Vin et musique en harmonie grâce au Village vigneron du Millésime

Festival | C'est à Grenoble, sur la place Victor-Hugo, que ça va se passer entre le jeudi 18 et le dimanche 21 octobre.

Alice Colmart | Mardi 16 octobre 2018

La 24e édition du Millésime, festival qui, depuis 1995, propose une formule originale associant vins et musique, touche à sa fin – elle a commencé le 6 octobre. Et se termine, comme chaque année, avec son événement phare : le Village vigneron. Pendant quatre jours, la place Victor-Hugo de Grenoble fera ainsi la part belle à un marché aux vins, à des dégustations thématiques (au prix de 8 euros) et à des évènements à entrée libre comme une exposition autour des bases de la dégustation « pour apprendre à qualifier l'œil, le nez, la bouche, la structure des vins blancs et des vins rouges, la robe, l'usage du verre... » explique Alain Gatheron, le directeur du festival.

Et comme vin et musique sont « intrinsèquement liés, tous deux étant un appel aux sens et à l'intelligence », une trentaine de concerts, là aussi gratuits, de jazz et de musique classique, sont prévus. « Par exemple, jeudi à 18h, on accueillera le concert-tribute dédié à Zoot Sims and Al Cohn, deux musiciens de premier plan un peu oubliés dans l'histoire de la musique », mais aussi le groupe Café 1925 à 19h « qui a la particularité de jouer sur des instruments anciens ». Au programme également des duos violon et piano tout au long de l'événement, ou encore un orchestre de flûtes dimanche à 12h et un hommage au violoniste, pianiste et jazzman français Stéphane Grappelli à 18h. Du vin et de la musique pour tous les goûts en somme !

Le Village vigneron
Sur la place Victor-Hugo (Grenoble) du jeudi 18 au dimanche 21 octobre


Festival Millesime

Concerts, marché aux vins, ateliers de dégustation...
Place Victor Hugo Grenoble
ce spectacle n'est pas à l'affiche actuellement


entrez votre adresse mail pour vous abonner à la newsletter

Quand musique et vin ne font qu’un grâce au Millésime

Festival | Le « festival oenologique et musical de Grenoble » revient du 5 au 20 octobre dans toute la métropole pour l'édition "quart de siècle". On vous en dit un peu plus.

Nathalie Gresset | Mardi 1 octobre 2019

Quand musique et vin ne font qu’un grâce au Millésime

« C’est une longue histoire, vieille de 25 ans. » Cette année, le festival œnologique et musical Le Millésime, qui émoustille les papilles et charme les oreilles de douces mélodies, est de retour pour célébrer son quart de siècle. Avec à l’honneur de ce cru 2019, Schubert et les vins de Savoie. « Il y a 25 ans, j’ai participé à l’organisation d’une manifestation pour laquelle une vingtaine de viticulteurs et leur œnologue étaient présents, explique Alain Gatheron, directeur du Millésime. J’ai appris mille choses pendant ce week-end de dégustation et j’ai réalisé à quel point ce monde-là était passionnant. C’est un peu comme ça qu’est née l’idée de faire un festival donnant aux gens des connaissances sur le vin qui leur permettraient de renouveler leurs conditions de dégustation. » Pour le directeur, musique et vin se marient bien car ces deux domaines « font appel à nos sens et à notre intelligence de manière indissociable ». Chaque année, six compositeurs de musique baroque, classique, romantique, moderne et jazz sont retenus en fon

Continuer à lire

Le Millésime, un festival pour « déguster intelligemment » (et écouter du Ravel)

Festival | Du 7 au 22 octobre, le Millésime revient verser ses grappes à Grenoble et aux alentours avec au programme des breuvages du Languedoc et des notes de Ravel. De quoi ravir papilles et esgourdes, pour une 23e édition qui s’annonce exaltée.

