Cabaret frappé – jour 1 : Cody ChesnuTT est grand !

Le Cabaret frappé a inauguré sa quinzième édition ce lundi 22 juillet, à 19h, au Jardin de Ville et sous la pluie. Mais c’est véritablement Cody ChesnuTT, prodige de la soul, qui a lancé les hostilités vers 22h. Casque militaire, poing en l'air, il tordait le micro de sa musique vive. Une musique de combat – Cody ChesnuTT le revendique. Celui qui est arrivé après la vague soul américaine (celle qui prit fin autour des années 80 et qui donna ensuite des styles complètement nouveaux avec Michael Jackon, Barry White & co), a quitté la scène musicale après un franc succès en 2002. Jusqu’à ce retour éclatant, avec l’album Landing on a Hundred sorti l’an passé.

Sur scène, Cody ChesnuTT, c’est une fusion soul-rock qui l’incite à épouser sa guitare et le public. Une sorte de Marvin Gaye réincarné, porté par des musiciens grandioses. Il y a un air de gospel, et puis il y a cette intention d’élever les consciences par et pour la musique, de la rendre contagieuse. Tellement contagieuse qu’il chercha pendant tout son show à faire corps avec le public. Presque embarrassant quand il descendit dans la fosse se déhancher au milieu de spectateurs assez sages.

Avant Cody

Pour être exhaustif sur cette première soirée, le Cabaret frappé a donc débuté à 19h, avec le concert gratuit des Grenoblois du Big Ukulele Syndicate et leur cabaret populaire fait de reprises allant de Police à Cure, en passant par Presley, Nirvana, Winehouse et même La Chanson de Prévert de Gainsbourg. Sympathique.

Et dans le chapiteau, pour le concert payant à partir de 21h, la Canadienne exilée en France Mélissa Laveaux (en première partie de Cody ChesnuTT donc) a fait le job comme on dit, avec bonne humeur et un style musical agréable bien qu’assez convenu – de la pop aux accents world et rock. Pourquoi pas.

Rendez-vous ce mardi pour la deuxième soirée, avec notamment les très attendus Fauve.

Eloi Weiss (avec Aurélien Martinez)

pour aller plus loin

vous serez sans doute intéressé par...

Mardi 19 juin 2018 Toujours en renouvellement, avec ses (plus ou moins) jeunes pousses locales et, cette année, de belles têtes d'affiche sans frontières, le Cabaret frappé vise juste. Et frappe haut, comme on s'en rendra compte du lundi 16 au samedi 21 juillet...
Lundi 5 ao?t 2013 Une soirée globalement calme pour ce dernier concert au Jardin de ville. Épique avec Get well soon, lyrique avec F.M, platonique avec Mineral... Deux réussites donc, qui se doivent à des innovations très riches au niveau instrumental. Eloi Weiss
Samedi 27 juillet 2013 Sous le chapiteau, ce vendredi 26 juillet, c’était un peu le choc des générations. D’un côté les Grenoblois de Contratakerz ; de l’autre les Britanniques de (...)
Vendredi 26 juillet 2013 Soirée cosmopolite jeudi au Cabaret frappé, avec un concert sous le chapiteau aux couleurs du reggae et un autre sous le kiosque plus oriental... et décevant. Aurélien Martinez (sur Riff Cohen) et Eloi Weiss (sur le reste !)
Jeudi 25 juillet 2013 Un duo déconcertant, un trio séduisant, un juste retour au blues originel américain et un Burger fidèle à lui-même : on a eu droit à quatre groupes survoltés en ce troisième jour de Cabaret frappé. Le tout avec des guitares savamment...
Mercredi 24 juillet 2013 Le Cabaret frappé, ce n'est pas seulement une scène musicale intense. « Autour des concerts » ils appellent ça. Des lectures, un bus à l'arrêt très mouvementé, un after infatigable : une multitude d'événements modestes et variés. On vous en parle...
Mercredi 24 juillet 2013 C’était la soirée la plus attendue du festival, la seule à afficher complet depuis des semaines. Elle a tenu toutes ses promesses, avec un Lescop à l’aise et – surtout – un collectif Fauve électrique. Aurélien Martinez
Vendredi 12 juillet 2013 Tout se passe à Grenoble entre la poire et le fromage et entre kiosque (pour les concerts gratuits programmés à 19 h ou à minuit) et chapiteau. Avec néanmoins (...)
Dimanche 14 avril 2013 La vitrine de la vitalité musicale de Grenoble qu'est le Cabaret Frappé (cette année du 22 au 27 juillet) a commencé à lever doucement le voile sur sa (...)

restez informés !

entrez votre adresse mail pour vous abonner à la newsletter