La danse dans tous ses états

Offrir une plus grande visibilité aux nouvelles propositions chorégraphiques : voilà la mission à laquelle s’attelle ce week-end le concours Reconnaissance impulsé par le Pacifique (Grenoble) et la Maison de la danse (Lyon). Sur deux soirées, on pourra ainsi découvrir une douzaine d’extraits et de formes courtes. Un pari intéressant qu’on ne manquera pas de suivre avec intérêt. Aurélien Martinez

Elles sont douze, belles, jeunes et fringantes. Pleines d’envie et de désirs, roulant des mécaniques pour nous séduire, nous retourner, nous percuter. En moins de trente minutes, elle nous dévoileront chacune une forme courte ou un extrait censé représenter au mieux leur univers chorégraphique. Elles, ce sont les compagnies participant au concours Reconnaissance : un événement original qui s’aventure sur des sentiers en voie de défrichement, en présentant, sur deux soirées, une succession de douze pièces courtes de talents chorégraphiques confirmés mais en mal de reconnaissance (cinq le vendredi, sept le samedi) ; le tout à un tarif défiant toute concurrence (six euros la soirée, dix les deux). Concernant les compagnies programmées, elles sont issues des quatre coins de la France, et de Suisse pour l’une d’entre elles : on ne les connaît pas toutes ; alors certes, il y aura sûrement des rendus moins forts que d’autres, ou plus bancals, mais la forme du concours limite les risques en additionnant les propositions. Et la nature même de ces propositions ajoute de la spontanéité à l’ensemble : comme la nouvelle en littérature ou le court-métrage en cinéma, la forme courte en danse permet aux artistes d’oser de nouvelles expressions artistiques, souvent moins codifiées et plus libres (on en a la preuve chaque fin de saison avec les Soirées organisées par la MC2). Deux conditions tout de même (outre celle de la durée) ont été imposées aux compagnies par les organisateurs : la présence au minimum de trois danseurs sur le plateau, et le caractère récent de la création. Sinon, pour le reste, c’est freestyle !

Donne-moi la main…

Évidemment, comme dans tout concours, il y aura un prix – ou plutôt trois ici. Le public en décernera un à la compagnie de son choix, alors qu’un jury de professionnels (plusieurs directeurs de salles, dont celui du Mercat de les flors à Barcelone, du Trois C-L à Luxembourg ou du Point du Jour à Lyon) en choisira deux autres. Les trois lauréats se verront récompensés par une tournée la saison prochaine dans les quatorze lieux partenaires – principalement des théâtres et des centres chorégraphiques. Citons pêle-mêle l’Hexagone et la Rampe pour notre agglo, mais aussi la Maison de la danse et le Toboggan pour Lyon, ou encore des lieux de diffusion à Albertville, Annemasse, Cognac, Paris, Roubaix… Chaque structure programmera ainsi une soirée spéciale avec les trois spectacles retenus. Car le but de ce concours, en plus d’offrir une vitrine à des projets nouveaux le temps de deux soirées, est de rentrer dans une logique d’accompagnement, dans un secteur du spectacle vivant fragile : la durée de vie d’une création en Rhône-Alpes est d’environ deux représentations, quand on monte à environ sept pour le théâtre (chiffres de la NACRe Rhône-Alpes – Nouvelle agence culturelle régionale). Les deux premiers lauréats verront ainsi leur spectacle coproduit, l’un par le Pacifique – Centre de développement chorégraphique de Grenoble, l’autre par le Centre national de la danse à Paris.

Week-end danse

Le concours commence cette année à l’Hexagone, pour se poursuivre la saison prochaine au Toboggan, et ainsi de suite sur une durée de quatre ans : le temps nécessaire pour dresser un premier bilan, et décider de l’avenir de Reconnaissance. On ira donc jeter un œil attentif à ce qui se passera ce week-end pour la première édition, en espérant découvrir des propositions fortes, et des artistes passionnants. Avec les cinq compagnies que l’on vous présente ci-contre, on subodore déjà de beaux moments de danse.

RECONNAISSANCE
Vendredi 27 à 18h30 et samedi 28 novembre à 17h30, à l’Hexagone (Meylan)

pour aller plus loin

vous serez sans doute intress par...

