S'émanciper avec Brigitte Giraud

CONNAITRE | Elle sera à la librairie Decitre pour parler de son dernier roman : "Nous serons des héros".

Nadja Pobel | Mardi 6 octobre 2015

Photo : Francesca Mantovani


L'apprentissage du deuil (la perte d'un être cher, une maladie, un exil…) qui parcourt les ouvrages de Brigitte Giraud depuis la parution de La Chambre des parents en 1997 est encore au cœur de son dernier roman, Nous serons des héros. Années 1970, Olivio et sa mère quittent le Portugal de Salazar pour trouver asile en France chez des amis. Si le gamin ne comprend pas pourquoi (le père a été arrêté par la police politique) et serre comme un vestige son chat Océano, elle sait qu'adopter une autre langue, trouver un travail, s'enticher d'un autre homme est le seul destin que lui a laissé sa patrie en proie à la dictature.

La France, qui avait été la terre d'accueil de la petite Brigitte Giraud quittant l'Algérie (J'apprends), est ici racontée avec bienveillance. C'est là qu'Olivio grandit et s'émancipe jusqu'à aller seul voir ce Portugal enfin libéré par la douce Révolution des œillets. Sans jamais surligner les bornes historiques de son récit, Brigitte Giraud sait donner de l'ampleur à ce sujet déchirant du déracinement par la description de non-événements, furent-ils aussi banals que le débarrassage d'une table ou aussi attendus que le douloureux retour au pays d'Olivio – plus tout a fait de là-bas, c'est ici qu'il avance, grâce notamment à l'école qui, comme souvent chez l'auteur, tient un rôle fondateur. Et Brigitte Giraud de laisser entrouverte avec une grande délicatesse la porte de l'intime de cet enfant transbahuté, devenu adulte par ses seuls mots.

Rencontre avec Brigitte Giraud, vendredi 9 octobre à 17h à la librairie Decitre


Brigitte Giraud

Pour son ouvrage "Un loup pour l'homme"
Bibliothèque Le Verbe Être 8 rue du Pont Prouiller La Tronche
ce spectacle n'est pas à l'affiche actuellement


entrez votre adresse mail pour vous abonner à la newsletter

Le chant du loup

Lecture musicale | Elle a écrit "Un loup pour l'homme" et aime à le lire en musique, avec la complicité de son ami Bastien Lallemant. Brigitte Giraud sera aux Abattoirs de Bourgoin-Jallieu jeudi 6 février.

Stéphane Duchêne | Mardi 4 février 2020

Le chant du loup

"Je suis devenue écrivain pour écrire ce livre", confiait Brigitte Giraud à propos d'Un loup pour l'homme dans notre édition lyonnaise, il y a de cela un peu plus de deux ans. Ainsi peut-on mesurer ce que ce roman représente dans une œuvre qui compte des textes aussi forts que Nico, Avoir un corps ou dernièrement Jour de courage (pour ne citer qu'eux). La romancière y livrait, à travers l'histoire d'Antoine et Lila, celle des vingt ans de ses parents : ce père enrôlé dans l'armée française en plein conflit algérien et qui refuse de porter les armes ; sa mère, enceinte, qui, folie, décide de l'y rejoindre, par amour, et pour mettre au monde auprès de lui leur petite fille. Au travers de l'histoire familiale, longtemps tue et qui est aussi celle de sa naissance à Sidi Bel Abbès, Brigitte Giraud dit, en s'appuyant sur les

Continuer à lire