Qui sommes nous   |   Envoyez un programme   |   Diffusion   |   Recrutement   |   Coordonnées   |   Publicité   |   Archives   |   Articles Partenaires

LYON
LE WEB DES SPECTACLES

LYON

SUIVEZ-NOUS


THEMATIQUE DATE
Rubrique / Festival LIEU
Notre selection
gratuit
prix libre
billetterie en ligne
Mot-clé

RECHERCHER ►

EXPOSITIONS

Esprit ouvert

L’année artistique 2013 débute sous le signe de l’ouverture : ouverture à des artistes intrigants et peu connus du grand public, et aussi ouverture de l’art à la vie quotidienne, à l’actualité, à l’ethnologie, à la poésie… Jean-Emmanuel Denave
le Vendredi 4 janvier 2013 par

Esprit ouvert

L’année artistique 2013 débute sous le signe de l’ouverture : ouverture à des artistes intrigants et peu connus du grand public, et aussi ouverture de l’art à la vie quotidienne, à l’actualité, à l’ethnologie, à la poésie… Jean-Emmanuel Denave
le Vendredi 4 janvier 2013 par Jean-Emmanuel Denave

Esprit ouvert

Crédit Photo : Masque représentant un éléphant, Bénin, collection Neyret, (a)Louis Houdus

À LIRE AUSSI

L’obscur objet de notre désirL’obscur objet de notre désir

Manège de cristalManège de cristal

Après les grandes têtes d’affiche de l’automne (Pierre Soulages, John Cage…), les musées nous invitent à découvrir des artistes et des œuvres moins connus, voire des expositions assez singulières. Ce sera notamment le cas au Musée des Beaux-Arts qui ouvre ses cimaises à deux drôles de collectionneurs lyonnais, Denise et Michel Meynet, en présentant 300 de leurs 3 000 pièces d’art. D’un tabouret dogon ou une pirogue bozo à des estampes signées Andy Warhol ou Robert Combas en passant par des objets hybrides (mi-traditionnels, mi-contemporains) et de nombreuses céramiques, Métissages (du 22 février au 19 mai) promet de dépasser les frontières artistiques et bien des surprises esthétiques. Une ouverture transdisciplinaire que connaît et explore l’artiste chinois Huang Yong Ping dont le travail consiste à se faire rencontrer différentes communautés, cultures et civilisations. Au Musée d’Art Contemporain, il exposera notamment, sur le mode du recyclage et du croisement, une installation réalisée à partir d’une collection de statuettes chinoises. Il sera accompagné au MAC (du 15 février au 14 avril) par deux autres artistes dont nous avons hâte de découvrir le travail : l’Allemand Gustav Metzger, chantre de l’autodestruction et figure de l’underground londonien dans les années 1960-70, avec une œuvre vidéo monumentale et en constante évolution, et Latifa Echakhch et son installation inédite faite d’objets artistiques ou triviaux, d’images et de beaucoup de poésie.

Anniversaires

Avant de fêter les 30 ans des Fonds Régionaux d’Art Contemporain (fin mai avec une exposition collective surprise chapeautée par Laurent Montaron), l’IAC consacrera à l’artiste français Saâdane Afif une vaste exposition monographique (du 1er mars au 28 avril). En 2004, celui-ci a pris la décision que toutes ses œuvres (sculptures, peintures, installations) seraient aussi des chansons, dont il passe commande à des paroliers et à des compositeurs. Autant de pop songs qui constituent à la fois des vanités contemporaines sacrifiées sur l’autel de la société du spectacle, et une façon d’ouvrir l’art à d’autres espaces, de le propager et de le démultiplier. Autre anniversaire, celui plus discret de la galerie-appartement Domi Nostrae qui, depuis 25 ans, interroge surtout la représentation humaine, le visage, sa défiguration, ses métamorphoses… «Notre ambition a toujours été d’affirmer la force d’un art figuratif qui ne se repose pas sur une représentation paresseuse du monde, mais qui s’impose au monde comme présentation. Notre intérêt s’est souvent porté sur la figure humaine dans tous ses états…» écrit ainsi Fabrice Treppoz, qui la co-dirige avec son épouse. L’exposition Soleil noir (du 12 janvier au 16 février) rassemblera quelques-uns des artistes emblématiques du lieu : Christian Lhopital, Pol Bury, Philippe Cognée, Yan Pei Ming, On Kawara… Elle sera à nouveau pour nous l’occasion de vous inviter à franchir le seuil des nombreux petits centres d’art de l’agglomération, à la programmation souvent riche et originale.

