Un été sans sucre

MUSIQUES | Cet été, comme on vous l'explique ailleurs, Le Sucre sera the place to be. Mais il ne sera pas le seul. Du Club Transbo au parc de la Cerisaie, passage en revue des soirées électroniques accessibles aux intolérants au glucose et aux défenseurs du pluralisme. Benjamin Mialot

Benjamin Mialot | Mercredi 10 juillet 2013

Il était une fois un cygne muet qui, sentant sa fin approcher, parvint au prix d'un effort qu'on imagine "suraviaire" à émettre un cri. Ou plutôt un chant, si étonnamment mélodieux qu'il désigne depuis un ultime acte de bravoure. Évidemment, nombreux sont ceux qui se demandent à quoi ce fameux chant du cygne peut ressembler. Si tel est votre cas, réjouissez-vous : d'ici la fin du mois de juillet, vous aurez trois occasions d'éprouver votre incrédulité. Trois comme le nombre de soirées qui vont s'éteindre pour mieux renaître à l'automne.

Primo les soirées "No Tropics", qui s'achèveront sous l'égide du mystérieux Crackboy (le 19 à La Marquise), dont la house post-apocalyptique, distribuée par les plus sérieux labels du pays, de Tigersushi à I'm a Cliché, n'en finit pas de nous affoler les muscles fibulaires. Secundo les soirées "EZ!", qui seront mises en sommeil au son du dubstep joyeusement bourrin du Canadien Downlink (à la même date au Club Transbo). Tertio les soirées "Encore", que mettra en bière Lapalux (le 20 au Club Transbo), première signature britannique du label Brainfeeder (dirigé par Flying Lotus) et futur grand du hip hop organico-expérimental.

L'eau, l'air, la vie

Indifférents à ces tragédies temporaires - on sait déjà que "Encore" se réincarnera au Sucre puis au parc de la Cerisaie le 29 août, pour un open air "headliné" par Kris Wadsworth- les mecs d'Ed'n Legs fêteront pendant ce temps le début de leurs vacances avec Clockwork et Jennifer Cardini au DV1 (les 19 et 20 donc). Ce même DV1 qui, une semaine plus tard, invitera entre autres des locaux prometteurs (Red Rad Riot, Denise Rules, Juksbowl) et un Allemand n'ayant plus rien à prouver (Nick Curly) à terminer en beauté la saison (du 25 au 27). Et puisqu'on parle club, notez que le Terminal sera lui ouvert jusqu'au 3 août, à raison de trois événements par semaine, et verra notamment se produire Diane et P.I.L.A.R. (le 1er), les deux Lyonnaises qui font la loi question techno.

Et après ? Après il faudra s'en remettre à la Plateforme, où se poursuivra jusqu'à la rentrée "L'été suédois" de la marque WESC, une série de soirées hebdomadaires et gratuites faisant la part belle aux activistes du cru, de Propagang à Elektro System (qu'on retrouvera avant cela au parc de Gerland le 26 juillet avec Okain) en passant par Art Feast, avec en point d'orgue une confrontation entre les crews Insomnie et Palma le 23 août.

Benjamin Mialot 

 

 

 


Encore

Lapalux + Faltydl + Everydayz + My Head

ce spectacle n'est pas à l'affiche actuellement


No Tropics

Crackboy + Ankusha + Käpäk
La Marquise 20 quai Augagneur Lyon 3e
ce spectacle n'est pas à l'affiche actuellement


P.I.L.A.R + Diane

Terminal 3 rue Terme Lyon 1er
ce spectacle n'est pas à l'affiche actuellement


entrez votre adresse mail pour vous abonner à la newsletter

Amelie Lens, DAF et Maceo Plex rejoignent la programmation de Nuits sonores

Nuits sonores | On connaît la programmation complète des Days de Nuits sonores, et c'est clairement du côté du samedi concocté par Paula Temple que se tournent les oreilles les plus curieuses : de Moor Mother à Amelie Lens, la Berlinoise a visé juste.

Sébastien Broquet | Mardi 16 janvier 2018

Amelie Lens, DAF et Maceo Plex rejoignent la programmation de Nuits sonores

Doucement, l'architecture de Nuits sonores 16e du nom commence à se dévoiler. Ce matin, l'on a appris que le festival faisait son grand retour à la piscine du Rhône, là où quelques belles pages de sont histoire se sont écrites : c'est ici que tout avait commencé, en 2003. C'est là encore que Laurent Garnier avait délivré un set mythique en 2005, qu'une Body & Soul moite s'était lovée en 2008, ou qu'un set improbable de Busy P avec Joey Starr au micro beuglant sur du dubstep nous avait laissé pour le moins perplexe en 2011... Retour dans ce lieu donc, où l'on suivra la carte blanche offerte cette année à Amsterdam dont la programmation complète sera dévoilée le 7 février prochain, comme le reste du programme de nuit (qui prendra place pour la seconde année consécutive dans les anciennes usines Fagor-Brandt). La sensation Amelie Lens On connaissait déjà les noms des quatre curateurs des Days, voici les line-ups complets qu'ils nous ont concocté. Commençons par la fin et ce samedi 12 mai de dingue programmé par la cruciale Paula Temple, activiste précieuse qui sait mettre des actes sur ses convictions profondes et

Continuer à lire

Wet for Me : girl power !

