Hypercult : danser, rêver, planer

MUSIQUES | Le duo est à l'affiche de la Bobine vendredi 13 au soir. C'est d'autant plus prometteur qu'il sera (bien) accompagné.

Damien Grimbert | Mardi 10 décembre 2019

Photo : DR


Entre la Bobine et Bongo Joe Records, c'est de toute évidence une histoire d'amour qui marche. On sera bien les derniers à s'en plaindre, tant l'écurie du label de Genève regorge d'excellentes surprises musicales en tout genre. Prenez Hyperculte, par exemple, duo composé de Simone Aubert (de Massicot) et de Vincent Bertholet (de l'Orchestre Tout Puissant Marcel Duchamp) déjà passé nous rendre visite il y a quelques années. Sur le papier, leur tentative de concilier les expérimentations rythmiques hypnotiques du krautrock allemand à une certaine tradition pop surréaliste chantée en français remontant aux années 60, avait, a priori, toutes les raisons de se casser la gueule. Sur album pourtant (comme en témoigne Massif Occidental, leur deuxième opus sorti au printemps dernier), et, on l'imagine, plus encore sur scène (ils joueront vendredi 13 décembre à 20h30 aux côtés du duo punk-funk anglais Sink Ya Teeth), la formule fonctionne à la perfection, et aboutit à un résultat aussi inattendu qu'emballant.

entrez votre adresse mail pour vous abonner à la newsletter