Welcome

Une nouvelle fois, Philippe Lioret nous touche en plein cœur, à la grâce d’une foi cinématographique totale en son sujet.

Mea maxima culpa : on était un tantinet défiant en entrant dans la salle. Bon, déjà, le synopsis nous semblait hautement improbable (un prof de natation calaisien, en un geste implicite et désespéré pour reconquérir son ex-épouse, prend sous son aile un jeune clandestin kurde désirant traverser la Manche à la nage). Ensuite, la collaboration scénaristique d’Olivier Adam nous échaudait un peu : dans son roman À l’abri de rien, ce dernier nous dépeignait déjà les rapports des habitants de Calais avec les sans-papiers, sous le joug d’une vigueur émotionnelle pas toujours canalisée. Enfin, après le drame poignant Je vais bien, ne t’en fais pas, on imaginait mal Philippe Lioret revenir sans encombre aux problématiques sociales de ses débuts, qui plus est sur un sujet d’actualité aussi brûlant, sans tomber dans le misérabilisme ou la dénonciation à la truelle.

Heureusement, dès les premières scènes, le metteur en scène nous fait rougir de honte de cumuler autant d’a priori. Sa glaçante description des conditions de voyage des clandestins nous immerge derechef dans le récit, le glissement narratif vers le personnage principal (Vincent Lindon, tout simplement extraordinaire) s’opère sans trouble, mais au contraire avec une évidence jamais démentie.

Effets de Manche

C’est là tout le mérite de Welcome : Philippe Lioret n’oublie jamais, en dépit du poids imposant de son contexte social, qu’il fait du cinéma. Comme à son habitude, ses personnages sont fouillés, leurs motivations contradictoires servent de matrice émotionnelle au récit avec une troublante acuité, et la réalisation colle au plus près de leurs doutes pour mieux déflorer, avec une précision d’orfèvre, leur bouleversante humanité.

Non content d’être un directeur d’acteurs hors pair, Philippe Lioret est également un véritable maestro de la construction dramatique : en repensant au déroulé du film, on se dit qu’il n’est pas exempt de certaines facilités scénaristiques, qui auraient facilement pu être dommageables si le réalisateur n’avait ce talent insensé pour faire se correspondre les séquences avec autant de pertinence. Il en va notamment ainsi du fond politique du film : sans entrer dans le commentaire discursif, Lioret nous décrit une situation dont la seule réalité, transposée cinématographiquement par petites touches graduellement envahissantes, suffit à réveiller la conscience du spectateur.

Certes, de ce fait, Welcome est un film témoin des pires errances de son époque, mais c’est avant tout un mélodrame puissant, un vrai et beau film de cinéma.

Welcome
De Philippe Lioret (Fr, 1h50) avec Vincent Lindon, Firat Ayverdi…

pour aller plus loin

vous serez sans doute intéressé par...