Clubbing | La soirée lesbienne menée par la bande de Barbi(e)turix fait son come-back au Transbordeur avec l'icône Jennifer Cardini en guest. L'occasion de questionner Rag, la meneuse de revue.

Sébastien Broquet | Mardi 9 mai 2017

Wet for Me : girl power !

Wet for Me, c’est une soirée lesbienne, électro... Quel est l’esprit ? Chloé nous disait que vous étiez les enfants du Pulp ? Rag : Avec la Wet For Me, on s'attache à créer un espace-temps à part, où les femmes ont le pouvoir. Le pouvoir de mixer, le pouvoir de danser, de se sentir libre, à tous les points de vue. L'ambiance y est toujours très électrique, ça danse sur scène, ça se déshabille, ça drague, ça rigole, ça mate, ça frime. Que ce soit à Paris ou à Lyon, les lesbiennes et les queers n'ont que très peu de lieux dédiés. Alors on veut investir, occuper l'espace tout en restant dans un esprit d'ouverture. Coté production et programmation, on veut en mettre plein la vue, on essaie de mettre la barre haute et de faire les choses bien. Je pense que c'est ce qui fait le succès de la soirée, qui existe depuis maintenant presque dix ans... Le Pulp, à Paris, a ouvert la voix à toute une génération d'artistes, de militantes, d'organisatrices, de DJs. BBX existait déjà à l'époque et s'essayait à découvrir de nouveaux horizons. On leur doit beaucoup ! Barbi(e)Turix : c’est u

Continuer à lire

Clubbing : les trois soirées à ne pas louper

MUSIQUES | 22.01 Correspondant Certains se souviennent l’oeil humide d’un final dantesque de Nuits sonores où, très punk, Jennifer Cardini avait fini son set (...)

Sébastien Broquet | Mardi 19 janvier 2016

Clubbing : les trois soirées à ne pas louper

22.01 Correspondant Certains se souviennent l’oeil humide d’un final dantesque de Nuits sonores où, très punk, Jennifer Cardini avait fini son set soleil levé, champagne à la main, perchée sur le praticable hébergeant ses platines face à un public en communion totale : c’est dire si la patronne de Correspondant connait son public lyonnais sur le bout des ongles. Elle déboule au Sucre accompagnée de sa comparse de Cologne, Lena Willikens : signée sur le génial label Comème de Matias Aguayo, l'allemande en a l’implacable et si particulier groove, et une puissance de feu techno qui ne devrait pas se relâcher avec la présence du norvégien Andre Bratten, DJ loin du cliché nu disco nordique, dont les sets de techno abstraite sont réputés de toute beauté. Classe. 22.01 We Are Reality Ricardo Villalobos dans une salle, Andrew Weatherall dans l’autre : détonnant duel concocté par We Are Reality et Don't Mess au sein d’un Transbordeur qui risque fort de suinter de sueur au vu des sets chamaniques d’un Villalobos perpétuellement p

Continuer à lire

Soirées de la semaine du 18 au 24 mars

MUSIQUES | Trois RDV nocturnes à ne pas manquer cette semaine : C/WA au Kao, DJ Funk au DV1 et le label Ostgut Ton au Sucre. Benjamin Mialot

Benjamin Mialot | Mardi 17 mars 2015

Soirées de la semaine du 18 au 24 mars

20.03 Encore Clockwork et Avatism sont sur un bateau mouillant dans les eaux de leur Italie natale. Appelons-le C/WA. L'un deux tombe à l'eau. Qui reste à bord ? Clockwork et Avatism. Il y avait un piège : Clockwork était à l'origine un duo. Depuis 2013, c'est C/WA qui n'est plus qu'un duo, ce qui, dit comme ça, semble équivaloir à une rétrogradation du rang de super-groupe à celui de simple groupe. Sauf que non. Le second EP de cette entité le confirme, C/WA reste bien au-dessus de la moyenne des touche-à-tout (techno à la dure, jungle minimaliste, electronica bouncy…), surtout en live (cf. cette date au Kao).

