La Chasse

La calomnie d’une enfant provoque un déchaînement de violence sur un innocent assistant d’éducation. Comme un contrepoint de son tube "Festen", Thomas Vinterberg montre que la peur de la pédophilie est aussi inquiétante que la pédophilie elle-même, dans un film à thèse qui en a la qualité (efficace) et le défaut (manipulateur). Critique et interview. Christophe Chabert

On sort de La Chasse un peu sonné, pris comme le héros dans un engrenage asphyxiant où chaque tentative pour rétablir la vérité l’enfonce dans le désespoir et renforce l’injustice à son encontre. Thomas Vinterberg a de toute évidence réussi son coup : il laisse peu de place à la réflexion durant ces 110 minutes – jusqu’à sa fin "ouverte" narrativement, mais totalement close philosophiquement. Les interrogations viendront après, une fois la distance retrouvée avec un spectacle efficace mais fondamentalement pipé. La Chasse raconte comment Lucas, assistant d’éducation en bisbille avec sa femme pour la garde de son fils, va voir le ciel lui tomber sur la tête après qu’une des petites filles de l’école où il travaille l’ait accusé de « lui avoir montré son zizi ». L’enfant a en fait une réaction d’amoureuse déçue face à un homme qu’elle avait identifié comme un possible père de substitution, lui prodiguant l’affection que son vrai paternel ne lui témoignait plus. La calomnie va prendre des proportions terribles : directrice, professeurs, parents, voisins vont prendre fait et cause pour la gamine et harceler le pauvre Lucas.

Chantage à l’émotion

On se souvient que Vinterberg, dans ce film fébrile et puissant qu’était Festen, montrait les ravages de la pédophilie sur celui qui en était victime. En un singulier renversement des choses, il expose dans La Chasse comment l’angoisse de la pédophilie peut à son tour créer des dommages collatéraux quand les adultes sacralisent la parole de l’enfant. Lucas devient donc le coupable idéal pour une communauté en flagrant délit d’aveuglement. Mais pas que pour elle ; pour le cinéaste aussi, qui fait de Lucas un homme parfait, beau, attentionné, charmeur, gentil, cultivé, au milieu de gens rustres, alcooliques, bornés et idiots. Le choix de Mads Mikkelsen (très bon, ce n’est pas le problème) force cette identification et ce chantage à l’émotion. Ce besoin de relayer un discours par une manipulation scénaristique est le propre des films à thèse. En cela, malgré ses qualités cinématographiques – superbe utilisation du scope et de la lumière, direction d’acteurs parfaite de réalisme rentre-dedans –, La Chasse n’est qu’une version moderne des drames d’André Cayatte, où l’indignation de l’auteur prenait le pas sur la liberté du spectateur.

pour aller plus loin

vous serez sans doute intéressé par...

Mardi 6 octobre 2020 Boire / Thomas Vinterberg s’empare d’une théorie tordue pour s’attaquer à un nouveau "pilier culturel" scandinave : la surconsommation d’alcool. Une fausse comédie et une vraie étude de mœurs à voir cul sec.
Mardi 15 janvier 2019 Onzième édition pour le Festival des Maudits Films, qui revient du mardi 22 au samedi 26 janvier au cinéma Juliet-Berto avec une équipe renouvelée mais un objectif inchangé : faire découvrir l’époustouflante richesse du cinéma bis à travers un vaste...
Lundi 10 décembre 2018 Reconstitution en temps réel de l’attaque d’Utøya (Norvège) vue de l’intérieur et en plan-séquence, cette terrible et néanmoins superbe claque est portée par l’impressionnante Andrea Berntzen, qu’on suivra au-delà de ce film. Brut, mais surtout sans...
Mardi 25 septembre 2018 Le chanteur sera au Théâtre municipal de Grenoble samedi 29 septembre avec, dans ses valises, son univers lettré et tendrement désuet.
Lundi 16 janvier 2017 Le Danois Thomas Vinterberg, réalisateur du célèbre "Festen", renoue avec son thème de prédilection (l’étude des dynamiques de groupes en vase clos) en exhumant des souvenirs de sa propre enfance au sein d’une communauté. Chroniques sans filtre...
Mercredi 3 juin 2015 Chaque mois, Le Petit Bulletin vous propose ses coups de cœur cinéma des semaines à venir en vidéo.
Mercredi 10 juillet 2013 Film difficile, qui cherche une voie moyenne entre l’académisme costumé et l’épure, cette adaptation de l'écrivain allemand Kleist par Arnaud Des Pallières finit par séduire grâce à la puissance d’incarnation de ses acteurs et à son propos politique...
Jeudi 15 novembre 2012 De Nicolaj Arcel (Danemark, 2h16) avec Mads Mikkelsen, Alicia Vikander…
Mercredi 29 ao?t 2012 De septembre à décembre, le programme de la rentrée cinéma est riche en événements. Grands cinéastes au sommet de leur art, nouveaux noms à suivre, lauréats cannois, blockbusters attendus et peut-être inattendus. Morceaux de choix à suivre…...
Lundi 21 mai 2012 Le 65e festival de Cannes arrive déjà à mi-parcours de sa compétition, et celle-ci paraît encore bien faible, avec ce qui s’annonce comme un match retour de 2009 entre Audiard et Haneke et une forte tendance à la représentation du sentiment...
Vendredi 9 septembre 2011 Ce week-end, le patrimoine français sera à l’honneur avec la vingt-huitième édition des traditionnelles Journées du patrimoine. Le thème retenu cette année est celui du voyage : une ligne directrice assez large pour ne pas être excluante, afin...

restez informés !

entrez votre adresse mail pour vous abonner à la newsletter