Rémi Perrier : « Aujourd'hui, je ne peux pas dire si Musilac est annulé ou ne l'est pas »

Festival | Du samedi 11 au mardi 14 juillet devrait se tenir à Aix-les-Bains (Savoie) le festival Musilac, avec des têtes d’affiche françaises et internationales comme PNL, Iggy Pop, Lenny Kravitz, Angèle, -M-, Metronomy, Lomepal, Niska… Sauf que Rémi Perrier, le producteur de spectacle basé à Grenoble qui gère l’événement, ne sait pas si cette dix-neuvième édition pourra avoir lieu. On lui a passé un coup de fil pour en savoir plus.

Aurélien Martinez | Vendredi 10 avril 2020

Photo : Philippe Levy / T.Bianchin


Pouvez-vous nous dire aujourd'hui si la dix-neuvième édition du festival Musilac aura bien lieu mi-juillet ?

Rémi Perrier : Non, car on a plusieurs problèmes. Le premier est que ça va commencer à péter du côté des artistes avant même que le gouvernement français et les préfectures ne se prononcent sur des décisions territoriales. Il y a des Américains, des Anglais, des Africains qui nous disent qu'ils ne seront sans doute pas en Europe cet été, ne sachant pas s'ils seront autorisés à bouger ou, si jamais c'est possible, s'il y aura des avions pour les transporter. Des problèmes concrets pour un organisateur de festival !

Un autre problème, c'est la billetterie : en ce moment, on ne vend quasiment plus de place pour Musilac, ce qui est aisément compréhensible. Mais ce qu'on ne vend pas maintenant, on sait que ce sera irrattrapable pour la suite. Si suite il y a…

Vous semblez donc vous préparer à une annulation…

À mesure que des festivals s'annulent autour de la France – Glastonbury, Bayreuth, Roskilde… –, je ne vois pas comment un préfet ou un gouvernement autoriseraient des rassemblements de ce style cet été en France. Je suis sur la même ligne que Ben Barbaud du Hellfest [qui, depuis que nous avons réalisé cette interview, a annoncé l'annulation de son festival prévu en juin à Clisson, près de Nantes – NDLR], je demande que le gouvernement nous dise très vite ce qu'il en sera. Parce qu'on parle de cachets d'intermittence, d'emplois, de festivaliers qui attendent…

Aujourd'hui, je ne peux donc pas dire si Musilac est annulé ou ne l'est pas. Pas pour des questions d'assurance : on le sait, on ne touchera rien, les assurances sont en train de planter tous les festivals, elles dénoncent les contrats un par un – c'est catastrophique. Mais parce que l'État nous laisse dans le flou. On a par exemple un ministre de la Culture qui est atone. C'est terrifiant. On est extrêmement inquiets au niveau interprofessionnel : on n'est absolument pas entendus, écoutés, pris en compte alors qu'on est dans une urgence totale – même si, évidemment, elle est relative par rapport aux malades, c'est sûr.

Comment le public réagit-il à cette incertitude ?

Magnifiquement bien. Tout le monde comprend très bien la situation, comme on peut le voir sur les réseaux sociaux. On a vite communiqué lors du déclenchement de la crise pour informer les 30 000 personnes qui ont déjà leur place, et celles qui comptaient en acheter. Même si, comme je le disais, en ce moment, on ne vend quasi plus rien. On en vend encore un peu : 40 billets vient d'être achetés en trois jours. J'ai envie d'avoir le nom des ces personnes pour les embrasser sur la bouche quand on pourra s'embrasser !

Musilac est l'événement phare de votre société grenobloise RPO, mais pas le seul. Vous organisez chaque année de nombreux concerts en Rhône-Alpes et aux alentours, notamment dans la région grenobloise – au Summum, au Palais des sports, au Grand Angle de Voiron… La situation actuelle doit avoir un impact considérable sur votre activité…

On a la chance, comme beaucoup de nos confrères diffuseurs, quelles que soient les régions, d'avoir pu reporter la très grande majorité de nos concerts et spectacles. À RPO, on a par exemple eu seulement trois événements annulés de manière définitive contre une cinquantaine reportés. Mais ce qui est en train de se passer maintenant, avant même que l'on nous donne la date de fin du confinement, c'est qu'on commence à reporter des reports initialement prévus en mai ou juin. Tout en continuant à programmer pour la suite – 2021 voire 2022 dans certains cas – pendant les travaux, la vente continue, si je peux dire – certes avec une petite baisse.

Ce sont donc des situations qui, économiquement, nous fragilisent, même s'il y a des mécanismes qui sont mis en place pour nous aider, dont il faudra voir le côté pratique et rapide ou non. On a par exemple fait appel à la Banque publique d'investissement et son système de prêt. C'est indispensable : sinon, comme beaucoup dans le monde culturel, nous risquons de mourir. Après, je ne suis pas non plus catastrophé : je pense qu'il y aura des possibilités de rebonds après ça, que les gens voudront vraiment ressortir. Du moins, je l'espère.

entrez votre adresse mail pour vous abonner à la newsletter

Festivals estivaux : des incertitudes demeurent

MUSIQUES | Magic Bus en format réduit En novembre dernier, l’association Retour de Scène se voulait optimiste (on ne sait plus trop, mais il y avait peut-être de (...)

La rédaction | Mercredi 3 mars 2021

Festivals estivaux : des incertitudes demeurent

Magic Bus en format réduit En novembre dernier, l’association Retour de Scène se voulait optimiste (on ne sait plus trop, mais il y avait peut-être de quoi, à l’époque !) et annonçait des dates pour son prochain festival Magic Bus. La 20ème édition devait se tenir du 6 au 8 mai, avec une programmation presque bouclée. Aujourd’hui, l’équipe du festival est largement revenue sur ces projets initiaux, mais elle ne s’en démène pas moins pour maintenir un événement adapté aux contraintes sanitaires annoncées. Damien Arnaud, coordinateur de l’association grenobloise, nous explique tout : « On est en cours de réflexion pour proposer un format assis en jauge réduite (pas plus de 500 personnes) courant juin. Ce ne sera pas à l’Esplanade, mais on cherche tout de même un lieu en plein air. La programmation sera axée sur la découverte de la scène locale avec, tout de même, un ou deux artistes d’envergure nationale en tête d’affiche. Certaines esthétiques, comme l’électro, ne seront malheureusement pas représentées. Ce sera une autre approche, plus tranquille. Ce que je peux d’ores et déjà annoncer, c’est que le Student Groove Orchestra, en partenariat avec le Crous

Continuer à lire

Remobilisation festivalière

ACTUS | Agir pour ne pas connaître une deuxième saison blanche consécutive : c’est la volonté de quelque 200 événements musicaux partout en France, qui viennent de (...)

Martin de Kerimel | Mardi 8 décembre 2020

Remobilisation festivalière

Agir pour ne pas connaître une deuxième saison blanche consécutive : c’est la volonté de quelque 200 événements musicaux partout en France, qui viennent de cosigner une tribune. Un texte au titre explicite – « Festivals 2021, Pourquoi on y croit ! » – comme pour mieux secouer le cocotier. Le ton est déterminé. Extraits : « En tant qu’organisateurs de festivals, rien ne nous interdit d’y croire. Optimistes de nature, entrepreneurs de métier, nous sommes engagés pleinement dans la préparation de nos prochaines éditions (…). Nos équipes sont déjà au travail. Les artistes se préparent. Le public nous attend ». « Un message positif » Rémi Perrier, le big boss du festival Musilac, prévu du 8 au 11 juillet prochain à Aix-les-Bains, fait partie des initiateurs de cette démarche. « On avait envie de délivrer un message positif, sans pour autant s’abandonner à la politique de l’autruche, indique-t-il. Petits et grands, on est tous touchés et on sait bien que tous les scénarios restent possibles pour l’an prochain, mais on se dit que le pire n’est jamais certain. » D’où cette intention de s’adresser à tous : artistes, public, parten

Continuer à lire

Musilac au jour le jour (et avec, comme toujours, du lourd)

MUSIQUES | 11 juillet : Les enfants terribles S'il fallait tenter de donner un semblant de cohérence à cette soirée d'ouverture de Musilac, on la (...)

