Phoenix au sommet de la hype

Les Français de Phoenix se produiront mardi soir à la MC2, à guichets fermés – qui a dit que le public hexagonal les boudait ? Ils seront accompagnés des prometteurs Two Door Cinema Club et leur électro-pop virale.

Pitchfork, le site internet américain de référence en matière de hype musicale, l’a affirmé péremptoirement : avec Wolfgang Amadeus Phoenix, les Français de Phoenix ont signé le huitième meilleur album de l’année 2009, et deux de leurs singles (Lisztomania et 1901) comptent parmi les dix titres que l’on se devait d’aimer l’année dernière (juste derrière les vénérés Animal Collective et les Américains de Dirty Projectors) sous peine de paraître ringard. Ça en jette pour des bouffeurs de grenouilles.

Car c’est un fait : les gars de Phoenix sont adulés outre-Atlantique (ils ont été le premier groupe hexagonal à jouer en live sur le plateau du cultissime Saturday Night Live, et ont même gagné le Grammy du meilleur album alternatif de l'année, devant des monstres comme Depeche Mode ou Brian Eno), mais presque méprisés dans leur pays natal qu’est notre douce France (ils étaient absents des Victoires de la musique, les organisateurs leur ayant préféré dans la catégorie enregistrement de musiques électroniques ou dance de l’année Air, Birdy Nam Nam, Wax Tailor… et David Guetta !). Nul n’est prophète en son pays comme dirait l’autre – un proverbe que les Versaillais doivent connaître par cœur.

Dommage, car leur quatrième album, un brin calibré mais gorgé de bombes sophistiquées pour dancefloors (les titres précités, mais aussi les boumants Rome et Lasso) offre aussi son lot de sommets moins accessibles mais plus envoûtants, à l’image des sept minutes de Love Like a Sunset. Apparus en pleine Daft Punkmania, les trublions de Phoenix ont enchaîné les albums (assez inégaux), mais tous émaillés de tubes pop pharaoniques (If I Ever Feel Better, Too Young, Everything Is Everything…) : on ne leur en demandait pas plus.

Ready for the floor

En première partie, on découvrira les trois Nord-Irlandais de Two Door Cinema Club (TDCC pour les intimes), signés sur le label parisien Kitsuné (ses fondateurs, qui ont découvert Hot Chip, les Klaxons, La Roux…, bossent avec Phoenix – tout se tient !). Et eux aussi véritable usine à tubes : en témoigne leur tout frais Tourist History, qu’on estampille hype à la première écoute (2010 sera sûrement l’année de l’explosion du groupe). L’album, tout en brièveté (32 minutes), comprend les deux titres qui ces derniers temps avaient fait monter le buzz sur le net (Something Good Can Work et I Can Talk).

Le résultat ? Des guitares nerveuses plongées dans de l’acide électro capable de faire bouger le plus renfrogné des antipathiques – même si, comme chez Phoenix, la production léchée (made by Philippe Zdar de Cassius dans les deux cas) laisse l’impression d’un album tiré d’un trait, sans véritable surprise. Qu’importe serions-nous tentés de déclamer : nos oreilles les remercient ardemment, et nos pieds attendent d’être conviés à la fête. Vivement mardi.

Phoenix + Two Door Cinema Club, mardi 23 mars à 20h30, à la MC2

pour aller plus loin

vous serez sans doute intéressé par...

Mardi 10 mars 2020 La Palme de l'originalité à la Cinémathèque de Grenoble : jeudi 12 et vendredi 13 mars, l'établissement programme une série de films taïwanais. De quoi surprendre... agréablement !
Mardi 8 octobre 2019 La douloureuse naissance de l’antagoniste de Batman en mode "rite initiatique sadique" et son parcours "contre-résilient" par le réalisateur Todd Phillips. Bouc émissaire virant bourreau, Joaquin Phoenix est plus qu’inquiétant dans cette (trop)...
Mardi 3 octobre 2017 Étudiant nouvellement arrivé à Grenoble ou vieux de la vieille en manque d’inspiration, vous voilà en quête d’un spot où finir la soirée ? Quand, entre 1h et 2h du matin, les rideaux des bars commencent à fermer, d’autres lieux (salles de...
Mardi 20 juin 2017 Phoenix, Ibrahim Maalouf, Jamiroquai, Julien Doré, Two Door Cinema Club, Sting, Texas, Justice, Calypso Rose, Archive, Vianney, Juliette Armanet… Comme chaque année, Musilac aligne les grands noms quatre jours durant. Ce qui ne doit pas faire...
Mardi 7 mars 2017 Vendredi 10 et samedi 11 mars, la fameuse boîte de nuit meylanaise, qui en 25 ans a vu passer du monde entre ses murs, fête son anniversaire. Avec « un show hors du commun jamais vu au Phoenix et dans notre région ». D'accord.
Mardi 27 janvier 2015 Après "Barbara", Christian Petzold et son actrice Nina Hoss explorent de nouveau l’histoire allemande – ici, le retour des camps – mais sur un mode labyrinthique et hitchcockien. Un très grand film sur l’identité et l’inexprimable. Christophe...
Mardi 18 mars 2014 En racontant l’histoire d’amour entre un homme solitaire et une intelligence artificielle incorporelle, Spike Jonze réussit une fable absolument contemporaine, à la fois bouleversante et effrayante, qui dresse un état des lieux de l’humanité...
Mardi 10 décembre 2013 Pour Noël, plusieurs choix de cadeaux culturels sont possibles. Les palpables (bouquins, DVD, CD...) comme les immatériels. Nous avons privilégié les seconds, en vous concoctant une sélection de concerts et spectacles (dont il reste des places) à...
Mardi 19 novembre 2013 Les premiers plans de The Immigrant mettent l’Amérique au cœur de son sujet : la statue de la liberté, Ellis Island, une file d’immigrants européens (...)
Dimanche 14 avril 2013 D'abord, il y a la grande tradition des girls bands, à commencer par sa configuration la plus classique : le trio (The Ronettes, The Supremes...) et sa (...)
Mercredi 2 janvier 2013 Après "There will be blood", Paul Thomas Anderson pousse un cran plus loin son ambition de créer un cinéma total, ample et complexe, en dressant le portrait d’un maître et de son disciple dans une trouble interdépendance. Un film long en bouche mais...
Mercredi 4 juillet 2012 Franz Ferdinand (photo) et Two Door Cinema Club sont deux groupes qui, chacun dans leur genre, arrivent transformer n’importe quelle foule un brin (...)

restez informés !

entrez votre adresse mail pour vous abonner à la newsletter