Qui sommes nous   |   Envoyez un programme   |   Diffusion   |   Recrutement   |   Coordonnées   |   Publicité   |   Archives   |   Articles Partenaires

LYON
LE WEB DES SPECTACLES

LYON

SUIVEZ-NOUS


THEMATIQUE DATE
Film SALLE
Notre selection
Avant premiere
en V.O en 3D   
Mot-clé

RECHERCHER ►

CINEMA

Les Secrets des autres

Le deuxième film de Patrick Wang après In the family confirme la naissance d’un cinéaste américain à suivre de près.
le Samedi 18 juillet 2015 par

Les Secrets des autres

Le deuxième film de Patrick Wang après In the family confirme la naissance d’un cinéaste américain à suivre de près.
le Samedi 18 juillet 2015 par Christophe Chabert

Les Secrets des autres

On s’en veut beaucoup d’avoir raté à sa sortie In the Family, le premier film de Patrick Wang. Car même s’il s’affiche comme un projet plus modeste, Les Secrets des autres confirme l’apparition d’un authentique auteur américain, dont le cinéma est absolument singulier.

La famille est à nouveau son sujet et sa matière romanesque, à travers cinq personnages qui doivent tous faire face à un drame enfoui sous les malentendus et les non-dits : une petite fille qui sèche les cours, un garçon obèse victime des railleries de ses camarades, une demi-sœur enceinte et enfin un couple qui s’éloigne imperceptiblement…

Si Wang semble dans un premier temps privilégier l’intemporalité d’un cinéma en chambre basé sur les dialogues, avec une image en 16 mm volontairement neutre, il finit par le déconstruire à partir d’un procédé tout simple, mais dont l’utilisation est assez inédite : des surimpressions où le passé vient s’incruster dans le présent, le gripper et le faire dérailler.

Peu à peu, la vérité apparaît et avec elle les nœuds qui empêchent cette famille de s’épanouir et la maintiennent dans le deuil — le titre original, Le Chagrin des autres, était ainsi plus fidèle à l’âme du film. Wang s’offre même le luxe de placer dans la sous-intrigue autour des dioramas le propos profond de son film, en un seul lapsus dont on ne sait s’il est volontaire ou involontaire.

Tout converge vers un dernier plan exceptionnel, où une ultime surimpression devient source d’harmonie et non de conflit, et où c’est la lumière (sole) qui l’emporte sur la solitude (solo). C’est magnifique et d’une grande intelligence, à l’image de ce beau film à contre-courant du cinéma indépendant américain actuel.

Christophe Chabert

Sortie le 26 août

Tags  • Les+Secrets+des+autres • Patrick+Wang • Wendy+Moniz • Trevor+St+John

On s’en veut beaucoup d’avoir raté à sa sortie In the Family, le premier film de Patrick Wang. Car même s’il s’affiche comme un projet plus modeste, Les Secrets des autres confirme l’apparition d’un authentique auteur américain, dont le cinéma est absolument singulier.

La famille est à nouveau son sujet et sa matière romanesque, à travers cinq personnages qui doivent tous faire face à un drame enfoui sous les malentendus et les non-dits : une petite fille qui sèche les cours, un garçon obèse victime des railleries de ses camarades, une demi-sœur enceinte et enfin un couple qui s’éloigne imperceptiblement…

Si Wang semble dans un premier temps privilégier l’intemporalité d’un cinéma en chambre basé sur les dialogues, avec une image en 16 mm volontairement neutre, il finit par le déconstruire à partir d’un procédé tout simple, mais dont l’utilisation est assez inédite : des surimpressions où le passé vient s’incruster dans le présent, le gripper et le faire dérailler.

Peu à peu, la vérité apparaît et avec elle les nœuds qui empêchent cette famille de s’épanouir et la maintiennent dans le deuil — le titre original, Le Chagrin des autres, était ainsi plus fidèle à l’âme du film. Wang s’offre même le luxe de placer dans la sous-intrigue autour des dioramas le propos profond de son film, en un seul lapsus dont on ne sait s’il est volontaire ou involontaire.

Tout converge vers un dernier plan exceptionnel, où une ultime surimpression devient source d’harmonie et non de conflit, et où c’est la lumière (sole) qui l’emporte sur la solitude (solo). C’est magnifique et d’une grande intelligence, à l’image de ce beau film à contre-courant du cinéma indépendant américain actuel.