Stéphane Duchêne | Mardi 18 juin 2019

Musilac au jour le jour (et avec, comme toujours, du lourd)

11 juillet : Les enfants terribles S'il fallait tenter de donner un semblant de cohérence à cette soirée d'ouverture de Musilac, on la placerait sous le signe des golden boys (and girls), puisque l'on verra se succéder sur les scènes du festival les jeunes stars montantes que sont l'électro-explorateur Thylacine, le collectif de hip-hop rennais Columbine, le rock sans voyelle de la révélation MNNQNS et l'énigmatique météore Boulevard des airs. Ajoutez à cela une double fille de en la personne de Lou Doillon, le sidekick préféré du prince Orelsan qu’est Gringe (dont la carrière musico-cinématographique décolle en flèche), l'acteur le plus punk d'Hollywood (Jared Leto avec son groupe Thirty Seconds to Mars – pluie d'évanouissements à prévoir) et l'idole hip-hop US Macklemore. On peut alors se demander ce que le totem 90's Garbage fait au milieu de ce

Continuer à lire

Grand bain musical à Musilac

MUSIQUES | Old Wave le jeudi D'une certaine manière, s'il fallait un hymne en ouverture de cette édition 2018 de Musilac, il pourrait consister en trois bouts de (...)

Stéphane Duchêne | Mardi 19 juin 2018

Grand bain musical à Musilac

Old Wave le jeudi D'une certaine manière, s'il fallait un hymne en ouverture de cette édition 2018 de Musilac, il pourrait consister en trois bouts de refrains se répondant depuis le fin fond des âges 80 ; quand les uns martèleraient « I Just can't get enough », les autres répondraient « Don't you forget about me » ou « Always the sun ». Car, on l'aura compris, c'est une soirée très marquée "ressac de la new wave" que celle du jeudi, avec Depeche Mode, Simple Minds et The Stranglers – quand bien même les carrières de chacun de ces groupes britanniques n'auraient pas résisté d'égale manière au passage du temps. Pour le reste, on notera que J. Bernardt, transfuge des Belges de Balthazar, remplacera numériquement son collègue Warhaus, présent l'an dernier ce même soir ; que le rock indé répondra présent avec le Stroke Albert Hammond Jr. (le meilleur d'entre eux, sans doute), Findlay et The Mistery Lights ; que les amateurs de bizarrerie en auront pour leur compte avec le black metal-gospel-blues de Z

Continuer à lire

Orelsan, Feu! Chatterton, Lomepal et d'autres seront cet été à Musilac

MUSIQUES | IAM, Franz Ferdinand, Beth Ditto, MC Solaar, Depeche Mode, Deep Purple, Simple Minds, Rone, Indochine, Roméo Elvis, Chloé… On connaissait déjà une partie (...)

Aurélien Martinez | Mardi 27 février 2018

Orelsan, Feu! Chatterton, Lomepal et d'autres seront cet été à Musilac

IAM, Franz Ferdinand, Beth Ditto, MC Solaar, Depeche Mode, Deep Purple, Simple Minds, Rone, Indochine, Roméo Elvis, Chloé… On connaissait déjà une partie des artistes qui seront programmés cet été, entre le jeudi 12 et le dimanche 15 juillet, à Aix-les-Bains, face au lac. Mais le festival aimant chaque année tenir son public en haleine, il en garde toujours sous le coude. Son équipe organisatrice vient donc de dévoiler d'autres noms, dont des têtes d'affiche comme : le on-ne-le-présente-plus Orelsan, qui a tout raflé aux dernières Victoires de la musique grâce à son rap simple et basique

Continuer à lire

Notre sélection de places de spectacle et de concert à mettre sous le sapin

ACTUS | Pour les cinéphiles qui n’ont rien contre aller de temps en temps au théâtre Créé cet automne, le spectacle Festen de Cyril Teste est l'une des claques (...)

La rédaction | Mardi 5 décembre 2017

Notre sélection de places de spectacle et de concert à mettre sous le sapin

Pour les cinéphiles qui n’ont rien contre aller de temps en temps au théâtre Créé cet automne, le spectacle Festen de Cyril Teste est l'une des claques théâtrales de l'année, justement parce que c'est plus que du théâtre. Qualifié de « performance filmique » par son metteur en scène, c'est l'adaptation sur le plateau du fameux film Festen de Thomas Vinterberg sorti en 1998 sur une réunion de famille qui part en vrille du fait de la révélation d’actes terribles commis par le père il y a des années. Un récit anxiogène à l'écran, qui se déploie sur scène dans une scénographique immense… et sur un écran retransmettant des images tournées en direct, notamment derrière le décor. Remarquable. Festen À la MC2 du mardi 23 au samedi 27 janvier De 10€ à 25€ Pour celles et ceux que le burlesque n’effraie pas, bien au contraire Le théâtre, ce n'est pas que des spectacles bavards et longs. C'est aussi des propositions sans paroles au potentiel comique incroyable, dans la

Continuer à lire

Musilac (en juillet) et Musilac Mont-Blanc (en avril) dévoilent une partie de leur programmation

MUSIQUES | L’hiver n’a même pas encore débuté que le festival Musilac, prévu du jeudi 12 au dimanche 15 juillet à Aix-les-Bains (Savoie), pense déjà à notre été en lâchant les (...)

Aurélien Martinez | Mardi 28 novembre 2017

Musilac (en juillet) et Musilac Mont-Blanc (en avril) dévoilent une partie de leur programmation

L’hiver n’a même pas encore débuté que le festival Musilac, prévu du jeudi 12 au dimanche 15 juillet à Aix-les-Bains (Savoie), pense déjà à notre été en lâchant les premiers noms de sa prog. Si l’on savait que les fameux Depeche Mode seraient de la partie le jeudi, on vient d’apprendre que l’on pourra croiser le même jour, face au lac, deux autres vétérans du rock (au sens large) britannique : Simple Minds et The Stranglers. Le vendredi sera aussi rock avec les légendaires Deep Purple, voire blues-rock avec les Anglais de The Temperance Movement. Le samedi sera pour l'instant plus éclectique entre les vétérans d’Indochine, l’électro planante de Rone, la plus brute

Continuer à lire

Depeche Mode, première tête d'affiche de Musilac 2018

MUSIQUES | Premier nom annoncé par le festival Musilac (à Aix-les-Bains du jeudi 12 au dimanche 15 juillet) et ça claque : Depeche Mode sera sur l'esplanade du lac le (...)

Sébastien Broquet | Mardi 7 novembre 2017

Depeche Mode, première tête d'affiche de Musilac 2018

Premier nom annoncé par le festival Musilac (à Aix-les-Bains du jeudi 12 au dimanche 15 juillet) et ça claque : Depeche Mode sera sur l'esplanade du lac le jeudi 12 juillet 2018 ! Ce sera dans le cadre de ce qui ressemble fort à une tournée des festivals majeurs de l'été, puisque le groupe anglais sera aussi aux Vieilles Charrues, au festival Beauregard ou encore au Main Square. L'occasion de présenter leur récent et 14e album, Spirit. Joli coup qui va booster d'emblée les ventes de tickets (ouverture de la billetterie le 1er décembre) et faire saliver en attendant le 28 novembre prochain où de nouveaux noms seront dévoilés.

Continuer à lire

Musilac : des stars comme s’il en pleuvait

MUSIQUES | Amplitude sonique le jeudi Ça commence fort Musilac le 13 juillet, et tous azimuts avec ça. De Juliette Armanet, la nouvelle petite fiancée des branchés, à (...)

