Drapeau noir

Les Barbarins Fourchus fêtent ce week-end l’inauguration de la Salle Noire, clôturant ainsi le feuilleton à rebondissements des négociations de leur départ du Théâtre 145. Sur place, on a rencontré Delfino, voix et âme barbarine. Propos recueillis par François Cau

Petit Bulletin : Vos longues discussions avec la municipalité ont finalement abouti…

Delfino : En fait, je ne sais toujours pas si c’est signé. Le deal, c’est qu’on va être gestionnaire pour trois ans de cette salle qui devient notre outil de travail, qu’on va essayer de rendre vivant en accueillant d’autres compagnies. Mais après, on a très peu de moyens, on ne peut plus mettre de techniciens à disposition. On va revenir à nos créations, et à des propositions qu’on faisait plus à nos débuts, des apéros-concerts, des petits cabarets, on poursuit aussi nos partenariats avec le festival de la Marionnette, ça se met en place doucement.

Et qu’en est-il des ateliers que vous aviez développés dans le quartier ?

Ça continue, c’est justement pour ça qu’on voulait rester dans ce coin. Pendant dix piges, on s’est efforcés d’ouvrir ce Théâtre 145 sur l’extérieur, de le rendre vivant et pas seulement quand il y avait un spectacle. Il faut qu’on fasse vivre ce nouveau lieu. On n’est pas loin, on a fait 200 mètres. On se retrouve dans un quartier… on pourrait être à Lille, ce sont les mêmes bâtiments, les mêmes bétonneurs, les mêmes architectes. Mais depuis qu’on est là, on laisse la porte ouverte, les gens rentrent, demande ce que c’est…

Vous vous retrouvez au cœur d’une ambiance qui n’est pas forcément la vôtre…

C’est clair que je me sens plus à l’aise de l’autre côté de la rue Ampère. Là, ce sont des paysages uniformisés qu’on nous impose partout, on se fait déposséder. Et donc quelque part, c’est bien qu’on soit là, une espèce de rafiot pirate au beau milieu du paquebot. On occupe le terrain mais sans prétention, avec notre savoir-faire. On est toujours heureux de passer du temps avec les gens, avec les spectacles. Depuis nos débuts, c’est notre façon de fonctionner, on a toujours plus ou moins occupé des lieux qu’on partageait avec le public. Mais cette négociation qui s’est étalée sur plus de deux ans a été lourde, pesante.

Comment s’est déroulé le dernier round ?

Personnellement, je n’y étais pas, heureusement il y avait des gens comme notre administrateur ou notre président pour rester « en position de dialogue ». Il y a eu beaucoup de discussions, de réunions, de mails, de machins, je ne suis pas dans ce monde-là, je suis du siècle passé où quand on dit un truc, on le fait. Je n’ai toujours pas compris le fait qu’on reconnaisse la valeur du travail qu’on a mené, mais qu’on ait tout de même dû partir. On l’a un peu mauvaise quand on passe devant le 145 de voir le lieu presque tout le temps fermé, qu’il n’y ait même pas de vitrine ; mais c’est trop tôt pour juger quoi que ce soit, puis c’est pas à nous de le faire. Notre credo reste d’occuper et faire vivre des lieux, de préserver une certaine humanité. On se bat pour notre réalité d’actes.

pour aller plus loin

vous serez sans doute intéressé par...

