La sérigraphie tient la rue Burdeau

Sérigraphie | Ce dimanche, l’association Raclettes Party menée par Papy Art reprend ses quartiers rue Burdeau, berceau fertile de nombreuses productions lyonnaises et d’une exposition d’affiches sur le thème de mai 68.

Sarah Fouassier | Mardi 24 avril 2018

Photo : © Papy Art


Pour la sixième fois, la rue de la sérigraphie tiendra le pavé dans le 1er arrondissement avec 55 stands de vente, une tombola, du graffiti et des ateliers d'impression sur tous supports. Cette année, la nouveauté c'est l'impression sur ballon de baudruche avec une encre spéciale latex, de quoi attirer tous les enfants du quartier !

En bonus, l'association a édité un passeport de la sérigraphie à venir chercher en divers points de la rue Burdeau. Le Passeport de la Confédération officielle Raclette Party Solidaires sera à faire tamponner à chaque atelier auquel vous participerez. Il sert également de guide pratique pour petits et grands pour comprendre chaque étape du processus pour devenir un parfait sérigraphe.

De la rue Pouteau jusqu'à la montée Saint-Sébastien, des artistes et ateliers débarqueront leurs productions : Mauvaise Foi, Edith Lake, l'Atelier Garage, En Attendant j'imprime, D'Encre et d'os, voilà un petit aperçu du cru 2018. Le Livre en Pente viendra une nouvelle fois avec son pêle-mêle de livres d'art et À Plus d'un Titre présentera ses éditions ainsi qu'une table de presse avec des titres de mai 68.

L'arrêt à ne pas rater sera au 37 de la rue où Papy Art commissionne une exposition collective avec des affiches sérigraphiées de mai 68 revisitées par divers ateliers et artistes membres de Raclettes Party comme Unique en Série, l'Atelier Chalopin ou 1717. De l'actuel hashtag #balancetonporc, à "CRS SS", ou encore "rêve générale" et "sois bonne et tais toi" entre les mains de Trump, les slogans scandés cette année se retrouvent bien évidemment dans cette exposition où cartes postales, tote bag et affiches sont en vente à petits prix. Alors, cours rue Burdeau camarade, le vieux monde est derrière toi !

Sur les pavés la sérigraphie
Rue Burdeau le ​dimanche 29 avril de 10h à 19h

Exposition Mai 68 - Avril 18
Au 37 rue Burdeau jusqu'au 31 mai


Sur les pavés la sérigraphie

Marché de créateurs, ateliers d'impression, tombola, exposition...
Rue Burdeau Lyon 1er
ce spectacle n'est pas à l'affiche actuellement



Station Burdeau 37 rue Burdeau Lyon 1er
ce spectacle n'est pas à l'affiche actuellement


entrez votre adresse mail pour vous abonner à la newsletter

PapyArt, profession : sérigraphe

Portrait | Ce dimanche 28 avril aura lieu la 7e édition de la rue de sérigraphie renommée “Sur les pavés la Sérigraphie”. À l’initiative de cette fête, un homme que vous avez sûrement déjà croisé avec son Sérisolex : PapyArt. Figure emblématique des pentes et des luttes anarchiques, il prêche pour sa paroisse laïque et solidaire, celle de l’art de la dérision et du partage de son savoir-faire.

Sarah Fouassier | Mardi 23 avril 2019

PapyArt, profession : sérigraphe

Au 44 de la rue Burdeau, le théâtre de poche Espace 44 a pignon sur rue, tout comme le local voisin qui abrite le syndicat de la Confédération Nationale du Travail. L’atelier de PapyArt se niche dans ces mêmes locaux, au fond, à l’abri des regards curieux des passants. Sérigraphe, artiste et militant, celui que tout le monde appelle Papy depuis le lycée tient la rue Burdeau depuis qu’il a 19 ans. « Papy ça vient du militantisme. Au lycée, pour éviter que le surveillant général ne sache nos vrais noms quand on allait faire des manifs ou mouvements de grève, on prenait des pseudos. » Papy deviendra Papyvore quand il tiendra son imprimerie, toujours rue Burdeau, de 1985 à 1992, « je bouffais tellement de papier avec cette imprimerie, qu’on m’a appelé Papyvore. PapyArt c’est venu après quand j’ai commencé à exposer mes pièces. » Avant d’ouvrir l’imprimerie sociale et solidaire (ISA) qui officiait en offset et sérigraphie pour les luttes sociales et mouvements militants de gauche, Papy a traboulé à travers l’Europe du Nord au gré des luttes. « Très jeune je me suis tiré. Dans les années 70 pour moi la France était un

Continuer à lire