Ouverture des candidatures pour la Cuvée grenobloise 2015

ACTUS | Chaque année, l'association Retour de Scène - Dynamusic édite sa fameuse compilation dédiée à la scène locale.

Aurélien Martinez | Lundi 21 juillet 2014

La Cuvée grenobloise est une institution locale, comme on l'expliquait en février lors de la sortie du volume 13.

Pour être présent sur le volume 14, rendez-vous sur le site de l'association.

Le calendrier :

- Appel à candidature du 15 juillet au 05 octobre.
- Octobre 2014 : session d'écoute par un jury professionnel (programmateurs, journalistes, techniciens du son, managers). 15 à 20 titres sont sélectionnés chaque année (1 titre par groupe).
- De novembre à janvier 2015 : création du disque (pochette, mastering).
- 07 février 2015 : sortie du disque et concert dans une salle grenobloise.

entrez votre adresse mail pour vous abonner à la newsletter

Tigadrine : coup de blues (sahraoui) à la fac

Concert | Alors que les scènes sont toujours fermées (on le saura), le campus de l'Université de Grenoble a accueilli en résidence le blues iséro-sahraoui de Tigadrine, dont une captation live est proposée ce jeudi sur les réseaux.

Stéphane Duchêne | Mercredi 10 février 2021

Tigadrine : coup de blues (sahraoui) à la fac

Dans la famille blues touareg, aussi vaste que le Sahara dans l'ombres des parrains Tinariwen, je demande les cousins grenoblois. Et voici donc Tigadrine, sélectionné dans la dernière Cuvée grenobloise. Le groupe de Saint-Martin-d'Hères était ces jours derniers en résidence sur le campus de l'Université de Grenoble. Il y a enregistré un concert joué devant un parterre de professionnels de la profession, qui sera diffusé ce jeudi 11 février. Le genre d'initiatives qui sera renouvelé chaque mois par l'association SEVE et Mix'Arts pour donner un peu de baume au cœur de la déshérance étudiante actuelle. Tigadrine donc : de la tradition touareg, mise en bouture avec le funk et le blues, comme d'usage chez les artilleurs nomades, Tigadrine, fondé en 2018, a hérité cet invraisemblable sens du groove qui convoque volontiers quelques déhanchés reggae. Mais la tradition en question, qui recouvre le Sahara, du Sud de l'Algérie au Mali, en passant par le Tchad et le Niger, explore ici davantage sur les confins occidentaux du genre, à savoir le Sud-Maroc, les styles assouf et ishumar et les dialectes hassani et berbères. Elle se métisse même, puisque, c'est un fait, le désert gagne

Continuer à lire

Du classique... et du nouveau !

Cuvée grenobloise | Ouf ! La crise sanitaire n’est pas venue à bout de la Cuvée grenobloise, qui adopte une forme nouvelle pour sa vingtième édition. On en a discuté avec Retour de Scène, l’association qui soutient le projet depuis 2014.

Martin de Kerimel | Lundi 8 février 2021

Du classique... et du nouveau !

Avouons-le tout net : on aurait bien aimé avoir entre les mains le nouveau CD de la Cuvée grenobloise. Il faudra faire sans : en cette année très particulière, les artistes amateurs réunis par Retour de Scène ne seront pas regroupés sur une compilation. En revanche, l’association a déjà commencé à les mettre en avant autrement, c’est-à-dire avec des playlists sur les plateformes de streaming musical (Deezer, Spotify et Soundcloud) ou des vidéos Micro Cuvée, sur Youtube et les réseaux sociaux. Quatorze groupes sont ainsi propulsés dans la lumière pour cette édition 2021. Désormais, au total, ce ne sont pas moins de 250 formations qui ont bénéficié de ce dispositif, lancé d’abord par l’association Dynamusic et repris, donc, par Retour de Scène. « Ce qui marque une étape importante cette année, ce n’est pas tellement cet anniversaire, mais plutôt le remplacement de notre support de promotion physique par d’autres outils, note Pascal Souvignet, chargé de l’accompagnement artistique au sein de l’association. La Cuvée sera moins figée dans le temps. C’est important, dans la mesure où les artistes émergents évoluent beaucoup. » Rock, élec

Continuer à lire

Avis aux amateurs !

MUSIQUES | Accompagnement / C’est dans une atmosphère de doutes mêlés d’espoir que Retour de Scène-Dynamusic lance son traditionnel appel à candidature pour la Cuvée grenobloise 2021.

