Festival Regards croisés: notre sélection

On a lu les textes, on les a aimé, on vous en cause. AM

Lyrisme social
« La seule façon d’aimer quelqu’un, c’est de le tuer » fait dire l’auteure américaine Naomi Wallace à l’un de ses personnages d’Au pont de Pope Lick. Sur ce pont passe chaque soir, à la même heure et à toute vitesse, une locomotive, « monstre suant, fumant, brûlant de promesses ». Une jeune fille la défie de temps à autre, en traversant les voies à son passage, et entraîne dans cette course suicidaire un jeune garçon. Dans ce texte fort (qu’on imagine renforcé par l’oralité), Naomi Wallace arrive à dépeindre avec pudeur et lyrisme ce qu’il se trame dans la tête de ces gamins paumés et désespérés, en les confrontant aux désillusions du monde environnant (les États-Unis de 1936, en pleine dépression). Du grand théâtre aux résonances sociales percutantes. L’un de nos coups de cœur de ce festival.
AU PONT DE POPE LICK
Vendredi 29 à 20h.

Trash & co
Un récit fait de longs monologues, débités, jetés, crachés par trois personnages (deux femmes et un homme, nommés seulement par une lettre) déglingués par la vie, engloutis dans la noirceur d’un Dublin des bas-fonds. Grâce à une écriture vivante et surprenante, l’auteur Irlandais Mark O’Rowe nous entraîne dans un univers crasseux, sanglant et morbide, qui virera même vers le fantastique à la fin du récit. C’est glauque, dérangeant, et l’on ressort de la lecture vidé, presque éreinté, en se demandant bien comment la fièvre rageuse de ce texte va pouvoir être retranscrite par les membres de Troisième bureau sans l’amoindrir. Faisons-leur confiance.
TERMINUS DUBLIN
Jeudi 28 à 20h.

Farce acerbe
Sous la forme d’un vaudeville contemporain, Mourad Bourboune décrit dans Les Fossoyeurs un pays du Maghreb (il ne lui donne pas de nom) « qui ne voit pas plus loin que la mosquée et la caserne », et « où l’on ne peut pas gagner sa vie honnêtement ». L’action se déroule dans un hammam situé en plein centre ville. Une famille de nouveaux riches s’évertue péniblement à le faire fonctionner, alors que dehors, des notables et autres hommes d’affaires n’espèrent que leur chute pour s’emparer de leur bien. Ici, tout peut donc servir de prétexte pour manger l’autre, même son soi-disant ami. L’écriture de l’Algérien Mouarad Bourboune, très rythmée et saccadée, devrait ressortir grandie par la lecture publique.
LES FOSSOYEURS
Lundi 25 à 22h, en présence de l’auteur.

Morts-vivants
Un récit qui s’emboîte comme des poupées russes: c’est ce qu’a construit l’Anglaise Laura Wade avec Des Cadavres qui respirent, sorte de jeu de pistes littéraire à suspense imaginé autour du thème de la mort. Mais une mort tantôt réelle, tantôt fantasmée, sorte de révélateur pour six personnages bloqués dans une banlieue sinistre, qui s’entrecroiseront le temps de ce récit sombre pourtant teinté d’ironie et de mordant. Le titre de la pièce vient ainsi d’une réplique d’Antigone de Sophocle, citée en exergue par l’auteure : « Quand un homme a perdu ce qui faisait sa joie, je tiens qu’il ne vit plus. C’est un cadavre qui respire. »
DES CADAVRES QUI RESPIRENT
Mercredi 27 à 20h, en présence de l’auteure.

pour aller plus loin

vous serez sans doute intéressé par...

