Harold en Amérique

MUSIQUES | Après les Bleus, c'est au tour du Festival Berlioz de s'envoler pour l'Amérique du Sud à l'occasion de sa vingt-et-unième édition, ordonnée par Bruno Messina sous l'intitulé imaginaire "Berlioz en Amérique au temps de la révolution industrielle". En point de mire : le Brésil et la ville de Rio de Janeiro, dont Hector Berlioz fut membre correspondant de l'Académie impériale des Beaux-Arts. Régis Le Ruyet

Benjamin Mialot | Jeudi 26 juin 2014

Ça commencera fort : lors de sa journée inaugurale, le jeudi 21 août, le Festival Berlioz reprendra le concert monstre qu'Hector Berlioz échafauda à Paris le 1er août 1844 dans le cadre de l'Exposition de l'Industrie. Ce jour-là, devant un parterre de 8 000 spectateurs, le fils du docteur de la Côte-Saint-André mobilisa l'essentiel des forces musicales de la capitale dans une grande œuvre qu'il dirigea pour mille exécutants. Un désir que Berlioz caressa d'abord comme un rêve, mais qu'il put répéter à quatre reprises dans la salle du vaste Cirque Olympique. Afin de réitérer cet exploit, le festival se déploiera à grande échelle et investira l'Usine-pensionnat Girodon. Cité ouvrière édifiée à Saint-Siméon-de-Bressieux dans les années 1870, l'établissement réunissait, dans un même espace, lieu de production et d'habitation. Pour cette odyssée monumentale, le jeune chef français Nicolas Chalvin dirigera, outre son Orchestre des Pays de Savoie, l'Orchestre Symphonique de Mulhouse, le Chœur Emelthée et les amateurs rhône-alpins ayant voulu souscrire à cette aventure.

 

Escale transatlantique

Admiré par Berlioz, à qui il succéda en 1869 à l'Institut de France, le musicien orientaliste et voyageur Félicien David écrivit en 1847 une ode symphonique à la découverte des Amériques par Christophe Colomb. Le comédien Denis Podalydès fera revivre ce récit le vendredi 22 août, accompagné du chœur de la Radio Flamande et de l'Orchestre des Siècles de François-Xavier Roth. Autre sacre, la chef lisboète Joana Carneiro dirigera, le samedi 23 août, l'Orchestre de Lyon dans la Symphonie du nouveau monde de Dvořák, œuvre qui révélera plus tard à Serge Gainsbourg la mélodie de Initials BB. Enfin, ce sont les roches orange des montagnes arides de l'Utha qui inspirèrent au compositeur ornithologue Olivier Messiaen les pages musicales des Canyons aux étoiles, fresque qu'interprétera sous la direction de Jean-François Heisser l'Orchestre Poitou-Charentes. Ses douze mouvements viendront conclure, le dimanche 24 août, dans la cour du Château Louis XI, la première semaine de ces fantastiques nuits d'été.

 

Festival Berlioz
À la Côte-Saint-André (38), du 21 au 31 août

entrez votre adresse mail pour vous abonner à la newsletter