Against Me ! : la théorie du genre

Punk rock | Engagé, anarchiste, anticapitaliste... : le groupe de punk rock mené par Laura Grace Jane (l’une des figures trans marquantes des États-Unis) sera mercredi 7 juin à la Belle électrique.

Stéphane Duchêne | Vendredi 2 juin 2017

Photo : Jason Thrasher


C'est une chose que de vouloir réinventer Axl Rose, le bandana sur pattes à voix nasillarde qui officiait comme frontman des Guns N' Roses (l'album Reinventing Axl Rose en 2002), c'en est une autre que de se réinventer soi-même. C'est ce que ne cesse de faire Against Me !

N'ayant pour seule constante qu'un discours politique engagé, anarchiste, anticapitaliste et fervent défenseur de l'indépendance et du DIY, le groupe floridien se balade comme un métamorphe (Shape shift with me en 2016) sur tout le spectre des musiques à guitares : folk endurci à la Violent Femmes au début, puis punk métallisé ou power-pop taillée pour les stades en passant par tout ce qui se trouve entre. Comme s'il y avait, derrière cette constante (les guitares donc), un trouble de l'appartenance à un genre particulier, une volonté de ne pas s'attacher mais surtout de se détacher.

Les amateurs de rock et de psychanalyse verront alors peut-être dans l'annonce faite en 2012 par le chanteur Tom Gabel (souffrant de dysphorie du genre depuis son enfance) de son orientation transgenre et de sa décision d'opérer une « transition » (qui le verra devenir Laura Grace Jane et qui donnera naissance à l'album Transgender Dysphoria Blues) comme un début d'explication. Et la preuve que cette volonté de réinvention peut avoir des causes plus profondes qu'imaginées. Ou pas.

Against Me ! + Bronx + Off Decibels
À la Belle électrique mercredi 7 juin à 20h


Against Me ! + The Bronx + Off Models


La Belle Électrique 12 esplanade Andry-Farcy Grenoble
ce spectacle n'est pas à l'affiche actuellement


entrez votre adresse mail pour vous abonner à la newsletter