Secrétaire très particulier : "Séduis-moi si tu peux !"

Comédie | De Jonathan Levine (É-U, 1h56) avec Charlize Theron, Seth Rogen, O'Shea Jackson Jr.…

Vincent Raymond | Mardi 14 mai 2019

Photo : © SND


Reporter talentueux mais un peu trop intègre, Frank démissionne quand un magnat pourri rachète son journal. Au même moment, Charlotte Field, la Secrétaire d'État visant la Maison Blanche recherche une plume. Coup de bol, elle a été la baby-sitter de Fred quand il était ado…

Actualisation d'un thème hollywoodien ô combien classique — le mariage de la carpe et du lapin, ou plus prosaïquement, de la belle et de la bête — ces retrouvailles sont conformes à ce que l'on peut espérer, compte-tenu de la présence glamour de Charlize Theron et de celle plus transgressive de Seth Rogen : une charmante comédie sentimentale, relevée d'une sauce façon Farrelly — on vous passe l'ingrédient principal.

À l'inévitable romance permettant à Madame Parfaite (modèle de luxe, avec élégance incarnée) de fendre l'armure et à Monsieur Tout-le-Monde (version très hirsute) de quitter sa posture d'adolescent rebelle, s'ajoutent les possibilités de comédie offertes par le contexte politico-médiatique, dans les coulisses d'une Maison Blanche occupée par un clown moins intéressé par la conduite de la Nation que par les directives de ses donateurs ou sa future reconversion dans l'entertainment (sic).

Si par tradition Hollywood est majoritairement engagé en faveur du camp démocrate, jugé plus progressiste, la présence de Trump à la Présidence a rebattu les cartes. Son atypique et clivante personne concentrant toutes les critiques et dérisions, les Républicains (dont il est étrangement dissocié) ont paradoxalement gagné en respectabilité — en tout cas, ceux qui s'opposent à l'actuel occupant du Bureau ovale. Séduis-moi si tu peux rend compte de cette “trêve“, qui durera ce que durent les roses : des Midterm à la prochaine présidentielle…

entrez votre adresse mail pour vous abonner à la newsletter