Contre-soirées

MUSIQUES | Grenoble bouge, la nuit aussi. Éphémères, hebdomadaires ou quotidiennes, de nouvelles soirées et de nouveaux lieux se sont installés en ville. À partir de 17h jusqu’à très tard dans la nuit ; autour d’un verre, sur la piste de danse ou à l’air libre, des nouveaux rendez-vous ont illuminé nos nuits cette année. On en a sélectionné trois. Charlotte Haas

Aurélien Martinez | Lundi 27 mai 2013

Photo : Charlotte Haas


Hold Up Ladies

Apéro-mix sur concept-soirée : Dior, Soon et Stéphanie, âgées de 25 à 35 ans, ne font pas les choses à moitié. Pour l'organisation de leurs événements axés sur le mélange des styles, les trois drôles de dames fonctionnent au coup de cœur. En mai, pour leur toute première soirée au bar le DiFérent (photo), elles ont fait appel aux talents du collectif de DJs grenoblois Up Tight, qui possède une collection impressionnante de morceaux allant du rockabilly au jazz, funk, reggae ou même la soul. Rien d'étonnant alors quand elles nous confient qu'elles sont animées par une volonté farouche de promouvoir la scène grenobloise, musicale – et plus largement artistique. Si vous aimez les soirées conviviales, passer du bon temps à discuter en terrasse ou au bar autour d'un verre mais si vous avez aussi envie de vous éclater sur le dance-floor à danser le swing ou le rock'n'roll, seul ou à plusieurs, alors ne manquez pas la prochaine Hold Up Ladies.

Horaires : En fonction du lieu (prochaine soirée non encore programmée)
Les plus : Concours de lipstick, animation vidéo réalisée par Petite poissonne...

http://www.facebook.com/HoldUpLadies/

 

Les Mercredis Pimentés

L'été installé sur la terrasse en communion avec la nature et la vue sur les arbres, l'hiver posé à l'intérieur du cadre cosy et atypique du Canberra, avec vue sur les nageurs de la piscine du campus, voici ce qui vous attend toute l'année si vous choisissez d'apporter une touche pimentée à vos mercredi – un concept de soirée lancé en avril. Sans oublier le bon son des DJs résidents : Narco Polo (Electropical / UK Garage), le Bass Room Sound (Reggae, Ragga, Jungle), MotorHaze et Velasquez (Bass Jump, Drum n' Bass). Comme le souligne un des ministres du ministère pimenté : « Il n'y a pas d'autres lieux où il est possible d'avoir une telle qualité de son. » Sur la terrasse en hauteur, une fois les tables rentrées, vous pourrez danser à ciel ouvert face au DJ. Et puis si vous aimez les défis, vous serez ravis. Il n'est pas étonnant de s'y retrouver dans une ambiance bon enfant autour d'une partie de street golf …  Avec les parasols en terrasse, une bière et la chaleur tropicale du son, on se croirait presque à la plage.

Horaires : Au Canberra tous les mercredis, de 17h à 1h
Les plus : Concours de Street Golf/Capoiera/Concours de piment, le lieu.

http://www.facebook.com/mercredis.pimentes/

 

Le Bal P'tit Club

Depuis l'ouverture du lieu, il y a huit mois de cela, le Bal P'tit Club a su se faire un nom. Dans un cadre intimiste et chaleureux, on vient au Bal P'tit Club pour danser sur une sélection de son électro choisis. Pas de la techno mais de « l'électro pointue » explique Fred, la boss. Qualité du son mais aussi de l'accueil et du service font le succès de leurs soirées. Le personnel a passé une vingtaine d'années à travailler dans le milieu de la nuit, c'est dire s'il connaît bien son métier. Ambiance garantie dans cette petite salle où l'organisation des événements passe par le DJ résident : Jento Chore, derrière les platines le mercredi et le dimanche. Au détour du bar, n'hésitez pas à commander un des fameux cocktails de l'établissement. Désormais, après une soirée avortée, déambulant désespérément dans la rue à la recherche d'un dernier lieu ouvert, vous ne vous retrouverez plus démunis pour poursuivre la fête jusqu'au bout de la nuit. Foncez au Bal P'tit Club, mais pas trop tard : il n'y aura pas de la place pour tout le monde.