Hugo Verit | Mardi 8 septembre 2020

Avis aux amateurs !

Ce dispositif de valorisation et d’accompagnement de la scène locale est lui aussi impacté par la crise sanitaire : « Notre objectif premier est de diffuser les artistes en organisant des événements donc tout reste incertain sur ce point. Mais l’idée est aussi de communiquer régulièrement et de proposer des formations, d’organiser des rencontres avec des professionnels », rappelle Pascal Souvignet, chargé de l’accompagnement artistique. En plus de l’épidémie, la 20e édition de la Cuvée grenobloise est surtout marquée par un changement majeur : la disparition de la compilation habituelle qui sortait en format physique et numérique. Une grande première : « Sortir une compilation implique une forte exigence sur la qualité de réalisation des morceaux. On avait donc tendance à sélectionner des groupes déjà bien avancés dans leur développement. Cette année, on s’ouvre plus vers une sphère d’amateurs très motivés qui ont besoin de soutien. On s’intéresse à la globalité du projet. » À la place de la compilation, Retour de Scène promet « une campagne de diffusion plus régulière et plus interactive, en publiant plusieurs playlists numériques au c

Continuer à lire

La Cuvée grenobloise : 18 ans et du changement

ACTUS | Alors que sort ce mercredi 30 janvier le 18e volume de sa compilation annuelle et toujours aussi éclectique de jeunes talents locaux, "La Cuvée grenobloise" opère cette année quelques ajustements dans son dispositif d'accompagnement scénique.

Stéphane Duchêne | Lundi 28 janvier 2019

La Cuvée grenobloise : 18 ans et du changement

Avec le volume 18 de sa traditionnelle compilation, la Cuvée grenobloise célèbre en quelque sorte sa majorité, et prouve à quel point la source de l'émergence musicale iséroise ne semble pas prête de se tarir. Cette année, le dispositif a frôlé la centaine de candidatures, son jury de professionnels en ayant sélectionné 12. Certains projets n'en sont qu'au tout début de leur parcours quand d'autres sont plus chevronnés : une volonté à part entière nous a confié Pascal Souvignet, coordinateur du projet pour l'association Retour de scène-Dynamusic, que de suivre des artistes à différents stades d'une jeune carrière. Esthétiquement aussi la cuvée ratisse large puisque la chanson (Leïla Huissoud, à qui on a remis un PB d'or l'an passé) y côtoie le métal (les bien nommés Titans Fall Harder qui tombent sacrément drus), le punk jovial (Resto Basket) l'électro pop cheloue (Bleu Tonn

Continuer à lire

« Un Taratata de la scène locale » pour la Cuvée grenobloise 2018

ACTUS | Ce mercredi 31 janvier sort la dix-septième édition de la "Cuvée grenobloise", compilation musicale de l’association Retour de scène – Dynamusic qui a pour noble ambition de mettre en avant les artistes du coin. Avant de découvrir certains de ces talents sur scène dans des concerts estampillés "Cuvée" (dont un gros, façon Taratata donc, au Prunier sauvage le jeudi 1er février), on parle de ce projet avec celui qui le coordonne.

Aurélien Martinez | Lundi 29 janvier 2018

« Un Taratata de la scène locale » pour la Cuvée grenobloise 2018

« Avec la Cuvée grenobloise, on cherche à valoriser les projets musicaux isérois par l’élaboration d’une compilation, qui d’ailleurs cette année, petite nouveauté, est un livre-disque » nous explique Pascal Souvignet, coordinateur du projet au sein de l’association grenobloise Retour de scène – Dynamusic. Et quel chouette livre-disque (9€), tout de jaune vêtu, qui présente très bien, en textes et en images, les musiciens et musiciennes retenus par un jury d’une quinzaine de professionnels locaux – des tourneurs, des programmateurs, des membres d’association… « Comme chaque année, on a sélectionné des artistes aux parcours très différents, des professionnels aux débutants. Par exemple, le premier titre de la nouvelle Cuvée est celui de Spaarks, projet tout neuf de deux jeunes. » Quatorze noms donc (sur quatre-vingt-cinq propositions reçues), dont certains ne sont pas des inconnus à Grenoble. « On s’est récemment imposés une règle : chaque artiste ne pourra pas être

Continuer à lire

La Cuvée Grenobloise revient ravir vos papilles

MUSIQUES | Pour la seizième année consécutive, l'association Retour de scène - Dynamusic revient présenter sa Cuvée Grenobloise. Au programme : 14 projets du coin, tous différents, sélectionnés par un jury aguerri. Autant de raisons de foncer à la Belle Électrique pour la soirée de lancement, le 2 février.

