"Le Club des punks contre l'apocalypse zombie" : Karim Berrouka (Ludwig Von 88) à Grenoble

Livre | Chanteur du mythique groupe punk Ludwig Von 88, Karim Berrouka réédite son roman "Le Club des punks contre l’apocalypse zombie". Il sera à Grenoble, accompagné de l’illustrateur Zariel, samedi 18 décembre.  

Valentine Autruffe | Mercredi 15 décembre 2021

Photo : DR


Il y avait les Bérus, et il y avait Ludwig. Fer de lance du punk français des années 80, le groupe s’est reformé en 2016 et continue de produire des albums et tourner, toujours le poing levé (comme dirait Amel Bent), et toujours cette propension à se moquer du monde dans lequel on vit. Autant en rire ! Dérision encore bien présente sur le dernier et 8e album de Ludwig Von 88, 20 chansons pour en finir avec le futur, sorti en 2019 après dix-huit ans de pause ; en témoigne à elle seule l’imitation de Brian Johnson sur AC/DC cherche un chanteur… Moins féroce que le classique Houla la ! (il faut dire qu’il s’est écoulé 33 ans entre les deux, l’âge du Christ cosmique ?), on préfère quand même largement un monde où Ludwig Von 88 sévit. Nostalgie des temps d’avant, assumée dans Au bon vieux temps des crêtes.

Roman SF culte

Mais laissons-là les guitares : Karim Berrouka, chanteur et parolier de Ludwig Von 88, écrit aussi des livres, et c’est pour ça qu’on est là. Son dernier roman, Le club des punks contre l’apocalypse zombie, mêle science-fiction et culture punk, ses deux dadas ; sorti en 2016, il a été couronné du prix Julia-Verlanger, dédié aux romans SF et fantasy. Synopsis : la ville de Paris est envahie par des zombies, et il ne reste plus qu’un petit groupe d’humains, une bande de punks enfermée dans un squat, qui n’a dès lors qu’une seule idée en tête, faire flotter le drapeau de l’anarchie au sommet de la Tour Eiffel…

Le livre culte bien barré ressort cette fin d’année, dans une édition enrichie des illustrations de Zariel, une galerie burlesque de portraits punks-morts-vivants, et d’un album de dix chansons inédites de Karim Berrouka, que l’on peut d’ores et déjà écouter en ligne. Mention spéciale pour ce titre kunderesque anti-baba cool : L’insoutenable hippitude de l’être… Sinon, c’est du bon vieux punk français où l’on s’énerve en se marrant, on s’en fout de placer sa voix et on gratte sa guitare sans s’encombrer de mélodies chiadées : punk, quoi !

Le Club des punks contre l’apocalypse zombie Rencontre avec Karim Berrouka et Zariel samedi 18 décembre à 14h à la librairie Omerveilles, (5 Rue Bayard, à Grenoble)

entrez votre adresse mail pour vous abonner à la newsletter