Osinski sur la ligne de départ

Fin 2007 : Jacques Osinski est nommé directeur du Centre dramatique national des Alpes, en remplacement de Laurent Pelly, parti vers d’autres cieux (il est aujourd’hui à la tête du Théâtre national de Toulouse avec Agathe Mélinand). Octobre 2008 : après avoir présenté en janvier l’opéra Le Carnaval et la Folie pour officialiser sa nomination, le même Jacques Osinski investit la MC2 avec Le Conte d’hiver de Shakespeare. Bien que le projet, déjà présenté dans plusieurs théâtres, ait été décidé avant sa nomination, il devient de facto son premier comme directeur du CDNA. Un CDNA qu’il veut ouvert sur la cité – ce n’est pas « une forteresse » aime-t-il rappeler -, en soutenant des jeunes compagnies, en valorisant le lieu, en rencontrant le public… Bref, « que les choses ne s’arrêtent pas à la présentation du spectacle ».

Il souhaite aussi imprimer sa patte de metteur en scène : travailler sur le répertoire des grands classiques (avec sa compagnie La Vitrine, il a notamment créé Dom Juan de Molière, Le Songe de Strindberg…), et alterner avec des œuvres plus contemporaines. Inaugurer ses nouvelles fonctions avec une pièce de Shakespeare prend donc tout son sens, même si celle-ci n’est pas la plus connue du grand public. C’est justement ce qui intéressait Osinski : partir à la découverte de cette tragicomédie foisonnante qui, sans coupe, peut durer 4 heures ! Ce Conte d’hiver se découpe ainsi en trois parties. Tout d’abord la jalousie (un roi est intimement persuadé que sa femme le délaisse pour son ami d’enfance, et que leur fille n’est donc pas la sienne), puis la pastorale (seize ans plus tard, le retour de la fille que l’on croyait morte) et le dénouement heureux (le roi est pardonné de tous les malheurs qu’il a causé). Jacques Osinski a décidé une scénographie minimaliste, travaillant sur l’éclairage pour figurer les différentes étapes du récit. Un travail tout en sobriété qui pourrait trancher avec celui du très flamboyant et très visuel Pelly. On attend de voir…

LE CONTE D’HIVER
du 7 au 18 oct, à la MC2

pour aller plus loin

vous serez sans doute intéressé par...

Vendredi 17 janvier 2014 Il y a plusieurs façons de tirer sa référence lorsqu’on est mis à la porte. On peut, par exemple, jouer la carte du contre-pied frondeur, façon de signifier à (...)
Vendredi 11 octobre 2013 Casting de luxe pour le diptyque "L’Histoire du soldat" / "L’Amour sorcier". Aux commandes de ce double spectacle, qui sera dévoilé cette semaine, rien de moins que les trois artistes résidents de la MC2 : Marc Minkowski des Musiciens du Louvre...
Lundi 16 septembre 2013 À l’occasion de la reprise de son "Pauvre fou !" au Théâtre Prémol, on a rencontré la metteuse en scène Chantal Morel, figure emblématique de la scène théâtrale grenobloise, pour l’interroger sur quelques dates fortes de son parcours.
Jeudi 5 septembre 2013 Belle ouverture symbolique : pour la première fois les trois compagnies associées à la MC2 – les Musiciens du Louvre Grenoble, le Centre Dramatique National (...)
Lundi 4 mars 2013 Ça bouge dans le milieu théâtral : l’historique Centre dramatique national des Alpes, aujourd’hui dirigé par Jacques Osinski, va disparaitre en 2014, absorbé par la MC2 qui l’accueille dans ses murs. Une fusion décidée par la mairie de Grenoble et,...
Mardi 16 octobre 2012 Dans la famille classique, après pêle-mêle Shakespeare, Marivaux, Tchekhov, Buchner et autres, voici Molière ! Jacques Osinski a choisi de monter le très (...)
Jeudi 6 octobre 2011 C’est pour nous un grand mystère : que se dit le metteur en scène Jacques Osinski lorsqu’il décide de monter une œuvre du répertoire ? À quelles conclusions (...)
Jeudi 19 mai 2011 Le mois dernier, Jacques Osinski montait à la MC2 deux pièces du jeune dramaturge allemand Marius von Mayenburg (l’auteur associé de Thomas Ostermeier à la (...)
Vendredi 1 avril 2011 THÉÂTRE/ Mi-avril, Jacques Osinki, directeur du CDNA, présentera deux pièces de l’auteur allemand Marius von Mayenburg, pour lesquelles il s’est entouré de deux comédiens passionnants et magnétiques : Jérôme Kircher et Denis Lavant. Rencontre avec...
Lundi 18 octobre 2010 THÉÂTRE / Jacques Osinski, directeur du CDNA, revient en cette rentrée avec un texte classique de chez classique, continuant ainsi son chemin entre théâtre (...)
Jeudi 4 février 2010 Un texte contemporain barré sur les Hikikomori qui oblige à un véritable parti pris artistique ; un décor minuscule (un grenier) qui impose une vision des (...)
Lundi 1 février 2010 La nouvelle création de Jacques Osinski, daron du Centre Dramatique National des Alpes, est une adaptation d’un texte particulièrement barré de l’auteur (...)
Dimanche 4 octobre 2009 Théâtre / La saison du directeur du Centre Dramatique National des Alpes Jacques Osinski suit un axe bien particulier. Sa Trilogie de l’errance, avec la (...)
Lundi 2 mars 2009 Jacques Osinski is back ! Après Le Conte d’hiver, présenté en octobre dernier (mais créé avant son arrivée à Grenoble), le tout nouveau directeur du CDNA (...)
Mercredi 10 janvier 2007 Si l’année 2007 est a priori sa dernière année comme Directeur du Centre Dramatique National des Alpes (son mandat arrive bientôt à terme), Laurent Pelly n’entend pas se laisser aller à un quelconque vague à l’âme, et nous réserve encore des...
Mercredi 31 octobre 2007 Metteur en scène au théâtre et plus récemment à l’opéra, Jacques Osinski, 39 ans, prendra sa nouvelle fonction de directeur du CDNA en janvier prochain. Entretien sur son projet. Propos recueillis par Séverine Delrieu

restez informés !

entrez votre adresse mail pour vous abonner à la newsletter