Écouter bruisser notre région

Podcast | Un projet original et captivant à la disposition de tous : six podcasts pour écouter les bruissements de nos contrées, des volcans de l'Auvergne aux courbes du Rhône, en compagnie de guides finement choisis, à l'exemple du philosophe Baptiste Morizot. À l'écoute !

Nadja Pobel | Mercredi 18 novembre 2020

Photo : © Clod


Avec Renaitre ici, la branche tourisme de la Région AURA surfe sur la vague des podcasts natifs (par opposition aux podcasts de replay, radio notamment) plébiscités à 58% par les moins de 35 ans, citadins, étudiants ou cadres selon une étude de CSA-Havas en 2019. Et se cache ici un petit trésor conçu par le studio marseillais-montréalais Tarabust, collaborateurs notamment d'Alain Damasio pour la version artbook sonore de son roman Les Furtifs.

Intelligemment, les épisodes ne sont pas reliés à un territoire mais à des topologies ou des espèces génériques, incitatifs à l'immersion : la forêt, les vignes, le sommet, le fleuve, les volcans et les fleurs. Ce qui n'empêche pas de graviter dans trois des dix parcs naturels régionaux établis sur ces douze départements : ceux du Vercors, des Baronnies provençales et des Volcans d'Auvergne.

Durant une vingtaine de minutes, un pratiquant du sujet, plutôt qu'un intellectuel, immerge l'auditeur dans un lieu. Tous les épisodes ne sont pas égaux : les plus agréables sont peut-être les moins pédagogiques... Ainsi, l'exploration du fleuve est plus axée sur la sensation que celui des vignes, dédié à la fabrication du vin à Chatillon d'Azergues.

La balade du fleuve est particulièrement sensible, tant le géographe Jean-Louis Michelot sait trouver les mots pour rendre palpable l'endroit d'où il nous parle, une lône du Rhône, une « rivière laiteuse » en retrait de ce cours d'eau majeur, « gros organisme vivant ». Le sujet annoncé est la ViaRhôna, mais plutôt que de promouvoir ce tracé pour vélo entre glaciers des Alpes et Camargue, c'est un des abords de ce ruban qui se dévoile en canoë. Un guide — le même durant ces six épisodes — introduit la rencontre à mots comptés, car ce qui importe, c'est le son de la nature, sa description précise, ses odeurs, ses couleurs. L'eau s'écoule jusqu'à ce que cette tranquillité soit perturbée par un petit cri, celui du gobemouche noir nous dit le naturaliste, « un oiseau invisible ou presque » très répandu en Europe. Pas besoin d'aller au bout du monde pour être dépaysé, nous dit-on depuis la Covid et les frontières fermées. Ici, on le palpe. La nature n'est cependant pas déconnectée de l'usage qu'en font les humains, ni idéalisée. Simplement, il faut « savoir ce que l'on doit au Rhône, l'eau qu'on boit tous les jours, l'énergie qu'on utilise vient de là ». C'est aussi un brin d'Histoire (comment le fleuve a évolué) et de littérature qui font surface puisque nous jouxtons la maison de Paul Claudel, auteur du Quantique du Rhône.

Tout l'art de ces podcasts est de démêler différentes approches d'un endroit grâce à un conteur. Celui sur les volcans est entre les mains de l'écrivaine Cécile Coulon, née en Auvergne, avec qui on fait le tour d'un cratère, avant d'aller en son centre et de descendre à l'intérieur en moins d'une minute. Des montgolfières s'envolent ? L'autrice de Trois saisons d'orage leur donne souffle. Et reprend des appelations populaires de ces monts — le traversin et le petit nichon : « plus de gens viendraient si ça s'appelait comme ça, non ? »

C'est la physicalité de la région qui est rendue via ses podcasts, loin des concepts marchands et des offres de chambres d'hôtes. Loin aussi des splendeurs architecturales. Le philosophe Baptiste Morizot nous emmène loin du contact avec les humains, en forêt, là où dit-il on se « dénoue ». Imaginée avec la crise sanitaire, cette série est une aubaine pour ne pas être trop asphyxié par le confinement. Fermez les yeux et méditez mieux qu'avec Christophe André !

Renaître ici
Sur Spotify, Deezer, Apple Podcast

entrez votre adresse mail pour vous abonner à la newsletter