Stéphane Duchêne | Mardi 20 juin 2017

Musilac : des stars comme s’il en pleuvait

Amplitude sonique le jeudi Ça commence fort Musilac le 13 juillet, et tous azimuts avec ça. De Juliette Armanet, la nouvelle petite fiancée des branchés, à l'alien sud-af' Die Antwoord (que ces mêmes branchés aiment pour de toutes autres raisons) ; de la pop variété joueuse de Lulu Gainsbourg (comme Armanet, on aime ou on déteste) aux hardos australiens d'Airbourne, en passant par le rap engagé de Kery James : il va y avoir dès le premier jour de l'amplitude thermique et sonique sur les bords du Lac du Bourget. Or on est loin du compte si l'on n’ajoute pas aussi l'électronicien teuton tout en délicatesse Fritz Kalkbrenner – délicatesse partagée par le duo Paradis, même si leur électronique empreinte des chemins plus pop. Reste que le gros des troupes est lui, ce soir-là, résolument pop rock : pop dansante chez Two Door Cinema Club, schlass comme jamais chez

Continuer à lire

​Nicolas Silhol : « Je n’avais pas envie de faire un reportage »

ECRANS | Pourquoi sept ans séparent Corporate de votre précédent film — le court-métrage L’Amour propre ? Nicolas Silhol : Ce film a demandé une longue écriture. (...)

Julien Homère | Mardi 4 avril 2017

​Nicolas Silhol : « Je n’avais pas envie de faire un reportage »

Pourquoi sept ans séparent Corporate de votre précédent film — le court-métrage L’Amour propre ? Nicolas Silhol : Ce film a demandé une longue écriture. Mes scénaristes et moi-même ne voulions trahir personne en simplifiant. J’avais une approche théorique : mes sources étaient les inspecteurs du travail, les sociologues et les philosophes. J’ai lu un rapport de Sylvie Catala, la première à avoir enquêté sur les suicides à France Télécom, permettant de montrer au grand jour le système de management dans l’entreprise. Il faut savoir que la majorité des inspecteurs sont des inspectrices. À leur contact, on a compris que leur métier a mauvaise réputation alors qu’elles rappellent juste le droit. Elles ne sont pas là pour sanctionner mais pour être pédagogues. Le droit fait autorité et permet de fixer des limites. Les enjeux du film étaient donc juridiques et éthiques. Comment faire une fiction en digérant ces sources documentaires ? Je n’avais pa

Continuer à lire

"Corporate" : entreprise de destruction

ECRANS | Responsable des ressources humaines, Émilie se trouve impliquée dans une enquête de l’inspection du travail après que s’est produit un suicide dans son (...)

Julien Homère | Mardi 4 avril 2017

Responsable des ressources humaines, Émilie se trouve impliquée dans une enquête de l’inspection du travail après que s’est produit un suicide dans son entreprise. Jusqu’où restera-t-elle fidèle à sa hiérarchie ? D’une grande rigueur réaliste et peuplé d’un casting hétéroclite venant de la télé, du théâtre ou du cinéma classique, Corporate dissèque les méthodes de management amorales mais totalement acceptées par nos entreprises modernes. Enveloppant son histoire d’une mise en scène économe, froide et sans éclat, son discours sur l’injustice sociale demeure louable mais aurait été plus audible dans un documentaire (même si ce n'était pas le but comme nous l'a expliqué le réalisateur en interview). À se demander si le récit de Nicolas Silhol ne passe pas à côté de son sujet tant l’inspectrice du travail (justement campée par Violaine Fumeau) et son regard sur cet univers sans pitié placent au second plan une intrigue policière dispensable.

Continuer à lire

De vendredi à dimanche, c'est Grési’Films

ECRANS | Pendant trois jours, l’Espace Aragon participe, aux côtés du cinéma Bel’Donne à Allevard et du Jean-Renoir à Pontcharra, à un super week-end de cinéma, programmant (...)

Vincent Raymond | Mercredi 15 mars 2017

De vendredi à dimanche, c'est Grési’Films

Pendant trois jours, l’Espace Aragon participe, aux côtés du cinéma Bel’Donne à Allevard et du Jean-Renoir à Pontcharra, à un super week-end de cinéma, programmant des films du matin au soir, des courts-métrages et des animations. Cerise sur projo, plusieurs avant-premières sont prévues dont Django et Corporate tournés dans la région ainsi que Sage Femme et Paris la Blanche. Du vendredi 17 au dimanche 19 mars à l’Espace Aragon, Villard-Bonnot

Continuer à lire

Musilac 2017 : et voici onze nouveaux noms

MUSIQUES | Sting, Jamiroquai, Justice, Phoenix, Calypso Rose, Ibrahim Maalouf, Die Antwoord, Fritz Kalkbrenner, Archive, Julien Doré, LP, Vianney, Kery James, The (...)

Aurélien Martinez | Lundi 20 février 2017

Musilac 2017 : et voici onze nouveaux noms

Sting, Jamiroquai, Justice, Phoenix, Calypso Rose, Ibrahim Maalouf, Die Antwoord, Fritz Kalkbrenner, Archive, Julien Doré, LP, Vianney, Kery James, The Lumineers… Depuis plusieurs semaines, l'équipe de Musilac livre au compte-gouttes la liste des artistes qui seront à l'affiche de l'édition des 15 ans (liste complète en bas de cet article). Nouvelle livraison avec onze noms : Le fameux groupe Texas, mené par la Britannique Sharleen Spiteri La légende électro française Vitalic La jeune Britannique Birdy, très indie pop / folk Le Frenchy Lescop, simili Étienne Daho que l'on avait découvert dans La forêt Les rockeux fougeux (et made in France) de

Continuer à lire

Jamiroquai, de retour, sera cet été au festival Musilac

MUSIQUES | 2017 marquera le potentiel retour au premier plan de Jamiroquai : un groupe anglais au son funk & co mené par le chanteur Jay Kay qui a connu (...)

Aurélien Martinez | Mardi 17 janvier 2017

Jamiroquai, de retour, sera cet été au festival Musilac

2017 marquera le potentiel retour au premier plan de Jamiroquai : un groupe anglais au son funk & co mené par le chanteur Jay Kay qui a connu la gloire au milieu des années 1990 avec des tubes comme Cosmic Girl ou Alright. Une volonté de retour que l'on a pu constater ce lundi 16 janvier avec le dévoilement d'un teaser annonçant Automaton, un nouvel album prévu pour la fin mars, six ans après le précédent (accueilli avec froideur). Qui dit nouvel album dit donc tournée pour le promouvoir. Bonne nouvelle : elle passera par Aix-les-Bains le dimanche 16 juillet dans le cadre du festival Musilac – qui, on le rappelle, a déjà dévoilé une bonne partie de ses têtes d'affiche, et il y en a des attrayantes (Justice, Phoenix, Calypso Rose, Julien Doré, Archive, Ibrahim Maalouf, …). La billetterie est déjà ouverte.

Continuer à lire

Musilac 2017 : encore des nouveaux noms (dont des grands)

MUSIQUES | La prog des quinze ans du festival Musilac, qui durera cette année quatre jours, continue d'être dévoilée au compte-gouttes. On savait déjà pour Justice, (...)

Aurélien Martinez | Dimanche 18 décembre 2016

Musilac 2017 : encore des nouveaux noms (dont des grands)

La prog des quinze ans du festival Musilac, qui durera cette année quatre jours, continue d'être dévoilée au compte-gouttes. On savait déjà pour Justice, Sting, Phoenix, Die Antwoord, Archive, The Lumineers, Calypso Rose et Vianney. Mais on n'avait pas encore tout entendu, loin de là... Avec la nouvelle annonce que vient de faire le festival, c’est ni plus ni moins que dix noms qui viennent de se rajouter. Parmi eux, l’immense (et très populaire) trompettiste Ibrahim Maalouf, qu’on avait mis en une du PB début décembre lors de son dernier passage grenoblois ; l’ex-Birdy Nam Nam Pone dont on pense le plus grand bien comme on l’écrivait en novembre ; le petit prince de l'électro (il est né en 1999 !) dont tout le monde parle Petit Biscuit ; le (presque) tout aussi jeune (1996) DJ Kungs ou encore

Continuer à lire

Musilac 2017 : Justice et Sting viennent grossir l'affiche des 15 ans

MUSIQUES | La prog des quinze ans du festival Musilac, qui durera cette année quatre jours, continue à être dévoilée au compte-gouttes. On savait déjà pour Phoenix, Die (...)