Mardi 16 novembre 2021 Après quatre années d’absence, le Cinéma de quartier des Barbarins Fourchus revient à la Salle Noire pour deux séances exceptionnelles, le temps de mettre en lumière deux œuvres hors-normes et insensées venues respectivement de Hong Kong et du...
Vendredi 5 février 2021 L'équipe du Petit Bulletin est repartie à la rencontre des compagnies de théâtre et de danse pour recueillir leurs impressions sur la crise sanitaire et l'évolution de leur travail au quotidien. Cinq d'entre elles nous ont répondu pour témoigner de...
Vendredi 20 décembre 2019 Vous n’avez pas eu d’idée géniale pour le soir du 31 ? Pas question de vous laisser en rade : on a repéré quelques endroits où aller pour faire une dernière fois la fête avant l’arrivée de 2020. Vous n’aurez plus qu’à choisir.
Mardi 16 octobre 2018 Jeudi 18 et vendredi 19 octobre, De Féline, alias Delfino, artiste aux multiples casquettes cofondateur du fameux collectif grenoblois Les Barbarins fourchus, dévoilera son premier album solo "High Down Kisses" à la Salle noire. On l'a rencontré en...
Lundi 29 janvier 2018 Jeudi 1er et vendredi 2 février, les Barbarins fourchus vont proposer un drôle de spectacle autour du film culte qu'est le "Rocky Horror Picture Show". Voilà qui donne très envie...
Mardi 6 juin 2017 Et là, beaucoup de Grenoblois (ceux qui n’ont plus vingt ans depuis un moment) vont prendre un coup de vieux en apprenant que le Vertigo, mythique petit club du centre-ville, a 20 ans ce mois-ci. 20 ans, oui. Avant de fêter ça en grandes pompes...
Lundi 24 avril 2017 Les fameux Barbarins fourchus, du nom de ce collectif artistique bien connu à Grenoble, seront jeudi 27 avril à la Nef pour un cinéma de quartier atypique et bien d'actualité. Avec notamment sur l'écran, un film du bien barré Jean-Pierre...
Mardi 4 avril 2017 Voilà un spectacle ("Interview") qui, sur le papier, avait tout pour être austère ; mais qui s’avère être finalement intelligent et ludique à la fois. Et ce grâce au talent de son metteur en scène (le journaliste Nicolas Truong) et de ses...
Mardi 7 mars 2017 Troisième passage grenoblois en un peu plus de deux ans pour le phénomène Vald, qui emmène le rap français vers l’absurde tout en le prenant très au sérieux – comme le prouve son premier album "Agartha" sorti en janvier. Avant sa venue à la Belle...
Mardi 20 décembre 2016 Il y a mille façons de célébrer la nouvelle année. Si vous êtes adepte des boums dans le salon d’un ami ou de repas en petit comité dans la salle à manger d’un autre, on vous laisse vous débrouiller. Par contre, si l’envie vous prenait de vous...
Mardi 8 mars 2016 De Détours (de Babel) en Salle (noire), Urban Shaman poursuit son voyage musical au cœur d'une transe urbaine à plusieurs mains. Dans le cadre des Détours (...)
Mardi 19 janvier 2016 Ce dimanche, si vous restez en robe de chambre pour le concert proposé par les Barbarins fourchus, ce n'est pas si grave. Car l'essentiel est de venir afin de (re)découvrir cette proposition décalée centrée sur la musique classique. Pour l'occasion...
Mardi 22 décembre 2015 Si cette période de l’année n’est pas la plus riche culturellement parlant (doux euphémisme), il y a tout de même moyen de s’occuper intelligemment. Le PB vous propose un programme jour par jour, fait de visites, de cinéma, de musique, de...
Mercredi 4 février 2015 Chaque mois, sur la radio RCF Isère, trois journalistes-animateurs réalisent une émission culturelle où, accompagnés épisodiquement d’autres journalistes (...)
Mardi 9 décembre 2014 Chaque année avant Noël, on a droit au sympathique petit festival Noël au balcon du collectif Mann’art(e), toujours guidé par un souci de convivialité et de (...)
Mardi 3 juin 2014 Les filles sont douces, belles et sveltes, adeptes de crudités et de cocktails colorés ; alors que les garçons, eux, sont bourrus, virils et casse-cou, fans (...)
