Culture campus

CONNAITRE | Organisé depuis trois ans par l’association SEVE, Campus en Fête propose une semaine entière d’animations et de temps festifs sur le campus. On a sélectionné pour vous les incontournables, en nous penchant surtout sur les propositions musicales. Damien Grimbert

Damien Grimbert | Mardi 15 septembre 2015

Photo : Romain Riviäre


Opportunité inégalable de repérer des associations dans lesquelles s'investir, de découvrir les principaux lieux de vie du campus ainsi que les nombreuses structures d'accompagnement mises à disposition des étudiants, et enfin (surtout) de lier connaissance et d'échanger avec de nouvelles personnes, la manifestation Campus en Fête propose également une flopée d'événements culturels dignes d'intérêt. Sans doute le plus fédérateur d'entre eux, le concert d'ouverture du jeudi à Eve, organisé en partenariat avec l'association Retour de Scène-Dynamusic, rassemble cette année encore une affiche des plus diversifiée apte à séduire le plus grand nombre.

Après une première partie assurée par le très bon quatuor psych rock local Qasar et la jeune chanteuse reggae dancehall lyonnaise LMK, c'est la sensation groove The Buttshakers, déjà aperçue en 2011 au Cabaret frappé et plus récemment au Prunier Sauvage, qui se chargera de lancer les hostilités pour de bon. Portée par l'énergie incandescente de sa charismatique chanteuse Ciara Thompson, la soul rugueuse et teintée de rhythm'n'blues de la formation lyonnaise ne devrait avoir aucun mal à trouver son public.

Duo électro réunissant William Rezé (photo) aux machines et saxophone et Laetitia Bely à la vidéo, Thylacine, déjà présent lors de l'inauguration de la Belle électrique en janvier dernier, clôturera enfin la soirée avec son électronica vaporeuse et volontiers onirique.

Et pour quelques transats de plus…

Probablement l'initiative la plus originale proposée dans le cadre de la manifestation, la journée des transats, organisée le lendemain à Eve, devrait permettre aux plus endiablés de la veille de récupérer en douceur. Si musique acoustique, conteurs, mimes de films et atelier de relaxation sont également au programme, on a particulièrement hâte d'écouter, confortablement installés dans les transats évoqués plus tôt, la programmation musicale diffusée entre 11h et 15h par l'association Des Nuées de Sens.

Une programmation qui réunira une sélection de pièces musicales expérimentales emblématiques des années 1960 et 1970 (In C de Terry Riley, Hétérozygote de Luc Ferrari, The Expanding Universe de Laurie Spiegel…), ainsi qu'un "live machine" improvisé et planant signé par Lokom. Ambiance méditative, nonchalance, rêverie, relaxation et éveil des sens, que demander de plus pour échapper au stress de la rentrée ?

Campus en fête, du jeudi 17 au jeudi 24 septembre


Concert d'ouverture de Campus en fête

Thycaline (électro) + The Buttsharkers (soul rock) + Lmk (reggae dancehall) + Qasar (rock)
EVE 701 avenue Centrale - Domaine universitaire Saint-Martin-d’Hères
ce spectacle n'est pas à l'affiche actuellement


Journée médiathèque et transats & Les expériences à EVE

Objectif : construire une médiathèque vivante avec lecture à voix haute... + découverte des activités culturelles
EVE 701 avenue Centrale - Domaine universitaire Saint-Martin-d’Hères
ce spectacle n'est pas à l'affiche actuellement


entrez votre adresse mail pour vous abonner à la newsletter

Sur la route avec Thylacine

Concert | Le producteur français, étonnant voyageur de l'électro, sera vendredi 8 mars à la Belle électrique, avec dans ses bagages un nouvel album baptisé "Roads".

Stéphane Duchêne | Mardi 5 mars 2019

Sur la route avec Thylacine

William Rezé est décidément un grand voyageur. Passé du saxophone aux machines et à l'électronique lorsqu'il adopta le nom d'un loup marsupial de Tasmanie (le Thylacine), ce phénomène français de l'électro fouineuse a toujours composé sur les routes. En 2015, lorsqu'il livrait Transsiberian, c'était après un voyage créatif à bord du célèbre train reliant Paris à Vladivostok. Et comme, visiblement, ses envies de musique sont inextricablement reliées à ses envies d'ailleurs, il a opéré le même procédé au moment de penser et composer Roads – un volume 1 sorti l'an passé qui en annonce logiquement d'autres. Mais cette fois à bord d'une caravane vintage en aluminium des années 1970 transformée en studio d'enregistrement, et à l'assaut des routes sud-américaines en ralliant Buenos Aires à la Cordillère des Andes. Infusé des paysages traversés et des ambiances perçues, Thylacine, qui retrouve par ailleurs son saxophone, y fait donc logiquement résonner sa matière électronique d'échos aussi indigènes que lunaires transportant l'auditeur presque aussi sûrement qu'une vieille caravane Airstream à travers la pampa ou les routes

Continuer à lire

En avant la musique au Prunier sauvage

MUSIQUES | La soul des Buttshakers investira vendredi un Prunier sauvage de plus en plus tenté par les aventures musicales (inter)nationales. Charline Corubolo

Charline Corubolo | Mardi 4 novembre 2014

En avant la musique au Prunier sauvage

Le Prunier sauvage, installé à Grenoble quartier Mistral, propose depuis trois ans déjà une offre culturelle diversifiée, avec comme orientation des propositions souvent locales. Théâtre, concerts et spectacles jeune public se succèdent ainsi mois après mois dans cette petite salle qui souhaite aujourd'hui s'ouvrir aux artistes nationaux et internationaux. Avec toujours cette volonté de créer de la mixité dans la programmation musicale, les membres du Prunier sauvage s'intéressent désormais à des groupes qui tournent dans toute la France, des gabarits qui ont déjà une certaine reconnaissance sans être "mainstream", mais qu'on n'a pas la chance de voir encore à Grenoble. Ils n'en oublient pas pour autant leurs engagements de départ et programment des groupes locaux pour chaque première partie, ou en tête d'affiche lorsque la découverte les a séduits. Sauvagement soul Pour l'heure, c'est un groupe lyonnais qui fera danser le public ce vendredi 7 novembre. Et danser pieds

Continuer à lire