Métal hurlant

| Mercredi 13 décembre 2006

Musique / Parfois, entre la positive attitude de Lorie et les «coin-coin» de Brian Placebo, la Halle Tony Garnier se purge un peu les écoutilles en programmant du metal. Cette semaine, ce sont les monuments Trust et Tool qui viennent, coup sur coup, rappeler le temps où la Halle résonnait de cris de cochons. En plein n'importe quoi pré-présidentielles, les papys de Trust ont jugé utile de venir rebrailler un bon coup leur Anti-social. Et montrer que 26 ans plus tard, il y a toujours une ou deux raisons de perdre son sang froid. Mais si l'énergie et les convictions sont toujours là, les motivations ont changé : moins de coups de pompe dans le cul de la maréchaussée, davantage d'incitation au vote (tout le monde vieillit). Leur live, Soulagez-vous dans les urnes, s'il sonne parfois comme du Johnny, n'en agite pas moins la menace du Sarkoland, une sorte de Disneyland où le petit Nicolas serait à la fois un Mickey et complètement Dingo. Dans un autre genre, Tool a contribué depuis 1990 à polir le metal. Une touche de rock progressif à la King Crimson, un doigt (devinez lequel) de Pearl Jam, il n'en faut pas plus à Maynard James Kennan & Co pour scotcher des wagons de fans à leur metal autoproclamé «sombre mais optimiste» (pas un voisin de palier, pas une copine secrétaire qui ne vous dise : «Tool ? J'a-dooo-re !»). Le titre de leur dernier album, 10000 days, fait ainsi référence au nombre de jours de paralysie qu'a connu la mère de MJK avant de mourir. Sombre, certes, mais optimiste : 30 ans sans bouger, c'est donc possible. Quoi qu'il en soit, qu'ils cherchent à réveiller les morts-vivants ou les consciences, les cris poussés à la Halle cette semaine viendront du cœur, c'est sûr. Peut-être même d'un peu plus bas. STEPHANE DUCHÊNETOOLJeudi 7 décembreTRUSTSamedi 9 décembreÀ la Halle Tony Garnier

entrez votre adresse mail pour vous abonner à la newsletter