Gabriel Cnudde | Mardi 31 janvier 2017

La Cuvée Grenobloise revient ravir vos papilles

Si les Lyonnais peuvent se targuer de fêter chaque année l'arrivée du Beaujolais nouveau, les Grenoblois peuvent, eux, fanfaronner avec leur cuvée d'un tout autre genre. Pour la seizième année consécutive, l'association Retour de scène - Dynamusic édite sa Cuvée Grenobloise, un millésime pour les amateurs de la scène locale et pour les stars de demain. Bien plus qu'une simple compilation d'artistes émergents de la scène grenobloise, la Cuvée est un système de repérage et d'accompagnement sur le long terme. Une initiative associative confortablement installée dans le paysage musical de la région et à saluer pour son originalité et son dévouement. Cette année encore, l'appel à candidature a été un franc succès, attirant près d'une centaine d'artistes triés sur le volet par un jury de professionnels et de passionnés. Au final, ce sont 14 projets qui ont été retenus et qui figurent sur la compilation, qui sera en vente dès le 1er février dans plusieurs boutiques de la ville. La sortie sera suivie d'un grand concert à la Belle Électrique, le 2 février, avec trois groupes de la Cuvée (As A New Revolt, Altavilla et Eight Sins). Une fête où se réuniront artistes, partenaires e

Continuer à lire

Trois questions sur la Cuvée grenobloise

ACTUS | Rencontre avec le coordinateur de la fameuse compilation dédiée à la scène locale, produite par Retour de scène–Dynamusic. Propos recueillis par Aurélien Martinez

Aurélien Martinez | Mardi 26 janvier 2016

Trois questions sur la Cuvée grenobloise

C’est quoi la Cuvée grenobloise ? Chaque année, on recueille une centaine de candidatures – un chiffre à peu près constant depuis quelque temps. Avec un jury composé de divers professionnels de la musique à Grenoble, on sélectionne une quinzaine de groupes pour les faire figurer sur la compilation. Quel est le but ? On a deux objectifs. D’abord toucher le grand public en local. C’est pour ça qu’on continue à presser le disque sur support physique. La Fnac Victor Hugo le prend en dépôt-vente – une exception comme ils ne prennent plus de groupes locaux en dépôt-vente. La mairie nous achète également pas mal d’exemplaires qu’elle offre aux nouveaux arrivants. Et puis on travaille aussi sur les professionnels au niveau national. On envoie la compilation à entre 300 et 500 contacts : des tourneurs, des labels… Quels sont les retours pour les groupes sélectionnés ? On a du mal à les quantifier. Ils peuvent être directs ou venir quelques mois après. Ce qui est sûr, c’est que le disque est écouté par les professionnels. Après, il faut évidemment que le groupe ou son équipe de management

Continuer à lire

Zoom sur les artistes de la 15e Cuvée grenobloise

MUSIQUES | La fameuse compilation dédiée à la scène locale sort ce mercredi 27 janvier. Qui trouve-t-on dessus ? Et quels groupes joueront cette semaine à la Bobine, à la Bibliothèque centre-ville ou à la Belle électrique pour la promouvoir ? Réponses.

Stéphane Duchêne | Mardi 26 janvier 2016

Zoom sur les artistes de la 15e Cuvée grenobloise

À force de cuvées, la grenobloise, ourdie par Retour de scène-Dynamusic, devrait finir par s'autoproclamer AOC : Sainte-Émergence ou Château-La Pompe à talents. Le nom reste à trouver et, pour l'heure, c'est donc Cuvée grenobloise, 2016 et 15e millésime. Comme chaque année, le jury de la désormais fameuse compilation de talents locaux (émergents à divers niveaux) s'est enfilé quelques bonnes rasades de production locale avant d'en sélectionner un échantillon représentatif de nectar du cru. Représentatif car au-delà de la qualité intrinsèque et de l'engagement des acteurs (critères essentiels), tous les genres se trouvent ainsi représentés, un peu à la manière des sélections régionales du Printemps de Bourges. Il n'est pas de chapelle musicale qui passe sous le radar : rouge qui tache rock et son tanique avec Quintana, blanc acide coupé à la vodka de Cash Misère (prime de la meilleure étiquette pour le titre Poursuitovksy), chanson sulfatée de Bleu, ou reflets abstraits d'un Dzihan ou d'un Nikitch, étoiles montantes de l'électro.