Aurélien Martinez | Lundi 12 décembre 2016

Musilac 2017 : Justice et Sting viennent grossir l'affiche des 15 ans

La prog des quinze ans du festival Musilac, qui durera cette année quatre jours, continue à être dévoilée au compte-gouttes. On savait déjà pour Phoenix, Die Antwoord, Archive, The Lumineers, Calypso Rose et Vianney. Deux nouveaux noms se rajoutent. D'abord les producteurs de tubes à la pelle (D.A.N.C.E., Never Be Alone...) Justice, dont le nouvel album vient de sortir. Et le on-ne-le-présente-plus Sting. Pour savoir qui passe quel jour, c'est sur le site du festival que ça se passe.

Continuer à lire

Musilac 2017 : un jour de plus et déjà quelques (beaux) noms côté prog

MUSIQUES | « À l’occasion de nos 15 ans, nous avons décidé de faire la fête plus longtemps ! » Cet été, le fameux festival situé à Aix-les-Bains célébrera donc son (...)

Aurélien Martinez | Vendredi 25 novembre 2016

Musilac 2017 : un jour de plus et déjà quelques (beaux) noms côté prog

« À l’occasion de nos 15 ans, nous avons décidé de faire la fête plus longtemps ! » Cet été, le fameux festival situé à Aix-les-Bains célébrera donc son anniversaire sur quatre (et non plus trois) jours, comme annoncé ce vendredi sur Facebook. Rendez-vous du jeudi 13 au dimanche 16 juillet, toujours en face du lac savoyard. Si l’ensemble de la programmation n’a pas encore été dévoilé (elle le sera au fur et à mesure), on a déjà quelques noms qui donnent très envie – en vrac, les tubesques Phoenix, les Sud-Africains de Die Antwoord, les légendaires Archive et Lumineers, la reine Calypso Rose (photo) ou encore le frenchy

Continuer à lire

John-Harvey Marwanny, un conseiller pour la vie

CONNAITRE | Une moustache et un postiche. Voilà en deux mots John-Harvey Marwanny, maître du développement personnel sans douleur qui débarque à Grenoble pour un soir. Une (...)

Jean-Baptiste Auduc | Lundi 17 octobre 2016

John-Harvey Marwanny, un conseiller pour la vie

Une moustache et un postiche. Voilà en deux mots John-Harvey Marwanny, maître du développement personnel sans douleur qui débarque à Grenoble pour un soir. Une notion un peu floue ? Il nous éclaire : « C’est un concept développé par la Marwanny Corporation, et qui a pour but d’aider les gens à s’épanouir dans la vie. » L’artiste burlesque use donc de tous les moyens, dont des conférences musicales, pour faire passer son message. On peut y découvrir d’improbables powerpoints où les slides de chats se mêlent aux grands concepts de management. En intermède, il enchaîne sur des chansons aux textes dévastateurs : il veut « tuer un banquier, faire taire Laurent Ruquier, brûler quelques hypermarchés ». Sinon, la Marwanny Corporation édite aussi tout un tas de livrets, dont le superbe – accrochez-vous – Brillez de mille feux dans les dîners mondains grâce aux trésors de la connaissance de John-Harvey Marwanny. À la librairie les Modernes, JHM présentera un quizz, appuyé sur son opuscule. Le thème sera la nourriture. Alors attendez-vous à des questions loufoques sur l’anthropophagie ou les glaces parfumées à la viande

Continuer à lire

Rémi Perrier, le chef d’orchestre de l’ombre

ACTUS | « Je suis très bien dans l'ombre. Il n'y a d'ailleurs pas forcément intérêt et pertinence à ce que le spectateur lambda – et lambda dans ma bouche ce n'est (...)

Aurélien Martinez | Dimanche 3 juillet 2016

Rémi Perrier, le chef d’orchestre de l’ombre

« Je suis très bien dans l'ombre. Il n'y a d'ailleurs pas forcément intérêt et pertinence à ce que le spectateur lambda – et lambda dans ma bouche ce n'est pas péjoratif – me connaisse. » Voilà ce que nous dit d’emblée le « promoteur local » (c’est ainsi qu’il définit son métier) Rémi Perrier, personnalité phare de la scène culturelle grenobloise qui organise de nombreux concerts et spectacles à Grenoble et ailleurs – si la « tour de contrôle est à Grenoble », sa zone de travail s’étend sur Rhône-Alpes-Auvergne, la Bourgogne et la Franche-Comté. Mais au fait, c’est quoi un promoteur local ? « Quand je réponds à des gens sur ce qu'est mon métier, j'aime bien dire que tout commence à la première affiche collée, au premier billet vendu, et va jusqu'à la dernière porte du dernier camion qui se referme à cinq heures du matin sur le parking de la salle. C'est un métier qui englobe tous les domaines indispensables à la bonne tenue d'un spectacle ou d'un concert. » Un métier « passionnant » qu’il exerce depuis plus de trente ans, et qui place sa société RPO comme un i

Continuer à lire

Musilac met le feu au lac

MUSIQUES | Foals À quoi voit-on qu'une sauce est en train de prendre pour de bon ? C'est simple : quand certains commencent, affublés d'une grimace de (...)

Stéphane Duchêne | Mardi 21 juin 2016

Musilac met le feu au lac

Foals À quoi voit-on qu'une sauce est en train de prendre pour de bon ? C'est simple : quand certains commencent, affublés d'une grimace de doute, à l'accuser d'avoir tourné. C'est bien le phénomène qui se produit avec Foals, prodigieux groupe anglais de disque et de live, dont l'ambition démesurée (pour schématiser, on pourrait dire qu'ils ont remisé leur math-rock pour s'attaquer à une sorte de pop quantique en mutation permanente) commence à faire dire que la formation menée par Yannis Philippakis n'aspire qu'au rock de stade (mi-Muse, mi-Pink Floyd tardif). Procès sévère – si l'on n'a même plus le droit d'enflammer les foules... Ironie du contexte aixois, Foals se produira sur la scène montagne quand précisément à l'écoute de leur dernier album, pourtant intitulée What went down, on a la très nette sensation de parcourir une montagne sans jamais savoir si l'on est en train de la gravir ou de la descendre. Dimanche 10 juillet à 21h10 Grand Blanc L'Australie, la Réunion, Aix-les-Bains :

Continuer à lire

Musilac : Feu! Chatterton, Ratatat, Editors et d’autres annoncés cet été

MUSIQUES | Lilly Wood and The Prick, Birdy Nam Nam, The Avener, Nekfeu, Louise Attaque… Comme chaque été, Musilac aligne les grands noms, en glissant quelques (...)

Aurélien Martinez | Dimanche 6 mars 2016

Musilac : Feu! Chatterton, Ratatat, Editors et d’autres annoncés cet été

Lilly Wood and The Prick, Birdy Nam Nam, The Avener, Nekfeu, Louise Attaque… Comme chaque été, Musilac aligne les grands noms, en glissant quelques chouettes découvertes ici et là – Courtney Barnett par exemple. Ce dimanche, on apprend que dix nouveaux artistes rejoindront les autres au bord du lac en juillet dont : Feu! Chatterton, le groupe français dont tout le monde parle en ce moment et qui était en "une" cette semaine du Petit Bulletin Grenoble pour son (excellent) concert de samedi à la Belle électrique. Le duo new-yorkais Ratatat, que l’on n’avait pas croisé depuis un bail. Et qui propose des mélodies tubesques en veux-tu en voilà.

Continuer à lire

Birdy Nam Nam, St Germain et d’autres cet été à Musilac

MUSIQUES | On connaissait déjà certains des artistes programmés du 8 au 10 juillet à Aix-les-Bains, et il y a des gros noms (voir la liste ci-dessous). L'équipe aux (...)

