Pratique du chaos

Jean-Emmanuel Denave | Vendredi 13 mars 2009

Festival / «Pour pouvoir engendrer une étoile qui danse il faut en soi-même avoir quelque chaos »… C'est cette phrase du Zarathoustra de Nietzsche qui a inspiré à Françoise Maimone (ancienne directrice de feue-la salle Gérard Philippe) le nom du festival Chaos Danse. Créé en 2002, accueilli depuis quatre ans au Théâtre Astrée sur le campus de la Doua, ce petit festival reste discret et fort sympathique, à la croisée de la danse universitaire, de compagnies professionnelles et de centres de formation comme le TDMI, le CNSMD ou le Conservatoire de Lyon. Pour sa septième édition, Chaos Danse propose rien moins que trois créations, des rencontres universitaires de la danse et rassemble cinq compagnies professionnelles. Bon, il est vrai qu'il faut s'armer d'un peu de courage et d'un ticket de tramway pour se rendre à l'Astrée (salle très agréable d'ailleurs). Mais les surprises y sont nombreuses (le festival s'est ouvert avec une première création de la Cie Teatro del Vento tout à fait convaincante), les tarifs sont raisonnables et tout est gratuit pour les étudiants et lycéens ! Parmi la programmation à venir, nous vous conseillons la création de l'ancienne danseuse de Pina Bausch, Nina Dipla, un duo intitulé Une attraction invisible dont la gestuelle douce et sensuelle explore l'idée de magnétisme sous tous ses aspects… La chorégraphe clermontoise, Sylvie Pabiot (Cie WEJNA), reprend quant à elle son quintet Rézo, pièce interrogeant la place du corps au sein des réseaux aussi bien commerciaux, numériques, sociaux, que sanguins, neuronaux, lymphatiques. Dans la pénombre, cinq danseurs se livrent à une stimulante danse-contact, composant d'étranges figures collectives en clairs-obscurs, ou bien se livrant à de furtifs soli… À la limite du théâtre et de la danse, les chorégraphes Hervé Diasnas et Bruno Pradet présentent quant à eux une sorte de duo mécanique et drolatique, (H.B.D.P.)², autour d'une étrange et absurde machine. Les deux compères, amateurs de Kafka et de Chaplin, enchaînent une série de petites saynètes plutôt réjouissantes. JEDFestival Chaos Danse
Au Théâtre Astrée (Campus de la Doua) jusqu'au 3 avril.

entrez votre adresse mail pour vous abonner à la newsletter

Chaos danse - Super Eros

SCENES | Trois belles occasions cette semaine de découvrir des chorégraphes peu connus ou de jeunes compagnies. Avec d'abord la 9e édition du festival Chaos Danse (...)

Jean-Emmanuel Denave | Jeudi 10 mars 2011

Chaos danse - Super Eros

Trois belles occasions cette semaine de découvrir des chorégraphes peu connus ou de jeunes compagnies. Avec d'abord la 9e édition du festival Chaos Danse (du 15 mars au 1er avril au Théâtre Astrée) et des pièces signées par exemple Yan Raballand, François Veyrunes ou un hommage à Pina Bausch conçu par Françoise Maimone directrice artistique de l'événement. Au Studio de la Maison de la danse (du 17 au 19 mars), l'ancien danseur du Ballet de Lyon, Davy Brun, présente son duo baroque et musclé "A Contre danse" créé en 2008. Et, last but not least, l'alléchant festival «Super Eros» du Croiseur (jusqu'au 18 mars), plutôt orienté théâtre, propose aussi quelques performances et spectacles dansés. JED

Continuer à lire