Soudain le vide

Théâtre / La saison du directeur du Centre Dramatique National des Alpes Jacques Osinski suit un axe bien particulier. Sa Trilogie de l’errance, avec la reprise de son Woyzeck et les créations de Dehors devant la porte de Wolfgang Borchert et Un fils de notre temps d’Odon Von Orvath, ont pour figures centrales des désaxés de la société, des victimes pour le moins exacerbées des errances guerrières du siècle dernier. Sa création prévue en février, Le Grenier, se base sur un texte touffu abordant le phénomène des Hikikomori, ces reclus volontaires nippons fuyant le monde des hommes. Jacques Osinski a donc choisi de nous enfermer dans les névroses de témoins paroxystiques de nos errances, nous pousse à regarder en face les tourments d’hommes rejetés, s’ébattant dans la marge avec toute l’énergie du désespoir. Et pour ce faire, le metteur en scène choisit de se mettre aussi en marge, et opte pour une épure particulièrement brute. Reprenant pour Dehors devant la porte le décor de son Woyzeck, Osinski dématérialise l’Allemagne de l’après Seconde Guerre Mondiale pour en souligner la vacuité comme pour conférer à sa dramatique une portée universelle, quasi abstraite. Il nous jette en pâture l’infortuné Beckmann, revenu au pays après avoir passé trois ans prisonnier dans un camp sibérien, et qui ne rencontrera que des portes closes, l’oubli de l’horreur, les manipulations, les trahisons en tout genre. Le spectacle de cette descente aux enfers sera rugueux, sec, dénué d’espoir, et le spectateur terrassé.
FC

Dehors devant la porte
Jusqu’au samedi 17 octobre, à la Salle de Création de la MC2

pour aller plus loin

vous serez sans doute intéressé par...

Vendredi 17 janvier 2014 Il y a plusieurs façons de tirer sa référence lorsqu’on est mis à la porte. On peut, par exemple, jouer la carte du contre-pied frondeur, façon de signifier à (...)
Vendredi 11 octobre 2013 Casting de luxe pour le diptyque "L’Histoire du soldat" / "L’Amour sorcier". Aux commandes de ce double spectacle, qui sera dévoilé cette semaine, rien de moins que les trois artistes résidents de la MC2 : Marc Minkowski des Musiciens du Louvre...
Lundi 16 septembre 2013 À l’occasion de la reprise de son "Pauvre fou !" au Théâtre Prémol, on a rencontré la metteuse en scène Chantal Morel, figure emblématique de la scène théâtrale grenobloise, pour l’interroger sur quelques dates fortes de son parcours.
Jeudi 5 septembre 2013 Belle ouverture symbolique : pour la première fois les trois compagnies associées à la MC2 – les Musiciens du Louvre Grenoble, le Centre Dramatique National (...)
Lundi 4 mars 2013 Ça bouge dans le milieu théâtral : l’historique Centre dramatique national des Alpes, aujourd’hui dirigé par Jacques Osinski, va disparaitre en 2014, absorbé par la MC2 qui l’accueille dans ses murs. Une fusion décidée par la mairie de Grenoble et,...
Mardi 16 octobre 2012 Dans la famille classique, après pêle-mêle Shakespeare, Marivaux, Tchekhov, Buchner et autres, voici Molière ! Jacques Osinski a choisi de monter le très (...)
Jeudi 6 octobre 2011 C’est pour nous un grand mystère : que se dit le metteur en scène Jacques Osinski lorsqu’il décide de monter une œuvre du répertoire ? À quelles conclusions (...)
Jeudi 19 mai 2011 Le mois dernier, Jacques Osinski montait à la MC2 deux pièces du jeune dramaturge allemand Marius von Mayenburg (l’auteur associé de Thomas Ostermeier à la (...)
Vendredi 1 avril 2011 THÉÂTRE/ Mi-avril, Jacques Osinki, directeur du CDNA, présentera deux pièces de l’auteur allemand Marius von Mayenburg, pour lesquelles il s’est entouré de deux comédiens passionnants et magnétiques : Jérôme Kircher et Denis Lavant. Rencontre avec...
Lundi 18 octobre 2010 THÉÂTRE / Jacques Osinski, directeur du CDNA, revient en cette rentrée avec un texte classique de chez classique, continuant ainsi son chemin entre théâtre (...)
Jeudi 4 février 2010 Un texte contemporain barré sur les Hikikomori qui oblige à un véritable parti pris artistique ; un décor minuscule (un grenier) qui impose une vision des (...)
Lundi 1 février 2010 La nouvelle création de Jacques Osinski, daron du Centre Dramatique National des Alpes, est une adaptation d’un texte particulièrement barré de l’auteur (...)
Lundi 2 mars 2009 Jacques Osinski is back ! Après Le Conte d’hiver, présenté en octobre dernier (mais créé avant son arrivée à Grenoble), le tout nouveau directeur du CDNA (...)
Lundi 29 septembre 2008 Fin 2007 : Jacques Osinski est nommé directeur du Centre dramatique national des Alpes, en remplacement de Laurent Pelly, parti vers d’autres cieux (il (...)
Mercredi 10 janvier 2007 Si l’année 2007 est a priori sa dernière année comme Directeur du Centre Dramatique National des Alpes (son mandat arrive bientôt à terme), Laurent Pelly n’entend pas se laisser aller à un quelconque vague à l’âme, et nous réserve encore des...
Mercredi 31 octobre 2007 Metteur en scène au théâtre et plus récemment à l’opéra, Jacques Osinski, 39 ans, prendra sa nouvelle fonction de directeur du CDNA en janvier prochain. Entretien sur son projet. Propos recueillis par Séverine Delrieu

restez informés !

entrez votre adresse mail pour vous abonner à la newsletter