Chair et tendre

MUSIQUE / Elles sont dans l’air du temps. Provocantes, sexes, sexy, douces, faussement innocentes, rieuses, déchaînées, affriolantes et futiles : les demoiselles chantantes du festival Les femmes s’en mêlent 20e édition, livrent leurs mondes intérieurs et extérieurs. Séverine Delrieu

Bunny Rabbit
Peut-être avez vous eu la chance d’écouter la fameuse Bunny Rabbit mardi dernier au côté de Terry Poison. La Bunny Rabbit, provocante, éructe quelques insultes et jurons tout a fait charmants, et peut plonger dans le sexe malsain dans Lucky BUNNY foot. Des rythmes soutenus, groove à mort, hip hop fou-fou font de cet album, notre péché mignon dont on se délecte goulûment. La demoiselle latino de Brooklyn travaille dans Lovers and Crypts une rythmique impressionnante, où sa voix toujours enfantine, sucrée et exagérément mutine, s’épanouit aux sons d’un synthé un brin religieux et prêt à tout. La provocation est larvée dans les mots sussurés et parlés, jusqu’au Pussy queen mignon tout plein. Dans Dolphins, sa voix douce, annonce Rollin aquatique et flottant. Son timbre sexy, sa voix tonique dans les paroles articulées pourraient engendrer des fêtes torrides. On adore cette égérie instinctive et violente.Bunny Rabbit était le 24 avril au CielAlbum : Lovers and CryptsElk City
Troisième album pour Renée LoBue chanteuse et compositrice américaine, toujours flanquée de son batteur, Ray Ketchmem. Sur cet album, ils se sont entourés de Sean Eden, ex guitariste de Luna et de Barbara Endes, ex-Lovelies. Les titres sont globalement rock, pop, mais éclectique de l’un à l’autre. Dans Cherries in the snow Rock et Little brother, batteries et guitares se lâchent. Los cruzados est un gospel électro surprenant. Les influences alternent entre lyrisme dramatisant de Queen et optimisme graisseux d’Elton John : une palette d’un certain goût, un peu mauvais quand même, mais sincère.Album : New Believers (Astro Discos)Frida Hyvönen
Pour les amoureux du mélange piano/voix nature et spontané : Frida Hyvönen. Sans renier le plaisir qui affleure à l’écoute de la voix de la suédoise et de ses mélodies romantiques et entraînantes, rien de bien nouveau non plus sous le soleil. Son album Until death comes se construit entre accords de piano plutôt répétitifs et mélodies simples. Dans I drive my friend, la voix pleine et aiguë, raconte la force, le bonheur de chanter, amplifié par la montée finale au piano. Dans Djuna ! la voix haut perchée, claire et fluide nous bluffe. Frida Hyvönen est une song writeuse sensible, déroulant ses accords réguliers et faciles, comme une comptine ou une ritournelle apprise depuis l’enfance. Dans Valerie un folk doux, annonce une série de balades accompagnées par un piano sombre, mais où le plaisir est fort. You never got me right, dévoile la voix puissante. Once I was a serene teenager child, narre une d’adolescence de solitude. Today, tuesday sur un mode similaire : conte une existence hivernale. N.Y sur des accords mineurs, est une ode tendre, teintée de nostalgie et de tristesse à New York.Album : Until Death ComesElk City + Frida Hyvöne le 27 avril à 20h30The Do
Le duo, The Do, peut-être nos chouchous. À l’avant-scène, deux finlandais, une chanteuse Olivia Merilahti et un guitariste apparemment super doué, Dan Levyet. En arrière plan, un univers de dessin animé plutôt drôle, des sonorités bizarroïdes, du bruit, un travail sonore globalement complexe et exigeant surtout dans Playground hustle. Dans The bridge is broken, la voix d’Olivia plus criarde, se mixe à des sons étranges : la texture sonore est de bout en bout pleine de contrastes. Dans Song for lovers, les coups d’archets romantiques sur des violons, se posent sur sa douce voix : c’est tout simple mais très touchant sur le thème de l’amour. On my shoulders, très très beau morceau : une intro de guitare, une voix suppliante et une batterie synchrone avec les douleurs exprimées. Stay (just a little bit more) tout à l’air facile et décomplexé, sautillant, mélodique, un rien baloche dans ce morceau : du très très bon. Optimiste, joyeux. At least. On aime.Album : The DoHafdis Huld
Pour les friands de mélodies douces sussurées par une voix sucrée, juvénile disant des textes plutôt light, choisir le premier album pop de l’islandaise et ex chanteuse du collectif GusGus, Hafdis Huld. Des balades très gentilles, mignonnettes -un peu insipides- souvent easy listening avec une pointe de country. Diamonds on my belly, plus tendu au debut revient vers cette douce country. My hearts beats, Tomoko : du frais-fresh c’est chouette pour certains. Celebration, le plus lumineux des morceaux, simple toujours, mais plus profond, plus ténu, la voix y est d’ailleurs plus expressive. Dans Hometown hero, l’easy listening vire à l’ enfantin, à l’innocence sexuée, à l’ innocence ambiguë : la petite fille chantante est éveillée sexuellement. Who loves the sun reprise de Velvet Underground, évoque trop la voix d’une Vanessa nationale...Album : Dirty paper cup (Ocean music)The Do + Hafdis Huldle 29 avril à 17h30 au Ciel