Continuer à lire

Le Sucre, notre ami d'en haut

MUSIQUES | Son premier anniversaire tout juste révolu, le Sucre passe à l'heure d'été avec un programme à trois entrées qui va vous faire voir (ou plutôt entendre) du pays. Embarquement immédiat. Benjamin Mialot

Benjamin Mialot | Mardi 15 juillet 2014

Le Sucre, notre ami d'en haut

Rarement rédacteurs du Petit Bulletin furent autant humiliés que lors du tournoi de ping-pong qui rythma l'été inaugural du Sucre. Inutile, donc, d'espérer profiter de sa deuxième édition pour nous la mettre façon Jean-Philippe Gatien : cette année, ce sera sans nous. Ce ne sont heureusement pas les meilleures raisons qui manqueront d'escalader le rooftop dans les semaines qui viennent. Elles sont même au nombre d'un multiple de trois, son programme estival se découpant en une triplette de cycles thématiques.   Le premier, élaboré avec Rinse FM – radio londonienne naguère pirate qui fut aux premières loges de l'avènement de la bass music – se présente comme un recensement des individus qui, demain, sans doute, constitueront les points cardinaux de la scène électronique lyonnaise. Parmi eux, des disquaires (Sofa Records le 24 juillet, Groovedge le 7 août, Chez Émile le 14), des collectifs qui n'ont déjà plus grand chose à prouver (à l'instar du Palma Sound System, le 31 juillet, ou du

Continuer à lire

L'été au Sucre

ACTUS | Sa pré-ouverture fut le fil rouge de l'été 2013, sa programmation pour celui de 2014 aura plutôt l'épaisseur d'un câble sous-marin. On parle bien sûr du Sucre, dont la programmation pour les beaux jours vient d'être dévoilée. Et le moins que l'on puisse dire, c'est que cela ça s'annonce très chaud. Pauline Lambert

Benjamin Mialot | Mardi 27 mai 2014

L'été au Sucre

Du mercredi 3 juillet au dimanche 7 septembre, le rooftop de la Confluence, fidèle à sa volonté d'être un lieu à la fois musical et ludique, consacrera pour commencer chaque mercredi soir à un tournoi de ping-pong. Le jeudi, lui, sous pavillon de l'antenne française de l'ex-radio pirate londonienne Rinse FM, fera la part belle aux disquaires (Sofa le 24 juillet, Groovedge le 7 août, Chez Emile le 14...), DJs (Palma Sound System le 31 juillet, Perrine le 21 août, la team Macadam Mambo le 28...) et initiatives (comme le Rumble Festival, qui fera étape le 10 juillet) lyonnaises qui rythment la vie électronique de la ville.   L'exploration des cultures électroniques se poursuivra avec un véritable "Tour de France" des labels français qui montent le vendredi (de Versatile avec Étienne Jaumet le 4 juillet à Construct Re-Form avec An

Continuer à lire

Insomniaque - Semaine du 23 au 29 avril

MUSIQUES | Trois RDV nocturnes à ne pas manquer cette semaine : Avatism au Club Transbo, Le Loup au Terminal et Seth Troxler au Sucre. Benjamin Mialot

Benjamin Mialot | Mardi 22 avril 2014

Insomniaque - Semaine du 23 au 29 avril

25.04 Avatism + Clockwork«Italians do it better» affirmait un t-shirt porté par Madonna dans le clip de Papa Don't Preach (1986), avant que le label Troubleman Unlimited Records ne lui emboîte le pas en nommant ainsi sa division dance. Que font-ils mieux que les autres ? Mieux vaut sans doute ne pas le savoir. En tout cas, en ce moment, ils se débrouillent pas mal question techno, comme le laissent entendre certaines productions estampillées Life and Death (représenté lors de cette soirée au Club Transbo par Clockwork) et, surtout, le premier album d'Avatism, petit bijou de minimalisme électro-organique et contemplatif à la Trentemøller. 26.04 99Sur le premier album de Hold Youth, à paraître le 1er mai, figure un morceau de hip hop instrumental intitulé Les Enfan

Continuer à lire

Insomniaque - Semaine du 6 au 12 février

MUSIQUES | 08.02.2013 No TropicsParu chez Dumb Unit, l'EP Archetypes compte parmi ce que l'on a entendu de plus frais en matière de house en 2012. Bonne nouvelle, (...)

Benjamin Mialot | Vendredi 1 février 2013

Insomniaque - Semaine du 6 au 12 février

08.02.2013 No TropicsParu chez Dumb Unit, l'EP Archetypes compte parmi ce que l'on a entendu de plus frais en matière de house en 2012. Bonne nouvelle, ses trois Italiens d'auteur, à savoir le duo Clockwork et Avatism, sont à l'affiche cette semaine. Le premier le 9 au Kao, pour la dixième Mauvais Genre. Le second la veille à La Marquise pour la soirée No Tropics.  On avoue une petite préférence pour lui, rien que parce qu'il n'est pas encore tout à fait étiquetable, là où Clockwork est d'emblée vendu comme le nouveau Tale of Us.09.02.2013 # 1/ REC2013À Lyon, ce ne sont pas les lieux d'exposition qui manquent. Les galeries dématérialisées en revanche, se font plutôt rares. Dans le genre, on ne connait à vrai dire que Récidiv, spécialisée dans le contemporain, le graphisme et le design «indisciplinés» et pas du genre à ne jamais franchir ses murs virtuels. Preuve en est du showcase qu'elle organisera au Logo (

Continuer à lire