Aurélien Martinez | Vendredi 15 janvier 2016

Birdy Nam Nam, St Germain et d’autres cet été à Musilac

On connaissait déjà certains des artistes programmés du 8 au 10 juillet à Aix-les-Bains, et il y a des gros noms (voir la liste ci-dessous). L'équipe aux commandes de Musilac étant adepte du dévoilement au compte-gouttes (ça buzze plus), elle vient de lâcher cinq nouveaux noms. Le trio Birdy Nam Nam (photo), qui a récemment d’enflammé la Belle électrique Le très French Touch St Germain, qui est revenu l’an dernier sur le devant de la scène avec l’album Real Blues. Oxmo Puccino, qu’on ne présente plus. Les Anglais de Shake Shake Go et leur pop-folk qu’on a pu croiser l’été dernier au Cabaret frappé. La jeune chanteuse française

Continuer à lire

De nouveaux noms pour Musilac

MUSIQUES | On savait déjà pour Elton John, les anciens de Téléphone revenus sous le nom d’Insus, les eux aussi de retour Louise Attaque, Foals et Lilly Wood and (...)

Aurélien Martinez | Jeudi 17 décembre 2015

De nouveaux noms pour Musilac

On savait déjà pour Elton John, les anciens de Téléphone revenus sous le nom d’Insus, les eux aussi de retour Louise Attaque, Foals et Lilly Wood and The Prick. Voici du neuf pour ceux qui voudraient se rendre début juillet à Aix-les-Bains. Le vendredi 8 juillet, on aura droit au duo français d’électro-pop Synapson. Pour le samedi 9 juillet, quatre nouveaux noms se sont ajoutés : le DJ au succès fulgurant The Avener, le rappeur à la mode Nekfeu (ancien du groupe 1995), les vétérans métalliques de Mass Hysteria et la Britannique Amy Macdonald (à classer dans les genres «"folk-rock, pop-rock, rock alternatif UK" selon son label Universal). Enfin, le dimanche 10 juillet, on croisera sur scène le Boys Noize et sa house dynamite, le duo pop VKNG, formé par des musiciens venus d

Continuer à lire

Musilac 2016 : The Avener, Nekfeu ou encore Boys Noize annoncés

MUSIQUES | On savait déjà pour Elton John, les anciens de Téléphone revenus sous le nom d’Insus, les eux aussi de retour Louise Attaque, les Anglais de Foals et les (...)

Aurélien Martinez | Mercredi 16 décembre 2015

Musilac 2016 : The Avener, Nekfeu ou encore Boys Noize annoncés

On savait déjà pour Elton John, les anciens de Téléphone revenus sous le nom d’Insus, les eux aussi de retour Louise Attaque, les Anglais de Foals et les fameux Lilly Wood and The Prick (voir plus bas pour les jours associés). Voici du neuf pour ceux qui voudraient se rendre début juillet à Aix-les-Bains. Le vendredi 8 juillet, on aura droit au duo français d’électro-pop Synapson. Pour le samedi 9 juillet, quatre nouveaux noms se sont ajoutés : le DJ au succès fulgurant The Avener, le rappeur à la mode Nekfeu (ancien du groupe 1995 ; photo), les rockeurs (mais pas que, loin de là) de Mass Hysteria et la Britannique Amy Macdonald (à classer dans les genres « folk-rock, pop-ro

Continuer à lire

Musilac 2016 : des gros noms pour la première annonce

MUSIQUES | Vous faites quoi entre le 8 et le 10 juillet 2016 ? Parce que ce sont les dates de la nouvelle édition de Musilac. Un festival qui a déjà lâché quelques noms (...)

Aurélien Martinez | Lundi 30 novembre 2015

Musilac 2016 : des gros noms pour la première annonce

Vous faites quoi entre le 8 et le 10 juillet 2016 ? Parce que ce sont les dates de la nouvelle édition de Musilac. Un festival qui a déjà lâché quelques noms de sa future prog, dont des gros que l’on pose comme ça, en vrac : la légende Elton John, les anciens de Téléphone revenus sous le nom d’Insus, les eux aussi de retour Louise Attaque, les Anglais de Foals ou encore les fameux Lilly Wood and The Prick (photo). De quoi rameuter du monde à Aix-les-Bains donc. Ouverture de la billetterie ce vendredi 4 décembre à 10 h. Les noms des autres artistes programmés viendront plus tard. Les différents jours : Vendredi 8 juillet : Les Insus Samedi 9 juillet : Elton John + Lilly Wood and The Prick Dimanche 10 juillet : Louise Attaque + Foals

Continuer à lire

Mansfield.TYA, corps-à-corps électro-baroque

MUSIQUES | « Jamais jamais tu ne me trouveras, je suis devenue une montagne. » Ah. Une montagne ou autre chose. Mais quoi ? On ne trouve pas Mansfield.TYA, (...)

Stéphane Duchêne | Mercredi 30 septembre 2015

Mansfield.TYA, corps-à-corps électro-baroque

« Jamais jamais tu ne me trouveras, je suis devenue une montagne. » Ah. Une montagne ou autre chose. Mais quoi ? On ne trouve pas Mansfield.TYA, on ne les situe que très peu – en dehors de leur ville d'origine, Nantes, et de leur état civil, Julia Lanoë et Carla Pallone. Ça commence par ce pseudo, hommage à June Mansfield Miller, femme d'Henry, aux motivations énigmatiques, suivi de ce TYA sans raison. Ça continue avec une musique qui ne souffre guère l'accolement d'adjectifs et des textes qui semblent ne jamais vouloir choisir entre premier et second degré, gravité pudique et humour masqué, innocence et roublardise, Bleu Lagon et « rouge sang ». Pour ne rien arranger, leur dernier disque, Corpo Inferno, dont la pochette semble signifier l'envers de son titre, est comme vaporisé aux quatre coins des genres, éparpillé façon puzzle entre les cordes baroques et les gourdins électro, « Lully et Garnier » (Laurent, pas le Tony ni le shampooing), Moroder et les Növö, Les Contemplations d'Hugo et Sodome et Gomorrhe. C'est que, depuis plus de di

Continuer à lire

Superpoze : « Penser la musique en 3D »

MUSIQUES | On se souvient de notre première rencontre avec Superpoze comme d'une apparition. C'était au printemps 2013, au festival TILT à Perpignan. Programmé en prélude à (...)

Benjamin Mialot | Mardi 22 septembre 2015

Superpoze : « Penser la musique en 3D »

On se souvient de notre première rencontre avec Superpoze comme d'une apparition. C'était au printemps 2013, au festival TILT à Perpignan. Programmé en prélude à un authentique boucan d'enfer (Sebastian, Fukkk Off, Carbon Airways...), il s'était avancé sur scène tel un ange annonciateur, Gabriel de son prénom, le visage d'une innocence juvénile – il avait alors la vingtaine à peine entamée – et le corps agité de spasmes typiques d'un état de grâce, brandissant en guise de trompette une MPC (un séquenceur/sampler portatif) de laquelle il avait fait jaillir des abstractions électro-hip-hop aux airs de souvenirs. Souvenirs de quelques paradis à l'exotisme glaciaire, dont les délicats contours ("cut-ups" vocaux réduits à des onomatopées tribales, "beats" clapotant comme des ricochets sur l'eau, nappes de synthé dessinant des horizons meilleurs) épousaient ceux de From the Cold, un premier EP sur lequel il soldait un an plus tôt l'héritage des labels Warp et Ninja Tune – « des artistes comme Flying Lotus ou Bonobo furent primordiaux dans ma découverte de la composition en solitaire » reconnaît-il aujourd'hui. « Une fenêtre sur l

Continuer à lire

Musilac : notre sélection

MUSIQUES | Hot Chip Why Make Sense ? s'interroge Hot Chip en guise de titre de son dernier album. C'est vrai ça, pourquoi faire sens quand on a la (...)

Stéphane Duchêne | Mercredi 24 juin 2015

Musilac : notre sélection

Hot Chip Why Make Sense ? s'interroge Hot Chip en guise de titre de son dernier album. C'est vrai ça, pourquoi faire sens quand on a la danse ? Parce qu'on peut, tout simplement. Parce qu'effleurer la surface superficielle du dancefloor n'empêche pas de se creuser l'âme et la tête en profondeur. Et c'est en cela qu'Hot Chip, redoutable machine à danser, est peut-être bien l'une des plus fascinantes bêtes à penser de la pop contemporaine. Même si, bien sûr, on peut se contenter de profiter de leur facette la plus évidente. Dimanche 12 juillet Alt-J Dans Alt-J, le "J", se prononce "Djé" à l'anglaise, mais aussi comme dans "genius". Car c'est un peu ce qu'est le quatuor de Leeds : une bande de petits génies à laquelle il n'est pas toujours aisé d'être sensible, tant cette pop versatile est sophistiquée et trompeuse. Sournoise presque, dans sa manière de nous embarquer – incroyable morceau que Every Other Freckle sur This Is All Yours. Alt-J, c'est la confirmatio

Continuer à lire

De nouveaux noms pour Musilac

MUSIQUES | On était déjà au courant pour Christine and the Queens, The Chemical Brothers, Baxter Dury, David Guetta, The Do, Alt-J, Cerrone, Muse (complet dans le (...)