Mardi 16 novembre 2021 Douze compagnies de danse, réparties sur deux soirées, présenteront à La Rampe des extraits d’une vingtaine de minutes de leurs créations. Avec un enjeu tout (...)
Mardi 19 octobre 2021 Ce samedi 23 octobre, le Pacifique propose une soirée dédiée au voguing et au waacking, deux formes de danse underground nées aux Etats-Unis au sein des communautés LGBT noires et latinos. L’occasion pour nous de revenir sur la culture qui les...
Lundi 29 mars 2021 Danseuses et chorégraphes, Myriam Lefkowitz et Catalina Insignares viennent de passer trois semaines en résidence à Grenoble à l’invitation du Pacifique, centre de développement chorégraphique national. Elles ont travaillé avec des migrants autour...
Mercredi 17 février 2021 Le Pacifique, le Centre de développement chorégraphique de Grenoble, propose à toute personne intéressée de retrouver son équipe en extérieur, chaque jour ouvrable à 12h30, pour un court instant de danse collective. C’est parti pour durer tant que...
Mardi 23 juin 2020 Et revoilà le Pacifique ! Après avoir dû interrompre ses activités, le centre chorégraphique propose un rendez-vous le 27 juin, à 17h, sur le parvis de la MC2.
Mardi 10 mars 2020 Déjà hôte des artistes Aline Fayard et Rémy Héritier, le Pacifique accueille Mathilde Monfreux dès le 11 mars. La danseuse, chorégraphe et performeuse va proposer des ateliers autour de la question du soin. Nous l’avons rencontrée.
Mercredi 27 novembre 2019 Le concours de danse contemporaine (Re)connaissance fait peau neuve. Pour ce qui aurait dû être sa 10e édition, il revient sous le nom de Podium les 29 et 30 novembre à la Rampe (Échirolles). Marie Roche, directrice du Pacifique, lieu grenoblois...
Mardi 5 novembre 2019 Une, deux représentations, trois grand maximum et puis s'en va. Comment se fait-il que les spectacles de danse restent aussi peu longtemps à l'affiche contrairement au théâtre ? Le phénomène est national, comme l’a démontré une grande enquête...
Mardi 15 janvier 2019 Depuis septembre 2016, le Pacifique, lieu grenoblois dédié à la danse, est dirigé par Marie Roche. On l’a rencontrée pour faire un rapide bilan après deux ans et quelques mois d’exercice.
Mardi 21 novembre 2017 Vendredi 24 et samedi 25 novembre aura lieu à la Rampe d’Échirolles la nouvelle édition du concours [re]connaissance : un formidable moyen de découvrir ce qu’il se fait aujourd’hui en danse contemporaine. Et de voter pour son coup de...
Mardi 22 novembre 2016 Les amateurs de danse, de découverte et/ou de concours ont rendez-vous vendredi 25 samedi 26 novembre à la Rampe d'Échirolles. Et, franchement, ça vaut le coup !
Mardi 18 novembre 2014 Sixième édition pour le concours [re]connaissance qui vise à promouvoir la danse contemporaine auprès d’un large public. Une aventure passionnante, généreuse et capitale. Aurélien Martinez
Vendredi 15 novembre 2013 Cinquième édition pour le concours [re]connaissance, que l’on a vu naître et grandir avec bonheur. Il faut dire que le gamin était d’emblée prédestiné à une belle (...)
Lundi 26 novembre 2012 Le week-end dernier avait lieu la quatrième édition du concours [re]connaissance, axé sur la danse contemporaine (pour les oublieux, souvenez-vous, c’était la (...)
Vendredi 16 novembre 2012 Le concours : vendredi 23 novembre à 18h30, et samedi 24 à 17h30, à la Rampe d’Échirolles. Le public vote chaque soir. Délibération du jury le samedi vers 22h, (...)
Vendredi 16 novembre 2012 Montrer ce qu’il se fait aujourd’hui en France au niveau chorégraphique : tel est le pari du concours [re]connaissance, qui en est à sa quatrième édition. Ce week-end, sur deux soirs, le public pourra ainsi découvrir douze compagnies différentes et,...
Jeudi 10 mai 2012 Initié par le Pacifique, l’évènement "Concentré de danses" propose, sur une semaine, plusieurs créations autour... de la danse ! Avec notamment la venue du chorégraphe Yuval Pick. Aurélien Martinez, avec Jean-Emmanuel Denave (sur Yuval Pick)
Lundi 10 janvier 2011 La danse est un champ artistique riche, varié, protéiforme, enthousiasmant, innovant… Les salles grenobloises arrivent-elles à transmettre au public ces différents élans créatifs ? Tentative de réponse en compagnie de quelques pontes locaux.
Vendredi 20 novembre 2009 Au Petit Bulletin, on connaît bien le travail de quatre compagnies sélectionnées. On vous les présente, en touchant deux mots des huit autres pour ne pas être accusés de favoritisme ! AM et JED

restez informés !

entrez votre adresse mail pour vous abonner à la newsletter