Continuer à lire

Quai d'Orsay : They can be pop-rock heroes

MUSIQUES | Alors que sort ce mercredi 27 janvier la quinzième Cuvée grenobloise, compilation éditée par l'association Retour de scène–Dynamusic, on s'intéresse à l'un des groupes présents sur la précédente édition. À l'occasion de leur carte blanche prévue ce jeudi à l'Ampérage, rencontre avec les jeunes ténébreux de Quai d'Orsay pour causer pop-rock mélodique, langue anglaise, premier album ou encore, forcément, Cuvée grenobloise. Propos recueillis par Charline Corubolo

Charline Corubolo | Mardi 26 janvier 2016

Quai d'Orsay : They can be pop-rock heroes

En terres grenobloises naquit il y a maintenant trois ans Quai d'Orsay. Un groupe qui, comme son nom ne l'indique pas, préfère flirter langoureusement avec la pop-rock anglaise plutôt qu'avec la variété française. Si de trois à ses débuts la formation est passée à quatre musiciens aujourd'hui, c'est en trio que nous retrouvons Quai d'Orsay pour percer le mystère de ceux qui ne font pas que monter à Grenoble, mais creusent aussi leur sillon vers la capitale. Est-ce grâce à leurs sons aussi ébouriffants que leurs cheveux ? Ou grâce à leur présence sur la Cuvée grenobloise 2015, sortie il y a un an ? « La Cuvée grenobloise, c'est quelque chose de cool. Ça nous a fait faire deux-trois concerts sympas, notamment dans le bus du Cabaret frappé l'été dernier, et ça nous a donné un petit coup de pouce en local. Mais ça n'a rien changé de majeur » confient Rémi, Basil et Vadim – pour notre interview, ils ont laissé Charles, fraîchement arrivé dans l'aventure il y a un an et demi, à sa besogne étudiante. Fort de

Continuer à lire

Ouverture des candidatures pour la Cuvée grenobloise

ACTUS | Les musiciens ont jusqu’au 9 octobre pour se faire connaître auprès de l’association Retour De Scène-Dynamusic et ainsi figurer sur l'édition 2016 de la fameuse compilation.

Aurélien Martinez | Mercredi 19 août 2015

Ouverture des candidatures pour la Cuvée grenobloise

Un musicien grenoblois peut avoir divers objectifs : faire connaître sa musique, jouer devant du public, voire même remplir un Stade des Alpes. Et puis il y a celui (d’objectif) d’être sur la fameuse Cuvée grenobloise que sort chaque année l’association Retour De Scène-Dynamusic. La Cuvée grenobloise ? « Un album qui regroupe les morceaux de groupes locaux en voie de professionnalisation, choisis parce qu’ils reflètent, à un moment précis, le climat musical de la vallée. […] Le but restant toujours de promouvoir au mieux les initiatives musicales grenobloises. » Pour figurer sur celle qui sortira en 2016, et qui sera la quinzième du nom, vous avez jusqu’au 9 octobre. Les candidatures se font en ligne. À noter désormais que l’asso s’engage, via une nouveauté baptisée Millésime, à « accompagner de manière approfondie environ 5 groupes choisis ».

Continuer à lire

Qui est sur la Cuvée grenobloise ?

MUSIQUES | Zoom sur les 17 que l’on peut écouter depuis le mercredi 26 février grâce à l'asso Dynamusic / Retour de scène. Certains seront même sur la scène de l'Ampérage le samedi 1er mars.

Aurélien Martinez | Mercredi 26 février 2014

Qui est sur la Cuvée grenobloise ?

Peau – Instant T Un morceau pop et synthétique nappé d’électronique d’une subtilité remarquable, à l’image de l'univers musical de Peau. À découvrir en une du Petit Bulletin du 12 mars – Peau, par le morceau !   Léonid – Le Rebord de la vie Duo piano et chant, la partie vocale étant assurée par l’ancien guitariste de Sinsemilia.   Animali – The Alchemists De la pop grenobloise aux accents irréels et envoûtants. Un EP est annoncé pour cette année. Ils seront à l'Ampérage pour le concert de lancement de la Cuvée.

