«Une ruche policière»

CONNAITRE | Entretien / Pierre Lansac, Président de l'association Quais du Polar revient sur les particularités de cette troisième édition du festival. Propos recueillis par Dorotée Aznar

Dorotée Aznar | Mercredi 4 avril 2007

Le parrain de cette nouvelle édition est Claude Chabrol, comment s'est passée cette rencontre ?Pierre Lansac : C'est la première fois que le festival a un parrain, et quel parrain ! En fait, comme pour tout ce qui concerne le festival, nous y sommes allés au culot. Claude Chabrol tournait un film à Lyon. Nous sommes tout simplement allés le voir et lui avons demandé de parrainer Quais du Polar. Il nous a donné son accord au bout d'un mois. Nous avons eu de la chance car, cette année, il ne tourne pas de film, il avait donc du temps à nous accorder. Nous lui avons laissé carte blanche, connaissant son regard acide et son «amour» pour la bourgeoisie...La programmation est plus étoffée cette année, vous semblez également avoir apporté une plus grande importance à la bande dessinée.Plusieurs efforts ont été faits cette année, tout en gardant notre originalité. Nous avons «musclé» la partie BD et développé un véritable axe en direction de la jeunesse, mais nous voulons garder une grande variété : des romans certes mais aussi des nouvelles, des films des bandes dessinées, des conférences-débats... On peut dire que ce festival a su se positionner sur des critères d'exigence et de qualité d'organisation : dès la première édition nous avons tenté de faire venir les plus grands auteurs afin de nous intéresser à la culture policière et pas seulement au roman policier.Quel public visez-vous ?Pour moi, la meilleure façon de décrypter la société d'aujourd'hui est de lire du polar. Nous ne tentons donc pas d'attirer un public de spécialistes ou d'aficionados car on sait que ce public répondra présent. Le véritable enjeu est d'attirer le grand public, en lui montrant le polar sous toutes ses formes et en lui proposant un festival de très grande qualité et totalement gratuit. La première édition a attiré 14 000 spectateurs, la seconde 20 000, nous sommes confiants. D'autant plus que, cette année, toutes les activités sont concentrées au Palais de Bondy qui va devenir pour l'occasion une véritable ruche policière !

entrez votre adresse mail pour vous abonner à la newsletter