VTSS et Ansome : énergie rave

Soirée | Samedi 12 octobre à la Belle électrique, le collectif grenoblois Icône va envoyer du lourd.

Damien Grimbert | Mardi 8 octobre 2019

Photo : Marta Michalak


C'est toujours une question de cycle : après le déferlement de plugins et de sonorités digitales pendant les années 2000, le petit monde des musiques électroniques ne jurait plus que par le grain du vinyle et les synthés analogiques dans les années 2010. Et après de longues années de techno berlinoise austère, minimaliste et sans grand relief, c'est de nouveau l'énergie sauvage des premières raves et les beats lourds, rapides et abrasifs, qui tient le haut du pavé. Comme le démontre avec emphase le line-up massif réuni pour sa nouvelle soirée à la Belle électrique par le collectif grenoblois Icône, qui semble bien parti pour ne pas faire les choses à moitié.

En tête d'affiche, la jeune Polonaise originaire de Varsovie Martyna Maja alias VTSS (photo), nouvelle égérie du collectif féminin new-yorkais Discwoman et spécialiste des confrontations frontales entre techno, rave, acid, breakbeat, hardcore, gabber, indus et EBM. À ses côtés, Ansome, jeune protégé du label britannique de référence Perc Trax, dont le live techno indus chauffé à blanc en avait déjà marqué plus d'un lors de son passage à l'Ampérage en 2018. À ne pas négliger enfin, Crystal Geometry, prodige grenoblois du live modulaire nerveux et sans concession. Un conseil d'ami, venez échauffés, tout ça s'annonce particulièrement sportif.

VTSS + Ansome + Crystal Geometry
À la Belle électrique samedi 12 octobre à 23h


VTSS + Ansome + Crystal Geometry


La Belle Électrique 12 esplanade Andry-Farcy Grenoble
ce spectacle n'est pas à l'affiche actuellement


entrez votre adresse mail pour vous abonner à la newsletter

Trois soirées pour bien commencer février

Soirées | Bloquez votre vendredi 1er et samedi 2 février. Et le dimanche 3 pour vous en remettre.

Damien Grimbert | Mardi 29 janvier 2019

Trois soirées pour bien commencer février

01.02.19 > Ampérage Subversion #4 avec Phase Fatale Nouvelle année et nouveau line-up pour les soirées techno, indus et EBM du collectif grenoblois The Dare Night, qui accueillent en tête d’affiche pour leur quatrième édition une nouvelle pointure de la scène actuelle. En l’occurrence Hayden Payne alias Phase Fatale, jeune New-Yorkais installé à Berlin qui n’a, depuis quatre ans, cessé d’enchaîner les sorties sur les labels les plus influents du genre, d’Avant! et aufnahme + wiedergabe à Jealous God en passant par Hospital Productions, BITE et Ostgut Ton. 02.02.19 > Belle électrique AZF & Manu Le Malin Pour sa nouvelle soirée à la Belle électrique, l’association Icône a décidé de frapper fort, en rassemblant sur scène deux figures françaises iconiques de la techno sans concession : le vétéran Manu Le Malin, véritable légende de la scène hardcore française depuis le début des années 1990 qui n’a rien perdu de sa puissance d’impact, et la charismatique

Continuer à lire

I Hate Models : le feu et la glace

Soirée | « I Hate Models est une des figures fortes de la techno française en ce début d'année 2018 » nous assure l’asso The Dare Night qui le programme vendredi 9 mars à l’Ampérage. On vous en dit plus.

Damien Grimbert | Mardi 6 mars 2018

I Hate Models : le feu et la glace

À l’instar de bon nombre d’artistes évoluant aux confins de la scène techno industrielle européenne actuelle, le Français I Hate Models fusionne dans ses productions comme dans ses DJ-sets diverses influences qui pourraient – a priori – sembler contradictoires. D’un côté, une force de frappe sans commune mesure et un goût affirmé pour les sonorités sombres, rugueuses et brut de décoffrage. Et de l’autre une facette plus mélodique et subtile, issue d’un héritage mélancolique qui trouve ses sources dans la synth-pop, la cold-wave et l’ambient, ainsi que les premières vagues rave et trance du tout début des années 1990. Cette confluence entre puissance d’impact et sophistication, atmosphères éthérées et brutalité rythmique, est pour beaucoup dans l’accueil chaleureux reçu par la flopée d’EPs sortis par le jeune artiste entre 2016 et 2017 pour des labels comme Arts, Columbia, Monnom Black, Voitax ou Toxic Waste Buried. On retrouve d’ailleurs un goût du paradoxe assez similaire (mais dans une veine plus déconstruite et expérimentale) dans la musique du Parisien Paulie Jan (Container, Tripalium Corp, Intervision), dont la performance live de

