Et le Palais des sports de Grenoble se mit en mode Jeux olympiques

CONNAITRE | Jusqu'au samedi 24 février, le fameux équipement grenoblois construit il y a 50 ans pour les Jeux olympiques de Grenoble s'anime. Avec notamment des visites guidées qui nous en apprennent plus sur l'histoire du lieu.

Alice Colmart | Mardi 20 février 2018

Photo : Alice Colmart


Les fans de glisse ont chaussé leurs patins et déambulent sur Le Temps des fleurs de Dalida et autres classiques des années 1960. Dans le cadre des 50 ans des Jeux olympiques de Grenoble, le Palais des sports accueille depuis le 10 février une patinoire éphémère de 800 m². Mais aussi propose des ateliers, des jeux de société, des projections spéciales JO ou encore des « visites insolites » du bâtiment menées par l'Office de tourisme Grenoble-Alpes Métropole. Un parcours de 30 minutes lors duquel on déambule de l'est au nord pour terminer sur la zone ouest, occupée par la cantine du personnel de la Ville.

La guide qui nous accompagnait le jour où nous avons fait cette visite a d'abord commencé avec un bref retour sur la création de ce lieu « inauguré au cours de l'année 1967, et créé pour accueillir les épreuves de patinage lors des JO d'hiver 1968 ». Pour ensuite arriver à la période actuelle. « En plus d'être un espace sportif, c'est maintenant un lieu culturel incontournable de Grenoble. » La preuve : après avoir traversé le hall monumental, on découvre les loges qui ont vu passer des artistes comme Bob Marley en 1980, Dire Straits en 1992 ou encore Mylène Farmer en 2000. La visite donne aussi l'occasion de découvrir les vestiaires des athlètes, l'immense chaufferie, la salle de réfrigération où l'on fabriquait la glace, un jacuzzi (pourquoi pas) ou encore, plus insoupçonnable, la présence d'une discothèque – qu'il est d'ailleurs possible de louer pour des événements privés.

Rendez-vous au Palais des sports pour participer à ces visites, ou pour simplement déambuler en toute liberté dans ce lieu majestueux. Et pour, pourquoi pas, assister au spectacle de clôture le dimanche 25 février de 16h30 à 18h30 organisé par la Ville de Grenoble et plusieurs artistes grenoblois.

Visites du Palais des sports de Grenoble
Jusqu'au 24 février à 17h, 17h40 et 18h20 – résa : www.grenoble-tourisme.com
Accès libre au lieu de 14h (12h le week-end) à 21h (23h le jeudi, vendredi et samedi)


Visite guidée du Palais des sports


Palais des Sports 14 boulevard Clemenceau Grenoble
ce spectacle n'est pas à l'affiche actuellement


entrez votre adresse mail pour vous abonner à la newsletter

Grenoble : zoom sur douze bâtiments phares du XXe siècle

Sélection | Grenoble est une très vieille ville, pleine d’impressionnants vestiges des siècles passés. Mais Grenoble est également une ville en mouvement que les architectes ont continué de façonner au siècle dernier. La preuve en douze monuments phares du XXe siècle, de la fameuse tour Perret au grandiose Musée de Grenoble, en passant par l’imposant Palais des sports ou le moderne (pour l’époque) Hôtel de Ville. Suivez-nous, la visite commence.

Charline Corubolo | Mardi 18 avril 2017

Grenoble : zoom sur douze bâtiments phares du XXe siècle

La tour Perret, phare grenoblois en quête d'avenir Illuminée de bleu en son sommet et révélée une fois par an par les feux d’artifices du 14 juillet, la tour Perret, située en plein parc Paul-Mistral, demeure un emblème grenoblois, à plus d’un titre. Car malgré sa façade grisâtre, l’édifice de presque un siècle, inauguré en 1925 pour l’Exposition internationale de la houille blanche et du tourisme, porte les ambitions modernistes du début du XXe, entre esthétique épurée et béton armé. Mais malgré les prouesses techniques, la tour se dégrade. Un chantier de rénovation va donc être lancé pour redorer le phare Perret. On remonte le fil de l'histoire dans cet article. Des halles au Magasin

Continuer à lire

Palais des sports : la Ville de Grenoble défend son choix

ACTUS | Le mois dernier, la mairie convoquait l’ensemble de la presse locale pour revenir sur les douze premiers mois de reprise en gestion directe du Palais des sports. Le bilan ? « Positif » (forcément). Aurélien Martinez

Aurélien Martinez | Mardi 1 mars 2016

Palais des sports : la Ville de Grenoble défend son choix

Dans le processus de remise à plat voulu par l’équipe d’Éric Piolle après la victoire à Grenoble en mars 2014, la réflexion sur la gestion du Palais des sports n’était pas la plus illégitime vu le flou pas du tout artistique qui régnait autour de l’équipement. Des décisions ont donc été prises dès juillet 2014 : « On n’a pas souhaité renouveler la convention de l’association qui gérait le Palais des sports depuis 25 ans » a expliqué le conseiller municipal délégué aux événements et temps festifs Olivier Bertrand. Joli document plein de tableaux à l’appui, il est revenu sur « la gestion opaque » du lieu, « accaparé par un unique producteur » (Guy Chanal en l’occurrence). « Avec cette décision [reprendre le bâtiment en gestion directe au 1er janvier 2015 – NDLR], le but a été d’ouvrir le Palais des sports à l’ensemble de la population. » Et, surtout, de faire des économies. 81 000 personnes accueillies en un an « La Ville réalise une économie de près d’un million d’euros par rapport à 2013 » : c’est marqué en gros et en violet dans le dossier de presse. Plus précisément, la mairie loue

Continuer à lire