "soirées paliers" permettant à un public non spécialisé de s’initier aux différentes tendances musicales, aux DJs émergents de faire leurs premier pas, et aux organisateurs de proposer une programmation musicale plus ouverte et non soumise aux exigences du

Continuer à lire

Contre-soirées

MUSIQUES | Grenoble bouge, la nuit aussi. Éphémères, hebdomadaires ou quotidiennes, de nouvelles soirées et de nouveaux lieux se sont installés en ville. À partir de 17h jusqu’à très tard dans la nuit ; autour d’un verre, sur la piste de danse ou à l’air libre, des nouveaux rendez-vous ont illuminé nos nuits cette année. On en a sélectionné trois. Charlotte Haas

Aurélien Martinez | Lundi 27 mai 2013

Contre-soirées

Hold Up Ladies Apéro-mix sur concept-soirée : Dior, Soon et Stéphanie, âgées de 25 à 35 ans, ne font pas les choses à moitié. Pour l’organisation de leurs événements axés sur le mélange des styles, les trois drôles de dames fonctionnent au coup de cœur. En mai, pour leur toute première soirée au bar le DiFérent (photo), elles ont fait appel aux talents du collectif de DJs grenoblois Up Tight, qui possède une collection impressionnante de morceaux allant du rockabilly au jazz, funk, reggae ou même la soul. Rien d’étonnant alors quand elles nous confient qu’elles sont animées par une volonté farouche de promouvoir la scène grenobloise, musicale – et plus largement artistique. Si vous aimez les soirées conviviales, passer du bon temps à discuter en terrasse ou au bar autour d’un verre mais si vous avez aussi envie de vous éclater sur le dance-floor à danser le swing ou le rock’n’roll, seul ou à plusieurs, alors ne manquez pas la prochaine Hold Up Ladies. Horaires : En fonction du lieu (prochaine soirée non encore programmée)Les plus

Continuer à lire