Horaires : Du mercredi au dimanche, de 23h à 4h
Les plus : Électro pointue, ouvert jusqu'à 4h

http://www.facebook.com/lebalptitclub/ 

entrez votre adresse mail pour vous abonner à la newsletter

Les trois soirées de la fin juin (avec, notamment, un immense DJ)

MUSIQUES | 28.06.19 > Belle électrique Ben Klock Figure incontournable de la scène techno berlinoise, résident historique du fameux club Berghain et fervent (...)

Damien Grimbert | Mercredi 19 juin 2019

Les trois soirées de la fin juin (avec, notamment, un immense DJ)

28.06.19 > Belle électrique Ben Klock Figure incontournable de la scène techno berlinoise, résident historique du fameux club Berghain et fervent défenseur d’une techno pure, dure, rigide et qui file droit, Ben Klock (photo) est de retour à la Belle électrique pour la quatrième fois en cinq ans. De quoi satisfaire ses nombreux fans, d’autant qu’il se fendra pour l’occasion d’un set exceptionnel de 4 heures en continu. Mais aussi provoquer quelques (compréhensibles) grincements de dents, même s’il faut reconnaître à la Belle électrique d’avoir fait pas mal d’efforts pour diversifier sa programmation électronique depuis un an. 28.06.19 > Drak-Art Noche de Sonido Amateurs de cumbia, reggaeton et autres styles musicaux en provenance des tropiques propices aux déhanchements (plus ou moins) contrôlés, cette Noche de Sonido devrait amplement combler vos attentes grâce à un line-up en tout point irréprochable. Aux platines, on retrouvera ainsi le DJ/producteur Me

Continuer à lire

Le Ministère Pimenté est de retour avec DJ Mellow

Soirée | Rendez-vous samedi 25 mars au Drak Art pour retrouver ce fameux collectif de DJs locaux adeptes de musiques tropicales modernes.

Damien Grimbert | Mardi 21 mars 2017

Le Ministère Pimenté est de retour avec DJ Mellow

Depuis l’arrêt à l’automne dernier de leur fameuse résidence du mercredi au Canberra, on était restés sans nouvelles du Ministère Pimenté, foisonnant collectif de DJs locaux défendant avec ferveur les musiques tropicales modernes dans toute leur diversité – dancehall, grime, afrobeats, tropical bass, UK house, club music, jungle, ghetto funk… Avec l’arrivée du printemps, les voici enfin de retour au grand complet, le temps d’un Samedi (25 mars, à 23h) Pimenté exceptionnel au Drak-Art qui s’annonce propice aux pas de danse chaloupés. Une bonne nouvelle ne venant jamais seule, on retrouvera au line-up, aux côtés des dix DJs du Ministère, l’excellent DJ Mellow (en photo), co-fondateur du label bruxellois Lowup et spécialiste incontesté des rencontres entre bass music et sonorités afro-caribéennes, ainsi que BJF, jeune recrue du très bon blog musical Couvre x Chefs et des soirées Plage Club de Nancy qui se chargera pour sa part du warm-up de la soirée.

Continuer à lire

Grenoble : cinq bars pour les étudiants (mais pas que)

Numéro étudiant | Étudiants, c’est une véritable chasse à la pinte (ou au mojito selon les affinités buccales) que nous vous proposons là ! Suivez le guide.