Jeudi 15 juillet 2021 ★★★☆☆ / Une carrosserie parfaitement lustrée et polie, un moteur qui rugit mais atteint trop vite sa vitesse de croisière pépère… En apparence du même métal que Grave, son premier et précédent long métrage, le nouveau...
Mardi 23 mai 2017 Pour commémorer le centenaire de sa disparition, Jacques Doillon statufie Auguste Rodin dans ses œuvres. L’incandescence contenue de Vincent Lindon et le feu d’Izïa Higelin tempèrent heureusement une mise en scène par trop classique. En lice à...
Mardi 30 ao?t 2016 Philippe Lioret renoue ici avec le drame sensible en milieu familial qui lui avait fait signer sa plus grande réussite, "Je vais bien ne t’en fais pas". Une heureuse décision, soutenue par une paire d’acteurs qu’il ferait bien d’adopter : Pierre...
Mardi 19 janvier 2016 S’inspirant de l’affaire de l’Arche de Zoé, Joachim Lafosse confie à un Vincent Lindon vibrant un rôle d’humanitaire exalté prêt à tout pour exfiltrer des orphelins africains. L’année 2016 pourrait bien être aussi faste que la précédente pour le...
Mardi 12 janvier 2016 Pour sa huitième édition, le Festival des maudits films dévoile une fois encore une sélection d’œuvres « bis » éblouissante de diversité. On en a sélectionné six au sein de la rétrospective et de la compétition ; à vous de découvrir le reste !...
Lundi 18 mai 2015 Comment un chômeur de longue durée se retrouve vigile et fait l’expérience d’une nouvelle forme d’aliénation par le travail : un pamphlet de Stéphane Brizé, radical dans son dispositif comme dans son propos, avec un fabuleux Vincent...
Mardi 31 mars 2015 Même si elle traduit un certain regain de forme de la part de Benoît Jacquot, cette nouvelle version du roman d’Octave Mirbeau a du mal à tenir ses promesses initiales, à l’inverse d’une Léa Seydoux épatante de bout en bout. Christophe Chabert
Mardi 17 juin 2014 S’il fut un temps où les DJs et sounds-systems restaient minoritaires pendant la Fête de la musique, ces deniers occupent depuis quelques années une place (...)
Mardi 11 mars 2014 Nom : Welcome Site : http://www.facebook.com/welcome.asso Créée en : mai 2012 Styles musicaux défendus : électro, hardtek, drum & bass, (...)
Mardi 4 février 2014 De Fred Cavayé (Fr, 1h30) avec Vincent Lindon, Gilles Lellouche…
Mercredi 10 juillet 2013 De Claire Denis (Fr, 1h40) avec Vincent Lindon, Chiara Mastroianni…
Mardi 18 juin 2013 Une flopée d’artistes locaux, une poignée d’autres venus de plus loin, des styles musicaux en veux-tu en voilà : l’incontournable Fête de la musique aura lieu ce vendredi 21 juin. On a pioché parmi les réjouissances proposées pour vous livrer notre...
Vendredi 15 février 2013 Le texte de la pièce Hôtel resort, écrit par Laura Tirandaz (également comédienne), est une plongée à la fois dans le lieu de passage des corps qu’est un hôtel et le (...)
Jeudi 1 novembre 2012 d'Alice Winocour (Fr, 1h41) avec Vincent Lindon, Soko, Chiara Mastroianni…
Vendredi 14 septembre 2012 Un fils sort de prison et renoue des rapports électriques avec sa mère malade. Avec ce film poignant emmené par une mise en scène sans psychologie ni pathos et deux comédiens incroyables, Stéphane Brizé s’affirme comme un grand cinéaste. Christophe...
Vendredi 4 novembre 2011 De Philippe Lioret (Fr, 2h) avec Marie Gillain, Vincent Lindon…
Mardi 14 juin 2011 Alain Cavalier, Président de la République, nomme Vincent Lindon Premier ministre, tâche qu’il prend très au sérieux, au point de se lancer dans la course à l’investiture contre son mentor. Ce n’est que du cinéma, bien sûr, mais à ce point...
Jeudi 4 novembre 2010 De Jake Scott (ÉU, 1h50) avec James Gandolfini, Kristen Stewart…
Samedi 10 octobre 2009 De Stéphane Brizé (Fr, 1h41) avec Vincent Lindon, Sandrine Kiberlain…
Jeudi 5 mars 2009 Réalisateur exigeant de quelques-uns des plus beaux mélodrames français récents, Philippe Lioret s’est emparé de la matière cinéma pour la plier à ce qui le touche, le remue, le choque. François Cau
Jeudi 2 octobre 2008 Historique/ Inauguré en 2003, EVE est la providence des assoiffés, des étrangers errants, des mélomanes et des nuls en informatique. Retour sur la genèse et le rôle de cet étrange bâtiment. Bernard de Vienne

restez informés !

entrez votre adresse mail pour vous abonner à la newsletter