Hautes tensions

La nouvelle édition des Soirées, toujours coorganisées par la MC2 et le Centre chorégraphique national de Grenoble (dirigé par l’indéboulonnable Gallotta), est sous-titrée cette année "Sous tension". Un thème pas forcément fun qui nous offre néanmoins quelques propositions fortes. Aurélien Martinez

Au fil des ans, les Soirées (ex-Soirées d’Émile, du nom de l’imaginaire Émile Dubois inventé par Jean-Claude Gallotta il y a de ça trente ans) gardent le même principe : à savoir, faire émerger le travail de nouveaux chorégraphes (néanmoins déjà confirmés, les Presk’îles d’Émile étant quant à elles destinées aux "novices"), et leur donner les moyens de le dévoiler dans des conditions professionnelles, devant un public. Cette année, la programmation se veut pointue, entièrement construite autour de l’idée de tension, avec notamment des corps jetés en pâture dans un monde jugé trop violent. Un thème qui place donc ce mini festival sous des auspices graves. Parmi les six créations dévoilées au cours des trois soirs de représentation, nous en retiendrons trois. Des formes courtes qui, si elles ne nous ont pas forcément toutes entièrement convaincus, ont le mérite de sortir des sentiers battus.

Influx controls : I wanna be, wanna be

L’influx control était une loi en vigueur en Afrique du sud restreignant la liberté de mouvement des personnes noires, pour les empêcher de se rendre dans les zones riches. Le chorégraphe Boyzie Cekwana a ainsi décidé de baptiser sa future trilogie (dont I wanna be, wanna be est le premier volet) du nom de cette loi : car même si elle a été abrogée en 1986, ses effets se font encore ressentir au sein de la société sud-africaine sur fond d'apartheid et de colonialisme, explique l’artiste. Il souhaite ainsi porter sur scène ces blessures invisibles, en utilisant le moyen d’expression évident pour un danseur : son corps. Un corps noir tiraillé entre la culture de l’homme africain, ce que le monde projette en lui et ce qu’il aspire à être. I wanna be, wanna be devient alors un ovni entre danse et performance qui surprend, même si sa forme et le choix d’un début statique (une longue séance de maquillage) comme prélude aux bouleversements futurs ont de quoi nous laisser sur notre faim : derrière les poncifs qui nous viennent directement à l’esprit en regardant un homme noir évoluer en pagne et en Converses, on peine à comprendre véritablement ce que Cekwana désire transmettre avec ces images chocs (une bombe cachée sous un costume par exemple). Surtout que pour avoir lu et entendu des interviews du bonhomme, son discours semble plus intéressant que ça (il rencontre un très fort écho sur les grandes scènes européennes). Affaire à suivre donc dans les deux prochains volets de la trilogie.
Jeudi 3 juin. Avec Hoketus, d’Aurélien Richard – cie les Désinents.

Le Cri

Voilà une proposition originale à même de dérouter – voire de rebuter – celui qui ne se laissera pas porter. Sur une scène nue, pendant trois quarts d’heure, deux femmes, dans des costumes informes, ne font que bouger les bras. Certes, en crescendo, à différentes vitesses, avec tout un jeu sur la pause ; mais tout de même… Tout cela forme-t-il au final un spectacle ? Eh bien oui ! Et un spectacle qui en dit beaucoup plus que les tergiversations chorégraphiques graves et plombantes d’autres artistes beaucoup moins inspirés (Romance-s, proposé le même soir que Le Cri, est un exemple parfait de ce que l’on a déjà vu quatre-vingt-deux fois – au bas mot !). « Une des plus grandes libertés n’est-elle pas de refuser le mouvement pour créer l’instant ? » explique la chorégraphe Nacera Belaza dans son propos artistique. Une chorégraphe à la recherche du « mouvement originel » que l’on retrouve dans des danses dites traditionnelles, qui utilise en contre-pied une bande-son discrète et prégnante, où se croisent La Callas, Amy Winehouse, le chanteur Larbi Bestam ou des rires d’enfants – cette bande-son accompagnant au mieux la lente progression qui mènera à un final d’une réelle beauté. Interprété par Necera Belaza elle-même et sa sœur Dalila, Le Cri est l’une des créations les plus intéressantes présentées pendant ces trois jours de festival.
Vendredi 4 juin. Avec Romance(s), de Laurence Yadi et Nicolas Cantillon – cie 7273.