à lire aussi

derniers articles publiés sur le Petit Bulletin dans la rubrique Musiques...

Vendredi 22 avril 2022 Envie de faire la fête et danser ? On a pour vous deux recommandations le 29 avril, et une le 7 mai. C'est parti !  
Mardi 12 avril 2022 Longtemps vouées aux gémonies, les mélodies synthétiques naïves, clinquantes et mélancoliques de l’italo-disco ne cessent d’être réhabilitées depuis maintenant une (...)
Lundi 11 avril 2022 Qualité du son, qualité du verbe : ce n'est pas pour rien que le concert de Dinos, jeudi 14 avril à la Belle Électrique, affiche complet.
Lundi 11 avril 2022 Né en 2016 autour des compositions de Jc Prince, le trio grenoblois The French Bastards s’apprête à fêter son tout nouvel album en grande pompe (au moins du 45), avec deux concerts très attendus entre Isère et Rhône.
Mardi 12 avril 2022 On a assisté au show d’Orelsan, il y a quelques jours au Zénith d’Auvergne, pour le plaisir et aussi pour vous en parler avant sa venue au Palais des Sports de Grenoble le 16 avril. On vous raconte cette bonne soirée, sans rien divulgâcher !
Mardi 29 mars 2022 Loin des images d’Épinal auxquelles on réduit encore trop souvent les musiques venues d’Afrique subsaharienne, le duo de Nairobi Duma est l’auteur d’un magma sonore hybride, frontal et futuriste, qui fusionne métal extrême et influences...
Jeudi 24 mars 2022 Après l'annulation de 2020 à cause de la crise sanitaire et une édition restreinte l’an dernier, le Voiron jazz festival a enfin fait son grand retour le 17 mars dernier. Tendez l'oreille et l'agenda, cette nouvelle édition bat son plein en cette...
Mardi 29 mars 2022 Leur concert, initialement prévu le 17 décembre, avait dû être annulé pour cause de… grève SNCF (eh oui, cette fois-ci, le Covid n’y était pour rien). Mais voilà (...)
Lundi 14 mars 2022 MAJ 24/03 : CONCERT REPORTÉ AU 4/02/2023 Quelles sont les critères qui permettent à un rappeur de sortir du lot… sur le long terme ? Son (...)
Lundi 14 mars 2022 À l’occasion de son passage à la Bobine le 19 mars dans le cadre du Mois décolonial de Grenoble, on a filé un coup de fil à Rocé pour discuter de ses différents projets mais également de son rapport à l’Histoire et de son intérêt pour les musiques...
Lundi 14 mars 2022 On vous recommande la soirée Notte Brigante à la Bobine, à Grenoble, le 29 mars, qui regroupe Assid, Sean-Paul II, Rud de Dip et HLM38. C'est gratuit !
Lundi 14 mars 2022 Dans le champ musical hexagonal, Laetitia Sheriff n'est pas exactement une stakhanoviste, en tout cas pour elle-même : en 20 ans, on n'a pas (...)
Mercredi 9 mars 2022 Événement à la Belle avec la venue du commandant en chef de feu Sonic Youth, qui depuis la séparation du groupe phare de l'indie rock américain multiplie les saillies solo comme pour mieux combler et dérouter ses fans éplorés.
Mardi 1 mars 2022 À l’occasion de la nouvelle édition du festival Holocène, qui se déroulera ces vendredi 4 et samedi 5 mars à Alpexpo, passage en revue du conséquent versant rap de sa programmation, qui dévoile en creux un bel aperçu de la diversité des registres...
Mardi 1 mars 2022 C’est un ambitieux plateau que propose la Belle Électrique pour la huitième édition de ses soirées Now Future, dédiées au pan le plus avant-gardiste de la scène (...)
Mardi 1 mars 2022 Fut une époque, il existait à Grenoble un bar où les groupes de rock pouvaient jouer très fort sans craindre de se prendre des seaux d’eau sur le coin du (...)