Continuer à lire

Cuvée grenobloise, cru 2014

ACTUS | L’incontournable compilation dédiée à la scène musicale locale vient de sortir. À quoi sert-elle ? On en discute avec l’asso organisatrice et des artistes. Léa Ducré et Guillaume Renouard

Aurélien Martinez | Mercredi 26 février 2014

Cuvée grenobloise, cru 2014

La cuvée grenobloise (volume 13) ? « L’idée c’est de dire : regardez ce qui se passe à Grenoble ! » explique Benoît Perrier, directeur de Dynamusic / Retour de scène. Un instantané représentatif d’une région mais aussi d’une époque. « Les années 2000 étaient très reggae, puis on a assisté à la montée du pop-rock, alors qu’aujourd’hui on observe que tous les courants ou presque se parent d’une teinte électro. » Chaque année, l’asso grenobloise reçoit entre 70 et 120 candidatures et ne peut retenir que 16 ou 18 groupes. Pour faire partie des happy few, il faut séduire l’oreille d’un jury aussi éclectique que le sera la sélection finale. Directeurs de festival, programmateurs et techniciens font le tri aux côtés de journalistes locaux et d’un ou deux non-professionnels. Pour éviter les partis pris, les écoutes sont faites  « à l’aveugle », c’est-à-dire sans que le nom du groupe ne soit indiqué. L’équipe passe ensuite des j

Continuer à lire

Cuvée, décuver

MUSIQUES | On est d’accord, l’appellation « musique locale » ne veut pas dire grand-chose ! Ce label sert tout juste à regrouper des groupes aux identités différentes (...)

Laetitia Giry | Vendredi 15 février 2013

Cuvée, décuver

On est d’accord, l’appellation « musique locale » ne veut pas dire grand-chose ! Ce label sert tout juste à regrouper des groupes aux identités différentes et ayant pour point commun d’être « d’ici ». Des groupes – petits ou grands – que l’association Dynamusic écoutent un à un chaque année depuis douze ans pour choisir ceux qui figureront sur la compil Cuvée grenobloise… « Représentative mais pas exhaustive », cette sélection sur disque (sortie ce 20 février) est l’occasion d’un concert spécial. Sur scène : les bien connus et actifs Trompe le monde avec leur rock un peu déjanté, les étonnants Apple Jelly, fiers d’un son rappelant les Kinks et incitant fortement l’auditeur à remuer les pieds (voire les mains) de manière frénétique. Et pour finir, le folk des Modern Folks (dont on a déjà parlé) et qui, décidément, a ce quelque chose de séduisant qui fonctionne. Du côté des absents du concert mais présents sur le disque : les inénarrables

Continuer à lire

Grenoblitude

MUSIQUES | En termes de mobilisation, d’engagement et de militantisme artistique, l’association Dynamusic n’a de leçon à recevoir de personne. Née en 1999 de la volonté (...)

François Cau | Lundi 5 mars 2012

Grenoblitude

En termes de mobilisation, d’engagement et de militantisme artistique, l’association Dynamusic n’a de leçon à recevoir de personne. Née en 1999 de la volonté de faire perdurer (en vain) la salle de show case du magasin Magic Bus, l’asso s’est rapidement recentrée sur une mission de soutien appuyé à la scène locale, par des formations dans tous les domaines de professionnalisation, poursuivies en partenariat avec la Régie 2C (pôle constitué des salles Le Ciel et La Chaufferie) et au sein du Pôle Musicale d’Innovation (fédération et mutualisation d’assos locales regroupant Rocktambule ou Hadra). Le tout dans une atmosphère nationale qui tend de plus en plus à ostraciser les initiatives associatives, notamment en restreignant la pérennité de leurs postes. Les surfaces émergées de ce louable iceberg étant la sortie de la Cuvée Grenobloise, qui rassemble chaque année les pousses les plus prometteuses de la scène locale sur un même disque, et le festival Magic Bus, dont la programmation se compose de groupes de ladite Cuvée sensuellement mélangés à des têtes d’affiche. En attendant le festival (les vendredi 18 et samedi 19 mai parc Paul Mistral), voici donc la onzième Cuvée, disponibl

Continuer à lire

Photo de classe

MUSIQUES | MUSIQUE / Déjà, un chiffre : quatre-vingt-quinze artistes ou groupes ont postulé cette année pour figurer sur le volume 10 de la Cuvée grenobloise, (...)