Self portrait camouflage

Encore une proposition qui, comme celle de Boyzie Cekwana, s’écarte de la danse stricto sensu pour voguer vers d’autres univers. Ici, Latifa Laâbissi (formée chez Cunningham et Gallotta) se confronte au verbe, dans un simili one-woman-show chorégraphié. Nue avec seulement une coiffe de chef indien, elle évoque l’époque des expositions coloniales en France où « des hommes, des femmes, des enfants étaient l’objet d’attractions curieuses ». Et offre ainsi un solo politique entre la danse toute en tension (des contorsions au sol exprimant la souffrance du corps meurtri) et des petits discours théâtralisés (souvent très drôles, même si leur pertinence et leur intérêt varient au cours de la représentation). C’est ce mélange habilement construit qui séduit : aux mots censés panser les plaies répondent ainsi les « parages hantés des universaux de la République ». Suivez son regard…
Samedi 5 juin. Avec Inside, d’Edmond Russo et Shlomi Tuizer – cie Affari Esteri. LES SOIRÉES
Du jeudi 3 au samedi 5 juin, à la MC2.

pour aller plus loin

vous serez sans doute intéressé par...

Mardi 2 novembre 2021 Révélé au grand public par son deuxième film Respiro (2002), à la fois lumineux de sensualité salée et douloureux d’oppression morale sicilienne, Emanuele (...)
Mardi 6 octobre 2015 Myd au Vertigo C’était il y a cinq ans à peine, autant dire, à l’échelle de la musique électronique, une éternité. Tandis qu’aux États-Unis, Skrillex entamait sa (...)
Mardi 3 mars 2015 Gilles Peterson Faut-il encore présenter Gilles Peterson ? En activité depuis le tout début des années 80, ce DJ, directeur de label et animateur (...)
Mardi 3 février 2015 Ben Klock C’était en 2006, au Bar MC2, il y a bientôt dix ans de cela. Un DJ talentueux mais encore relativement méconnu, alors affilié au label BPitch (...)
Mardi 13 janvier 2015 Zone Night Pour sa première soirée électro après l’inauguration de samedi dernier, la Belle électrique confie les rênes à The Hacker, qui viendra présenter (en (...)
Mardi 2 décembre 2014 The Speed Freak En activité depuis bientôt 25 ans et auteur d’une discographie longue comme le bras, l’Allemand Martin Damm alias The Speed Freak est sans (...)
Mardi 4 novembre 2014 Low Jack Encore relativement méconnu du grand public, le Parisien Low Jack n’en est pas moins l’un des artistes les plus excitants à avoir émergé de la scène (...)
Mardi 7 octobre 2014 Ivan Smagghe Figure tutélaire de tout un pan de la scène électronique française, Ivan Smagghe sera l’invité d’honneur de la soirée Mark XIII Revival 01 au (...)
Mardi 1 juillet 2014 Prenant le relais des clubs, bars et salles grenobloises, les festivals estivaux réservent aussi quelques belles soirées propres à vous laisser ruisselants de sueur. Voici notre sélection.
Mardi 24 juin 2014 Monter une vraie compagnie, loin de Paris et de l’urbanité, mêler professionnels et amateurs, création et animation. Voici le double vœu, hérité des hommes de (...)
Mardi 3 juin 2014 Para One Para One est une sorte de Rolls Royce catégorie DJ producteur, naviguant entre musique club, scène rap alternative (TTC), punk funk, ou encore (...)
Mardi 29 avril 2014 Nuits sonores Du 28 mai au 1er juin prochain se déroulera la 12e édition de Nuits Sonores, et cette année encore, le festival de musiques électroniques (...)
Mardi 1 avril 2014 Electrochoc Neuvième édition déjà pour Electrochoc, festival des musiques électroniques et arts numériques initié par les Abattoirs de Bourgoin-Jallieu, qui, après (...)
Mardi 25 mars 2014 Le festival de cinéma latino Ojo Loco se poursuit cette semaine, et trouvera un de ses points d’orgue au cours d’une nuit à la Cinémathèque consacrée au génial (...)
Mardi 4 février 2014 Balkan Beat Circus Pour son tout premier événement, la jeune association grenobloise Bakkus propose une alléchante soirée pluridisciplinaire au Drak-Art, (...)
Lundi 4 novembre 2013 10 ans de Chica-Chic On vous en parlait déjà dans le précédent Insomniak, mais cette fois, c’est bel et bien parti. Après une soirée de lancement à la Bobine (...)
