Qui sommes nous   |   Envoyez un programme   |   Diffusion   |   Recrutement   |   Coordonnées   |   Publicité   |   Archives   |   Articles Partenaires

LYON
LE WEB DES SPECTACLES

LYON

SUIVEZ-NOUS


THEMATIQUE DATE
Film SALLE
Notre selection
Avant premiere
en V.O en 3D   
Mot-clé

RECHERCHER ►

Entretien

Nicolas Bedos & Doria Tillier : « on fait un cinéma de l’entre-deux qui est celui qui nous plaît le plus. »

Difficile de condenser en deux heures toute la seconde moitié du XXe siècle français en miroir avec les sentiments d’un couple d’écrivains : c’est pourtant ce qu’ont tenté Nicolas Bedos et son actrice/coscénariste Doria Tillier. Réponses et références seventies des intéressés.
le Mercredi 15 mars 2017 par

Nicolas Bedos & Doria Tillier : « on fait un cinéma de l’entre-deux qui est celui qui nous plaît le plus. »

Difficile de condenser en deux heures toute la seconde moitié du XXe siècle français en miroir avec les sentiments d’un couple d’écrivains : c’est pourtant ce qu’ont tenté Nicolas Bedos et son actrice/coscénariste Doria Tillier. Réponses et références seventies des intéressés.
le Mercredi 15 mars 2017 par Julien Homère

Nicolas Bedos & Doria Tillier : « on fait un cinéma de l’entre-deux qui est celui qui nous plaît le plus. »

Crédit Photo : © Les Films Du Kiosque / Christophe Brachet

Monsieur & Madame Adelman

De Nicolas Bedos (Fr, 2h) avec Doria Tillier, Nicolas Bedos...
sortie nationale : Mercredi 8 février 2017
Lorsque Sarah rencontre Victor en 1971, elle ne sait pas encore qu’ils vont traverser ensemble 45 ans d’une vie pleine de passion et de secrets, de chagrins et de surprises... L’odyssée d’un couple.

voir les salles et horaires

PLUS LOIN

"M. & Mme Adelman" : un ego trip visant à côté"M. & Mme Adelman" : un ego trip visant à côté

À LIRE AUSSI

"De plus belle" : à la fleur de l’âge"De plus belle" : à la fleur de l’âge

De plus belleDe plus belle

David Fincher en LumièreDavid Fincher en Lumière

Quentin Tarantino pour lQuentin Tarantino pour l'ouverture du festival Lumière

Reportage de Jérémy Suyker sur la création à TéhéranReportage de Jérémy Suyker sur la création à Téhéran

Est-ce que l’époque du film était déjà plantée dés l’écriture ?
Doria Tillier : On s’est très vite arrêtés sur les années 1970. On les aime visuellement, humoristiquement et intellectuellement, avec l’état d’esprit dans lequel les personnages sont au début : la liberté, Beauvoir, Sartre, le quartier latin… Je trouvais cool que le film finisse aujourd’hui et pas en 2000 ou 2025. Cet univers correspondait naturellement aux personnages, et on ne s’est pas posé vraiment la question.

Votre premier désir de cinéma découle-t-il de cette période historique ?
Nicolas Bedos : Plus du côté des années 1990. Comme beaucoup de gens de ma génération, on s’était pris Tarantino, Kassovitz et Wong Kar-wai. Il y avait beaucoup de cinéastes dans des genres très différents à cette époque. C’était le début des grands formalistes américains comme Paul Thomas Anderson ou David Fincher, dont je me suis un peu inspiré pour faire ce film-là, même s’il y demeure des influences très françaises.

En plus du cinéma américain classique (Citizen Kane), y a-t-il des clins d’œil à Philippe de Broca ?
N.B : Selon lui, de Broca était hors Nouvelle Vague et revendiquait une sorte de mépris pour le cinéma intello français, ce qui n’est pas mon cas. Il s’était un peu auto-proclamé “l’Américain du cinéma français” avec des films chers et ambitieux. Je crois que Doria et moi avions envie de faire un cinéma jubilatoire et qui se permet tout dans les mouvements de caméra, les ellipses ou la musique. Ce sont des effets qui sont en général laissés de côté car considérés comme suspects. Il y a un certain catéchisme du cinéma d’auteur qui associe la richesse visuelle à de la facilité putassière. On fait un cinéma de l’entre deux qui est celui qui nous plait le plus.