Continuer à lire

Ansome : techno à bride abattue

Soirée | Vendredi 26 janvier, on a rendez-vous à l'Ampérage pour découvrir la musique violente, abrasive et sans concession du DJ anglais Ansome.

Damien Grimbert | Mardi 23 janvier 2018

Ansome : techno à bride abattue

Cela n’aura sans doute pas échappé aux noctambules : l’association The Dare Night a mis les bouchées doubles en matière de programmation ces derniers mois, sortant du tout-venant pour proposer des artistes bien plus singuliers qu’à l’accoutumée. Après Legowelt, Ancient Methods, Simo Cell et DJ AZF, et en attendant la légende de la house japonaise Soichi Terada (le 2 février), c’est au tour d’Ansome, jeune protégé du label britannique de référence Perc Trax, de venir nous rendre visite ce vendredi 26 janvier à l’Ampérage pour un live qui s’annonce explosif. Auteur d’une techno industrielle violente, abrasive et sans concession flirtant à l’occasion avec l’acid, Ansome n’est

Continuer à lire

Feadz, Claristidge et Mark XIII : les trois soirées de la semaine

MUSIQUES | On va clubber où ces prochains jours ? Réponses : au Vertigo, à la Bobine et au Mark XIII.

Damien Grimbert | Mardi 29 novembre 2016

Feadz, Claristidge et Mark XIII : les trois soirées de la semaine

02.12.16 > Vertigo Feadz Parce qu’il fait partie de ces artistes plus présent derrière les platines que sur les réseaux sociaux, on en viendrait parfois presque à oublier que Feadz reste toujours, plus de quinze ans après ses débuts, parmi les meilleurs DJs français en activité. Pionnier des croisements entre électro old-school, house, rap, techno, club, bass et ghetto music, producteur de l’égérie Uffie à ses débuts, auteur d’excellents maxis pour Ed Banger et BPitch Control, Fabien Planta continue aujourd’hui d’électriser les dancefloors aux côtés de la nouvelle génération avec des sorties sur des labels comme Sound Pellegrino, Moveltraxx ou Paradoxe Club. _______ 01-03.12.16 > Mark XIII Anniversaire de la reprise du bar Pour fêter en beauté l’anniversaire des trois ans de la reprise du bar par les deux nouveaux patron Luc et Pauline, le Mark

Continuer à lire

Surgeon, techno sans concession

MUSIQUES | Samedi soir, la Belle électrique proposera un plateau électro de haut niveau, avec donc Surgeon, mais aussi The Hacker, Lucy et Maxime F.

Damien Grimbert | Mardi 4 octobre 2016

Surgeon, techno sans concession

Si l’on n’aborde pas forcément toutes les soirées techno de la Belle électrique avec le même enthousiasme, force est de reconnaître que celle de ce samedi affiche un line-up absolument irréprochable. En tête d’affiche, le vétéran de la techno britannique Surgeon, 25 ans d’activité au compteur, jouera en format live pour son premier passage à Grenoble. Artiste aux influences versatiles, puisant aussi bien dans la noise et l’indus que l’IDM, l’ambient et la bass music, Anthony Child de son vrai nom affiche depuis ses débuts un amour immodéré pour les sonorités dures, les rythmiques martiales et les expérimentations en tout genre. Père spirituel de toute la nouvelle scène "noise techno" qui sévit en Angleterre depuis cinq ou six ans (Karenn, Truss, Perc…) et première partie improbable de Lady Gaga lors de son dernier passage à Birmingham, il sera en bonne compagnie aux côtés de l’Italien Lucy. Fondateur de l’excellent label Stroboscopic Artefacts en 2009, ce dernier est quant à lui l’auteur d’une techno sombre et rituelle flirtant avec l’expérimental, mêlant influences dub et velléités psychédéliques. Pour compléter ce plateau d

Continuer à lire

Quatre assos grenobloises sinon rien

MUSIQUES | Samedi 2 juillet, c'est soirée électro à la Belle électrique. Et ce sont des Grenoblois qui prennent les manettes.