Charline Corubolo | Lundi 10 octobre 2016

Grenoble : cinq bars pour les étudiants (mais pas que)

Le Subway 22 rue Lakanal, Grenoble Véritable institution grenobloise, le Subway est l’un des premiers points de chute des étudiants fraîchement débarqués ou confortablement installés. Tout juste rénové, le bar s’est ainsi offert un lifting bienvenu avec désormais une belle ouverture sur la grande terrasse, et une nouvelle déco. Avec des prix défiant toute concurrence, le Subway saura étancher les soifs. Mais au-delà de cet aspect pécuniaire, si l’étudiant est roi en ces lieux, c’est parce que « l’essayer, c’est l’adopter » nous assure le patron Jérôme, avec un sourire. « Il y a tout le temps des étudiants. Ça cartonne surtout le jeudi soir. La terrasse est agréable. On passe tous types de musique et on propose des prix raisonnables. Puis on est ouverts tous les jours, de 10h à 1h en semaine, et le week-end à partir de 14h. À n’importe quel moment, on est là pour rafraîchir ! » ________ Les Copains d’abord 35 rue Lesdiguières, Grenoble Chez Les Copains d’abord, c’est un petit peu la même recette. On n’est donc pas étonnés lorsque le patron Benoît nous conf

Continuer à lire

Soirées : les Mercredis Pimentés passent en mode mensuel

MUSIQUES | Après trois années intensives à raison d’une soirée par semaine, les Mercredis Pimentés passent désormais au format mensuel. Amateurs d’ambiances décontractées en (...)

Damien Grimbert | Jeudi 15 septembre 2016

Soirées : les Mercredis Pimentés passent en mode mensuel

Après trois années intensives à raison d’une soirée par semaine, les Mercredis Pimentés passent désormais au format mensuel. Amateurs d’ambiances décontractées en plein air, de rythmes électro tropicaux chaloupés et de sélections éclectiques, rendez-vous les mercredis 21 septembre, 12 octobre, 16 novembre et 14 décembre, au Canberra sur le campus.

Continuer à lire

Les soirées de l’été à Grenoble

MUSIQUES | Où danser cet été ? Plusieurs choix s’offrent à vous. Les voici.

Damien Grimbert | Mardi 5 juillet 2016

Les soirées de l’été à Grenoble

La Bobine maintient ses apéro-mixes du mardi tout l’été avec une programmation aussi riche que diversifiée. À ne pas manquer non plus, les deux barbecues-mixes en journée les dimanches 24 juillet (Dub on The Beach) et 28 août (Garden Boogie). Les Mercredis Pimentés restent actifs au Canberra (sur le campus) pendant tout le mois de juillet, avec notamment le crew strasbourgeois cosmopolite Caterva en renfort des Narco Polo le 13, et une soirée réunissant tous les crews résidents le 27. Le bar de la Belle électrique accueillera le collectif de turntablists Downtown Mayhem à deux reprises les vendredis 8 et 29 juillet, mais également les filles du Grenoble Mixing Girls Club le vendredi 22 juillet. Le Drak-Art propose encore quelques soirées les 8, 9, 13 et 16 juillet, avant de clôturer sa saison avec la fameuse Maliboule Pool Party d’Eddy Rumas le samedi 30 juillet. Au programme : barbecue, pétanque, piscine et sound-system en plein air de 15h à 22h, suivi d’une bass party en intérieur jusqu’au petit matin ! Le Mark XIII ne restera

Continuer à lire

Betty et Teki Latex : « Liberté, spontanéité et énergie »

MUSIQUES | Auteurs de DJ-sets épiques et passionnants, Betty et Teki Latex défendent une vision panoramique de la club-culture, largement ouverte aux micro-scènes musicales des quatre coins du monde. De passage à Grenoble à quelques jours d’intervalle, ils reviennent avec nous sur leur conception un peu à part des musiques dansantes.

