Hitchcock

Hitchcock
De Sacha Gervasi (ÉU, 1h38) avec Anthony Hopkins, Helen Mirren...

Quand il entreprend de tourner Psychose, Alfred Hitchcock sort du triomphe de La Mort aux trousses, un projet qu’il a longuement mûri et qui marque l’apogée de son style des années 50. Craignant de se répéter – et donc de lasser le public – il voit dans l’adaptation du roman de Robert Bloch, lui-même inspiré de l’histoire vraie du serial killer Ed Gein, un nouveau territoire à explorer, plus cru, plus choquant et plus viscéral.

C’est ce cinéaste, finalement plus occupé par le désir des spectateurs que par sa propre postérité, que croque Sacha Gervasi au début de Hitchcock, et c’est sa grande qualité – en plus de la légèreté gracieuse de la mise en scène : refusant les habituelles tartes à la crème sur le génie et son inspiration, il montre un metteur en scène pragmatique, calculateur et prêt à défier studios et censeurs.

Dans le film, Hitchcock a un double : son épouse Alma, véritable collaboratrice artistique qui, lassée de vivre dans l’ombre de son mari, entreprend de prêter son talent à un scénariste bellâtre. Tout cela est très juste historiquement – la bio de MacGilligan en avait fait un de ses angles – mais se révèle plus laborieux sur l’écran : la jalousie d’Hitchcock sonne faux, et ramène le film vers les clichés du biopic.

Gervasi arrive toutefois à contourner l’écueil en gardant en permanence un regard bienveillant sur ses personnages ; on l’avait déjà noté avec Anvil, Gervasi est un gentil qui aime les gentils, surtout ceux qui font de leur vie une passion. Hitchcock est en cela un terrain de jeu parfait pour sa première incursion dans le cinéma de fiction.

Christophe Chabert

pour aller plus loin

vous serez sans doute intéressé par...

Jeudi 20 mai 2021 L'écrivain français Florian Zeller adapte l’adaptation britannique de sa pièce à succès en embarquant une distribution et une équipe technique expérimentées. Le résultat s’avère conforme aux craintes : un aimant à Oscar lisse et propret ayant plus à...
Mardi 28 janvier 2020 Un garçonnet, dont le confident imaginaire est Hitler, se retrouve à sauver des nazis une orpheline juive. Taika Waititi s’essaie au burlesque dans une fable maladroite ne sachant jamais quel trait forcer. Une déception à la hauteur du potentiel du...
Mardi 19 décembre 2017 Le seul film d'Hitchcock qui ait obtenu l'Oscar du meilleur film sera projeté jeudi 21 décembre à Mon Ciné.
Mardi 28 mars 2017 Après "Lucy" (2013) et "Her" (2014), l'actrice incarne dans "Ghost in the Shell" de Rupert Sanders un nouveau rôle célébrant les noces de l’humanité et de la cybernétique. Propos recueillis lors de la conférence de presse.
Mardi 28 mars 2017 À l’instar de ces héros humains améliorés par les machines, ce film en prises de vues réelles s’hybride avec toutes les technologies visuelles contemporaines pour revisiter le classique anime de Mamoru Oshii (1997). Une (honnête) transposition de...
Jeudi 16 février 2017 Les Rencontres cinématographiques de Saint-Egrève reviennent pour « 6 jours de fête autour du cinéma ». En tout, 34 films dont 9 avant-premières et 10 films jeune public seront projetés. Présentation de cette deuxième édition prévue du 17...
Mardi 20 janvier 2015 À la sortie de Lost in translation, Sofia Coppola n’était encore que la fille de son père et la réalisatrice d’un premier long prometteur, Virgin Suicides. (...)
Mardi 9 septembre 2014 De Lasse Hallström (ÉU, 2h03) avec Helen Mirren, Om Puri, Charlotte Le Bon…
Mardi 24 juin 2014 Le corps extraterrestre de Scarlett Johansson arpente l’Écosse à bord d’un 4X4 pour y lever des quidams et les faire disparaître dans une étrange matière noire : pour son troisième long métrage, Jonathan Glazer ouvre grand la porte d’un cinéma...
Dimanche 30 mars 2014 Moins foireux que les derniers "Iron Man" et "Thor", ce nouveau "Captain America" séduirait presque par sa tentative de croiser son héros avec un film d’espionnage sombre et politique. Mais, comme d’hab’, ce sont les effets spéciaux et les...
Mardi 18 mars 2014 En racontant l’histoire d’amour entre un homme solitaire et une intelligence artificielle incorporelle, Spike Jonze réussit une fable absolument contemporaine, à la fois bouleversante et effrayante, qui dresse un état des lieux de l’humanité...
Mercredi 26 février 2014 Avec "Phantom of the paradise", Brian De Palma réinventait en plein Nouvel Hollywood la comédie musicale rock, passée au prisme des films d’horreur, du queer et de son maître Hitchcock. Christophe Chabert
Vendredi 13 avril 2012 Un père de famille endeuillé achète un zoo pour offrir une nouvelle vie à ses enfants et se retrouve à la tête d’une communauté en souffrance. Superbe sujet à la Capra, que Cameron Crowe transforme en fable émouvante où l’on apprend à rêver les yeux...
Lundi 12 avril 2010 Inspiré d’une pièce de théâtre à huis clos, "La Corde" est l’un des grands classiques d’Alfred Hitchcock, qui restera dans l’histoire pour être le premier film en couleur du maître du suspens, et surtout une splendide tentative de réalisation d’un...

restez informés !

entrez votre adresse mail pour vous abonner à la newsletter