Lundi 27 mai 2013 Zoom sur… Bambounou Estampillé "relève de la techno française" par le big boss Laurent Garnier lui-même, Bambounou viendra nous rendre visite à la fin du mois. (...)
Vendredi 26 avril 2013 Zoom sur... Boston Bun  En pleine ascension ces dernières années, le Parisien Boston Bun s’est dans un premier temps fait repérer par le biais de deux (...)
Jeudi 28 mars 2013 Devant la (réjouissante) démultiplication des soirées organisées à Grenoble, mais également le (moins réjouissant) formatage de la plupart d’entre elles, on a préféré se focaliser ce mois-ci sur deux évènements qui nous semblent incontournables : la...
Lundi 4 mars 2013 Get The Curse Pour sa première soirée au Bar MC2, le collectif Micropop Records frappe fort en invitant Clément Meyer et Tomas More, deux piliers de (...)
Jeudi 31 janvier 2013 Lazy Flow Figure montante de la nouvelle scène électronique parisienne, Lazy Flow, 23 ans tout juste, fait partie de cette génération de DJ/producteurs (...)
Lundi 3 décembre 2012 Myd, Panteros666 et Crackboy Alléchant plateau que celui composé par l’association Roots’n’Culture pour sa prochaine Nuit électro. Au programme, deux des (...)
Mercredi 26 septembre 2012 Au cœur de l'étrangeIl n’y a jamais trop de choses organisées au cours d’une même soirée. Ce concept de base, l’association Night Klébard l’a bien compris, et (...)
Vendredi 25 mai 2012 Zoom sur… Myd & Canblaster Si vous n’avez pas suivi de très près ce qu’il y a eu de nouveau et d’excitant sur la scène club française ces deux dernières (...)
Lundi 30 avril 2012 Zoom sur… Lumières sur la Bastille Cinquième édition déjà pour ce festival électro organisé sur le site de la Bastille, devenu avec le temps un rendez-vous (...)
Vendredi 30 mars 2012 Cette semaine En prélude à la soirée Avalanche #7 : French House Club (qui réunira Cherokee, Kartell, Scaruzo et Gorgeous Elephant le 7 avril au Drak-Art), (...)
Lundi 26 mars 2012 Après un passage remarqué lors de l’édition 2010 du festival Les Soirées, la chorégraphe Nacera Belaza revient à la MC2 avec un double programme d’une très grande intensité. Rencontre. Propos recueillis par Aurélien Martinez
Vendredi 6 janvier 2012 Les pièces de la chorégraphe Nacera Belaza sont des propositions intenses et entières qui placent les spectateurs réceptifs dans un état proche de l’hypnose. On (...)
Lundi 16 mai 2011 Le festival Les Soirées est un véritable laboratoire d’expérimentation pour la MC2, qui s’offre ainsi liberté de ton et prises de risque louables (ce qui (...)
Lundi 3 janvier 2011 A l’affiche cette semaine du vaudeville hardcore "Un pied dans le crime" donné à l’Hexagone, Dominique Pinon dévoilera une des innombrables facettes de son jeu d’acteur, façonné de toutes les façons possibles et imaginables. Hommage. François Cau
Mercredi 6 janvier 2010 Dieu comme patient Après une première série de représentations l’année dernière à Prémol, Marie Brillant investira le Théâtre 145 du 30 mars au 3 avril, avec Au nom (...)
Mercredi 6 janvier 2010 Vie bancale Un spectacle bluffant du 6 au 9 avril à la MC2 : Öper Öpis, du duo Zimmermann et de Perrot. Soit, sur un plateau bougeant selon les (...)
Jeudi 28 mai 2009 DANSE. Trois jours durant, le Centre chorégraphique national de Grenoble présente sept pièces courtes d’artistes originaux. Sylvaine Van den Esch, programmatrice de ces Soirées, nous explique pourquoi il faut en être. Propos recueillis par Aurélien...
Lundi 25 mai 2009 Vous le savez sûrement si vous lisez assidûment le Petit Bulletin, en ce moment (et jusqu’à la fin du mois de septembre) se tient à l’Ancien palais du (...)
Jeudi 30 avril 2009 Le Muséum d'histoire naturelle de Grenoble investit l'ancien Palais du parlement pour une exposition entière sur le cristal. Comme la science et nous, ça fait vingt-quatre, on a demandé à Jean-Louis Hodeau, le commissaire d’expo (aussi physicien au...

restez informés !

entrez votre adresse mail pour vous abonner à la newsletter