Ma langue maternelle va mourir et j'ai du mal à vous parler d'amour

De et par Yannick Jaulin, accompagnement musical et composition Alain Larribet, collaboration à l'écriture Morgane Houdemont et Gérard Baraton

Notre avis : Un titre à rallonge pour un spectacle sobre dans sa forme (un conteur, un musicien, point) mais puissant dans ce qu’il convoque sur le plateau. Yannick Jaulin, souvent vu à Grenoble et au festival des Arts du récit, croise son histoire (son enfance dans les Deux-Sèvres notamment) avec la grande, plus politique, pour raconter la destinée tourmentée des langues régionales. « Un joyeux baroud d’honneur des minoritaires » comme il l’écrit en note d’intention. On en parlera plus longuement avec lui en temps voulu tant il y a à dire – et à raconter.

La Bobine

42 boulevard Clemenceau 38000 Grenoble
Horaires : 14 mai et 15 mai à 20h30
Tarifs : 13€/15€