Christophe Chabert

Sortie le 26 août

Tags  • Les+Secrets+des+autres • Patrick+Wang • Wendy+Moniz • Trevor+St+John

'
Recherche
+ CINEMA
THEMATIQUE
DATE

Film
SALLE
Notre selection
Avant premiere
en V.O en 3D   
         Mot-clé

RECHERCHER ►
les choix de la rédaction


ALIEN : COVENANT
De Ridley Scott (EU-Angl, 2h02) avec Michael Fassbender, Katherine Waterston...
Après une patiente incubation, Ridley Scott accouche de son troisième opus dans la saga Alien, parti (...)

AURORE
De Blandine Lenoir (Fr, 1h29) avec Agnès Jaoui, Thibault de Montalembert...
Portrait d’une femme à la croisée des émotions et de la vie, cette comédie culottée sur la ménopause (...)

AURORE
De Blandine Lenoir (Fr, 1h29) avec Agnès Jaoui, Thibault de Montalembert...
Portrait d’une femme à la croisée des émotions et de la vie, cette comédie culottée sur la ménopause (...)

GHOST IN THE SHELL
De Rupert Sanders (EU, 1h46) avec Scarlett Johansson, Pilou Asbæk...
À l’instar de ses héros humains améliorés par les machines, ce film en prises de vues réelles s’hybr (...)

L'HOMME AUX MILLE VISAGES
De Alberto Rodriguez (Esp, 2h03) avec Eduard Ferandez, José Coronado...
Transformant une escroquerie d’État des années 1980 en thriller rythmé et sarcastique, le réalisateu (...)

L'OPÉRA
De Jean-Stéphane Bron (Suis-Fr, 1h50) documentaire
Des coulisses aux cintres, des tensions sociales aux minutes de silence, des répétitions aux applaud (...)

LES FANTÔMES D’ISMAËL
De Arnaud Desplechin (Fr, 1h50) avec Mathieu Amalric, Marion Cotillard...
Arnaud Desplechin entraîne ses personnages dans un enchâssement de récits, les menant de l’ombre à l (...)

RODIN
De Jacques Doillon (Fr, 1h59) avec Vincent Lindon, Izïa Higelin...
Pour commémorer le centenaire de sa disparition, Jacques Doillon statufie Auguste Rodin dans ses œuv (...)

TUNNEL
De Kim Seong-hun (Cor-sud, 2h06)
D’une des pires hantises qui soit (la peur d’être enterré vivant), le réalisateur Kim Seong-hun tire (...)


Tous les films à l'affiche à LYON

Au cinéma


les choix de la rédaction


ALIEN : COVENANT
De Ridley Scott (EU-Angl, 2h02) avec Michael Fassbender, Katherine Waterston...
Après une patiente incubation, Ridley Scott accouche de son troisième opus dans la saga Alien, parti (...)

AURORE
De Blandine Lenoir (Fr, 1h29) avec Agnès Jaoui, Thibault de Montalembert...
Portrait d’une femme à la croisée des émotions et de la vie, cette comédie culottée sur la ménopause (...)

AURORE
De Blandine Lenoir (Fr, 1h29) avec Agnès Jaoui, Thibault de Montalembert...
Portrait d’une femme à la croisée des émotions et de la vie, cette comédie culottée sur la ménopause (...)

GHOST IN THE SHELL
De Rupert Sanders (EU, 1h46) avec Scarlett Johansson, Pilou Asbæk...
À l’instar de ses héros humains améliorés par les machines, ce film en prises de vues réelles s’hybr (...)

L'HOMME AUX MILLE VISAGES
De Alberto Rodriguez (Esp, 2h03) avec Eduard Ferandez, José Coronado...
Transformant une escroquerie d’État des années 1980 en thriller rythmé et sarcastique, le réalisateu (...)

L'OPÉRA
De Jean-Stéphane Bron (Suis-Fr, 1h50) documentaire
Des coulisses aux cintres, des tensions sociales aux minutes de silence, des répétitions aux applaud (...)

LES FANTÔMES D’ISMAËL
De Arnaud Desplechin (Fr, 1h50) avec Mathieu Amalric, Marion Cotillard...
Arnaud Desplechin entraîne ses personnages dans un enchâssement de récits, les menant de l’ombre à l (...)

RODIN
De Jacques Doillon (Fr, 1h59) avec Vincent Lindon, Izïa Higelin...
Pour commémorer le centenaire de sa disparition, Jacques Doillon statufie Auguste Rodin dans ses œuv (...)

TUNNEL
De Kim Seong-hun (Cor-sud, 2h06)
D’une des pires hantises qui soit (la peur d’être enterré vivant), le réalisateur Kim Seong-hun tire (...)


Tous les films à l'affiche à LYON

Au cinéma