Le festival Merci Bonsoir veut être « un gros événement de théâtre de rue à échelle départementale »

Festival | Du mardi 12 au dimanche 17 septembre aura lieu la troisième édition de Merci Bonsoir : un festival centré sur les arts de la rue et la musique organisé par la jeune association Mix’Arts. On a rencontré ses membres pour notamment évoquer avec eux leur alléchante programmation.

Aurélien Martinez | Mardi 5 septembre 2017

Photo : Florent Forestier


Il y a deux ans naissait, en plein milieu de l'été, le festival Merci Bonsoir grâce aux efforts de l'association grenobloise Mix'Arts. Un pari risqué mais nécessaire selon Fabien Givernaud, programmateur et coordinateur de l'événement. « L'idée était de faire un festival d'art de rue avec des compagnies professionnelles, ce qui n'existait pas dans l'agglo – il y a un festival amateur mais pas de pro.»

Un festival d'art de rue donc, mais pas que… « Comme l'art et le théâtre de rue sont peu développés à Grenoble, même si paradoxalement il y a beaucoup de compagnies, le public n'est pas forcément très habitué à ça. Et ceux qui le sont vont plutôt dans des gros festivals comme Chalon dans la rue ou Aurillac. Du coup on a aussi voulu mettre de la musique pour attirer un public qui soit le plus large possible. »

Deux ans plus tard, le festival est toujours là, même s'il a maintenant lieu en septembre, comme Grenoble est relativement déserte l'été – une version jeune public perdure néanmoins en juillet. Avec l'ambition de faire de Merci Bonsoir « un gros événement de théâtre de rue à échelle départementale ». Pour cela, l'équipe de Mix'Arts écume les festivals à la recherche de pépites. « On a par exemple la compagnie Typhus Bronx qui a été le coup de cœur de Chalon dans la rue et d'Aurillac cette année – il fallait faire deux heures d'attente pour aller voir leur spectacle. L'idée est de faire découvrir ces compagnies aux Grenoblois. »

Itinérance mon amour

Les faire découvrir, partout dans la ville. Car si l'an passé le festival avait principalement lieu à la Bifurk, cette année il va se promener dans Grenoble et l'agglo les trois premiers jours, avant de revenir à la Bifurk les trois derniers comme nous l'a expliqué Fanchon Menart Pajean, chargée de communication de l'association. « On va dans des lieux avec lesquels on instaure des partenariats qui, on l'espère, vont durer. »

Des lieux avec lesquels « on s'entend bien au niveau des valeurs et artistiquement » assure Fabien Givernaud. Le festival s'ouvrira ainsi le mardi 12 septembre au Parc Bachelard, en lien avec le Prunier sauvage et le futur Parc des arts qui devrait être centré sur les arts de la rue – « avec Mix'Arts on en fait partie en tant que partenaire pour la réflexion, mais c'est encore flou ». Le mercredi, ce sera en extérieur devant la Bobine. Et le jeudi soir, sur le campus pour un apéromix dans le cadre du gros événement de rentrée de la fac.

On se baladera donc dans l'agglo, pour découvrir plein d'artistes. Comme, le mercredi, le solo de Frédéric Blin des Chiche Capon (des clowns déjantés que l'on avait mis en une d'un PB l'an passé) dont on attend beaucoup. Ou, le même soir, les fameuses Sœurs Goudron, avec « leur spectacle Les Dames de France qui est la caricature d'un concours Miss France et c'est vraiment très drôle ! » selon Fabien Givernaud, qui nous a véritablement défendu tous les spectacles de ce festival – même si l'on a bien compris que son préféré était celui de Typhus Bronx le samedi ! Côté musique, il y aura de tout, et notamment le Grenoble Gospel Singers en clôture le dimanche soir ou, « le samedi soir, Betraying the Martyrs, l'un des plus gros groupes de métal français et le seul à avoir fait la grande scène du Hellfest cette année ».

« Penser les événements dans leur globalité »

Voilà pour cette nouvelle édition de Merci Bonsoir, que l'équipe chiffre à 100 000 euros. Mais pendant qu'on tient Fabien Givernaud et Fanchon Menart Pajean, une question toute simple : au fait, c'est quoi Mix'Arts ? Fanchon Menart Pajean : « On est une jeune association grenobloise qui a trois ans et demi d'existence et neuf salariés. » Fabien Givernaud : « À la création, on était plusieurs personnes à sortir de différentes associations comme Festiv'Arts, et l'idée du coup était de monter une structure avec deux volets : un pour l'accompagnement d'artistes, et un pour développer les arts de la rue et les concerts. Et depuis, on a aussi fusionné avec l'association La Mixture pour développer un aspect écologie culturelle dans le sens où quand on fait un événement, on le pense dans sa globalité. Ce n'est pas juste on va voir un concert ou un spectacle et le reste on s'en fout. »

Aujourd'hui, ils portent quatre festivals : Merci Bonsoir bien sûr ; sa déclinaison junior (qui va sans doute déménager l'an prochain dans une autre commune de l'agglo au vu, selon eux, du peu d'écho que leur proposition rencontre auprès de la Ville de Grenoble) ; Bien l'bourgeon, festival étiqueté « écologie, agriculture, spiritualité et bien-être » qui a vu le jour en mai 2017 ; et Demain c'est bien autour de la culture hip-hop, dont la deuxième édition aura lieu en novembre. Plus une douzaine de concerts à l'année dans de nombreuses salles de l'agglo et quelques spectacles. Fabien Givernaud : « Tout ça a vite pris comme il y avait une attente. Du coup on a tout de suite fait beaucoup de choses… trop sans doute ! » Mais ça vaut le coup.

Merci Bonsoir
À Grenoble (divers lieux) et sur le campus du mardi 12 au dimanche 17 septembre


Merci, bonsoir !

Concert scène locale (18h) + Cirk Biz'art (19h15) + Le cabaret des clowns (21h)
Parc des Arts / Parc Bachelard 63 rue Albert Reynier Grenoble
ce spectacle n'est pas à l'affiche actuellement


entrez votre adresse mail pour vous abonner à la newsletter