Damien Grimbert | Vendredi 13 mai 2016

Betty et Teki Latex : « Liberté, spontanéité et énergie »

Vous défendez dans vos DJ-sets des scènes musicales peu connues du grand-public, souvent issues d’un environnement géographique et socio-culturel très spécifique. Ça ne doit pas être pas le plus facile à promouvoir… Betty : Oui, je pense qu’il y a parfois beaucoup d’informations dans mes sets ! Écouter du UK funky, de la ballroom, du grime, du baile funk, de l’afro trap et Drexciya dans un même set de deux heures, c’est probablement plus déroutant que de danser sur un set 100% techno. Je ne dis pas que c’est mieux ou moins bien, c’est juste ma vision du club. Je trouve davantage de liberté, de spontanéité et d’énergie dans ces mouvements. Teki Latex : Déjà tu mets le doigt sur un truc qui est certain : je n'arrive pas à décrire ce que je joue aux gens qui ne font pas partie de ma scène. Si je dis "grime" ça n'est pas exactement vrai, si je dis "expérimental" je passe pour un DJ qui n'est pas là pour faire danser les gens, alors que ça reste ma motivation première. Depuis peu j'ai accepté le fait de me situer entre les scènes, ça me rend moins "lisible" pour les gens mais à force d'insister sur ce

Continuer à lire

Fiesta tropicale avec Ghislain Poirier

MUSIQUES | Le pionnier montréalais des fusions afro/éléctro/caribéennes vient faire "bouncer" le Canberra.

Damien Grimbert | Mardi 22 septembre 2015

Fiesta tropicale avec Ghislain Poirier

Si de nombreux artistes réunissent aujourd’hui dans leur DJ set rap, électro, dancehall, soca et bass music sans que personne n’y trouve rien à redire, c’est en grande partie grâce au travail de défrichage forcené d’une poignée de précurseurs officiant sans relâche depuis maintenant plus d’une dizaine d’années. Infatigable DJ/producteur originaire de Montréal, le Québécois Ghislain Poirier fait partie de ces pionniers. Après avoir fait ses premiers pas dans le versant le plus expérimental des musiques électroniques à l’orée des années 2000, puis évolué quelque temps dans l’univers de l’abstract hip-hop underground au sein du renommé label Chocolate Industries, Poirier commence à trouver son rythme de croisière au milieu des années 2000 en lançant dans sa ville natale les fameuses soirées Bounce le gros où s’entrechoquent hip-hop, ragga, grime crunk et favela funk dans un joyeux bordel lourd en basses. C’est d’ailleurs peu ou prou autour de ce même modèle que le producteur va construire ses deux premiers albums pour le label Ninja Tune (No Ground Under en 2007, puis Running High en 2010), ainsi qu’une poignée d’EPs d

Continuer à lire

Deux ans et tous ses piments

MUSIQUES | L'incontournable soirée hebdomadaire du mercredi fête ses deux ans avec l’intégralité des résidents du Canberra aux platines.

Damien Grimbert | Lundi 27 avril 2015

Deux ans et tous ses piments

Apparus sans crier gare au printemps 2013, les Mercredis pimentés se sont rapidement imposés comme la soirée incontournable du milieu de semaine à Grenoble. Il faut dire aussi que ses atouts ne manquent pas : un cadre idyllique en plein air (l’immense terrasse en hauteur du Canberra, qui jouxte la piscine du campus), un sound-system au son à la fois propre et massif et quatre équipes de DJs se passant le relais de semaine en semaine pour diffuser une sélection musicale rafraîchissante (dancehall, tropical, grime, bass music, afrobeats, jungle, cumbia, jersey club, reggaeton, UK house, ghetto funk, électro-swing et on en passe). Toutes les conditions étaient donc réunies pour aboutir à une ambiance à la fois chaleureuse, festive et décontractée. Après un premier anniversaire qui avait déjà mis la barre très haut l'an passé, ce second mercredi 29 avril promet de battre de nouveaux records : BBQ light-shows, fumée, lance-flammes, concours en tout genre (limbo, street-golf, twerking…), et bien sûr l’intégralité des résidents du lieu aux platines.

