Collapse, le rêve lucide

Scène locale | Après "Collapse" (2011) et "The Fall" (2013), les Grenoblois de Collapse reviennent avec un troisième album, "The Sleep In Me", qu'ils dévoileront sur la scène de l'Ampérage. Un opus abouti, empruntant autant au post-rock qu'au métal et au prog'. Une belle découverte.

Gabriel Cnudde | Mardi 31 janvier 2017

Photo : Karine Jullian / Julie Barruel


Si ce n'est pas au vieux singe qu'on apprend à faire la grimace, ce n'est certainement pas aux membres de Collapse qu'on va apprendre à nous surprendre. La recette, Vincent, Erwann, Anthony et Sébastien la connaissent par cœur depuis un bout de temps : une batterie, une basse, une guitare, un clavier, quelques samples et beaucoup d'imagination leur suffisent à créer un post-rock hypnotique unique en son genre.

« On a commencé à faire de l'instrumentale pour avoir un peu plus de liberté dans les compositions. On voulait éviter le schéma classique couplet-refrain-pont » confie Sébastien, le guitariste.

Concept album et parasomnie

Voilà que les Grenoblois dévoilent un troisième album, The Sleep In Me, jouant avec les codes comme un enfant avec ses crayons de couleur. « Le post-rock est souvent associé à des morceaux lents, qui suivent un thème précis. Nous, on évolue peut-être vers quelque chose de plus progressif, avec aussi quelques apports du métal. »

Cette diversité, les membres de Collapse vont la puiser dans leurs influences diverses, allant de Porcupine Tree à Archive en passant par Meshuggah. En résulte une musique sombre, variée et surprenante, où guitares et claviers s'allient pour faire naître un univers quasiment cinématographique.

Mais là où les Grenoblois font fort, c'est qu'ils ont gardé du rock progressif cette excellente manie de pondre des concepts albums où les pièces s'enchaînent sans accroc. L'album n'est plus un enchaînement de morceaux empilés pour faire joli, il est réfléchi comme une œuvre globale. « On a beaucoup travaillé l'enchaînement des morceaux pour que tout fonctionne d'une traite. Comme pour l'album d'avant, on a essayé de suivre un thème qui collait à l'ambiance des morceaux. Sur celui-ci, ce thème, c'est la parasomnie. » Alors fermez les yeux, détendez-vous et ne paniquez pas. Tout ne s'effondre pas avec Collapse. Tout se construit, lentement, note après note.

Collapse Release Party + invités
À l'Ampérage le samedi 4 février à 19h30


Collapse

Nohoi + Vercors + Féroces (post-rock)
L'AmpéRage 163 cours Berriat Grenoble
ce spectacle n'est pas à l'affiche actuellement


entrez votre adresse mail pour vous abonner à la newsletter