Tags  • Monsieur+et+Madame+Adelman • Nicolas+Bedos • Doria+Tillier • Beauvoir • Sartre • Tarantino • David+Fincher • Paul+Thomas+Anderson • Kassovitz • Wong+Kar+wai • Citizen+Kane • Philippe+de+Broca+

Est-ce que l’époque du film était déjà plantée dés l’écriture ?
Doria Tillier : On s’est très vite arrêtés sur les années 1970. On les aime visuellement, humoristiquement et intellectuellement, avec l’état d’esprit dans lequel les personnages sont au début : la liberté, Beauvoir, Sartre, le quartier latin… Je trouvais cool que le film finisse aujourd’hui et pas en 2000 ou 2025. Cet univers correspondait naturellement aux personnages, et on ne s’est pas posé vraiment la question.

Votre premier désir de cinéma découle-t-il de cette période historique ?
Nicolas Bedos : Plus du côté des années 1990. Comme beaucoup de gens de ma génération, on s’était pris Tarantino, Kassovitz et Wong Kar-wai. Il y avait beaucoup de cinéastes dans des genres très différents à cette époque. C’était le début des grands formalistes américains comme Paul Thomas Anderson ou David Fincher, dont je me suis un peu inspiré pour faire ce film-là, même s’il y demeure des influences très françaises.

En plus du cinéma américain classique (Citizen Kane), y a-t-il des clins d’œil à Philippe de Broca ?
N.B : Selon lui, de Broca était hors Nouvelle Vague et revendiquait une sorte de mépris pour le cinéma intello français, ce qui n’est pas mon cas. Il s’était un peu auto-proclamé “l’Américain du cinéma français” avec des films chers et ambitieux. Je crois que Doria et moi avions envie de faire un cinéma jubilatoire et qui se permet tout dans les mouvements de caméra, les ellipses ou la musique. Ce sont des effets qui sont en général laissés de côté car considérés comme suspects. Il y a un certain catéchisme du cinéma d’auteur qui associe la richesse visuelle à de la facilité putassière. On fait un cinéma de l’entre deux qui est celui qui nous plait le plus.

Tags  • Monsieur+et+Madame+Adelman • Nicolas+Bedos • Doria+Tillier • Beauvoir • Sartre • Tarantino • David+Fincher • Paul+Thomas+Anderson • Kassovitz • Wong+Kar+wai • Citizen+Kane • Philippe+de+Broca+

Monsieur & Madame Adelman

De Nicolas Bedos (Fr, 2h) avec Doria Tillier, Nicolas Bedos...
sortie nationale : Mercredi 8 février 2017
Lorsque Sarah rencontre Victor en 1971, elle ne sait pas encore qu’ils vont traverser ensemble 45 ans d’une vie pleine de passion et de secrets, de chagrins et de surprises... L’odyssée d’un couple.

voir les salles et horaires

PLUS LOIN

"M. & Mme Adelman" : un ego trip visant à côté"M. & Mme Adelman" : un ego trip visant à côté

À LIRE AUSSI

"De plus belle" : à la fleur de l’âge"De plus belle" : à la fleur de l’âge

De plus belleDe plus belle

David Fincher en LumièreDavid Fincher en Lumière

Quentin Tarantino pour lQuentin Tarantino pour l'ouverture du festival Lumière

Reportage de Jérémy Suyker sur la création à TéhéranReportage de Jérémy Suyker sur la création à Téhéran

Un Oeil sur...

Alors que sort en ce début d'année son roman "Mon citronnier" chez JC Lattès (version augmentée et enrichie de sa première mouture "Le Citronnier", ed. Pédalo ivre), Samantha Barendson s'est livrée au jeu du portrait-découverte. 

Recherche
+ CINEMA
THEMATIQUE
DATE

Film
SALLE
Notre selection
Avant premiere
en V.O en 3D   
         Mot-clé

RECHERCHER ►
les choix de la rédaction


Au cinéma


Un Oeil sur...

Alors que sort en ce début d'année son roman "Mon citronnier" chez JC Lattès (version augmentée et enrichie de sa première mouture "Le Citronnier", ed. Pédalo ivre), Samantha Barendson s'est livrée au jeu du portrait-découverte. 

les choix de la rédaction


Au cinéma