Continuer à lire

Notre sélection de terrasses vertes

GUIDE URBAIN | « Voilà l’été » comme dirait la chanson, avec ses incontournables soirées en terrasse. Soucieux de vous accompagner même dans ces moments-là, nous avons sélectionné trois endroits atypiques en plein air pour passer du bon temps à la nuit tombée. Suivez-nous ! La rédaction

Aurélien Martinez | Mardi 29 avril 2014

Notre sélection de terrasses vertes

Côté nature Qui sait qu’il y a un mini golf à l’extrême sud du parc Paul-Mistral, qui fait aussi office de bar ? Ou plutôt de buvette, avec des chaises en plastique et un comptoir dans une cabane. C’est justement le dénuement qui donne du charme à ce lieu atypique, niché entre les arbres sur un parcours de golf défraichi de 18 pistes – mais qui va être refait par le gérant pour pouvoir de nouveau y jouer. Ouvert d’avril à octobre, 7j/7 (sauf en cas de pluie), c’est un spot familial en journée (on peut y grignoter quelques trucs), et plutôt festif le soir (jusqu’à minuit). Une sorte de guinguette où l’on ne sert que des alcools légers (vin et bière), qui semble posée là sans vraiment y croire – il y a des barrières qui l’entourent, même si elles n’ont aucune utilité. Comme quoi, parfois, il suffit de pas grand-chose pour faire une chouette réussite. Mini golf du parc Paul-Mistral, rue colonel Driant, Grenoble. Rens : 06 52 94 55 82 Côté fleuve Les quais de l’Isère côté Bastille ont été inaugurés en novembre dernier après avoir été réaménagés. Leur première saison estivale va être un succès espèrent les profe

Continuer à lire

La culture, c’est aussi la nuit !

ACTUS | Depuis quelques années, grâce à l’activisme passionné d’une pléiade de petites associations, Grenoble bénéficie enfin d’une offre musicale nocturne à la hauteur de ses ambitions culturelles. Qui se voit plébiscitée en retour par un public sans cesse plus nombreux, plus diversifié, et plus ouvert musicalement. Retour sur un petit miracle encore fragile, mais néanmoins bien réel. Damien Grimbert

Damien Grimbert | Lundi 6 janvier 2014

La culture, c’est aussi la nuit !

Longtemps restée l’apanage d’une petite poignée de villes, la club culture semble enfin avoir trouvé un point d’ancrage à Grenoble. La club culture ? Une vision des soirées dansantes qui ne se limite pas au défoulement, à l’ivresse, à la drague et à l’ostentatoire, mais propose également une véritable dimension artistique, des moments d’échanges humains et de découverte ainsi qu’une vraie mixité sociale, avec comme centre névralgique une passion commune et partagée pour les musiques émergentes. En d’autres termes, un projet de vie nocturne ambitieux, généreux et innovant qui repose sur une alchimie subtile et bien moins évidente qu’il n’y paraît entre différents éléments : une grande diversité dans l’offre musicale, des lieux nocturnes nombreux, variés et accessibles, un public réactif, diversifié et ouvert musicalement, des associations nombreuses, complémentaires et exigeantes musicalement, et enfin l’existence de "soirées paliers" permettant à un public non spécialisé de s’initier aux différentes tendances musicales, aux DJs émergents de faire leurs premier pas, et aux organisateurs de proposer une programmation musicale plus ouverte et non soumise aux exigences du

Continuer à lire

Pas de repos pour les braves

MUSIQUES | Si jusqu’à présent, la vie nocturne grenobloise entrait dans une phase d’hibernation prolongée passé la mi-juillet, cette année s’annonce enfin un peu différente, (...)