Vendredi 12 mars 2021 Le comité de lecture du collectif artistique grenoblois a publié, fin février, la liste des textes qu’il a retenus pour cette année. L’occasion pour nous de solliciter Bernard Garnier, coordinateur artistique, afin de faire un point complet sur son...
Mardi 23 juin 2020 Après une fin de saison largement amputée du fait de l’épidémie de coronavirus qui a contraint le monde culturel à se mettre en pause dès la mi-mars, les salles de spectacles de l’agglomération grenobloise se tournent vers l’avenir. Et ont, pour la...
Mardi 17 décembre 2019 2019 a été riche en spectacles de toute nature, ouverts à tous les publics. Nous revenons sur quelques-uns de ceux qui nous ont le plus marqués.
Lundi 13 mai 2019 Dix-neuvième édition pour le festival grenoblois Regards croisés dédié au théâtre qui s’écrit aujourd’hui. Avec, pendant cinq jours dans le Nouveau Théâtre Sainte-Marie-d’en-bas, des lectures en scène de textes contemporains choisis par le collectif...
Mardi 5 février 2019 Mercredi 13 février à l'Amphidice, on aura droit à une lecture de la pièce "L’Amour de Phèdre" de la mythique dramaturge anglaise. On vous en dit plus.
Vendredi 18 mai 2018 C’est parti pour la 18e édition du festival Regards croisés consacré aux nouvelles écritures théâtrales. Rendez-vous au Nouveau Théâtre Sainte-Marie-d'en-Bas de Grenoble pour, pendant une semaine, découvrir le théâtre qui s’écrit aujourd’hui.
Lundi 23 avril 2018 À partir du 25 avril, l’autrice et metteuse en scène de théâtre Marine Bachelot Nguyen sera en résidence d’écriture à Grenoble pour deux mois, à l’invitation de la MC2 et du collectif Troisième bureau. L’objectif ? Démontrer que le théâtre s’écrit...
Mardi 10 janvier 2017 "La Nuit des lectures interdites" s’annonce brûlante à plus d’une ligne. Initiée par le ministère de la culture, sa déclinaison grenobloise traitera de la censure, politique comme érotique. Rencontre avec Carine D’Inca, organisatrice du Printemps du...
Lundi 18 juillet 2016 Entre le 27 et le 31 juillet, c'est à Saint-Antoine-l'Abbaye que ça se passe. Avec notamment la reprise de deux excellents spectacles créés l'an passé à Grenoble (ou aux alentours).
Mardi 17 mai 2016 Revoici Regards croisés, festival organisé par le collectif Troisième bureau et dédié aux écritures théâtrales contemporaines. Huit journées pour, notamment, rencontrer des auteurs et, surtout, écouter leurs pièces. À la veille de la seizième...
Mardi 12 mai 2015 Comme chaque printemps, le festival Regards croisés est de retour au Théâtre 145. Une semaine de lectures théâtralisées pour défendre les écritures théâtrales d’aujourd’hui et les auteurs qui les font. Rencontre avec l’un d’eux : Guillaume Poix,...
Vendredi 16 mai 2014 Chaque année, le festival Regards Croisés propose de découvrir des textes de dramaturges contemporains méconnus du public français, au cours de soirées lectures. Pour sa quatorzième édition, le festival fait la part belle aux femmes et aux auteurs...
Mardi 13 mai 2014 C’est parti pour dix jours de Regards croisés, festival pendant lequel le Théâtre 145 va se transformer au sens propre comme au figuré en agora dédiée aux (...)
Lundi 29 avril 2013 Le théâtre tourne toujours autour des mêmes auteurs – souvent morts depuis des années d’ailleurs. Le collectif grenoblois Troisième bureau n’est pas d’accord avec ça, et essaie de changer la donne, en mettant en avant de nouvelles écritures...
Vendredi 11 mai 2012 "Regards croisés", le traditionnel festival grenoblois consacré au théâtre contemporain, revient pour la douzième fois. Avec une sélection très jeune et homogène. AM
Lundi 14 novembre 2011 THÉÂTRE / En cette année 2011 marquant les 150 ans de l’unité italienne, le collectif grenoblois Troisième bureau propose une semaine de spectacles, lectures (...)
Lundi 16 mai 2011 FESTIVAL/ Les sbires de Troisième Bureau défendent toujours avec passion un théâtre contemporain exigeant et novateur. La preuve encore une fois au Théâtre 145 pour la onzième édition de Regards croisés. AM
Jeudi 14 octobre 2010 DANSE / Ils sont vingt-quatre, et ont entre 10 et 22 ans. Ils font partie de la compagnie grenobloise Les Mutins, menée par la chorégraphe Jackie (...)
Vendredi 21 mai 2010 ZOOM / Le festival Regards croisés fête ses dix ans, avec une édition diablement intéressante au vu des auteurs et des textes retenus. Avant de vous en dire plus sur les différents artistes, on est allés questionner Bernard Garnier, le maître de...
Vendredi 15 mai 2009 Pendant une semaine, chaque soir, un texte de théâtre contemporain sera lu avec soin par le collectif grenoblois Troisième bureau. L’occasion de découvrir des univers et des auteurs passionnants, autour du thème de la désertion. Aurélien Martinez
Mercredi 17 janvier 2007 Lecture / La pièce Cinq hommes, commande de la Compagnie Théâtrale Müh au dramaturge australien Daniel Keene, fut montée en 2003 au Théâtre du Rond-Point par (...)
Mercredi 18 avril 2007 Le délégué général de Vues d’en Face, Jean Dorel, revient avec nous sur les particularités de cette édition. Propos recueillis par FC

restez informés !

entrez votre adresse mail pour vous abonner à la newsletter