Bertrand Tavernier sur Netflix : ça commence aujourd'hui

Plan Canapé | Après Truffaut, Demy, Sautet, Resnais, la plateforme de streaming continue d’élargir son offre en inscrivant dès ce 1er mars quelques-unes des premières œuvres de Bertrand Tavernier. Une mise en bouche avant l’intégrale ?

Vincent Raymond | Lundi 1 mars 2021

Photo : © Studio Canal


Rien n'arrête l'appétit de Netflix. Au moment où son concurrent direct Disney lance une plateforme, Star, ayant vocation à le titiller sur le segment “adulte” en proposant notamment des films ou des séries du patrimoine, la firme de streaming opère un nouveau coup d'éclat médiatique en intégrant à son volumineux catalogue cinq titres d'un emblématique auteur français : Bertrand Tavernier. Outre le fait qu'il s'agit pour la plupart d'œuvres parmi les plus primées et célèbres de la première partie de carrière du cinéaste lyonnais (L'Horloger de Saint-Paul (photo), Que la fête commence, Le Juge et l'Assassin, Coup de torchon, La Vie et rien d'autre), elles sont paradoxalement signées par un éminent cinéphile dont on sait l'attachement pour la projection en salle et son soutien au travail d'édition sur support physique des films, qu'il relaie sur son blog. Mais aussi par celui qui assume les fonctions de Président de l'Institut Lumière.

Rappelons que Netflix, afin de respecter l'obligation qui lui a été faite d'investir dans le cinéma français, vient de sceller un accord inédit de mécénat avec la Cinémathèque Française (l'accord prévoit notamment de financer la restauration du Napoléon de Gance). Cette même Cinémathèque, dont la plateforme de streaming Henri connaît un vif succès, fait des émules : dimanche 20 février, le JDD révélait que l'Institut Lumière (qui vient de confier à Henri la diffusion du Voyage à Lyon de Claudia von Alemann) s'apprêtait à lancer à son tour son propre service de streaming, mais en privilégiant les courts-métrages. Peut-être envisage-t-il également de réunir les autres films de Bertrand Tavernier ?

entrez votre adresse mail pour vous abonner à la newsletter