Mardi 1 mars 2022 Déjà ? Oui, parce que la dernière édition des Détours de Babel a eu lieu en septembre dernier, cause Covid. Et cette année, le festival reprend son tempo (...)
Mercredi 16 février 2022 Après s’être taillée une belle réputation à Grenoble, Bernadette (Chloé de son vrai nom) s’est imposée en France. D’abord harpiste, elle prend rapidement la voie des musiques électroniques et mixe avec Palms Trax ou DJ Stingray. Accro aux sonorités...
Mardi 15 février 2022 Pour fêter ses douze années d’existence, l’association TDN (The DARE Night) propose quatre rendez-vous festifs en l’espace de dix jours, dont deux simultanés à l’Ampérage et au Drak-Art le vendredi 25 février. Revue de détail.
Lundi 14 février 2022 Ils ne forment pas un groupe, et ce ne sont pas des DJ : juste un trio de copains mélomanes, vieux d’la vieille de la musique à Grenoble, (...)
Mardi 18 janvier 2022 Ils ont débarqué sur la scène grenobloise il y a quatre ans. Avec un vieil orgue arrangeur kitsch, un nom en hommage à Patrick Dewaere dont ils reprirent Le (...)
Mardi 4 janvier 2022 Timothée Régnier, alias Rover, le répète souvent en interview, chez lui, l'inspiration et les compositions doivent moins aux figures dont il a pu faire ses (...)
Mardi 4 janvier 2022 [CONCERT REPORTE AU 18 FEVRIER] On a compté : depuis 2009, le PB a consacré plus d’une douzaine d’articles (une moyenne d’un papier par an) à Djazia (...)
Mardi 4 janvier 2022 [REPORT en 2023] Oui, aller voir un tribute band, ça a toujours un côté un peu pâle copie, second couteau, roue de secours. Surtout qu’il en fleurit de (...)
Mardi 14 décembre 2021 Il flotte dans l’air comme un parfum de découragement. Partout des bras qui se baissent, des épaules qu’on hausse, des affaires qu’on lâche. L’idée (...)
Mardi 7 décembre 2021 Fièvre des mots et des couleurs, décors surréalistes et changeants au gré de l’inspiration d’une artiste maintes fois récompensée au Canada et en France, Klô Pelgag baigne dans un univers pop orchestral qui déraille en tous sens. Interview au...
Mardi 10 mai 2022 Originaire de la ville insulaire de Chiba au Japon, au sein de laquelle il organise depuis de nombreuses années les emblématiques soirées Future Terror, DJ (...)
Lundi 29 novembre 2021 En 2018, on consacrait la Une du Petit Bulletin aux Catalans de The Limiñanas avant leur venue à la Belle Electrique (déjà) ; pour notre plus grand plaisir, le groupe est de retour, avec un pari risqué mais réussi : un album en collaboration avec le...
Lundi 29 novembre 2021 A peine 30 ans et déjà empreints de nostalgie du passé ; on ne peut malheureusement pas nier qu’on les comprend... (...)
Lundi 29 novembre 2021 Pas de tout repos cette soirée ! Le duo La Jungle viendra présenter son dernier album apocalyptique Fall off the apex qui ne connaît pas d’accalmie. (...)
Mardi 16 novembre 2021 On a souvent tendance à sous-estimer l’incroyable travail d’archéologie musicale auquel se livrent les DJs les plus chevronnés. Après avoir dépoussiéré et remis (...)
Mardi 16 novembre 2021 Cela fait plusieurs années que l’on suit les pérégrinations musicales de Nick Pulpman, plus particulièrement au sein de Hold Station qui, nourri par les excès (...)
Mardi 16 novembre 2021 Arpentant les scènes françaises avec la régularité d'un métronome, Shannon Wright n'a l'an dernier pas fait exception à la mode des concerts multi-reportés qui (...)
