Un Stéphanois dans la shortlist pour la direction du théâtre de la Croix-Rousse

Nicolas Bros | Mercredi 19 août 2020

Photo : Abdelwahed Sefsaf © Houria Djellalil


La candidature du Stéphanois Abdelwaheb Sefsaf fait partie des cinq retenues pour la succession de Jean Lacornerie à la tête du Théâtre de la Croix-Rousse à Lyon. Metteur en scène, comédien, chanteur, Abdel Sefsaf a fondé la compagnie Anonyme, dirige la compagnie Nomade in France, a participé à l'ascension des groupes Dezoriental et Aligator mais a aussi dirigé le Théâtre de Roanne de 2012 à 2014. Il est en compétition pour ce poste lyonnais avec quatre autres candidatures : celle du duo Camille Rocailleux/A. Favre, celle d'un autre duo formé par Lorraine de Sagazan et Nadja Pobel (journaliste au Petit Bulletin Lyon), celle de l'ancien directeur adjoint de la Comédie de Valence Christophe Floderer et enfin, celle de Courtney Geraghty, actuellement responsable de programmation au French Institute Alliance Française de New York. Ces finalistes ont jusqu'au 7 septembre pour affiner leur projet, qui sera ensuite auditionné par le jury le 21 septembre. Rappelons qu'Abdelwaheb Sefsaf avait failli devenir en 2019 directeur du théâtre Le Point du Jour, déjà à Lyon, mais c'était alors le duo Angélique Clairand/Éric Massé (Compagnie des Lumas/Saint-Étienne) qui avait été retenu pour le poste. S. Broquet & N. Bros

entrez votre adresse mail pour vous abonner à la newsletter

En équilibre

Jazz | Avant de célébrer comme il se doit l’International Jazz Day en alignant deux Big Bands le 30 avril au Fil, l’équipe Gaga Jazz accueillera un peu plus tôt, (...)

Niko Rodamel | Mardi 2 avril 2019

En équilibre

Avant de célébrer comme il se doit l’International Jazz Day en alignant deux Big Bands le 30 avril au Fil, l’équipe Gaga Jazz accueillera un peu plus tôt, toujours sur la scène de la SMAC stéphanoise, une formation assez originale : Nomades. Auto-désigné micro brass band en liberté, le Funambule trio réunit un remarquable line up de musiciens dont la complicité humaine sert pleinement l’osmose musicale et confère au groupe toute sa délicatesse et sa singularité. Pour leur nouveau projet, Etienne Lecomte (flûtes et compositions), Alain Angéli (saxophone alto) et Laurent Guitton (tuba) s’adjoignent les services du talentueux oudiste Alaoua Idir. Bien connu à Saint-Étienne notamment pour sa contribution aux belles années du groupe Dézoriental puis avec Jaal, l’instrumentiste a également été sollicité par quelques grands noms du sérail parmi lesquels Bernard Lavilliers, Zebda ou Les Ogres de Barback. Nomades, dimanche 14 Avril 2019 à 18h au Fil

Continuer à lire

La distance n’est rien

Théâtre/Musique | Si loin, si proche, c’est l’histoire d’une famille d’immigrés algériens et de leurs enfants installée à Saint-Étienne, qui embarque à bord d’une (...)

Cerise Rochet | Mardi 8 janvier 2019

La distance n’est rien

Si loin, si proche, c’est l’histoire d’une famille d’immigrés algériens et de leurs enfants installée à Saint-Étienne, qui embarque à bord d’une fourgonnette en bout de course pour rejoindre son pays d’origine à l’occasion d’un mariage. Textes, poèmes, chansons en français, en arabe et en kabyle, Abdelwaheb Sefsaf ouvre ici au public les portes de son histoire familiale. Si loin, si proche, les 7 et 8 février à 20h30 à l’Espace Albert Camus du Chambon-Feugerolles

Continuer à lire

Alchimie

Symphonie poétique | Depuis la création de sa compagnie Nomade in France, Abdel Sefsaf ne cesse de donner naissance à des spectacles alliant brillamment musiques métissées, (...)

Niko Rodamel | Mercredi 31 octobre 2018

Alchimie

Depuis la création de sa compagnie Nomade in France, Abdel Sefsaf ne cesse de donner naissance à des spectacles alliant brillamment musiques métissées, formes théâtrales et profonde réflexion sur un monde où les peuples s’échinent à trouver leur place par-delà les frontières ou les murs qui se dressent entre eux. En attendant sa prochaine création à l'automne 2019, la compagnie fait tourner des pièces qui ont déjà connu un vrai succès auprès de publics nombreux, comme Si loin si proche ou Médina Mérika. Pour Symbiose, Abdel s’est associé à l’Orchestre Symphonique Ose ! que dirige Daniel Kawka depuis 2013. Ce spectacle poético-symphonique pour voix et orchestres mêle la parole de grands poètes de la Méditerranée aux musiques plurielles de compositeurs des deux rives, avec pas moins de cinquante musiciens sur scène et la participation du oudiste Grégory Dargent. Symbiose nous embarque dans un périple entre Orient et Occident, véritable plongée dans cette mer intérieure où sont nées nos identités culturelles. La poésie crée ici le lien entre les différentes pièces qui constituent ensemble un univers global. Symbiose, v

Continuer à lire

Debouts les murs !

SCENES | Indissociable de son groupe Aligator, Adbelwaheb Sefsaf poursuit son travail musical et théâtral à portée politique. Murs explore les frontières que les hommes ont construites dans un spectacle rythmé et vivant mais un peu trop didactique.

Nadja Pobel | Mercredi 30 novembre 2016

Debouts les murs !

La compagnie d'Abdelwaheb Sefsaf porte bien son nom : Nomade in France. Le metteur en scène (mal)proprement viré de la direction du théâtre de Roanne en avril 2014, n'a de cesse de raconter les croisés et les croisades modernes, les déracinés d'aujourd'hui. Dans ce spectacle tout juste créé à Oyonnax et la Croix-Rousse de Lyon, il parcourt tous ces coins de la planète où les hommes, pour se dresser les uns contre les autres, ont érigé des murs, plus ou moins solides, en béton (Jérusalem) ou en sacs de sable (Nicosie à Chypre). Pourtant, comme le dit cette création à son entame, en 1989 à Berlin il y a eu « l'unité retrouvée » mais « ce n'était qu'un leurre ». Désormais 40 000 km de murs cumulés entaillent le monde. C'est cela que Sefsaf et ses acolytes fidèles - les chanteurs-comédiens (et slameur parfois) Marion Guerrero, Toma Roche ainsi que le musiciens Georges Baux et Nestor Kéa – détaillent. Comme dans Médina Mérika où Orient et Occident se regardaient en chien de faïence via un couple détruit, il est ici question de dualité. Lignes de fuite Elle s'incarne par divers récits (des parents juifs et musulman se demandan

Continuer à lire