Charline Corubolo | Mardi 3 octobre 2017

Le Millésime, un festival pour « déguster intelligemment » (et écouter du Ravel)

Le festival œnologique et musical le Millésime continue de prendre de la bouteille et revient à Grenoble, et dans l’agglomération, du 7 au 22 octobre. Pour cette 23e édition de la manifestation, c’est Maurice Ravel et les vins du Languedoc qui vont émoustiller les sens. « Tous les ans, on millésime des compositeurs, c’est-à-dire qu’on repère des grandes dates dans l’histoire de la musique. Cette année, c’est Ravel qui est mis à l’honneur car il est mort il y a 80 ans » nous explique Alain Gatheron, directeur du festival. Du coup, le Millésime démarre fort avec dès le samedi 7 octobre un banquet languedocien et des visites au Palais du parlement place Saint-André, suivis d’un concert symphonique avec 90 musiciens pour faire vibrer le Boléro du compositeur. « C’est un programme de dégustation, et chaque dégustation est commentée. La logique du festival c’est de proposer aux gens de déguster intelligemment parce que quand on déguste en ayant un peu des connaissances, on en profite dix fois plus. » Concerts, ateliers, conférences, repas... : c’est un programme riche qui ponctue ces

Continuer à lire

Miles après Miles avec le Decoy Project

MUSIQUES | 25 ans après la disparition de Miles Davis, les six musiciens du Decoy Project rendent hommage à sa période fusion et à ses expérimentations musicales des années 1980. À écouter vendredi à la Faïencerie (La Tronche), dans le cadre du festival le Millésime.

Gabriel Cnudde | Mardi 4 octobre 2016

Miles après Miles avec le Decoy Project

Après avoir confié au talentueux bassiste Shami Monany le soin de monter un groupe hommage à Jaco Pastorius, le festival le Millésime (du vin et de la musique, jusqu'au 16 octobre dans toute l'agglo) remet le couvert. Cette fois-ci, c'est la trompette qui est à l'honneur et pas n'importe quelle trompette : celle de Miles Davis. 25 ans après la mort de l'illustre jazzman, le Decoy Project replonge dans sa période musicale la plus expérimentale, celle des années 1980. Une époque pendant laquelle, après trois ans d'une absence remarquée, Miles Davis avait décidé d'élargir sa palette en parlant le jazz avec de forts accents funk et rock. Un mélange subtile et rigoureux qui avait permis au trompettiste de faire découvrir le jazz à des auditeurs alors confinés dans la sphère de la musique "grand public". Aujourd'hui, le Decoy Project (en référence à l'album Decoy de 1984) reproduit avec une précision remarquable ce jazz fusion d'un autre temps. Shami Monany est toujours à la basse, mais c'est Florent Briqué qui a la lourde tâche de ressusciter Miles Davis, une trompette à la ma

Continuer à lire

Avec le Millésime, la musique s’arrose aussi

MUSIQUES | Ça picole (mais pas que) du côté de la place Victor-Hugo en ce moment ! Installé depuis jeudi, le Village vigneron, dans le cadre du festival le Millésime, accueille aficionados du vin et de la musique. Reportage. Adeline Gailly

Aurélien Martinez | Vendredi 17 octobre 2014

Avec le Millésime, la musique s’arrose aussi

Ambiance détendue depuis jeudi sous les chapiteaux blancs de la place Victor-Hugo grâce au « festival œnologique et musical » le Millésime. Les curieux, venus découvrir le Village vigneron (en place depuis ce jeudi, alors que le festival a débuté plus en amont – le 3 octobre), se prélassent un verre de vin à la main en écoutant du Brahms. Instant échappatoire au milieu du flot quotidien de Grenoblois toujours pressés. Quand on demande à deux jeunes présents sur place pourquoi ils sont venus, l'un répond : « la musique ! » et l'autre : « le vin ! ». Comme quoi, le Millésime, c'est plus qu'une simple dégustation œnologique. « Un mélange des genres » se plaît à décrire l'un des exposants, « ce qui permet d'attirer les deux publics : celui du vin et celui de la musique ». Cette année, les visiteurs sont conviés à partir à la découverte des cépages de l'Ardèche tout en appréciant de la musique de chambre, des morceaux populaires traditionnels et des concerts de jazz. « Connaissance et sensualité » Pourquoi allier le goût à l'écoute ? « Parce que le

Continuer à lire