Tags  • Michel+Meynet • Denise+Meynet • Huang+Yong+Ping

Après les grandes têtes d’affiche de l’automne (Pierre Soulages, John Cage…), les musées nous invitent à découvrir des artistes et des œuvres moins connus, voire des expositions assez singulières. Ce sera notamment le cas au Musée des Beaux-Arts qui ouvre ses cimaises à deux drôles de collectionneurs lyonnais, Denise et Michel Meynet, en présentant 300 de leurs 3 000 pièces d’art. D’un tabouret dogon ou une pirogue bozo à des estampes signées Andy Warhol ou Robert Combas en passant par des objets hybrides (mi-traditionnels, mi-contemporains) et de nombreuses céramiques, Métissages (du 22 février au 19 mai) promet de dépasser les frontières artistiques et bien des surprises esthétiques. Une ouverture transdisciplinaire que connaît et explore l’artiste chinois Huang Yong Ping dont le travail consiste à se faire rencontrer différentes communautés, cultures et civilisations. Au Musée d’Art Contemporain, il exposera notamment, sur le mode du recyclage et du croisement, une installation réalisée à partir d’une collection de statuettes chinoises. Il sera accompagné au MAC (du 15 février au 14 avril) par deux autres artistes dont nous avons hâte de découvrir le travail : l’Allemand Gustav Metzger, chantre de l’autodestruction et figure de l’underground londonien dans les années 1960-70, avec une œuvre vidéo monumentale et en constante évolution, et Latifa Echakhch et son installation inédite faite d’objets artistiques ou triviaux, d’images et de beaucoup de poésie.

Anniversaires

Avant de fêter les 30 ans des Fonds Régionaux d’Art Contemporain (fin mai avec une exposition collective surprise chapeautée par Laurent Montaron), l’IAC consacrera à l’artiste français Saâdane Afif une vaste exposition monographique (du 1er mars au 28 avril). En 2004, celui-ci a pris la décision que toutes ses œuvres (sculptures, peintures, installations) seraient aussi des chansons, dont il passe commande à des paroliers et à des compositeurs. Autant de pop songs qui constituent à la fois des vanités contemporaines sacrifiées sur l’autel de la société du spectacle, et une façon d’ouvrir l’art à d’autres espaces, de le propager et de le démultiplier. Autre anniversaire, celui plus discret de la galerie-appartement Domi Nostrae qui, depuis 25 ans, interroge surtout la représentation humaine, le visage, sa défiguration, ses métamorphoses… «Notre ambition a toujours été d’affirmer la force d’un art figuratif qui ne se repose pas sur une représentation paresseuse du monde, mais qui s’impose au monde comme présentation. Notre intérêt s’est souvent porté sur la figure humaine dans tous ses états…» écrit ainsi Fabrice Treppoz, qui la co-dirige avec son épouse. L’exposition Soleil noir (du 12 janvier au 16 février) rassemblera quelques-uns des artistes emblématiques du lieu : Christian Lhopital, Pol Bury, Philippe Cognée, Yan Pei Ming, On Kawara… Elle sera à nouveau pour nous l’occasion de vous inviter à franchir le seuil des nombreux petits centres d’art de l’agglomération, à la programmation souvent riche et originale.

Tags  • Michel+Meynet • Denise+Meynet • Huang+Yong+Ping

À LIRE AUSSI

L’obscur objet de notre désirL’obscur objet de notre désir

Manège de cristalManège de cristal

Recherche
+ EXPOSITIONS
THEMATIQUE
DATE

Rubrique / Festival
LIEU
Notre selection
gratuit
prix libre
billetterie en ligne
         Mot-clé

RECHERCHER ►
les choix de la rédaction


Au cinéma


les choix de la rédaction


Au cinéma