Aurélien Martinez | Jeudi 9 avril 2015

De nouveaux noms pour Musilac

On était déjà au courant pour Christine and the Queens, The Chemical Brothers, Baxter Dury, David Guetta, The Do, Alt-J, Cerrone, Muse (complet dans le cadre du "bonus day"), Brigitte, Selah Sue… Mais l’équipe du festival en avait encore en stock. Se rajoutent au programme l

Continuer à lire

Six nouveaux artistes programmés cet été à Musilac

MUSIQUES | C’est l’une des révélations françaises qui cartonne : le duo Brigitte sera sur la scène de Musilac le samedi 11 juillet pour défendre son troisième album À (...)

Aurélien Martinez | Mardi 24 février 2015

Six nouveaux artistes programmés cet été à Musilac

C’est l’une des révélations françaises qui cartonne : le duo Brigitte sera sur la scène de Musilac le samedi 11 juillet pour défendre son troisième album À bouche que veux-tu. Une excellente nouvelle tant les concerts des deux artistes sont d’excellente facture – ce qu’on ne soupçonnait pas forcément à l’écoute de leurs albums. Ce même 11 juillet, on croisera aussi face au lac Cœur de Pirate et les rockeurs anglais de Circa Waves. La veille (le vendredi 10 donc), s’ajoutent au programme les Californiens de Rival Sons et leur rock très n'roll. Et le dimanche 12, on a rendez-vous avec l’Écossais Paolo Nutini et l’Américain indie-rock Bleachers, auteur notamment de l’explosif

Continuer à lire

De nouveaux noms pour Musilac

MUSIQUES | L’équipe organisatrice vient d’annoncer cinq nouveaux artistes qui seront présents entre le 10 et le 13 juillet à Aix-les-Bains : The Chemical Brothers, le (...)

Aurélien Martinez | Mardi 27 janvier 2015

De nouveaux noms pour Musilac

L’équipe organisatrice vient d’annoncer cinq nouveaux artistes qui seront présents entre le 10 et le 13 juillet à Aix-les-Bains : The Chemical Brothers, le guitariste Slash, les métaleux de Gojira, les folkeux Angus & Julia Stone (photo) et le on-ne-le-présente-plus Calogero. Du coup, niveau jour, ça nous fait pour l’instant : Vendredi 10 juillet : Selah Sue, The Parov Stelar Band, Imelda May, Slash et Gojira. Samedi 11 juillet : Baxter Dury, David Guetta, Calogero et Angus & Julia Stone. Dimanche 12 juillet: Christine and the Queens, The Do,

Continuer à lire

Christine and the Queens et Baxter Dury cet été à Musilac

MUSIQUES | La popeuse Christine and the Queens (dont le concert en mars à Grenoble est complet), le classieux Baxter Dury, les clivants The Dø ou encore Selah Sue (...)

Aurélien Martinez | Mercredi 17 décembre 2014

Christine and the Queens et Baxter Dury cet été à Musilac

La popeuse Christine and the Queens (dont le concert en mars à Grenoble est complet), le classieux Baxter Dury, les clivants The Dø ou encore Selah Sue (qui sera aussi en concert le 19 juin aux Nuits de Fourvière, à Lyon), Parov Stelar et Imelda May : voici les nouveaux artistes programmés cet été par Musilac. Ils rejoignent donc Muse (à l'affiche du "bonus day" le lundi 13 juillet), David Guetta, Cerrone et Alt-J. Pour savoir qui passe quel jour, rendez-vous sur le site du festival.

Continuer à lire

Muse, David Guetta, Cerrone et Alt-J annoncés à Musilac

MUSIQUES | Premiers noms pour l'édition 2015 de Musilac (du 10 au 13 juillet, toujours à Aix-les-Bains), et c'est du lourd (vous le prenez comme bon vous semble) : (...)

Benjamin Mialot | Mardi 25 novembre 2014

Muse, David Guetta, Cerrone et Alt-J annoncés à Musilac

Premiers noms pour l'édition 2015 de Musilac (du 10 au 13 juillet, toujours à Aix-les-Bains), et c'est du lourd (vous le prenez comme bon vous semble) : Muse, qu'on ne présente plus, David Guetta, qu'on présente encore moins, Cerrone (notre Moroder à nous, en quelque sorte) et surtout nos chouchous d'Alt-J, fers de lance de cette pop arty et néanmoins charnelle dont l'Angleterre est féconde depuis le début du siècle.

Continuer à lire

Les soirées de l’été

MUSIQUES | Au Col des 1000 Outre son incontournable cadre idyllique en pleine nature, cette 17e édition du Col des 1000 réserve aussi quelques jolies surprises (...)

Damien Grimbert | Mardi 1 juillet 2014

Les soirées de l’été

Au Col des 1000 Outre son incontournable cadre idyllique en pleine nature, cette 17e édition du Col des 1000 réserve aussi quelques jolies surprises musicales. Aux côtés des vétérans français de l’électro-dub High Tone, on retrouvera ainsi l’irrésistible égérie néo-swing Alice Francis et l’électro-cumbia haute en couleur des Colombiens de Systema Solar, deux valeurs sûres pour faire chalouper les dancefloors. Pour autant, la palme de l’artiste le plus attendu revient sans doute au vénérable Anglais Joseph Smith alias Aba Shanti-I (photo), fondateur du label Falasha Recordings, résident du célèbre Carnaval jamaïcain de Notting Hill depuis 1993 et surtout véritable légende de la scène dub anglaise et internationale, en activité depuis pas loin d’une trentaine d’années. Préparez-vous à une avalanche de basses ! Quand ? : vendredi 4 et samedi 5 juillet, à Miribel-les-Échelles Shigeto à Jazz à Vienne Si l’on retient avant tout, et c’est bien normal, la programmation majestueuse de sa scène principale au cœur du théâtre antique, J

Continuer à lire

Du côté des festivals

MUSIQUES | Le Cabaret frappé Du 21 au 26 juillet, à Grenoble Frànçois and The Atlas Mountains, l’un des meilleurs groupes de pop made in France, mais aussi le vétéran (...)

Aurélien Martinez | Jeudi 22 mai 2014

Du côté des festivals

Le Cabaret frappé Du 21 au 26 juillet, à Grenoble Frànçois and The Atlas Mountains, l’un des meilleurs groupes de pop made in France, mais aussi le vétéran Tricky (ancien membre fondateur, et démissionnaire, de Massive Attack), le masqué Cascadeur, le Français Fakear et son électro, ou encore le mariage attendu entre Moriarty et Christine Salem : une poignée de noms nous donne bien envie. À noter que les dates de chaque concert seront précisées plus tard.   Les Rencontres Brel

Continuer à lire

Kavinsky (et d’autres) cet été à Musilac

MUSIQUES | Kavinsky, Frànçois & the Atlas Mountains, Maceo Parker, mais aussi le folkeux américain Conor Oberst, le DJ italien Giorgio Moroder, les inusables (...)

Aurélien Martinez | Dimanche 9 mars 2014

Kavinsky (et d’autres) cet été à Musilac

Kavinsky, Frànçois & the Atlas Mountains, Maceo Parker, mais aussi le folkeux américain Conor Oberst, le DJ italien Giorgio Moroder, les inusables Français de Skip the Use et le groupe touareg Tinariwen : voilà les nouveaux artistes que l’on découvrira cet été à Musilac. Pour le premier, on ne le présente évidemment plus, la BO de Drive étant passée par là. Les seconds sortiront un nouvel album le 17 mars, après l’exce

Continuer à lire

Placebo et Vanessa Paradis (entre autres) annoncés cet été à Musilac

MUSIQUES | Son concert au Summum (Grenoble) en novembre dernier avait été grandiose, avec un Benjamin Biolay parmi les musiciens. Pour ceux qui auraient loupé (...)