François Cau | Jeudi 10 février 2011

Photo de classe

MUSIQUE / Déjà, un chiffre : quatre-vingt-quinze artistes ou groupes ont postulé cette année pour figurer sur le volume 10 de la Cuvée grenobloise, compilation ayant pour but de faire découvrir « la dynamique des groupes locaux ». Chaque année, le chiffre fait son petit effet, laissant imaginer l’importance du vivier local. Dix-neuf d’entre eux ont donc été sélectionnés pour intégrer la dite compilation et ensuite – surtout – se produire sur scène, lors de différents évènements (concerts, festivals, show case…). Mais au fait, que trouve-t-on à l’intérieur de cette Cuvée ? Eh bien un peu de tout, l’association Dynamusic (en partenariat avec Magic Bus) jouant une fois de plus la carte de la diversité. Déjà, quelques noms sonnent familiers. Les pop eighties Sly & the Gayz, les plus rock EinZweiDreiVier ou encore les très blues Jose and the Wastemen : trois formations qui ont déjà eu l’honneur d’articles enthousiastes de notre part (allez faire un tour sur notre site web). On peut aussi croiser les énervés Vicious Skull et Duster’71, ou encore le très guitare acoustique Lull, qui commencent à se faire un nom. On se concentrera plutôt sur les originaux de la promo 2010, en en retenant t

Continuer à lire

Un geste…

MUSIQUES | Promoteur incontournable de la scène grenobloise, Dynamusic nous livre sa désormais traditionnelle Cuvée Grenobloise, millésimée 2010. Dans un contexte économique délicat, célébrons comme il se doit ce grand cru, à écouter jusqu’à plus soif. Matthieu Chevrier

François Cau | Lundi 1 février 2010

Un geste…

Voilà maintenant plus de dix ans que l’association Dynamusic s’est créée sur les cendres de la salle de show case du disquaire Magic Bus, et s’efforce depuis lors de produire, promouvoir et diffuser la création culturelle et artistique iséroise. Véritable tremplin pour les heureux élus (plus d’une centaine de candidatures encore cette année), la Cuvée ambitionne d’être un relais promotionnel pour les formations locales, l’association se proposant en parallèle de leur prodiguer un accompagnement artistique et logistique, forte d’une expérience de dix ans. La sélection opérée cette année se veut plus éclectique que jamais, se permettant des incursions dans le jazz, le slam ou encore l’electro, le rock dans toute sa diversité se taillant encore la part du lion. Affirmant sa mission de suivi et de soutien, nous retrouvons avec un plaisir non feint des fers de lance tels qu’Emzel Café et sa chanson groovy, Fairchild et sa pop féerique (tous deux présents sur la cuvée 2008), ou encore Mots Paumés Trio (photo) et son slam à la musicalité folle. Mais si ce millésime a de la bouteille, Benoît Perrier et son équipe ont encore su dénicher de nouvelles saveurs (que l'on souhaite vouées au m

Continuer à lire

Une grande année

MUSIQUES | Regard / Elle revient, et elle est plutôt contente. La Cuvée Grenobloise 2007, made in Dynamusic nous dévoile son très bon cru, et célèbre l’événement via deux concerts, dont le premier se tiendra à la Maison de la Musique de Meylan ce samedi. Retour sur une saine initiative locale. François Cau

| Mercredi 31 janvier 2007

Une grande année

On rappelle le principe. Pour la cinquième année consécutive, l’association Dynamusic, sise dans le sein douillet du Magic Bus, édite une compilation regroupant des jeunes pousses de la scène locale ayant répondu à l’appel d’offre qui leur était généreusement lancé. Mais cette année, quelques infimes mais pragmatiques nuances ont été ajoutées au cahier des charges. Les habitués de la Cuvée et autres formations plus médiatisées que les jeunes pousses précitées (MIG et Rhésus pour ne citer qu’eux) se sont vues demandées des compos inédites, ou des versions revisitées de leur répertoire. Ce qui non seulement renforce la cohérence éditoriale de la compilation, mais lui donne en plus un cachet inédit voire collector. Autre changement important, le cru 2007 ne se pose plus comme la rétrospective de l’année écoulée, mais comme l’oracle local de la saison musicale à venir. Sorties d’albums, d’EPs, recherches de label… Sans que ses prédécesseurs aient à rougir, loin s’en faut, la Cuvée Grenobloise 2007 se synchronise de mieux en mieux avec ses ambitions de soutien à la scène locale. Rock en stock Pour ce qui est du pur conjecturel, l’influence qui saute aux yeux à l’écoute des vingt morce

Continuer à lire