Mardi 4 février 2014 L’histoire se raconte de parents à enfant le soir au coin du feu, et de musiciens à journaliste l’après-midi dans une Salle noire enfumée : en 1993, alors que (...)
Jeudi 21 novembre 2013 Viens voir le toujours génial cinéma de quartier des Barbarins fourchus (il y en aura un la semaine prochaine d’ailleurs), viens écouter de la musique (...)
Vendredi 15 février 2013 On est d’accord, l’appellation « musique locale » ne veut pas dire grand-chose ! Ce label sert tout juste à regrouper des groupes aux identités différentes (...)
Jeudi 1 novembre 2012 Nos Barbarins fourchus locaux préférés sortent un nouvel opus tout frais tout beau. Un album qu’ils présenteront dans leur Salle noire ces vendredi 9 et (...)
Lundi 15 octobre 2012 Cela fait maintenant un an que les incontournables Barbarins Fourchus ont quitté le Théâtre 145 pour la Salle noire. Ils entament aujourd’hui leur deuxième saison dans leur nouvelle maison qu’ils souhaitent la plus ouverte possible. État des lieux...
Lundi 19 mars 2012 Depuis deux ans, les Barbarins Fourchus et le Conservatoire de Grenoble ont mis en place une nouvelle façon d’appréhender en concert la musique classique. Aperçu sur cette démarche riche d’échanges. RLR
Lundi 12 décembre 2011 Noël au balcon, Pâques au tison, deuxième. La double manifestation (une première en décembre donc, une seconde au printemps), organisée par le collectif (...)
Vendredi 25 novembre 2011 Composée de dessins satiriques, d’affiches au graphisme fort et de nécessaires recontextualisations, l’exposition itinérante Le Peuple Veut s’arrête aux Moulins de Villancourt pendant un mois, et offre aux visiteurs des points de vue singuliers sur...
Mardi 15 novembre 2011 Tête d'affiche de la soirée de vendredi à la Maison de la Musique de Meylan, le Messin Alexandre Longo, alias Cascadeur, auteur de l'aérien The Human Octopus, nous raconte son goût des masques, ses angoisses et son rapport ambivalent avec la notion...
Dimanche 11 septembre 2011 Le Centre Culturel Cinématographique (CCC), ciné-club grenoblois historique, entame la saison dans une conjoncture morose, avec la somme de ses bonnes volontés comme principal atout. Le point avec Pierrette Amiot, présidente de...
Lundi 15 novembre 2010 Pour leurs 18 ans, c’est décidé, les Barbarins Fourchus vont aller en boîte de nuit, faire la tournée des rades, boire de l’alcool, fumer des cigarettes, et apporter leur contribution à la vie politique. Comme avant, en somme, mais mieux. FC
Lundi 12 avril 2010 Théâtre / Enjeu décisif de l’orientation de la ville en termes de politique culturelle, le devenir du Théâtre 145 ne manque pas de centraliser toutes les inquiétudes quant à la sauvegarde d’une certaine conception de la démocratisation culturelle…...
Lundi 1 février 2010 Le festival Cineduc continue cette semaine son petit bonhomme de chemin dans différentes salles de l’agglomération. On a évoqué son thème de cette année (le bonheur) avec l’une des organisatrices, Jeanne Marendaz. Propos recueillis par Laetitia Giry
Mercredi 31 janvier 2007 Musique / À l’occasion de la sortie d’Imperial Tzadik, leur nouvel album, et du concert qui l’accompagne, rapide échange avec Emmanuelson du groupe Ellipsis. propos recueillis par DG
Mercredi 31 janvier 2007 Ils contribuent au dynamisme des nuits grenobloises, en offrant régulièrement au public des plateaux musicaux de qualités. Rencontre avec deux organisateurs de soirée, Alban d’Interface Electronics, et Pam* d’Hadra.
Mercredi 31 janvier 2007 Même si l’on est très loin des descriptions apocalyptiques ridicules trop souvent dressées par les journaux à sensation, il serait à l’inverse hypocrite de nier la présence fréquente de conduites à risques (consommation de drogues, rapports non...