Damien Grimbert | Mardi 28 juin 2016

Quatre assos grenobloises sinon rien

C’est une évidence trop souvent passée sous silence : la vie nocturne grenobloise ne serait rien sans le travail de défrichage quotidien mené par les assos électro locales. Ce sont elles qui accouchent des propositions artistiques les plus aventureuses, en invitant des DJs internationaux que personne d’autre ne se risquerait à programmer. Elles également qui permettent aux artistes émergents grenoblois de trouver une famille d’accueil, au sein de laquelle ils pourront grandir et se développer. Elles enfin qui sont les garantes de la vitalité de la plupart des soirées, en se démenant au quotidien pour attirer un nouveau public à venir partager leurs coups de cœur musicaux. Ce n’est donc que justice de voir ce samedi quatre de ces associations mises à l’honneur à la Belle électrique, le temps d’une soirée 100% locale. À l’affiche, les artistes du label Micropop Records, dont on vous a déjà vanté plus d’une fois les mérites, les vétérans chevronnés du crew Icône, en activité depuis maintenant deux décennies, les activistes techno de

Continuer à lire

Len Faki : icône berlinoise

MUSIQUES | Figure incontournable de la scène techno berlinoise, Len Faki sera l'invité du collectif Icône pour fêter leur quinze années d'existence. Rendez-vous vendredi à la Belle électrique.

Damien Grimbert | Mardi 3 novembre 2015

Len Faki : icône berlinoise

Collectif historique de la scène électronique grenobloise rassemblant DJs, producteurs, graphistes et vidéastes, Icône fête cette semaine ses quinze années d’existence en investissant l’intégralité de la Belle électrique le temps d’une soirée. Imprégnés de culture rock, punk, hip-hop et new wave mais avant tout fédérés par leur passion commune pour les sonorités house et techno qu’ils découvrent pour la plupart en rave party dans les années 1990, les différents membres de ce crew à la longévité peu commune n’en sont pas, vous l’aurez compris, à leur premier rodéo. Après une première partie dans l’espace bar de la Belle en début de soirée qui réunira Jean Kirk, Nikizi, Greg, MoshiMochi et Stryk-9, c’est la grande scène qui accueillera ensuite leurs assauts soniques sur les coups de minuit, avec aux commandes Smart, Space Jockey, Dirtytalk et, en tête d’affiche, Len Faki, incontournable figure de proue des nuits berlinoises. En activité depuis 1999, installé à Berlin depuis 2003 et résident du fameux Berghain depuis 2004, le boss du label Figure aux tubes innombrables (Rainbow Delta, Mekong Delta, My Black Sheep, Odyssee II, Death By House…) incarne à lui tout s

Continuer à lire

Electro(n)s libres

MUSIQUES | Solides piliers de la scène électronique française, Ark et Château Flight sont de passage à Grenoble ce week-end, vendredi pour le premier et samedi pour les (...)

François Cau | Lundi 4 octobre 2010

Electro(n)s libres

Solides piliers de la scène électronique française, Ark et Château Flight sont de passage à Grenoble ce week-end, vendredi pour le premier et samedi pour les seconds. L’occasion de faire le point sur ces nobles vétérans des BPMs, capables de concilier efficacité redoutable et ouverture d’esprit de tous les instants. Avec plus d’une douzaine d’années d’activités au compteur, un passé de guitariste funk, et de multiples collaborations avec la crème de l’underground mondial, Ark alias Guillaume Berroyer a réussi à imposer sa vision au final assez punk de la scène minimale, dont il est par ailleurs l’un des pionniers français incontesté. Entendez par là que s’il a très tôt succombé aux charmes de la house et de la techno décharnées jusqu’à l’os, il n’est pas non plus du genre à se complaire dans l’abstraction et la monotonie proprettes. Prenant un malin plaisir à dépouiller ses compositions à l’extrême pour mieux en faire ressurgir le groove incandescent, il réussit toujours à surprendre l’auditeur au moment où ce dernier s’y attend le moins, comme en témoigne une fois encore son dernier opus sorti sur Perlon au printemps dernier, Arkpocalypse Now. Duo composé des pointures parisiennes

Continuer à lire