Des femmes au sommet

CONNAITRE | Livre / Les femmes alpinistes du Népal sont à l'honneur d'un bel ouvrage récent. On vous raconte.

Martin de Kerimel | Mardi 8 décembre 2020

Photo : DR


Et si ascension rimait avec émancipation ? C'est la conclusion de la sociologue Anne Benoit-Janin, qui vient de signer Les Népalaises de l'Everest, un livre-enquête passionnant, publié aux éditions Glénat. Le fruit d'une investigation menée sur place, à la faveur de nombreuses rencontres avec ces femmes alpinistes dans l'Himalaya. « Il faut savoir qu'avant d'imaginer escalader les montagnes, les femmes népalaises doivent affronter de nombreux handicaps, explique l'autrice. Elles viennent généralement d'un milieu très pauvre. C'est pourquoi, une fois mariées, elles n'ont plus le droit de quitter leur foyer, si ce n'est pour travailler dans les champs. » Celles qui se lancent dans l'aventure en paient parfois le prix, étant ensuite rejetées par leurs familles.

La pionnière, Pasang Lhamu Sherpa, avait 31 ans quand elle est arrivée sur le toit du monde en 1993, soit quarante ans tout de même après les premiers hommes (Edmund Hillary et le Sherpa Tensing Norgay). Elle est décédée au cours de la descente, mais son nom continue d'être honoré dans son pays. Depuis, d'autres suivent son exemple, encore peu nombreuses. Anne Benoit-Janin avoue avoir été séduite par le sourire de ces femmes, ainsi que par leur disponibilité pour échanger avec elle. Elle a pu leur parler directement sur le terrain ou bien par mail, après le voyage qu'elle a effectué au Népal. Son intention alors était d'aller au-delà des idées reçues. Installée en Isère aux côtés d'un mari journaliste et alpiniste, elle a elle-même franchi un col tibétain à environ 6 000 mètres d'altitude. Sa fascination pour les plus hautes cimes ne l'incitera pas forcément à grimper plus haut : « J'ai d'autres sommets à franchir dans ma vie de femme », explique-t-elle dans un sourire.

Les Népalaises de l'Everest. Anne Benoit-Janin, Éditions Glénat.

entrez votre adresse mail pour vous abonner à la newsletter