Mercredi 7 février 2007 Interview / responsable de l'Artothèque depuis 1982, Michèle Dollman a contribué à l'enrichissement des collections. Propos recueillis par Séverine Delrieu
Mercredi 7 février 2007 Dans un no man’s land post-apocalyptique, un père noie son fils mutique d’une logorrhée verbale sur le bruit d’un monde distant, voire disparu. À la mise en scène, Pascal Mengelle livre sa vision noire et ironique du “Fredon” d’Olivier Gadet....
Mercredi 7 mars 2007 Conversation / Son spectacle, “Konnecting Souls”, condense les objectifs de ces Rencontres de l’Imaginaire : une interaction intelligente entre art et technologie, qui parvient à interroger les deux disciplines avec une pertinence égale. Entretien...
Mercredi 14 mars 2007 Interview / La célèbre Russell Maliphant Company interprétera un double programme exceptionnel à la Rampe : LES PIÈCES Transmission et Push. Entretien avec son humble chorégraphe, Russell Maliphant. Propos recueillis par Séverine Delrieu
Mercredi 14 mars 2007 Robert McLiam Wilson l'auteur Irlandais du drôlissime Eureka Street, de Ripple Boggle ou encore du poignant Les Dépossédés, sera un des invités du prochain Printemps du Livre. Rencontre. Propos recueillis par Séverine Delrieu
Mercredi 21 mars 2007 Installation / Il vient de transformer le LIA en bunker gorgé d’armes de distraction massive. Julien Prévieux nous ouvre les portes de sa “Pseudo-Collision”. Propos recueillis par FC
Mercredi 21 mars 2007 Avec Volem rien foutre al pais, Pierre Carles poursuit son projet filmique et politique autour de la question du (non) travail, et revendique son indépendance actuelle. Interview. Propos recueillis par CC
Mercredi 21 mars 2007 Interview / Zahia Rahmani, née en Algérie d’un père harki, est arrivée en France en 1967. Dans “France récit d’une enfance”, elle narre les paysages tumultueux de sa construction. Propos recueillis par Séverine Delrieu
Mercredi 21 mars 2007 Musicien à la boulimie maîtrisée de plus en plus proche de ses solides référents, Vincent Ségal, violoncelliste on ne peut plus éclectique, revient sur son parcours en avant-goût de sa soirée “Bach to Bach” à la MC2 (et prouve aux sympathiques...
Mercredi 21 mars 2007 La déclaration d’Autrans a été adressée aux candidats, à la présidentielle comme aux législatives, par les participants des 11e rencontres Internet qui s’y tenaient, du 10 au 13 janvier. Nous sommes revenus sur certains points avec Thierry Gaudin,...
Mercredi 28 mars 2007 Entretien / La présidente de l’association du Centre Culturel Cinématographique, Pierrette Amiot, fait le point sur sa situation à l’aune de ses 40 années d’existence. Propos recueillis par FC
Mercredi 28 mars 2007 Allumé, salace et ravageur, le son des ghettos de Baltimore sort progressivement de l’ombre. À l’occasion de son passage à Grenoble, entretien avec le DJ parisien Kazey, ambassadeur français de la discipline. Propos recueillis par Damien Grimbert
Mercredi 4 avril 2007 entretien / Directeur des Abattoirs et responsable de la programmation du festival ElectroChoc, José Molinas a répondu à nos questions. Propos recueillis par Damien Grimbert
Mercredi 11 avril 2007 Exposition / Dernière exposition en date présentée à Spacejunk, Convince me réunit pas moins de 4 artistes différents sur un support commun. Entretien avec deux (...)
Mercredi 18 avril 2007 Rencontre avec l’auteur phare de la nouvelle scène BD chinoise Benjamin, à l’occasion de son passage il y a quelques semaines à la librairie BD Fugue Café de Grenoble. Propos recueillis par Damien Grimbert (interprète : Yann Kerhuel)
Mercredi 2 mai 2007 Entretien / La scène se déroule le 19 avril. Emmanuelle Cuau, terrorisée par l’échéance du 22, défend son film tant bien que mal, en essayant de ne pas penser au devenir de notre société. Mais entre le propos de son film, sa date de sortie ou ses...

restez informés !

entrez votre adresse mail pour vous abonner à la newsletter