Baru & Laurent Verron en dédicace à La BD

Vincent Raymond | Lundi 26 octobre 2020

Photo : © Baru / Futuropolis


Vous pestez de ne plus pouvoir sortir la nuit d'Halloween ? Rassurez-vous, il reste l'après-midi pour l'occuper puisque ce vendredi 31 octobre de 14h30 à 18h30, deux illustrateurs d'exception s'en viennent faire un tour à la Librairie La BD — ils en profiteront pour découvrir sa nouvelle adresse au 50 grande rue de la Croix-Rousse —, Baru et Laurent Verron. L'auteur des Années Sputnik, Grand Prix d'Angoulême, présentera Bella Ciao (Uno), premier volet comme son nom l'indique d'un nouveau cycle consacré à l'immigration italienne et à la classe ouvrière, sujets chers à son cœur. Quant au second, bien connu pour avoir un temps repris la série Boule & Bill, il retrouve Yves Sente (avec qui il avait signé un Spirou) pour le deuxième tome de Mademoiselle J : Je ne me marierai jamais.

entrez votre adresse mail pour vous abonner à la newsletter

La flamme de sa vie : "Dragons 3 : Le monde caché"

Animation | De Dean DeBlois (É-U, 1h34) avec les voix (v.o.) de Jay Baruchel, America Ferrara, F. Murray Abraham, Cate Blanchett…

Vincent Raymond | Mardi 5 février 2019

La flamme de sa vie :

Mâle alpha et donc roi des dragons, Krokmou n’est plus tout à fait le seul survivant de son espèce : une femelle Furie Éclair existe et elle est entre les mains de Grimmel, un féroce exterminateur de dragons. Harold et Astrid vont devoir faire feu de tout bois pour le sauver, ainsi que leur village… Cela devait arriver. Non pas qu’un troisième volet de la franchise méga-rentable voie le jour, mais que Krokmou fasse des petits. Encore faut-il qu’il déclare au préalable sa flamme à sa dulcinée, ce qui donne lieu à une réjouissante parade où l’animal, mélange indéfinissable de félin et de saurien, balance entre le grotesque et le touchant de l’ado faisant sa cour. Harold et Astrid en étant au même stade (avec des roucoulades moins dandinantes, il est vrai), cet opus printanier exhale une fragrance saison des amours, soutenue par la thématique secondaire du film : la question du détachement, doublement métaphorisée. Car si les appariements entre jeunes entraînent le départ du nid familial, la découverte d’un nouveau monde perdu où les dragons peuvent vivre en paix implique la fin de

Continuer à lire

BD Webtrip : “Chers correspondants…“

BD Webtrip | Sous l’égide des Entretiens Jacques-Cartier — qui favorisent les brassages d’idées entre le Canada et la France — deux festivals majeurs de bande dessinée (...)

Vincent Raymond | Mardi 22 novembre 2016

BD Webtrip : “Chers correspondants…“

Sous l’égide des Entretiens Jacques-Cartier — qui favorisent les brassages d’idées entre le Canada et la France — deux festivals majeurs de bande dessinée ont noué depuis cinq ans de fructueuses relations : le festival de la BD francophone de Québec et le LyonBD festival. Ce jumelage fraternel a donné naissance à des résidence d’artistes, des invitations mutuelles, ainsi qu’à d’intenses sessions de réflexions sur les métiers de l’illustration et les particularismes vécus de chaque côté de l’Atlantique. Mais également à des projets éditoriaux dont le dernier en date, Correspondances, sort de presse. Il compile six mois d’échanges entre quatre auteurs de la Belle Province et quatre ressortissants de l’Hexagone ; six mois de découvertes réciproques, de comparaisons et d’interrogations amusées. L’anodin flirte avec l’intime de la création, la description sociétale voisine avec la sociologie fine d’une profession, et la variété des styles proposés garantit une lecture captivante. La genèse de cet album sera dévoilée durant la première partie d’une journée d’étude à l’École Bellecour (10h30 à 12h), l’après

Continuer à lire

Vendanges graphiques : une 3e cuvée à la hauteur

CONNAITRE | Vendanges graphiques, le plus raisineux des salons de BD rhodaniens – en cela qu'il célèbre également la production viticole d'excellence de son (...)

Benjamin Mialot | Mardi 10 mars 2015

Vendanges graphiques : une 3e cuvée à la hauteur

Vendanges graphiques, le plus raisineux des salons de BD rhodaniens – en cela qu'il célèbre également la production viticole d'excellence de son territoire d'implantation – se tiendra cette année les 14 et 15 mars, toujours à Condrieu. Autrement dit un mois plus tôt que ses deux premières éditions. Encore autrement dit en plein embouteillage (oh oh oh) festivalier. Difficile, dès lors, d'en faire l'article in extenso. On se contentera donc de signaler que, même en l'absence d'un monstre sacré de la carrure de Philippe Druillet, son casting vaut une fois de plus les 45 minutes de stop. Ne serait-ce que pour les présences du Caladois Alexis Nesme, auteur d'une flamboyante transposition zoomorphique des Enfants du Capitaine Grant de Jules Verne, du blogueur gourmet Guillaume Long (également à l'honneur d'une exposition maison), de Baru, immense diseur de la condition ouvrière qui se fit connaître au milieu des annéers 80 dans les pages de Pilote avec Quéquette blues, un saisissant portrait de blousons noir décidés à ne pas marcher dans les traces de suie de leurs ouvriers de pères

Continuer à lire