Mardi 16 novembre 2021 L’autre soir à l’Ampérage, on a croisé David, la moitié de Churros Bâtiment. Un duo dont nous louons dès que possible la puissance émotionnelle, l’honnêteté du propos (...)
Mardi 16 novembre 2021 Au Petit Bulletin, depuis quelque temps, on aime d’amour le créole antillais. Alors le 19 novembre, "pardoné mwen si mwen pas ka réponn", on sera au (...)
Mardi 16 novembre 2021 En trente ans, on a pris des cheveux blancs, on n’arrive plus à se coucher après minuit, on est pompette après deux bières, on a une plus belle voiture et un (...)
Mardi 16 novembre 2021 [REPORT : le concert prévu le 19/11 est décalé au 16/12] Grand artiste originaire d'un petit pays, Gaël Faye sera à La Belle Electrique le 19 novembre pour jouer en live Lundi méchant, son dernier album studio. Lui sera « digne et debout »...
Mardi 2 novembre 2021 Retour scénique du post-punk premium de Frustration et de ses emportements politiques à la suite d'un album sorti il y a deux ans déjà : "So Cold Streams".
Mardi 2 novembre 2021 C’est une musique électronique hautement singulière que propose la productrice franco-tunisienne Azu Tiwaline : des polyrythmies complexes, (...)
Mardi 2 novembre 2021 Sur les bancs du solfège, on nous apprend à distinguer musique savante et musique populaire. Dans la première catégorie, la musique classique et contemporaine (...)
Mardi 2 novembre 2021 Si MoulinexxX s’appelle ainsi, ce n’est pas seulement pour la blague. Avoir un nom rigolo, c’est bien (parfois) mais l’ériger en concept pour en faire (...)
Mardi 19 octobre 2021 Il fut un temps, il y a une quinzaine d'années, où Emily Loizeau émargeait au milieu d'Anglo-saxons sur un beau label parisien baptisé Fargo ayant pour (...)
Mardi 19 octobre 2021 Têtes d’affiche de la soirée "TDN x Rinse France", ce vendredi 22 octobre au Drak-Art, GЯEG et Teki Latex incarnent une vision du dancefloor ouverte aux influences les plus vastes, et ébouriffante d’intensité.
Mardi 19 octobre 2021 Les affaires reprenant, Benjamin Biolay peut enfin venir défendre sur scène son "Grand Prix" publié l'an dernier, album victorieux en forme d'hommage aux fous du volant. En même temps que disque bilan aux contours rock.
Mercredi 6 octobre 2021 08.10.21 > Drak-Art Unleashed #4 Pour le quatrième volet de ses soirées techno « underground, inclusives et LGBTQI+ friendly » Unleashed, (...)
Mardi 5 octobre 2021 Depuis ses débuts avec le tonitruant Côte Concorde, qui sublimait le naufrage du Costa Concordia en la métaphore agonisante d'une Europe naufrageant sans (...)
Mardi 5 octobre 2021 Pour illustrer la singularité de Ramona Córdova, qui n'est pas que musicale, il faudrait évoquer la manière dont il est apparu dans le paysage musical. Un (...)
Mardi 21 septembre 2021 Si beaucoup d’artistes électroniques construisent leur carrière autour d’un succès bref et massif sur lequel ils vont ensuite tenter de capitaliser avec (...)
Mardi 21 septembre 2021 Si, le succès aidant, l’histoire d’Altin Gün est désormais bien connue (de jeunes musiciens hollandais tombent en adoration en découvrant la fabuleuse scène (...)
Mardi 21 septembre 2021 C’est une scène qui n’a rencontré qu’un écho public modeste, mais dont l’influence sur la musique des années 2010 n’en a pas moins été déterminante : loin (...)

restez informés !

entrez votre adresse mail pour vous abonner à la newsletter