Aurélien Martinez | Mercredi 5 février 2014

Placebo et Vanessa Paradis (entre autres) annoncés cet été à Musilac

Son concert au Summum (Grenoble) en novembre dernier avait été grandiose, avec un Benjamin Biolay parmi les musiciens. Pour ceux qui auraient loupé Vanessa Paradis, séance de rattrapage cet été à Musilac. Sont aussi annoncés à Aix-les-Bains les bien installés Placebo ou encore les petits nouveaux de London Grammar. En tout, sept noms ont été rajoutés à la prog (Seasick Steve, Dropkick Murphys, Garland Jeffreys et Valerie June sont les quatre derniers). On rappelle les autres têtes d'affiche déjà dévoilées :

Continuer à lire

Des nouveaux noms pour Musilac

MUSIQUES | Les 11, 12 et 13 juillet à Aix-les-Bains, aux côtés de Stromae, –M–,  Shaka Ponk et Motörhead, on (re)découvrira aussi le groupe Fauve, qui avait enflammé le (...)

Aurélien Martinez | Lundi 16 décembre 2013

Des nouveaux noms pour Musilac

Les 11, 12 et 13 juillet à Aix-les-Bains, aux côtés de Stromae, –M–,  Shaka Ponk et Motörhead, on (re)découvrira aussi le groupe Fauve, qui avait enflammé le Cabaret frappé cet été. Les autres noms annoncés ce lundi 16 décembre: The Hacker, Bakermat, Étienne Daho,

Continuer à lire

Musilac: les premiers noms

MUSIQUES | Certes, le festival d’Aix-les-Bains aura lieu dans un bout de temps (du 11 au 13 juillet). Mais les organisateurs, très doués en teasing, ont déjà lâché (...)

Aurélien Martinez | Mardi 26 novembre 2013

Musilac: les premiers noms

Certes, le festival d’Aix-les-Bains aura lieu dans un bout de temps (du 11 au 13 juillet). Mais les organisateurs, très doués en teasing, ont déjà lâché quelques noms. Stromae (qui sera avant de passage au Summum – le 17 avril), –M– (qui lui était au Palais des sports en novembre), ou encore les furies Shaka Ponk (au Summum en octobre 2014) et les légendaires Motörhead (sans Summum de prévu). Autre info : dès le 29 novembre à 10 h, mise en vente de 10 000 pass 3 jours à un tarif avantageux. Et prochaine annonce concernant la prog : le 16 décembre.

Continuer à lire

Harlem Shake

MUSIQUES | Un pied dans le rap, l’autre dans la club music, la jeune Américaine Azealia Banks, 22 ans au compteur, fait chavirer les cœurs et secouer les (...)

Damien Grimbert | Lundi 8 juillet 2013

Harlem Shake

Un pied dans le rap, l’autre dans la club music, la jeune Américaine Azealia Banks, 22 ans au compteur, fait chavirer les cœurs et secouer les dancefloors. Cumulant talent, énergie, sex-appeal, et une personnalité bien trempée, elle s’est imposée en l’espace d’un an et demi comme la nouvelle enfant terrible des musiques urbaines, domestiquant les dernières tendances musicales afin de les transformer en écrin flamboyant pour sa voix splendide, son flow addictif et son charisme contagieux. Pourtant, tout n’était pas gagné dès le départ pour la native de Harlem : une enfance difficile au sein d’une famille monoparentale, une première percée avortée sous l’alias Miss Banks$ à l’âge de 17 ans (en dépit d’une signature précoce sur le prestigieux label britannique XL Recordings)… C’est la sortie du fabuleux tube 212 à l’automne 2011 qui va tout changer pour elle. Revenue à New York après une escale de quelques années à Montréal, danseuse dans un strip-club pour payer les factures, elle donne tout ce qu’elle a dans ce morceau en hommage à son quartie

Continuer à lire

New York Doll

MUSIQUES | Sans doute, Debbie Harry aura-t-elle été la première à introduire une dimension ostensiblement féminine dans un univers rock et punk où l'androgynie était la (...)

Stéphane Duchêne | Jeudi 4 juillet 2013

New York Doll

Sans doute, Debbie Harry aura-t-elle été la première à introduire une dimension ostensiblement féminine dans un univers rock et punk où l'androgynie était la seule véritable réponse connue à la virilité. Au point que quand les hommes s'habillent en femmes ou se maquillent (Bowie, New York Dolls, Lou Reed), revendiquent homo ou bi-sexualité, voire leur asexualité (la bande du CBGB, club new-yorkais), les femmes (Patti Smith, Joan Jett, on en passe...) effacent toute trace de féminité. Debbie Harry, elle, est Blondie, créature inspirée des pin-up et des actrices des années 50, Marilyn en tête. Sublimation de la féminité mais d'une féminité qui n'abdique pas le féminisme de ses consoeurs. La barbie Blondie n'est pas une poupée, c'est une marionnettiste dont le charme vénéneux est la principale ficelle : femme fatale brûlante à l'extérieur mais d'une implacable froideur à l'intérieur. La recette idéale pour rendre fou le premier mâle venu. Debbie Il faut dire qu'en 1976, quand Blondie, le groupe, connaît, à l'aube du punk, ses premiers suc

Continuer à lire

Dark Mark (Lanegan)

MUSIQUES | Mark Lanegan, c'est un peu la voix d'un Johnny Cash indie montée sur le physique de Ron Perlman, le type abonné, et pour cause, aux têtes bizarres dans les (...)

Stéphane Duchêne | Mercredi 19 juin 2013

Dark Mark (Lanegan)

Mark Lanegan, c'est un peu la voix d'un Johnny Cash indie montée sur le physique de Ron Perlman, le type abonné, et pour cause, aux têtes bizarres dans les films (La Guerre du Feu, Hellboy, Drive...) et les séries (Beauty and the Beast, Masters of Horror, Sons of Anarchy). Autant dire le genre de gars à qui on dit merci quand il vous marche involontairement sur les pieds. Comme pas mal de ses collègues ayant sorti la tête à quelques minutes de l'avènement du grunge – il fit partie de l'éphémère The Jury avec Kurt Cobain –, Lanegan fut toujours partagé entre vacarme de fin du monde et ballades de fin d'amour. Avec ses Screaming Trees, dont on ne comprendra jamais qu'ils soient restés le grand oublié public du grunge, Lanegan émargeait dans la première catégorie. Sa carrière « solo », parsemée d'innombrables collaborations, albums de duo et autres panouilles, est, elle, bien plus versatile. Mais même quand il s'essaie au folk, au blues ou à la country, qu'il rejoue en crooner démoniaque La Belle et la Bête façon chat et souris avec l'Écossaise Isabel Campbell (ex-Belle & Sebastian), Dark Mark e

Continuer à lire

En avant la musique

ACTUS | La onzième édition de Nuits Sonores, l’incontournable festival électro lyonnais, se déroulera comme toujours en mai, pendant le week-end de l’Ascension. Avec, (...)

Aurélien Martinez | Vendredi 22 février 2013

En avant la musique

La onzième édition de Nuits Sonores, l’incontournable festival électro lyonnais, se déroulera comme toujours en mai, pendant le week-end de l’Ascension. Avec, comme l’an passé (mais pour la dernière fois), une programmation nuit prévue aux anciennes usines Brossette et divisée, toujours comme l'an passé, en trois scènes aux dimensions décroissantes. Niveau live et DJ set, on attend beaucoup du plateau confié au festival norvégien Oya, sur lequel se succèderont les trois chefs de file de la nu-disco scandinave, à savoir Lindstrøm, Todd Terje et Prins Thomas – un Prins Thomas déjà croisé à Grenoble en septembre dernier, dans le cadre du festival Jour & Nuit de l’association MixLab. Également conviés à venir jouer à Lyon, Pantha du Prince, dont la techno racée et lumineuse dialoguera avec les carillons et percussions du Bell Laboratory, ou encore Rone (photo)

Continuer à lire

Bourget Bohème

MUSIQUES | «Un soir, t’en souvient-il ? On n’entendait au loin, sur l’onde et sous les cieux, Que le bruit des rameurs qui frappaient en cadence Tes flots (...)

