Même pas peur

Qu’est-ce que c’est Halloween ? Des enfants qui mangent des bonbons. Des jeunes fous qui se déguisent et crient dans la rue alors que l’automne avance et qu’il fait froid. Et, au fait, ça marche ? LG

Halloween est une fête cool. Et ne dites pas le contraire, c’est malpoli. Puis c’est vrai qu’on n’a pas tous les jours l’occasion d’exorciser ses peurs en se baladant déguisés en fantômes, vampires, sorcières et autres potirons. Pas tous les jours le droit d’emmerder ses voisins en exigeant d’eux (comme si c’était un dû), qu’ils nous filent des bonbecs sous prétexte que l’on n’a pas perdu notre âme d’enfant, ou pire, qu’on leur envoie ceux que l’on a enfantés. Il ne faut pourtant pas se mentir, cette fête n’en est une – pour de vrai de vrai – que dans les territoires où elle est née et où elle a été exportée très vite : l’Irlande, le Royaume-Uni, les États-Unis… Des lieux anglophones dans les rues desquelles le « trick or threat » (un bonbon ou un sort) résonne comme une tradition plus authentique que chez nous. Si la récupération commerciale de l’événement (comme celle de Noël et autres heureux moments de communion générale) est quant à elle, nous semble-t-il, la même partout, elle fonctionne chez nous comme moteur faisant survivre l’événement année après année. Fleuristes, chocolatiers, bars et autres commerces s’en donnent à cœur joie, car rien n’est mauvais pour motiver l’achat. Cessons de jouer les ronchons : Halloween, c’est malgré tout l’occasion de s’amuser.We like to party
Si vous êtes plutôt du genre cocooning : vous pouvez rester chez vous, vous amuser à évider une citrouille et dormir tranquille pendant la nuit des morts, parce que bon, ça reste une nuit et le sommeil est nécessaire. Si toutefois vous avez l’âme vagabonde et êtes curieux de vous mêler au kitsch assumé généré par une soirée déguisements, alors plus d’une solution s’offrent à vous à Grenoble. Réparties sur le week-end (de vendredi à dimanche), les soirées se comptent par dizaines… et promettent souvent un changement de décor un peu « freaky » avec force toiles d’araignées, araignées en plastique et l’attirail habituel. L’intérêt du public, nous a-t-on dit, dépend des années. Celle-ci s’annoncerait bien. La Villa ouvrira exceptionnellement le dimanche soir pour reconduire sur une deuxième soirée sa bien nommée « Soirée Halloween » (les réservations pour le spectacle à plumes ayant rapidement dépassé la jauge), le Phenomen est enthousiaste, le Mark XIII – un peu le roi gothique grenoblois, donc la star incontestée de cette soirée – se paye le luxe de faire mixer VX 69 de Punish Yourself pour l’occasion… Pour connaître les lieux qui en sont, regardez donc l’agenda ci-contre. Allez, tremblez bien.

pour aller plus loin

vous serez sans doute intéressé par...

Vendredi 3 juin 2022 « Bonjour. Malheureusement nous ne disposons pas de captation. » C’est dommage. Car à défaut d’avoir pu le découvrir en présentiel, on aurait beaucoup aimé, (...)
Lundi 9 mai 2022 Trois ans après sa dernière “édition normale“, le Festival du cinéma italien de Voiron est enfin de retour au printemps en salle. Avec un programme dense, des invités et… sa désormais célèbre pizza géante. A tavola !
Lundi 9 mai 2022 Quand un couple de danseurs (Kaori Ito et Théo Touvet) se met à nu devant le public afin d’évoquer son amour, ça donne une proposition déroutante et captivante baptisée "Embrase-moi". À découvrir à l’Hexagone de Meylan.
Vendredi 22 avril 2022 Récemment enrichi de trois nouvelles sorties, le label grenoblois Stochastic Releases accueille depuis quinze ans divers projets musicaux pointus aux esthétiques musicales radicalement différentes, que seule réunit la sensibilité artistique de son...
Lundi 9 mai 2022 Déjà en terrain conquis lorsqu’on entend pâtes fraîches fabriquées sur place, alors imaginez quand ce savoir-faire est offert en continu à la vue d’une clientèle (...)
Vendredi 22 avril 2022 Envie de faire la fête et danser ? On a pour vous deux recommandations le 29 avril, et une le 7 mai. C'est parti !  
Vendredi 22 avril 2022 Installées sur le glacis du fort de la Bastille, face à Belledonne, quatre petites cabanes conçues par des étudiants en architecture doivent permettre au public néophyte d’expérimenter le bivouac en montagne. Du 2 mai au 2 octobre, des gardiens se...

restez informés !

entrez votre adresse mail pour vous abonner à la newsletter