Damien Grimbert | Jeudi 11 juillet 2013

Pas de repos pour les braves

Si jusqu’à présent, la vie nocturne grenobloise entrait dans une phase d’hibernation prolongée passé la mi-juillet, cette année s’annonce enfin un peu différente, grâce à l’acharnement d’une poignée d’organisateurs valeureux. On citera ainsi le team des Mercredis Pimentés (en photo), qui continuera d’inonder de ses sonorités tropicales, dancehall et bass music la terrasse du Canberra tous les mercredis de l’été à l’exception du 14 et du 21 août ; le collectif Soul Gang, qui proposera trois nouvelles éditions de ses Dynamita’s Roller Parties les mercredis 17 juillet, 7 août et 21 août à l’Anneau de Vitesse… Mais aussi l’équipe de la Bobine, dont les apéro-mixes du mardi accueilleront en juillet les DJs Sebic le 23, et Space Jockey - Aka Atso le 30, et en août Drexl & Arms’D le 6, Goodka le 20, et Little Tune & Matt Tracker le 27. À ne pas manquer enfin, les Piknics Electroniks

Continuer à lire

Et pour quelques soirées de plus…

MUSIQUES | Délai de bouclage oblige, la sélection de soirées à venir de notre supplément Insomniak n’est jamais aussi exhaustive qu’on le souhaiterait. Voici donc une (...)

Damien Grimbert | Dimanche 12 mai 2013

Et pour quelques soirées de plus…

Délai de bouclage oblige, la sélection de soirées à venir de notre supplément Insomniak n’est jamais aussi exhaustive qu’on le souhaiterait. Voici donc une deuxième salve inédite, à inscrire (ou pas) dans votre agenda nocturne de la semaine. Jeudi 16 mai, il va falloir choisir entre la première édition des Hold Up Ladies au DiFéReNt (avec le collectif de DJs rock/ska/mod/soul Up Tight et l’artiste-vidéaste Petite Poissone), et le Triple Apéromix au Saint Vincent Gare, « voyage vino-temporel » piloté par les crews Narco Polo, Das Auto et Blasterama. Vendredi 17, il va aussi falloir choisir, cette fois entre la soirée Italo-Disco Part II (au Mark XIII et ensuite au Bal Ptit Club) et l’Unit 2 Lesson 8 de The Dare Night au Bar MC2, avec en invité le duo hambourgeois Adana Twins (en photo) signé sur Exploited Records. Samedi 18, c’est plus facile, tous au Bar MC2 pour la Discotexas Picnic Night du crew Avalanche, afin

Continuer à lire

Déferlante tropicale

MUSIQUES | Le problème à Grenoble, pour peu qu’on s’intéresse un minimum aux musiques dansantes et qu’on dispose d’une connexion internet, c’est qu’on en arrive (...)

Damien Grimbert | Vendredi 5 avril 2013

Déferlante tropicale

Le problème à Grenoble, pour peu qu’on s’intéresse un minimum aux musiques dansantes et qu’on dispose d’une connexion internet, c’est qu’on en arrive rapidement à cet implacable constat : ce sont encore et toujours les éternels mêmes styles musicaux qui tiennent le haut du pavé. D’où l’intérêt d’un projet comme Les Mercredis Pimentés, qui propose, à compter de ce mercredi au Canberra (le bar de la piscine du Campus), de mettre en avant de façon hebdomadaire des genres encore sous-représentés comme la cumbia, l’african beat, la tropical bass ou encore le UK garage. Début des hostilités dès ce mercredi de 17h à 1h avec le duo de choc Narco Polo (photo), composé de Missa et Klaus Barf, auquel succèderont les semaines suivantes Velasquez et MotorHaze (le 17 avril), Selecta Lox et MC Flow du Bassroom Sound (le 24 avril) et enfin la « Mercredis Pimentés Team » featuring Matt Tracker (le 15 mai). Une initiative bienvenue qui devrait, le retour des beaux jours arrivant, engendrer un bel engouement chez les amateurs de musiques novatrices et ensoleillées ! Damien Grimbert

Continuer à lire