Aurélien Martinez | Jeudi 21 juin 2012

Bourget Bohème

«Un soir, t’en souvient-il ? On n’entendait au loin, sur l’onde et sous les cieux, Que le bruit des rameurs qui frappaient en cadence Tes flots harmonieux». Ce soir est loin (on situe ces vers de Lamartine en 1820). Dans nos souvenirs, ce qu’on entend encore sur l’onde et l’esplanade du lac du Bourget, c’est l’écho prégnant de l’édition 2011 : ces heures mémorables pendant le concert de PJ Harvey (sortant sa lyre d’Orphée au moment même où la pleine lune se levait), puis le live dantesque des Chemical Brothers, qui fit trembler la Dent du Chat et ses rochers muets. Du roc, de bonnes ondes, du rock, du beau monde... Telle est la substantifique moelle de Musilac, qui, fort de ses onze ans et de quelque 80 000 participants, a réussi la gageure de ne pas sacrifier son côté champêtre et romantique sur l’autel du gigantisme. On ne mange pas de poussière sur ce site naturellement magnifique – d’ailleurs, pour se restaurer, on a droit à un village entier d’artisans gaulois, qui mitonnent aussi bien tartiflette géante, crêpes bretonnes ou moult cuisines du monde. Points forts : le cadre et le son, doublés d’une organisation affable aux petits oignons. La prod’ règle sur deux sc

Continuer à lire

Musilac se livre

MUSIQUES | Excellente nouvelle lovée dans les derniers noms de la prog de l'édition 2012, prévue pour les 13, 14 et 15 juillet prochains : la venue sur la scène (...)

Aurélien Martinez | Lundi 26 mars 2012

Musilac se livre

Excellente nouvelle lovée dans les derniers noms de la prog de l'édition 2012, prévue pour les 13, 14 et 15 juillet prochains : la venue sur la scène d’Aix-les-Bains le 14 juillet de la sensation Metronomy (photo), pour leur album English Riviera, cascade de chansons radieuses, tantôt pétillantes tantôt langoureuses. Niveau hype, on retrouvera aussi The Kills (le 13 juillet), duo de rock. Mais du vrai rock, du rugueux, du sexy, de l'aguicheur, du crado, du mouillé. Les autres noms annoncés en ce mardi 27 mars: Moriarty (avec son folk country doucement bordélique), le trio marseillais Chinese man, les Américains très soul Alabama Shake

Continuer à lire

Musilac: la prog presque entière

MUSIQUES | Pour cette édition 2012 qui se déroulera les 13, 14 et 15 juillet prochains à Aix-les-Bains, il y aura de tout : les toujours là Franz Ferdinand, Lenny (...)

Aurélien Martinez | Lundi 19 mars 2012

Musilac: la prog presque entière

Pour cette édition 2012 qui se déroulera les 13, 14 et 15 juillet prochains à Aix-les-Bains, il y aura de tout : les toujours là Franz Ferdinand, Lenny Kravitz et, pour les Français, Dionysos, les jeunots efficaces de Two Door Cinema Club (photo), le très électro-hype Yuksek, les charmants Revolver, le très rap-tendance Orelsan, ou encore les survivants Noël Gallagher et Garbage (chacun de leur côté, évidemment). Et puis bon, hein, puisqu’il faut quand même bien donner l’info : le festival a réussi à s’offrir le duo américain de dance pop LMFAO (sans commentaire). Sinon, l’équipe organisatrice nous donne rendez-vous le 27 mars pour la suite et la fin de la programmation. En espérant de belles surprises.

Continuer à lire

Corpo celeste

ECRANS | Triste reflet de l’époque : le cinéma a refait de la religion un sujet. Corpo celeste montre une gamine attendant de faire sa confirmation dans une (...)

François Cau | Vendredi 16 décembre 2011

Corpo celeste

Triste reflet de l’époque : le cinéma a refait de la religion un sujet. Corpo celeste montre une gamine attendant de faire sa confirmation dans une Calabre pauvre où l’église ressemble à une petite pègre autoritaire, profitant de la crédulité de ses ouailles pour leur extorquer leur peu d’économies. Mais Alice Rohrwacher ne va jamais au bout de cette supposée volonté critique. D’abord, elle cultive à l’écran un culte de la laideur permanente (des corps, des décors, de la lumière, de l’image dans son ensemble), sorte d’arte povera volontariste qui vire à la complaisance crado, comme si filmer la misère ne pouvait se faire qu’avec une caméra tremblante et des acteurs amateurs. Ensuite, on se demande si ce n’est pas la même chose vis-à-vis de la pratique religieuse : en pourfendant son establishment, la réalisatrice ne cherche-t-elle pas surtout à valoriser in fine l’acte de foi individuel comme le dernier rempart humaniste de la civilisation, l’ultime possibilité d’un lien social ? On ne sait plus alors si c’est la forme ou le fond qui ennuie le plus dans cette caricature de cinéma d’auteur. CC

Continuer à lire

Hardcore et virginale

MUSIQUES | Quiconque se trouvait à la dernière édition du festival barcelonais Primavera fin mai dernier a pu toper un peu d’avance sur les spectateurs de Musilac en (...)

François Cau | Vendredi 8 juillet 2011

Hardcore et virginale

Quiconque se trouvait à la dernière édition du festival barcelonais Primavera fin mai dernier a pu toper un peu d’avance sur les spectateurs de Musilac en assistant à deux lives fortement attendus des amateurs de rock au sens large, fécond, éclaté, éclectique, enfin merde, rock, quoi : ceux de Mogwaï et de PJ Harvey. A Aix-les-Bains, les écossais au nom de pre-Gremlins ont la lourde charge de démarrer les hostilités du premier jour en jouant en début d’après-midi, soit l’un des créneaux parmi les plus suicidaires qui soient dans un événement comme Musilac. Mais de ce qu’on a pu voir de l’adaptation scénique de leur petit dernier, Hardcore will never die, but you will (l’un des meilleurs titres d’albums jamais imaginés ?), il est à parier que les festivaliers devraient avoir du mal à se remettre du choc sonore qui les attend : un jeu de guitare massif, sur-efficace, des ambiances post-rock envoûtantes terrassant les clichés propres à cette discipline par un jeu de scène fatal. Pour ce qui est de mademoiselle PJ Harvey, attention aux désillusions. Pour défendre les couleurs de Let England Shake, virage sonore qui a déjà perturbé des fans parmi les plus acharnés, elle apparaît

Continuer à lire

Musilac

MUSIQUES | Au bord du lac du Bourget, Musilac met toujours un point d'honneur à mettre un point d'honneur à rivaliser en termes de programmation avec les géants de (...)

François Cau | Mardi 14 juin 2011

Musilac

Au bord du lac du Bourget, Musilac met toujours un point d'honneur à mettre un point d'honneur à rivaliser en termes de programmation avec les géants de l'été. Et ce sans aucun a priori artistique. Le but : qu'il y en ait pour tout le monde (Santana, Bernard Lavilliers, Cocoon, Ben Harper, Gaëtan Roussel...) mais que l'offre se distingue, au moins en partie, de l'habituel jeu de chaises musicales des festivals d'été (dEus, Eels donc, Selah Sue, Scissors Sisters...). Et en prime quelques très gros morceaux à manger crus : Mogwaï, Katerine, PJ Harvey et les toujours flamboyants Chemical Brothers. Petit à petit, Musilac s'affirme comme une des places incontournables de l'été musical et on ne va s'en plaindre. Un futur «Vieilles charrues» alpin ? À moins que ce ne soit déjà le cas. SD MusilacÀ Aix-les-Bains (Esplanade du Lac)Du 15 au 18 juillet

Continuer à lire